Créer un site internet

Guilbert de Pixerécourt, René-Charles (1773-1844)

Guilbert de Pixerécourt, René-Charles (1773-1844).

Retour à la liste des principaux auteurs.

Français.

Masculin.

Auteur dramatique. - Directeur de l'Opéra-Comique (1824-1827).

L’Ange tutélaire, ou le Démon femelle, mélodrame en trois actes et à grand spectacle, par Guilbert de Pixerécourt, musique d'Alexandre Piccini, ballets de Hullin, créé sur le Théâtre de la Gaîté le 2 juin 1808.

L'Auberge du Diable, comédie en 2 actes de Guilbert de Pixerécourt, créée sur le Théâtre Montansier le 9 pluviôse an 8 (29 janvier 1800).

Avis aux Femmes ou le Mari colère, opéra en un acte et en prose, de Guilbert de Pixerecourt, musique de Gaveaux, créé sur le Théâtre de l'Opéra-Comique le 5 brumaire an 13 [27 octobre 1804].

Le Berceau, vaudeville en un acte, à l'occasion de la naissance du premier enfant impérial, de Guilbert de Pixérecourt, créé sur le Théâtre de l'Opéra-Comique le 23 mars 1811.

Betouski, ou les Marchands de bois de l'île des Cygnes, parodie de Béniowski mêlée de vaudevilles, de Léger, Guilbert de Pixerécourt & Villiers, créée sur le Théâtre des Troubadours le 26 prairial an 8 [15 juin 1800].

Le Chansonnier de la Paix, impromptu / divertissement en un acte et en vaudevilles, de Pilon, Lambert et Guilbert de Pixerécourt, créé sur le Théâtre Feydeau le 29 ventôse an 9 [19 février 1801].

Charles le Téméraire, ou le Siège de Nancy, mélodrame historique en trois actes, en prose et à grand spectacle, de Guilbert de Pixerécourt, musique d'Alexandre Piccinni, décors d'Alaux, créé sur le Théâtre de la Gaîté le 26 octobre 1814.

Le Château des Apennins, ou le Fantôme vivant, pièce en cinq actes, à spectacle, mêlée de chants, danses et ballet, imité du roman anglais les Mystères d'Udolphe, de Guilbert de Pixerécourt, musique de Morange, ballets de Milon, créé sur le Théâtre de l'Ambigu-Comique le 19 Frimaire an 7 [9 décembre 1798].

Le Chien de Montargis, ou la Forêt de Bondy, mélodrame historique en trois actes et à grand spectacle, de Guilbert de Pixerécourt, créé sur le Théâtre de la Gaîté le 18 juin 1814.

Christophe Colomb, ou la Découverte du Nouveau Monde, mélodrame historique en trois actes, en prose, à grand spectacle, de Guilbert de Pixerécourt, musique de Darondeau, créé sur le Théâtre de la Gaîté le 5 septembre 1815.

La Citerne, mélodrame en quatre actes, en prose et à grand spectacle, de Guilbert de Pixerécourt, musique d’Alexandre Piccini, ballets de Hullin, créé sur le Théâtre de la Gaîté le 14 janvier 1809.

Cœlina ou l'Enfant du mystère, drame en trois actes, en prose et à grand spectacle de Guilbert de Pixerécourt, créé sur le Théâtre de l'Ambigu-Comique le 15 fructidor an 8 [2 septembre 1800].

Les Deux Valets, comédie en un acte, de Guilbert de Pixerécourt, sur le Théâtre de la Porte Saint-Martin le 21 germinal an 11 [11 avril 1803] et sur le Théâtre Montansier le 21 ventose an 12 [12 mars 1804].

L’Ennemi des modes, ou la Maison de Choisy, comédie en trois actes, de Guilbert de Pixérecourt, créée sur le Théâtre de l’Impératrice le 7 décembre 1813.

Le Fanal de Messine, mélodrame en trois actes à grand spectacle, de Guilbert de Pixerécourt, musique d'Alexandre Piccinni, ballets de Hullin, créé sur le Théâtre de la Gaîté le 23 juin 1812.

La Femme à deux maris, mélodrame en trois actes, en prose et à spectacle, de Guilbert de Pixerécourt, musique de Gérardin-Lacour, ballets de Richard, créé sur le Théâtre de l’Ambigu-Comique le 27 fructidor an 10 [14 septembre 1802].

