Créer un site internet

Cuvelier, Jean-Guillaume-Antoine (1766-1824)

Cuvelier, Jean-Guillaume-Antoine (1766-1824).

Français.

Masculin.

Homme de lettres. - Avocat. - Capitaine de la Garde nationale et commissaire du gouvernement dans les départements de l'Ouest, pendant la Révolution. - A aussi écrit sous le pseudonyme M. Cordelier.

A-t-il deux femmes ? ou les Corsaires barbaresques, mélodrame en 3 actes, paroles de J.-G.-A. Cuvelier et J.-M. B*** [Jean-Martin Barouillet], musique arrangée par L. Morange. créé à Paris sur le Théâtre de la Gaîté, le 14 floréal an 11 [4 mai 1803].

Adolphe de Halden, ou l'Orpheline du château, mélodrame en 3 actes, par J.-G.-A. Cuvelier, musique arrangée par M. Leblanc, ballet de M. Hullin, créé sur le Théâtre de la Gaîté le 12 octobre 1813.

Les Akanças, prologue mélo-dramatique en un acte et en prose, suivi des Espagnols dans la Floride, pantomime en 3 actes et à spectacle, de J. G. A. Cuvelier. créé au Théâtre de la Cité, le 12 thermidor an V [30 juillet 1797].

Alcibiade solitaire, opéra en deux actes (réduit ensuite à un); de J.-G.-A. Cuvelier [et Jean-Martin Barouillet], musique d'Alexandre Piccini, ballet de Millon, créé sur la scène de l’Académie impériale de musique le 8 mars 1814.

Jean-Martin Barouillet est généralement associé à la pièce comme coauteur des paroles avec Cuvelier.

L'Anniversaire, ou la Fête de la souveraineté, scène lyrique et mélodramatique, mêlée de pantomime, paroles de J.-G.-A. Cuvelier et de J. Mittié, musique d'Otton Vanderbroek, créée à Paris sur le Théâtre de l'Ambigu-Comique, le 30 ventôse an 6 [20 mars 1798].

Ardres sauvée, ou les Rambures, mélodrame héroïque et historique, en 3 actes, à spectacle, paroles de J.-G.-A. Cuvelier et de Pierre Villiers, musique de L. Morange, créé à Paris, sur le Théâtre de la Gaîté le 23 pluviôse an 11 [12 février 1803].

L'Asile du silence, ou Gloire et sagesse, mimologue et tableau allégorique en un acte et à grand spectacle, à l'occasion des fêtes de juin 1811, de J.-G.-A. Cuvelier, musique d'Alexandre Piccini.

Le Bandit sans le vouloir et sans le savoir, pantomime

Cuvelier a fait cette pantomime sur le même sujet que le roman en 3 volumes portant le même titre, paru en 1809. (information de l'Annuaire nécrologique de 1824, de A. Mahul, p. 72.

Barberousse le balafré, ou les Valaques, scènes equestres et chevaleresques, en deux parties à grand spectacle, de J.-G.-A. Cuvelier et Franconi Cadet ; musique arrangée par M. Bianco, représentées pour la première fois, à Paris, au Cirque Olympique, le 14 décembre 1808.

Publication : à Paris, chez Barba, 1808.

La Bataille d'Aboukir, ou les Arabes du désert, action militaire en 2 parties, de J.-G.-A. Cuvelier et Augustin [Hapdé], musique de l'ouverture par Verbes, le reste arrangé par Foignet et d'Haussy... créée à Paris, au Cirque olympique, 7 septembre 1808.

Bélisaire, mélodrame en trois actes, de Cuvelier et Hubert [Laroche, dit], musique d'Alexandre [Piccini], ballets de M. Hulin, créé sur le Théâtre de la Gaîté le 19 avril 1815.

La Belle Espagnole, ou l'Entrée triomphale des Français à Madrid, scènes équestres, militaires et historiques en 3 parties, de J.-G.-A. Cuvelier, musique arrangée par d'Haussy. Créée au Cirque Olympique le 14 janvier 1809.

