Créer un site internet

Brazier, Nicolas (1783-1838)

Brazier, Nicolas (1783-1838).

Retour à la liste des principaux auteurs.

A utilisé le pseudonyme Édouard pour Et voilà..., prologue en un acte mêlé de couplets de la pantomime Donna Bella de Hullin.

Français.

Masculin.

Vaudevilliste.

L'Adroit valet, prologue en vaudevilles de Martial et Angélique, de Brazier, 14 mars 1811.

Paris, Théâtre des Jeux Gymniques.

Publication : à Paris, chez Barba, 1811

Les Albinos vivans, folie en un acte de Frédéric Dupetit-Méré, et Nicolas Brazier, 9 mai 1809.

Théâtre de la Gaîté.

Arlequin au café du Bosquet, ou la Belle limonadière, vaudeville épisodique, en 1 acte de Simonnin, Antoine Jean-Baptiste et Brazier, Nicolas, 24 avril 1808.

Théâtre de la Gaîté.

Publication : à Paris, chez Fages, 1808

L’auberge allemande, prologue en vaudevilles de l’Enfant et le Grenadier, de Villiers et Brazier, créé sur la scène de la Salle des Jeux Gymniques le 20 octobre 1810.

La Belle aux cheveux d'or, mélodrame-féerie en 3 actes, Simonnin et Brazier fils, créée sur le Théâtre des Troubadours le 5 mars 1806.

Berghem et Van Ostade, ou les Deux peintres hollandais, vaudeville en un acte, de Brazier, Dolivet et Jules, créé sur le Théâtre des Variétés le 25 avril 1812.

[Jules serait le pseudonyme de Jules Vincent, ou celui de Jean-Toussaint Merle.]

La Bonne Femme, ou les Prisonniers de guerre, vaudeville en un acte, de Jean-Baptiste Dubois et Brazier, créé sur le Théâtre de la Gaîté le 6 décembre 1815.

Les Bons Gobets ou Comme on s'aime à Montmorency, vaudeville en 1 acte, de Francis (baron d'Allarde dit), créé sur le Théâtre des Variétés,12 décembre 1808.

On cite aussi Nicolas Brazier comme coauteur.

Le Boulevard Saint-Martin ou Nous y voilà ! prologue d’inauguration mêlé de vaudevilles en un acte, de Désaugiers et Brazier, créé sur le Théâtre de la Porte Saint-Martin le 26 décembre 1814.

Le Bouquet des Poissardes, divertissement en un acte mêlé de chant et de danse, de Brazier et Dubois, créé sur le Théâtre de la Gaîté le 23 août 1815.

La Bouquetière angloise, comédie-anecdote en un acte, mêlée de vaudevilles, de M. Brazier, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 11 mai 1815.

Caroline de Lichtfield, mélodrame-vaudeville en 3 actes et en prose, de Simonnin et Brazier, créé sur le Théâtre des Jeunes Artistes 29 novembre 1806.

La Chaumière au pied des Alpes, prologue ajouté au Passage du Mont Saint-Bernard, de Théodore [Maillard] et B*** [Brazier], créé sur le Théâtre des Jeux Gymniques, ci-devant Porte Saint-Martin le le 24 mai 1810.

Le Ci-devant jeune homme, vaudeville en un acte et en prose, de Merle et Brazier, créé sur le Théâtre des Variétés le 28 mai 1812.

Les Complimens ou la Querelle des acteurs, scènes-impromptu en huit scènes et en prose mêlées de couplets, de Brazier, Nicolas, créés sur le Théâtre de la Gaîté le 31 décembre 1812.

La Corbeille d'oranges, ou le Page de Schœnbrunn, vaudeville, de Merle et Brazier, créé sur le Théâtre des Variétés le 3 juin 1812.

Donna-Bella, pantomime en deux actes, de M. Hullin, et Voilà.... prologue de la pantomime, avec des couplets, de M. Édouard ; 20 avril 1811.

La Famille de Don Quichotte, prologue de Don Quichotte, en vaudevilles, de N. Brazier, créé sur le Théâtre des Jeux Gymniques le 23 février 1811.

La Fête de Perrault, ou l’Horoscope des Cendrillons, comédie en un acte, mêlée de couplets, Brazier, créée sur le Théâtre de la Gaîté le 18 décembre 1810 (ou le 10 ?).

Gracieuse et Percinet, mélodrame féerie en 3 actes, de Simonnin et Brazier fils, créé sur le Théâtre des Troubadours le 28 avril 1806.

Musique de deux jeunes élèves du Conservatoire, non nommés.

Il faut un mariage, comédie en 1 acte et en prose mêlée de vaudevilles, d’Henrion et Brazier fils, créée sur le Théâtre de Molière ke 3 nivôse an 13 [24 décembre 1804].

L’Ile de l’Espérance, ou le Songe réalisé, pièce allégorique en un acte mêlée de vaudevilles, à l’occasion de la paix générale, de Désaugiers, Gentil en société avec Brazier, créée sur le Théâtre des Variétés le 6 juin 1814.

[Un bon nombre de bibliographies ne signalent pas Brazier comme auteur de la pièce.]

