Créer un site internet

Dumaniant, Antoine-Jean Bourlin, dit (1752-1828)

Dumaniant, Antoine-Jean Bourlin, dit (1752-1828).

Retour à la liste des principaux auteurs.

Français.

Masculin.

Auteur et acteur dramatique.

L'Adroite ingénue, ou la Porte secrète, comédie en 3 actes en vers, imitée de Calderon, de Dumaniant et Désaugiers. Paris, Porte-Saint-Martin, 16 fructidor an XIII.

Alonse et Cora [Alonzo et Cora], tragédie en trois actes, de Dumaniant, créé sur le Théâtre de la République, rue de Richelieu le 28 janvier 1793.

L’Amant femme de chambre, comédie en prose et en un acte de Dumaniant, reprise sur le Théâtre Louvois le17 floréal an 11 (7 mai 1803).

[Pièce créée en 1787, jouée jusqu’en 1793, et reprise en 1803.]

Beaucoup de bruit pour rien, comédie en trois actes, en prose, de Dumaniant, créée sur le Théâtre du Palais-Variétés le 27 février 1793.

Brisquet et Joli-Cœur, vaudeville en un acte, de Dumaniant et Servières, créé sur le Théâtre Montansier le 30 nivôse an 12 [21 janvier 1804].

Les Calvinistes, ou Villars à Nismes, comédie historique en un acte et en prose, de Dumaniant et Pigault-Lebrun, créée sur le Théâtre français de la République le 8 nivôse an 9 [29 décembre 1800].

La Chûte du dernier tyran, ou la Journée du 9 Thermidor, drame en 2 actes, de Pigault-Lebrun, et Dumaniant, créé sur le Théâtre de la Cité-Variétés le 18 Fructidor an 2 [4 septembre 1794].

La Double intrigue, ou l'Aventure embarrassante, comédie en deux actes et en prose, de Dumaniant, Palais-Royal, 10 juillet 1790

Le Duel de Bambin, comédie en un acte et en prose, mêlée d’ariettes, de Dumaniant, musique de Tomeoni, créée sur le Théâtre Montansier-Variétés le 3 messidor an 8 [22 juin 1800].

Élina et Nathalie ou les Corses/Hongrois, drame en trois actes traduit de Kotzebue par Pointe et adapté par Décour-Laffillard et Dumaniant, créé sur le Théâtre Molière le 8 ventôse an 10 [27 février 1802].

Le héros est un Corse exilé en Hongrie...

[Décour-Laffillard devient Descortils dans le compte rendu du Courrier des spectacles du 28 février 1802.

Pointe (17..-18..) traducteur de la pièce de Kotzebue. C'est la seule traduction que lui attribue le Catalogue Général de la BNF.]

L'Espiegle et le Dormeur, ou le Revenant du château de Beausol, comédie en trois actes et en prose, de Dumaniant, créée sur le Théâtre de l'Impératrice le 28 juin 1806.

La Famille des badauds, comédie en 1 acte, imitée de l'anglais, de Dumaniant, Théâtre des Variétés-Étrangères, 1807-03-07 [Publié chez Renouard en 1807.]

[Pas de nom d'auteur sur la brochure.]

La Famille des Badauds de Londres, comédie en 2 actes, en prose, de Suard et Dumaniant, créée sur le Théâtre de l’Impératrice le 20 janvier 1808.

[Reprise de la pièce jouée en 1807 au Théâtre des Variétés Étrangères.]

La Femme de vingt ans, comédie en trois actes et en vers, de Dumaniant. créée sur le Théâtre de l'Impératrice le 22 octobre 1811.

[Parfois avec sous titre : la Femme de vingt ans, ou les Dangers de l’Imprudence.]

Les Folles raisonnables, comédies en trois, puis deux actes, imitée de l'anglois de Farquhar par Dumaniant, créée sur le Théâtre des Variétés-étrangères, 13 juin 1807.

Les Français en Alger, mélodrame à grand spectacle, de Dumaniant, musique d'[Alexandre] Piccini fils, ballets d'Aumer, créé sur le Théâtre de la Porte Saint-Martin le 8 floréal an 12 [28 avril 1804].

La Gageure anglaise, comédie en un acte, en vers, de Dumaniant ; créée sur le Théâtre de l'Odéon le 11 août 1814.

Georges ou le Bon fils, comédie en trois actes et en prose, traduite de l’allemand par Berquin et arrangée pour la scène française par Dumaniant, créée sur le Théâtre du Palais des Variétés le 11 mars 1793.

C'est une nouvelle version, mise au goût du jour, du Soldat prussien.

Henri et Perrine, comédie en un acte, imitée du danois, de Dumaniant, Théâtre de l'Ambigu-Comique, 16 pluviôse an 9 [5 février 1801].

L'Hermite de Saverne, mélodrame en trois actes, de Dumaniant et du G.al Thuring ; musique d'Alexandre Piccinni fils ; divertissement de M. Aumer, créé sur le Théâtre de la Porte Saint-Martin le 27 prairial an 11 [16 juin 1803].