Ficelle, ou la Jarretière, vaudeville, parodie de Praxitèle, de Léger et Guilbert de Pixerécourt, créée sur le Théâtre des Troubadours le 9 thermidor an VIII (28 juillet 1800).

Flaminius à Corinthe, opéra en un acte, de Lambert et Guilbert de Pixerécourt, musique de Nicolò Isouard et Kreutzer, créé sur le Théâtre de la République et des Arts le 8 ventôse an 9 [27 février 1801].

La Forêt de Sicile, opéra / drame lyrique en deux actes et en prose, de Guilbert de Pixrécourt, musique de Gresnick, créé sur le Théâtre de Montansier le 4 Floréal an 6 [23 avril 1798].

La Forteresse du Danube, mélodrame en trois actes, en prose et à grand spectacle, de Guilbert de Pixerécourt, musique de Bianchi, ballets d’Aumer, créé sur le Théâtre de la Porte Saint-Martin le 13 nivôse an 13 [3 janvier 1805].

Le Grand chasseur, ou l'Ile des Palmiers, mélodrame en 3 actes, en prose et à grand spectacle, de Loaisel-Tréogate et *** [Guilbert de Pixerécourt°, créé sur le Théâtre de l'Ambigu-Comique le 6 novembre 1804.

L’Homme à trois visages, ou le Proscrit, drame en trois actes, en prose et à grand spectacle, de Guilbert de Pixerécourt, créé sur le Théâtre de l’Ambigu-Comique le 14 vendémiaire an 10 [6 octobre 1801.

Koulouf, ou les Chinois, opéra-comique en trois actes, de Guilbert de Pixérecourt, musique de Daleyrac, créé sur le Théâtre de l’Opéra-Comique le 18 décembre 1806.

Léonidas, ou les Spartiates, opéra en un acte, de Guilbert de Pixerécourt, musique de Persuis et Gresnick créé sur le Théâtre de la République et des Arts le 28 thermidor an 7 [15 août 1799].

Marcel, ou l'Héritier supposé, opéra en un acte et en prose, de Guilbert-Pixerécourt, musique de Persuis, créé sur le Théâtre de l'Opéra Comique National (Théâtre Favart) le 23 pluviôse an 9 [12 février 1801].

Marguerite d'Anjou, mélodrame historique en trois actes, en prose, à grand spectacle, de Guilbert de Pixerécourt, musique de Gérardin-Lacour, ballet de Hullin, créé sur le Théâtre de la Gaieté le 11 janvier 1810.

Les Maures d'Espagne ou le Pouvoir de l'enfance, mélodrame en trois actes, en prose et à grand spectacle, de Guilbert de Pixerécourt, créé sur le Théâtre de l'Ambigu-Comique le 19 floréal an 12 [9 mai 1804].

Les Mines de Pologne, mélodrame en trois actes, en prose, et à grand spectacle, de Guilbert de Pixerécourt, musique de Gérardin-Lacour, créé sur le Théâtre de l’Ambigu-Comique le 13 floréal an 11 [3 mai 1803].

La Peau de l'ours, folie en un acte et en vaudevilles, de Guilbert de Pixerécourt et Lambert, créé sur le Théâtre Montansier-Variétés le 10 ventôse an 10 [1er mars 1801].

Le Pélerin blanc, ou les Orphelins du hameau, drame en trois actes, en prose et à grand spectacle, de Guilbert de Pixerécourt, musique de Gérardin-Lacour, créé sur le Théâtre de l’Ambigu-Comique le 16 germinal an 9 [6 avril 1801].

Le Petit carillonneur, ou la Tour ténébreuse, mélodrame en trois actes, à grand spectacle, de Guilbert de Pixerécourt, créé sur le Théâtre de la Gaîté le 24 novembre 1812.

Le Petit page, ou la Prison d’Etat, opéra en un acte (comédie en un acte et en prose, mêlée d'ariettes), de Guilbert de Pixerécourt, musique de Kreutzer et de Nicolo Isouard, créé sur le Théâtre Feydeau le 25 pluviôse an 8 [14 février 1800].

Les Petits Auvergnats, comédie en un acte et en prose mêlée d'ariettes, de Guilbert de Pixerécourt, musique de Morange, créée sur le Théâtre de l'Ambigu-Comique, 30 fructidor an 5 [16 septembre 1797].