Ils sont sauvés, ou les Mineurs de Beaujonc, fait historique en deux actes et en vaudevilles, de Rougemont, Brazier et Merle, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 4 avril 1812.

L'Ivrogne tout seul, ou J'ai ma cachette, vaudeville en un acte de Brazier et Jolly, créé sur le Théâtre des Variétés amusantes le 18 nivôse an 12 [9 janvier 1804].

La Jardinière de Vincennes, mélodrame-vaudeville en trois actes, orné de chants et de danses, de Simonnin et Brazier fils, ballets d’Adam, créé sur le Théâtre des Jeunes Artistes 14 mars 1807.

Je fais mes farces, folie en un acte, mêlée de vaudevilles, de Désaugiers, Gentil et Brazier, créée sur le Théâtre des Variétés le 4 février 1815.

Jean qui pleure et Jean qui rit, ou les deux Voisins, comédie en un acte mêlée de vaudevilles, de Sewrin et Brazier, créée sur le Théâtre des Variétés le 17 juillet 1815.

Le Catalogue général de la BNF date sa publication de 1786 (Brazier a trois ans !)

La Jeunesse de Henri IV , ou la Chaumière béarnaise, comédie en un acte, mêlée de couplets, de Brazier, Merle et Ourry, créée sur le Théâtre des Variétés le 24 août 1814.

Lisette toute seule, ou Ils se trompent tous deux, vaudeville en un acte de Simonnin et Brazier, créé sur le Théâtre des Variétés amusantes le 20 Frimaire an 12 [12 décembre 1803].

Magot, ou les Quatre mendians, imitation burlesque de Dago, ou les Mendians, ambigu en trois petits services, orné de ballets, etc., de Simonnin et Brazier fils, créée sur le Théâtre des Troubadours le 19 juin 1806

Le Malade par amour, ou la Rente viagère, comédie en 1 acte, en prose, mêlée de vaudevilles, d’Henrion et Brazier fils, créée sur le Théâtre olympique le 17 germinal an 12 [7 avril 1804].

Maître André et Poinsinet ou le Perruquier poète, comédie-anecdote en un acte et en vaudevilles, de Dumersan et Brasier, créée sur le Théâtre Montansier le 16 pluviôse an 13 [5 février 1805].

Les Malins, vaudeville grivois en un acte de Frédéric Dupetit-Méré et Nicolas Brazier, Nicolas, créé sur le Théâtre de la Gaîté le15 décembre 1808.

Le Mariage dans une rose, vaudeville en un acte, de Simonnin et B*** [Brazier], créé sur le Théâtre de la Gaîté, le 25 mai 1808.

Le Mariage de Charles Collé, ou la Tête à perruque, vaudeville, de MM. Gouffé, Brazier et Simonnin, créé sur le Théâtre des Variétés le 18 octobre 1809.

Le Marquis de Carabas, ou le Chat botté, folie-féerie en 2 actes à grand spectacle, mêlée de couplets, de MM. Brazier et Simonnin, créée sur le Théâtre de la Gaîté le 9 mai 1811.

Le Misanthrope en prose, à-propos en un acte et en vaudeville, par M. Brazier, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 24 mars 1814.

Monsieur Courte-Vue, ou l'Astrologue, pièce en un acte, mêlée de couplets, de Brazier et Simonnin ; créée sur le Théâtre de la Gaîté le 12 février 1811.

Monsieur Croque-Mitaine, ou le Don Quichotte de Noisy-le-Sec, extravagance en un acte et en vaudevilles, avec un prologue, de MM. Désaugiers, Brazier et Merle, créée sur le Théâtre des Variétés le 1er avril 1813.

Monsieur et Madame Denis, ou Souvenez-vous-en, comédie en 1 acte de Simonnin et B*** (Brazier), suivie de la Chanson de M. et Mad. Denis, par Marc-Ant. Désaugiers, créée sur le Théâtre de la Gaîté le 18 juin 1808.

La Noce interrompue, ou le Comédien en voyage, comédie-vaudeville, de Merle et Brazier, créée sur le Théâtre des Variétés le 2 juillet 1814.

Patron Jean ou le Pêcheur provençal, vaudeville en un acte, par M. Vizentini, Merle et Brazier, créé sur le Théâtre des Variétés le 13 avril 1813.

Les Pêcheurs, vaudeville en un acte, par M. Brazier, créé sur le Théâtre des Variétés le 9 avril 1814.

[Le Mémorial dramatique de 1815 cite aussi Rougemont comme auteur.]

Le Petit corsaire ou le Retour, vaudeville en un acte, de Rougemont, Brazier et Merle, créé sur le Théâtre des Variétés le 9 septembre 1812.

Le Petit fifre, ou la Noce flamande, comédie en un acte, mêlée de couplets, de Merle et Brazier, créée sur le Théâtre des Variétés le 11 novembre 1811.

Le Petit Vaudeville aux Jeux gymniques, prologue du Jugement suprême, ou l'Innocence sauvée, de N. Brazier, créé sur le Théâtre des Jeux gymniques le 7 février 1811.