C'est le Diable, ou la Bohémienne, drame en 5 actes, à grand spectacle, mêlé de pantomime, évolutions, combats, chants et danses, de J.-G.-A. Cuvelier, musique arrangée par Othon Vander Brock, ballets de la composition de Richard, créé sur le Théâtre de l’Ambigu-Comique le 28 brumaire an VI [18 novembre 1797].

Le Castel du lac, ou les Amans piémontais, pantomime en 3 actes, à spectacle, de J.-G.-A. Cuvelier et Curmer, musique de Rochefort, créée sur le Théâtre Cité Variétés, et de la pantomime nationale le 10 Germinal an 7 [30 mars 1799].

Cavalo-Dios, ou le Cheval génie bienfaisant, scènes équestres, mêlées de féeries, en deux parties, par J.-G.-A. Cuvelier et Franconi cadet. Musique arrangée par M. Navoigille, avec plusieurs morceaux nouveaux de la composition de M. Foignet père. Représentées pour la première fois, à Paris, au Cirque olympique, le 16 novembre 1808.

Publication : à Paris, chez Barba, 1808.

Le Chat botté, ou les 24 heures d'Arlequin, opéra pantomime féerie, en 4 actes, paroles de Cuvelier, musique de Foignet fils en collaboration avec Hapdé, créé sur le Théâtre des Jeunes Artistes le 29 ventôse an 10 [20 mars 1802]..

Le Chef écossais, ou la Caverne d'Ossian, pantomime en 2 actes, de J. G. A. Cuvelier, musique arrangée par Dreuil, ballets de Jacquinet, créée au Cirque olympique le 25 septembre 1815.

Le Chevalier de la table ronde, ou Roger et Naïda, pantomime en 3 actes et à grand spectacle, de J.-G.-A. Cuvelier, musique arrangée par J.-J. Momigny, ballets de Camus. La musique de la danse est composée par M. Alexandre Piccini. Créée à Paris sur le Théâtre des Jeux Gymniques, le 17 juin 1811.

Le Chevalier de la Table ronde était précédé d'un prologue, en un acte, l'Entrée des chevaliers français dans Sérica.

Le Chevalier noir, ou le Dévouement de l'amitié, drame à grand spectacle et en trois actes, de J.-G.-A. Cuvelier, 17 prairial an 9 [6 juin 1801]

Les Chevaux savans ou les Arabes à Marseille, pièce en deux actes à grand spectacle, de Cuvelier et Hapdé, créée sur le Théâtre de la Cité-Variétés le 14 ventôse an 8 [5 mars 1800].

Le Codicile, ou les Deux héritiers, comédie en un acte & en prose, mêlée d'ariettes ; de J. G. A. Cuvelier de Trie, musique d'Othon Vandenbrock, créée sur le Théâtre de Mlle. Montansier le 5 août 1793.

Dago, ou les Mendians d’Espagne, mélodrame en trois actes, à spectacle, de J. G. A. Cuvelier, musique de Louis de Moranges, ballets de Richard, créé sur Théâtre de l’Ambigu-Comique 12 juin 1806.

Le Damoisel et la Bergerette, ou la Femme vindicative, pantomime en trois actes de J. G. A. Cuvelier, créée sur le Théâtre de la Cité-Variétés le 24 floréal an 3 [13 mai 1795], remise le 16 pluviôse an 7.

En 1809 : Le Damoisel et la bergerette ou la Femme vindicative, scènes équestres et chevaleresques à grand spectacle, en deux parties, de J. G. A. Cuvelier, représentées pour la première fois à Paris au Cirque Olympique le 3 juin 1809

Dieu, l’honneur et les dames, mélodrame en trois actes, par MM. Théodore et Cuvelier, musique de M. Alexandre, ballet de M. Renon, créé sur le Théâtre de la Porte Saint-Martin le 1er avril 1815.