Pizarre, ou la Conquête du Pérou, mélodrame historique en trois actes. en prose et à grand spectacle, de Guilbert de Pixerécourt, musique de Darondeau et Gérardin, ballets d’Aumer, créé sur le Théâtre de la Porte Saint-Martin le 5 vendémiaire an 11 [27 septembre 1802].

Le Précipice, ou les Forges de Norwège, mélodrame en trois actes, en prose et à grand spectacle, de Guilbert de Pixerécourt, musique d’Alexandre Piccini, ballets de Hullin, décors d’Alaux, créé sur le Théâtre de la Gaîté le 30 octobre 1811.

Rancune, ou les Charcutiers de Troyes, parodie d'Hécube, en un acte, de Léger, Villiers, Guilbert de Pixerécourt, Armand-Gouffé, Georges Duval et Vieillard, créée sur le Théâtre des Troubadours le 21 Floréal an 8 [11 mai 1800].

Raymond de Toulouse, ou le Retour de la Terre Sainte, drame lyrique en trois actes, de Guilbert de Pixérécourt, musique de Foignet père et fils, créé sur le Théâtre de la rue de Bondy (Théâtre des Jeunes Artistes) le 29 fructidor an 10 [16 septembre 1802].

Robinson Crusoé, mélodrame en trois actes à grand spectacle, de Guilbert de Pixerécourt, musique d'Alexandre Piccini et Gérardin-Lacour, ballets d'Aumer, créé sur le Théâtre de la Porte Saint-Martin le 10 vendémiaire an 14 [2 octobre 1805].

Rosa, ou l'Hermitage du torrent, (mélo)drame en trois actes, en prose, à grand spectacle, de Guilbert de Pixerécourt, créé sur le Théâtre de la Gaîté le 21 thermidor an 8 [9 août 1800].

La Rose blanche et la rose rouge, drame lyrique en trois actes, de Guilbert de Pixerécourt, musique de Gaveaux, créé sur le Théâtre Impérial de l'Opéra-Comique le 20 mars 1809.

Les Ruines de Babylone, ou Giafar et Zaïda, mélodrame historique en trois actes, en prose et à grand spectacle, de Guilbert de Pixerécourt, musique de Gérardin-Lacour, ballets de Hullin, décors d'Alaux, créé sur le Théâtre de la Gaîté le 30 octobre 1810.

Sélico ou le Triomphe de l'amour filial, comédie en quatre actes et en prose, de Guilbert de Pixerécourt, créée sur le Théâtre de Molière le 11 brumaire an 2 [1er novembre 1793].

La Soirée des Champs-Elysées, comédie épisodique en un acte et en prose, mêlée de vaudevilles, de Guilbert de Pixerécourt, créée sur le Théâtre Montansier-Variétés le 14 Germinal an 7 [3 avril 1799].

Le Solitaire de la Roche Noire, mélodrame en trois actes, à grand spectacle, de Guilbert de Pixerécourt, musique d'Alexandre Piccinni, ballets d’Aumer, créé sur le Théâtre de la Porte Saint-Martin le 14 mai 1806.

Tékéli, ou le Siège de Mongatz, mélodrame historique, en trois actes, en prose, et à grand spectacle, de Guilbert de Pixérécourt, musique de Gérardin-Lacour, créé sur le Théâtre de l’Ambigu-Comique le 7 nivôse an 12 [29 décembre 1803].

Les Trois Moulins, pièce allégorique en un acte mêlée de chants et de danses, à l'occasion du mariage de S. M. l'Empereur avec S. A. I. et R. Marie-Louise, de Dubois et Guilbert de Pixerécourt, créée sur le Théâtre de la Gaîté le 29 mars 1810.

Victor, ou l’Enfant de la forêt, mélodrame en trois actes en prose et à grand spectacle, de Guilbert de Pixerécourt : créé sur le Théâtre de l'Ambigu-Comique le 22 prairial an 6 [10 juin 1798].

Le Vieux major, vaudeville en un acte et en prose, de Léger et Guilbert de Pixerécourt, créé sur le Théâtre Montansier le 6 fructidor an 9 [24 août 1801].

Zozo, ou le Mal-avisé, comédie en un acte, de Guilbert de Pixerécourt, créée sur le Théâtre Montansier-Variétés le 25 vendémiaire an 8 [17 octobre 1799].

Retour à la liste des principaux auteurs.

Ajouter un commentaire

Anti-spam