Sur la page de titre de la brochure : « tableau en mélodrame des mœurs du XIVe siècle ».

L'Homme en deuil de lui-même, comédie en un acte et en prose, de Dumaniant et Henrion, créée sur le Théâtre de l'Impératrice le 5 août 1806.

L'Honnête homme, ou le Rival généreux, comédie en 3 actes et en vers de Dumaniant, Théâtre du Palais-Royal, 5 février 1789.

L’Honnête Menteur, comédie en un acte et en prose, de Dumaniant, créée sur la scène de l’Odéon, Théâtre de l’Impératrice le 6 juin 1809.

L'Hôtelier de Milan, comédie en 3 actes, imitée de l'espagnol d'Antonio de Solis, par Dumaniant. (Paris, Variétés-Étrangères, 5 juin 1807). Publié chez Renouard en 1807.

Hugo Grotius, fait historique en trois actes, en prose, de M. Kotzebue, traduit et arrangé pour la scène française par Dumaniant et Thuring.

[Ni lieu, ni date de représentation connus.]

Isaure & Gernance, ou les Réfugiés religionnaires, comédie en trois actes, en prose, de Dumaniant, créée sur le Théâtre de la Cité-Variétés le 16 Brumaire an 3 (6 novembre 1794).

Jacques Rigaud, opéra, paroles de Dumaniant, musique de Foignet fils, créé sur le Théâtre Montansier-Variétés le 25 thermidor an 8 [13 août 1800].

Jodelet, comédie en un acte, de Dumaniant, créée sur le Théâtre Montansier,Variétés, 6 brumaire an 7 [27 octobre 1798].

La Journée difficile, ou les Femme rusées, comédie en 3 actes et en prose, d’A. J. Dumaniant, créée sur le Théâtre des Enfants Comiques le 17 novembre 1792.

[Pigault-Lebrun est peut être co-auteur.

[Date de création : ce pourrait être le 19 novembre. 1792.]

Laure et Fernando, fait historique sous la date de 1738 en quatre actes, de Dumaniant, Théâtre de Molière, 19 nivôse an 10.

Le Mariage impossible, comédie en un acte, en prose, de Dumaniant ; créée sur le Théâtre de l'Impératrice le 24 janvier 1809.

La Mort de Beaurepaire ou les Héros français, fait historique en un acte, de Dumaniant, créé sur le Théâtre des Variétés du Palais, le 24 octobre 1792

Les Péruviens, mélodrame en trois actes, en vers, à spectacle, de Dumaniant, musique d’Alexandre Piccini, créé sur le Théâtre de la Porte Saint-Martin le 15 floréal an 12 [5 mai 1804].

Nouvelle version, cette fois en mélodrame à spectacle, d'Alonse et Cora, tragédie de Dumaniant (1793).

Le Prodigue par bienfaisance et le chevalier d'industrie, comédie en quatre actes et en prose représentée pour la première fois à Paris, sur le théâtre du Palais Royal, le 22 novembre 1790.

Le Projet de fortune, opéra-bouffon en un acte, paroles de M. Dumaniant, musique de M. Foignet, créé sur le Théâtre de la Cité-Variétés le 27 février 1793.

Les Querelles du ménage, comédie en trois actes et en vers, de Dorvo et *** (Dumaniant ?), créée sur le Théâtre de l’Impératrice le 16 mai 1815.

Qui des deux a raison ? ou la Leçon de danse, comédie en un acte et en vers, de Dumaniant, créée sur le Théâtre de l'Impératrice le 28 septembre 1813.

Ricco, comédie en deux actes et en prose, de Dumaniant, créée sur le Théâtre du Palais-Royal le 30 septembre 1789.

La brochure donne comme date le 26 novembre 1789.

Les Ruses déjouées, comédie en prose, et en trois actes, d'A. J. Dumaniant, créée sur le Théâtre de la Cité-Variétés le 24 brumaire an 7 [14 novembre 1798].

Le Secret découvert ou l'Arrivée du maître, comédie en 1 acte, de Dumaniant, Théâtre Montansier, 6 ventôse an 6 [24 février 1798].

Le Soldat prussien, comédie en trois actes, de Berquin (traducteur) et Dumaniant (adaptateur), créée sur le Théâtre de la Porte Saint-Martin le 1er décembre 1789.

[La pièce est traduite de Johann Jacob Engel (1741-1802), romancier, critique littéraire, auteur dramatique, philosophe.]

Soyez plutôt Maçon, comédie en un acte en prose, de Dumaniant, créée sur le Théâtre de la Porte Saint-Martin le 12 germinal an 12 [2 avril 1804].

La Vengeance, tragédie en cinq actes, en vers, de du Maniant, créée sur le Théâtre de la rue de Richelieu le 26 novembre 1791.

Retour à la liste des principaux auteurs.

Ajouter un commentaire

Anti-spam