Créer un site internet

Beffroy de Reigny, dit le Cousin Jacques

Beffroy de Reigny, Louis-Abel,
dit le Cousin Jacques (1757-1811).

Retour à la liste des principaux auteurs.

Français.

Masculin.

Journaliste, auteur dramatique et poète comique. - A composé la musique de certaines de ses œuvres. - A aussi utilisé les pseudonymes Félix Sincère et Kerkorkurkaykadeck.

Il figure également dans la liste des compositeurs.

Charles Monselet, Les Originaux du siècle dernier: les oubliés et les dédaignés (Paris, Michel Lévy, 1864) propose une bibliographie qu’il estime exacte et complète de l'œuvre du Cousin Jacques. Elle occupe les pages 169 à 178. Le théâtre est traité dans les pages 172 à

Allons, ça va, ou le Quaker en France, tableau patriotique, en vers et en un acte. Par le Cousin-Jacques. créé sur le Théâtre de la rue Feydeau le 7 Brumaire an 2 [28 octobre 1793].

Arlequin général d’armée, opéra bouffon en deux actes. Imprimé sous le bon plaisir des Patriotes, par un Soldat de la Lune, 1790.

Auteur : Louis-Abel Beffroy de Reigny

Éditeur Lefort, 1792

Le Bonhomme, ou Poulot et Fanchon, opéra en un acte en prose avec des couplets en vers par le Cousin Jacques (Beffroy de Reigny), créé sur le Théâtre Montansier-Variétés le 21 frimaire an 8 (12 décembre 1799).

Bordier aux Enfers, comédie en un acte, de L.-B. Dy..., Paris 1789.

Attribué à L.-A. Beffroy de Reigny.

Les Capucins ou les amis de la paix, pièce en deux petits actes, par le Cousin Jacques, créée sur le Théâtre de Monsieur le 15 mars 1791.

Le Club des bonnes gens, ou le Curé picard, folie en vers et en 2 actes, mêlée de vaudevilles et d’airs nouveaux, par le Cousin Jacques (paroles et musique) et Pierre Gaveaux (musique), créée sur le Théâtre de la rue Feydeau le 24 septembre 1791.

[Réimprimée en 1795, la pièce devient Le Club des bonnes gens, ou la Réconciliation.]

Le Catalogue général de la BNF connaît la pièce sous le titre de Le Club des bonnes gens, ou le Curé français.

Le Compère Luc, ou les Dangers de l'ivrognerie, opéra-comique en 2 actes, mêlée de musique, par le Cousin Jacques (Beffroy de Reigny), musique de Lemoyne, créé sur le Théâtre de la rue Feydeau le premier Ventôse an 2 [19 février 1794].

La Couronne de fleurs, compliment d’ouverture du Théâtre Italien, de Louis-Abel Beffroy de Reigny (le Cousin Jacques) et l’abbé François Lambert Bonnefoy de Bouyon, créé sur le Théâtre Italien le 20 avril 1789.

Démosthènes, tableau patriotique en 1 acte. Par le c. Jacques [Beffroy de Reigny], créé sur la scène de l’Opéra comique national de la rue Favart le 2 Germinal an 2 [22 mars 1794].

Les Deux charbonniers, ou les Contrastes, comédie en prose et en deux actes, mêlée d’ariettes, paroles et musique du Cousin Jacques [Beffroy de Reigny], créée sur le Théâtre du Palais Égalité, dit Montansier le 7 fructidor an 7 [24 août 1799].

Les Deux Nicodèmes, ou les François dans la planete de Jupiter, comédie-folie en deux actes en prose, avec des vaudevilles, du Cousin-Jacques, créée sur le Théâtre de la rue Feydeau le 1er novembre 1791.

La Double feinte, ou le prêté rendu, comédie en trois actes & en vers libres, de M. Lorville (ou peut-être le Cousin Jacques ou M. Desforges), créée sur le Théâtre Italien le 24 février 1789.

[Attribution possible au Cousin Jacques ou à Desforges.]

Emilie, ou les Caprices, comédie en 3 actes et en vers par Beffroy de Reigny (le Cousin Jacques)  : créée sur le Théâtre des Jeunes Artistes le 21 Messidor an 7 [9 juillet 1799].

Le Grand-Genre, opéra en un acte, paroles et musique du Cousin-Jacques, créé sur le Théâtre de l'Ambigu-Comique le 23 Nivôse an 7 [12 janvier 1799].

L’Histoire universelle, folie en deux actes, en vers, mêlée de vaudevilles et d’airs nouveaux, du Cousin Jacques (Louis-Abel Beffroy de Reigny), créée sur le Théâtre de Monsieur le 16 décembre 1790.

Musique du Cousin Jacques, mais aussi de Louis-Claude-Armand Chardin (ou Chardiny), Pierre Gaveaux et Jean-Paul Egide Martini (d’après la base César)

Jean-Baptiste, opéra en un acte, paroles et musique du C. Beffroy Reigny, créé sur le Théâtre de la rue Feydeau le 13 prairial an 6 [1er juin 1798].

Magdelon, opéra en un acte, paroles et musique du Cousin Jacques (Beffroy de Reigny) créé sur le Théâtre Montansier Variétés le 16 Prairial an 7 [4 juin 1799].

Nicodème dans la lune, ou la Révolution pacifique, comédie en trois actes, mêlée d'ariettes et de vaudevilles, paroles et musique de Beffroy de Reigny [le Cousin Jacques], créée sur le Théâtre François Comique et Lyrique le 7 novembre 1790.

La Petite Nan[n]ette, opéra-comique en 2 actes. Paroles et musique du Cousin Jacques. créé sur le Théâtre de la rue Feydeau le 29 frimaire an 5 [19 décembre 1796].

Sylvius Nerva, ou l'École des familles, drame lyrique en 3 actes, paroles du Cousin Jacques. Musique de J. Le Moyne. Ballets de P.-G. Gardel.

Publication à Paris, chez Moutardier, an 3.

Pièce reçue et répétée au Théâtre des Arts, an 3 mais jamais jouée

Toute la Grèce, ou Ce que peut la liberté, tableau patriotique, en un acte, paroles du C. J. [le Cousin Jacques, Louis-Abel Beffroy de Reigny], musique de Lemoyne, créé à l’Opéra national le 16 nivôse an 5 [5 janvier 1794].

Turlututu, empereur de l'Isle verte, folie, bêtise, farce ou parade, comme on voudra, en prose et en 3 actes, etc. paroles et musique du Cousin Jacques, créée sur le Théâtre de la Cité le 17 messidor an 5 [5 juillet 1797].

Un rien, ou l’Habit de noces, folie épisodique en un acte et en prose, paroles et musique du Cousin Jacques [Beffroy de Reigny], créée sur le Théâtre de l’Ambigu-Comique. le 19 prairial an 6 [7 juin 1798].

Publication, à Paris, chez Vente, 1797.

Retour à la liste des principaux auteurs.

Ajouter un commentaire

Anti-spam