Don Quichotte et Sancho Pança, folie en deux tableaux, à spectacle de Cuvelier et Franconi jeune, créée sur le Théâtre des Jeux Gymniques le 23 février 1811

Une notice du Catalogue général de la BNF parle d'une « pantomime en trois actes », une autre de « scènes équestres en deux parties et à spectacle ».

L'Empire de la Folie, ou la Mort, et l'Apothéose de Don Quichotte, pantomime en 3 actes, à grand spectacle, mêlée de danse, exercice de chevaux, décors et costumes nouveaux, par J. G. A. Cuvelier, musique arrangée par Navoigille et Baneux, ballets de Gaston, créé sur le Théâtre Cité Variétés et de la Pantomime Nationale le 18 Prairial an 7 [6 juin 1799].

L'Enchanteur Morto-Vivo, prologue cabalistique, suivi de l'Isle du silence, ou l'Arlequin malgré lui, féerie mélodramatique, mêlée de pantomimes, en 3 actes, par J.-G.-A. Cuvelier, musique de François, créé à Paris sur le Théâtre des jeunes artistes le 17 juin 1806.

L’Enfant d’Hercule, ou les Deux temples, Tableaux mythologiques et allégoriques, à grand spectacle, en deux actions, de J. G. A. Cuvelier, prologue de Désaugiers, musique de Momigny, ballets de Camus, créés sur le Théâtre des Jeux Gymniques le 1er avril 1811.

L'Enfant du malheur, ou les Amans muets, comédie-féerie en 4 actes, en prose, mêlée de pantomimes, combats et danses, de J. G. A. Cuvelier, musique arrangée par Manichon, créée sur le Théâtre de l’Ambigu Comique le 9 germinal an V [29 mars 1797].

L'Enfant prodigue, mélodrame en quatre actes, à grand spectacle, mêlé de pantomime, danses et combats, de Cuvelier et Hapdé, musique nouvelle de Moranges, ballets de Blondin, créé sur le Théâtre de la Porte Saint-Martin le 3 frimaire an 12 [25 novembre 1803].

L'Enfant prodigue, ou les Délices et les dangers de Memphis, pantomime en 3 actes et à grand spectacle, de Cuvelier et Hapdé, musique arrangée par Foignet, créée sur le Cirque Olympique, le 22 ou 23 janvier 1812.

L'Enlèvement ou la Caverne dans les Pyrénées, pantomime, de J. G. A. Cuvelier de Trie, créée sur le Théâtre du Palais-Variétés le 7 mars 1793.

[Pas d’indication pour la musique et les ballets que devait comporter la pantomime.]

Pièce jouée à Rouen sur le Théâtre de la République le 3 thermidor an V (21 juillet 1797).

L'Entrée de Henri IV à Paris, tableau historique, en 2 actes, paroles de Cuvelier, action pantomime par M. Franconi jeune, musique arrangée par Gleizer, créé au Cirque olympique le 30 avril 1814.

La Famille Savoyarde, ou les Jeux de la fortune, pantomime en trois actes, de Cuvelier de Trie, musique de Darondeau, ballets de M. Hullin, créée sur le Théâtre de la Gaieté le 16 août 1810.

Le Faux ami, comédie en un acte, en vers, de MM. Cuvelier et Martin, créée sur le Théâtre de la Gaieté le 20 juillet 1810.

D'après le Catalogue général de la BNF, Martin, ce serait Jean-Martin Barouillet.

Les Faux Monnayeurs, ou la Vengeance, drame en 3 actes, mêlé de chant, de J. G. A. Cuvelier, musique de Gresnick. créé sur le Théâtre de Montansier le 12 floréal, an V [1er mai 1797].