Les Petites pensionnaires, ou les Jeunes filles en vacances, comédie-vaudeville en un acte, de Merle et Brazier, créée sur le Théâtre des Variétés le 2 novembre 1813.

Les Petits Braconniers, ou les Écoliers en vacances, comédie en un acte, mêlée de couplets,par MM. Merle, Brazier et Charles [Héguin de Guerles], créée sur le Théâtre des Variétés le 4 mai 1813.

[Charles, c’est, d’après le Catalogue général de la BNF, Charles Héguin de Guerles.]

La Pie de Palaiseau, et le Chien de Montargis, ou le Crime aux prises avec la vertu, parade en un acte, mêlée de couplets, ornée d'un ballet de pies et de chiens, de Dubois et Brazier, créée sur le Théâtre de la Gaieté le 20 juin 1815.

Le Pied de bœuf, pièce de résistance, arlequinade-vaudeville en un acte et en prose de Simonnin et B*** [Brazier], créée sur le Théâtre desTroubadours le 21 février 1807.

Quinze ans d'absence, ou Ce que c'est que les parens, comédie en un acte, mêlée de vaudevilles, de Brazier et Merle, créée sur le Théâtre des Variétés le 13 avril 1811.

Les Rencontres au Corps-de-Garde, vaudeville en un acte, de Brazier, Lafortelle et Merle, créé sur le Théâtre des Variétés le 23 décembre 1815.

Rodomont, ou le Petit Don Quichotte, mélodrame héroï-comique, mêlé de vaudevilles, en 3 actes, à grand spectacle, de P. Villiers, Brazier, fils et *** [A. Gouffé], créé sur le Théâtre de la Gaîté le 7 mars 1807.

La Rosière de Verneuil, ou les Roses de M. Guillaume, comédie mêlée de couplets (vaudevilles), de Rougemont et Brazier, créée sur le Théâtre des Variétés le 26 décembre 1811.

Le Sac ambulant, ou le Moulin de Pontoise, vaudeville en un acte, par M. Jules, créé sur le Théâtre des Variétés le 21 décembre 1813.

[On pense que ces trois auteurs les plus féconds du Théâtre des Variétés qui se cachent sous le pseudonyme de Jules sont Rougemont, Brazier, Moreau.].

Sage et Coquette, comédie villageoise en un acte, mêlée de couplets, de Dumersan, Merle et Brazier, créée sur le Théâtre des Variétés le 12 juillet 1815.

La brochure associe Merle à l’écriture de cette pièce.

Le Savetier et le Financier, ou Contentement passe richesse, comédie en un acte, mêlée de vaudevilles, de Merle et Brazier, créée sur le Théâtre des Variétés le 4 Mars 1815.

Six heures moins un quart, ou la Tragédie à la Porte, parodie de Ninus II, de. Rougemont, Brazier, et un anonyme, créée sur le Théâtre du Vaudeville. le 18 décembre 1813.

[Un des comptes rendus ajoute un auteur resté anonyme.]

Le Tour de France, voyage en 1 acte, en prose, mêlé de vaudevilles, de Henrion et Brazier fils, créé sur le Théâtre des Jeunes-artistes le9 brumaire an 14 [31 octobre 1805].

Tout pour l'enseigne, ou la Manie du jour, vaudeville en un acte, de Lafortelle, Merle, Brazier et M. [Moreau.], créé sur le Théâtre des Variété le 26 août 1813.

L’Union de Mars et de Flore, pantomime avec un prologue en vaudeville de Brazier et Théodore, d’Augustin Hapdé, musique de MM. Darondeau et Piccini, divertissement de Camus, créé sur le Théâtre des Jeux gymniques (salle de la Porte Saint-Martin) le 25 mars 1810.

[Hapdé est l’auteur de la pantomime, et Brazier et Théodore sont les auteurs du prologue.

D’après le Catalogue général de la BNF, Théodore est ici le pseudonyme de Théodore Nézel (mais il a 11 ans en 1810, ce qui rend peu probable cette attribution).]

L’Union de Mars et de Flore, ou les Bosquets de lauriers, tableaux allégoriques à grand spectacle d’Augustin Hapdé, musique d'Alexandre Piccini et de Darondeau, précédé d’un prologue en prose, mêlé de couplets, de Brazier et Théodore [Nézel], créés sur le Théâtre des Jeux Gymniques le 1er avril 1810.

À l'occasion de l'alliance de S. M. l'Empereur avec l'archiduchesse d'Autriche.

Les Vendangeurs du Rhône, divertissement bacchique en un acte mêlé de couplets, de Merle et Brazier, créé sur le Théâtre des Variétés le 30 octobre 1815.

La Vénus Hottentote, ou Haine aux Françaises, vaudeville en un acte, de Dartois, Théaulon et Brazier, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 19 novembre 1814.

Vol-au-Vent, ou le Pâtissier d’Anières, folie en un acte, mêlée de couplets, d’un M. d’Anières [Nicolas Brazier], créée sur le Théâtre des Variétés le 23 juin 1812.

Retour à la liste des principaux auteurs.

Ajouter un commentaire

Anti-spam