La Femme magnanime, ou le Siège de La Rochelle, pantomime en 3 actes, à grand spectacle, de J. G. A. Cuvelier, musique d'Alexandre [Piccini], divertissements de Morand, créée au Cirque olympique le 2 mai 1812.

La Fête à / de l'Être Suprême, scènes patriotiques, mêlées de chants, pantomimes et danses, de J. G. A. Cuvelier, musique de. Othon Vanderbrock, créées sur le Théâtre de la Cité-Variétés le 20 prairial an 2 [10 juin 1794].

La Fille hermite, opéra en un acte, de Jean-Guillaume-Antoine Cuvelier, musique d'Othon Vanderbroek, créé le 1er brumaire an 4 [23 octobre 1795].

La Fille hussard, ou le Sergent suédois, pantomime en trois actes et à grand spectacle, de J. G. A. Cuvelier, créée sur le Théâtre de la Cité le 29 frimaire an 7 [17 décembre 1798].

La Fille mendiante, mélodrame en trois actes et à spectacle, de MM. Corsse et Cuvelier, musique de M. Foignet, ballets de M. Millot, créé sur le Théâtre de l’Ambigu Comique le 12 octobre 1809.

La Fille sauvage, ou l'Inconnu des Ardennes, mélodrame en trois actes, de J. G. A. Cuvelier, musique de M. Alexandre, ballets de M. Hullin, créé sur le Théâtre de la Gaîté le 31 mars 1812.

Fra Diavolo, ou le Frère diable, chef de bandits dans les Alpes, scènes équestres en 2 parties, de Cuvelier et Franconi cadet, créé à Paris, au Cirque olympique, 17 août 1808.

Publication : à Paris, chez Barba, 1808

Les Français en Pologne, programme détaillé, de J.-G.-A. Cuvelier, musique arrangée par Navoigille, créé à Paris, au Cirque olympique, 9 mars 1808.

Fredegilde ou le Démon familier, drame à grand spectacle en quatre actes, de J. G. A. Cuvelier et J.-B. Hapdé, musique arrangée par L. Morange, créé sur le Théâtre de la Cité-Variétés et de la Pantomime nationale le 13 brumaire an 7.

Le Génie Asouf, ou les Deux coffrets, féerie en 2 actes, paroles de Cuvelier de Trie, musique d'Othon Vandenbroeck, créée sur le Théâtre de la Cité le 25 décembre 1795.

Gérard de Nevers et la belle Euriant, scènes Pantomimes équestres et Chevaleresques, en trois parties, Imitées du roman de Tressan ; de Cuvelier et Franconi cadet ; Musique arrangée par d’Haussy, Chef d’Orchestre du Cirque, créées au Cirque Olympique le 11 Février 1810.

Le Gnôme, ou Arlequin tigre et bienfaisant, pantomime magico-bouffonne, à grand spectacle en 3 actes, de Mlle Flore Cuvelier, mise en scène d'Eugène Hus, musique arrangée par M. Foignet fils. Créée sur le Théâtre des jeunes artistes le 2 germinal an 13 [23 mars 1805].

Flore Cuvelier m'est inconnue par ailleurs, et la pièce est peut-être bien de J. G. A. Cuvelier.

Herman et Sophie, ou le Carnaval Bavarois, mélodrame en trois actes, à grand spectacle, de J. G. A. Cuvelier, musique de L. de Moranges ; créé sur le Théâtre de la Cité (Palais-Variétés) le 11 vendémiaire an 14 [3 octobre 1805].

L'Héroïne suisse ou Amour et courage, pantomime militaire en 3 actes de Cuvelier et Hapdé, musique de Navoigille et Baneux, ballets de Richard, créée sur le Théâtre de la Cité-Variétés et de la Pantomime Nationale, le 7 prairial an 6 [26 mai 1798].

Hilberge l’Amazone, ou les Monténégrins, pantomime en trois actes, de J. G. A. Cuvelier et Varez, musique de Quaisain, créée sur le Théâtre de l’Ambigu Comique le 6 décembre 1810.

Les Hommes de la nature et les hommes policés, pantomime en 3 actes, précédée et suivie des Deux silphes [sic], prologue et épilogue, de J.-G. A. Cuvelier, ballets de Richard, créé sur le Théâtre de l'Ambigu-Comique le 1er fructidor, an 9 [19 août 1801].

Les Hommes et les femmes, comédie anacréontique en trois actes, de J.-G.A. Cuvelier, musique arrangée par Quinnebaud, créée sur le Théâtre des Jeunes Artistes le 28 messidor an 10 [17 juillet 1802].

Jeanne d'Arc, ou la Pucelle d'Orléans, pantomime en 3 actes et à grand spectacle, de J.-G.-A. Cuvelier, musique arrangée par Dreuil, créée à Paris sur le Théâtre de la Gaîté le 25 germinal an 11.

La Jeunesse du grand Condé, ou la Bataille de Rocroy, pantomime historique mêlée de dialogues, en trois actes et à grand spectacle, de J.-G.-A. Cuvelier, musique de Cremosi, créée au Cirque olympique le 11 juin 1814

Le Jugement suprême, ou l'Innocence sauvée, tableaux en 3 actions, de Cuvelier et Franconi, musique arrangée par d'Haussy, précédés du Petit Vaudeville aux Jeux gymniques, prologue de M. Brazier, créé sur le Théâtre des Jeux gymniques le 7 février 1811.

Kallick-Fergus, ou les Génies des isles Hébrides, mélodrame-féerie en trois actes, de J.-G.-A. Cuvelier, musique de P.-J. Dreuil, ballets de Borda, créé sur le Théâtre de la Gaîté, le 16 nivôse an 11.

La Lanterne de Diogène, pantomime équestre, à grand spectacle, de J.-G.-A. Cuvelier, musique arrangée par M. Navoigille, créé à Paris au Cirque Olympique, 28 décembre 1807.

La Main de Fer, ou l'Épouse criminelle, pantomime en trois actes à grand spectacle, par J. G. A. Cuvelier, musique arrangée par MM. Foignet père et Lanusse, créée sur le Théâtre de la Gaieté le 24 mars 1810.

Le Maréchal de Turenne ou le Combat de Saspach, action militaire en trois parties, de J. G. A. Cuvelier, représentée pour la première fois au Cirque Olympique, le 6 novembre 1809

Martial et Angélique ou le Témoin irrécusable / ou le Cheval accusateur, scènes pantomimes, équestres et anecdotiques en trois parties, de J.-G.-A. Cuvelier, musique arrangée par d’Haussy, créées sur le Théâtre des Jeux Gymniques en1811.

Les Martyrs, ou Eudore et Cymodocée, pantomime en trois actes, à grand spectacle, tirée de l'ouvrage de Chateaubriand, de J.-G.-A. Cuvelier, musique d'Alexandre [Piccini] et Henri [Louis-Henri Bonnachon ?], ballets de Jacquinet, créé sur le Cirque Olympique le 28 novembre 1814.

Le Menuisier de Vierzon, fait historique, en un acte et en vaudevilles, de J. G. A. Cuvelier, créé sur le théâtre de l'Ambigu Comique le 3 brumaire an 3.

Les Miquelets ou le Repaire des Pyrénées, pantomime en trois actes, de J. G. A. Cuvelier, créée sur le théâtre de l'Ambigu Comique le 30 brumaire an 8

Publication : à Paris, chez Barba, an 8.

La Mort de Turenne, pièce historique et militaire, à grand spectacle, en 3 actes, mêlée de pantomimes, combats et évolutions, de J. B. Bouilly et J. G. A. Cuvelier, musique arrangée par Navoigille et Baneux, créée sur le Théâtre de la Cité le 29 prairial, an 5 [17 juin 1797].

La Naissance de la pantomime, scène mélodramatique et allégorique, mêlée de danses et à grand spectacle, paroles de J. G. A. Cuvelier et J. B. Hapdé, musique arrangée par Navoigille et Banneux, créée sur le Théâtre de la Cité et Pantomime nationale le 2 floréal an 6.

Le Nain jaune, ou la Fée du désert, mélodrame féerie en 3 actes et en prose, à grand spectacle, de J.-G.-A. Cuvelier et Coffin-Rony, musique de Moranges, ballets d'Adam, créé à Paris sur le Théâtre de la Gaîté le 27 nivôse an 12.

L'Officier Cosaque, comédie en 1 acte, mêlée de chants, de J. G.-A. Cuvelier, musique de Dumouchau et Gianella, créée sur le Théâtre de la Porte Saint-Martin le 19 germinal an 11 [9 avril 1803].

L'Orage, ou Quel guignon !, pantomime / opéra-vaudevilles, de Cuvelier, musique de Julien Navoigille, créé sur le Théâtre du Marais le 16 mai 1793.

[La pièce est parfois attribuée à Bizet ou à Vetier.]

La Paix, ou la Fête d'un bon roi, pièce dialoguée en un acte, de Franconi jeune et J. G. A. Cuvelier, créée au Cirque Olympique le 28 juin 1814.

La Pauvre fille ou la Victime de la séduction, pantomime en 3 actes, de J. G. A. Cuvelier, musique arrangée par Alexandre [Piccini], créée sur le Théâtre de la Gaîté 9 mars 1813.

Le Petit Poucet, ou l'Orphelin de la Forêt, drame en cinq actes et en prose, mêlé de chants, pantomime et danses en 5 actes, de Cuvelier et Hapdé, musique arrangée par Gauthier/Gaultier, ballets de Borda, créé sur le Théâtre des Jeunes Acteurs le 24 ventôse an 6 [14 mars 1798].

Repris sous la dénomination de « pantomime » au Théâtre de la Cité-Variétés et de la Pantomime Nationale le 4 nivôse an 8 [25 décembre 1800].

La Petite Nichon ou la Petite paysanne de la Moselle, petits tableaux en une petite action et un petit prologue, texte de Pierre Villiers, Jean Cuvelier; musique d'Alexandre [Piccini], avec Elisa Gougibus (Nichon), créés à Paris sur le Théâtre de la Porte Saint-Martin (les Jeux Gymniques) le 23 novembre 1811.

Le Phénix ou l'Isle des vieilles, comédie féerie à grand spectacle, en 4 actes, de J. G. A. Cuvelier, musique de Gaultier, ballet de Blondin, créée sur le Théâtre des Jeunes Artistes le 19 brumaire an 5 [9 novembre 1796].

La Pucelle d'Orléans, pantomime historique et chevaleresque en trois actes, à grand spectacle, précédée du Songe de Jeanne d'Arc et terminée par son Apothéose , de J.-G.-A. Cuvelier ; musique par Alexandre [Piccini], divertissements de Jaquinet, créée au Cirque olympique le 10 novembre 1813

Les Quiproquo nocturnes, opéra bouffon en deux actes, de J.-G.-A. Cuvelier, musique de L. Morange, créé sur le Théâtre Montansier le 23 frimaire an 6 [13 décembre 1797].

Le Regard, ou la Trahison, mélodrame villageois en deux actes à spectacle, de Cuvelier, musique d’Alexandre, ballet de Hullin, créé sur le Théâtre de la Gaîté le 8 septembre 1812.

Le Renégat ou La Belle géorgienne, pantomime chevaleresque en 3 actes, texte de Jean Guillaume Cuvelier de Trie, musique d'Alexandre Piccinni, ballet de Morand, décors et costumes d'Isidore, avec Henri Franconi (Humprey le rénégat), Marie Franconi (Aldina), Laurent Franconi (Saint-Amand), créé sur le Théâtre du Cirque Olympique le 25 novembre 1812.

Les Royalistes de la Vendée, ou les Époux républicains, pantomime en trois actes, de Cuvelier, musique arrangée par Hotot, créée sur le Théâtre de la Cité-Variétés le 10 septembre 1794.

Le Sac et la corde, ou la Funambulomanie, divertissement pantomime grotesque en 2 parties,... par M. Cordelier, musique arrangée par M. Ficelle. Créé sur les Jeux Forains le 26 janvier 1812.

Saint-Hubert, ou le Cerf miraculeux, pantomine en 3 actes et à grand spectacle, de J.-G.-A. Cuvelier, musique arrangée par Othon Vanderbrock et d'Haussy, créée au Cirque olympique le 22 janvier 1814 ; remise avec changement, le 21 septembre 1814.

Le Sergent suédois, ou la Discipline militaire, scènes pantomimes équestres et militaires, en 3 parties, tirées du roman de M. Cuvelier, et arrangées par l'auteur pour le Cirque olympique.

Simple reprise de la Fille hussard, ou le Sergent suédois ?

Stanislas Leczinski, ou le Siége de Dantzick, mélodrame en trois actes, à grand spectacle, texte de Cuvelier de Trie et Boirie, musique de Foignet, ballet de Hullin, créé sur le Théâtre de la Gaîté le 26 juin 1811.

Les Tentations, ou Tous les Diables, pantomime allégorique en trois actes, précédée du Conseil de Lucifer, prologue en un acte et en vers, de J. G. A. Cuvelier de Trie, créée sur le Palais des Variétés – Théâtre de la Cité le 27 frimaire an 5 [17 décembre 1796].

Publication : à Paris, chez Barba.

[Seul le nom de l’auteur du texte est donné : ni compositeur, ni chorégraphe.]

Tête d'airain ou le Prince à deux faces, pantomime en trois actes, à grand spectacle, paroles de J. G. A. Cuvelier, musique arrangée par L. Demorange, créé sur le Théâtre de la Porte Saint-Martin le 7 ventose an 12 [27 février 1804].

[Pas d’indication du nom du chorégraphe.]

Le Tombeau de Turenne, ou l’Armée du Rhin à Saspach, fait historique en un acte à grand spectacle, mêlé de vaudevilles, de Bouilly, Chaussier et Cuvelier de Trie, créé sur le Théâtre Cité Variétés, et de la Pantomime nationale le 19 Nivôse an 7 [8 janvier 1799].

Le Tribunal invisible, ou le Fils criminel, mélodrame en trois actes mêlé de pantomime, chants et danses, paroles de J.-G.-A. Cuvelier, musique de Quaisain, ballets de Richard, créé sur le Théâtre de l'Ambigu-Comique, le 10 floréal an 10.

Les Trois aigles ou les Mariages lithuaniens, pantomime historique et militaire de J.-G.-A. Cuvelier et Henri Franconi, créé le 8 août 1812 sur le Cirque Olympique.

Le Vieux de la montagne, ou les Arabes du Liban, mélodrame en trois actes, en prose et à grand spectacle, de Cuvelier ; musique d’Alexandre [Piccini], ballets de Renon ; créé sur le Théâtre de la Porte Saint-Martin le 26 Décembre 1814.

Le Volcan, ou l'Anachorète du Val des Laves, pantomime magique en 3 actes, à grand spectacle, par J.-G.-A. Cuvelier, musique d'Alexandre [Piccini], ballets de Camus, décors de Moench, costumes exécutés sur les dessins d'Isidore, créée au Cirque olympique le 11 mars 1812.

Walther le Cruel, ou la Geolière de Margentheim, pantomime en trois actes, de J. G. A. Cuvelier, musique de Foignet père et Lanusse, ballets de Hullin, créée sur le Théâtre de la Gaieté le 23 août 1809.

Ou Valther, ou Mergentheim ?

Ajouter un commentaire

Anti-spam