Duval, Alexandre (1767-1842)

Duval, Alexandre (1767-1842).

Retour à la liste des principaux auteurs.

Pseudonyme de Pineux Duval, Alexandre-Vincent.

Français.

Masculin.

Auteur dramatique, librettiste et acteur. - A travaillé comme ingénieur, architecte, graveur. - Conservateur à la Bibliothèque de l'Arsenal. - Membre de l'Institut, Académie française (élu en 1812).

Andros & Almona, ou le François à Bassora, comédie en trois actes, mêlée d’ariettes, de Picard et Alexandre Duval, musique de Lemierre, créée sur le Théâtre de l’Opéra Comique National, rue Favart le 16 pluviôse an 2 [4 février 1794].

Les Artistes par occasion ou l’Amateur de Tivoli, opéra-comique en 1 acte, paroles d'Alexandre Duval, musique de Catel ; créé sur le Théâtre de l'Opéra-Comique le 22 janvier 1807.

Bella, opéra en trois actes, d'Alexandre Duval, musique de Deshayes, créé sur le Théâtre des Amis de la Patrie, rue de Louvois le 27 prairial an 3 (15 juin 1795).

Béniowski, ou les Exilés du Kamchatka, opéra en trois actes, d'Alexandre Duval, musique de Boyeldieu, créé sur le Théâtre de l’Opéra-Comique-National (Théâtre Favart) le 19 prairial an 8 [8 juin 1800].

Le Capitole sauvé, tragédie lyrique en trois actes d'Alexandre Duval, vers 1789. Non représentée.

Le Chevalier d'industrie, comédie en cinq actes, en vers, d'Alexandre Duval, créée sur le Théâtre Français le 13 avril 1809.

Le Colonel, ou l’Honneur militaire, opéra comique en un acte, d’Alexandre Duval, musique de d’Estourmel, créé sur le Théâtre de l’Opéra-Comique le 29 novembre 1813.

La Courtisane ou le Danger d'un premier choix, drame en cinq actes et en vers, d'Alexandre Duval, vers 1789. Non représnté.

Édouard en Écosse ou la Nuit d’un proscrit, drame historique, en trois actes et en prose, d'Alexandre Duval, créé sur le Théâtre Français de la République le 29 pluviôse an 10 [18 février 1802]. Représenté, pour la première fois, le 18 février 1802, défendu après la seconde représentation et repris par les comédiens français ordinaires du Roi le 9 juin 1814

Le Faux Stanislas, comédie en trois actes, en prose, d'Alexandre Duval, créée sur la scène de l’Odéon, Théâtre de l’Impératrice le 28 novembre 1809.

La Femme misanthrope, ou le Dépit d’amour, comédie en trois actes et en vers, d’Alexandre Duval, créée sur le Théâtre Français le 22 avril 1811.

Gilles réformateur, ou le Feuilleton, vaudeville en un acte, d'Alexandre Duval, créé sur le Théâtre des Nouveaux Troubadours le 9 frimaire an 14 [30 novembre 1805].

Guillaume le Conquérant, drame historique en cinq actes en prose, avec un prologue en vers, d’Alexandre Duval, avec une musique de Méhul, créé sur le Théâtre Français le 14 pluviôse an 12 [4 février 1804].

Les Héritiers ou le Naufrage, comédie en un acte, d'Alexandre Duval, créé sur le Théâtre français, 7 frimaire an 5 [27 novembre 1796.]

Les Hussites, ou le siège de Naumbourg, mélodrame en trois actes, en vers, à grand spectacle, d’Alexandre Duval, musique de Méhul, mise en scène d'Aumer, créé sur le Théâtre de la Porte Saint-Martin le 25 prairial an 12 [14 juin 1804].

L'Inconnue, opéra en un acte, d'Alexandre Duval, musique de Champein. Manuscrit autographe, entre 1813 et 1830. Pièce non représentée.

La Jeunesse de Henri V, comédie en trois actes et en prose, d'Alexandre Duval, créée sur le Théâtre Français le 9 juin 1806.

La Jeunesse du Duc de Richelieu, ou le Lovelace Français, comédie en prose et en 5 actes d'Alexandre Duval et Monvel [Jacques-Marie Boutet de Monvel]. créée sur le Théâtre de la République le 6 nivôse an 5 [26 décembre 1796].

Joseph, opéra / drame en trois actes, mêlé de chant, paroles d'Alexandre Duval, musique de Méhul, créé sur le Théâtre de l'Opéra-Comique le 17 février 1807.

[La] Maison à vendre, comédie, mêlée de chant, en un acte et en prose, parole d'Alexandre Duval, musique de Daleyrac, créée sur le Théâtre de l'Opéra Comique National le 1er brumaire an 9 [23 octobre 1800].

La Maison donnée, comédie en un acte, en prose, d'Alexandre Duval, créée sur le Théâtre Français de la République le 24 vendémiaire an 10 [16 octobre 1801].

La Maison du Marais, ou trois ans d'absence, comédie en trois actes, mêlée de chants, paroles d'Alexandre Duval, musique de Della Maria, créée sur le Théâtre de l'opéra comique national, rue Favart le 17 brumaire an 8 [8 novembre 1799].

La Manie d'être quelque chose ou le Voyage à Paris, comédie en trois actes et en prose, d'Alexandre Duval. 1795. Représentée en 1796 ou 1797.

Le Menuisier de Livonie, ou les Illustres voyageurs, comédie en trois actes et en prose, d'Alexandre Duval, créée sur le Théâtre de l'Impératrice le 18 ventose an 13 [9 mars 1805].

La Méprise volontaire, ou la Double leçon, comédie en un acte et en prose, mêlée de chants, d'Alexandre Duval, musique de Mlle Seneschal de Kerkado, créée sur le Théâtre de l’Opéra-Comique (salle Favart) le 5 messidor an 13 [24 juin 1805].

Montoni, ou le Château d’Udolphe, drame en cinq actes et en prose, imité du roman les Mystères d'Udolphe, d’Alexandre Duval, musique de Sophie Gail, créé sur le Théâtre du Palais des Variétés le 11 fructidor an 6 [28 août 1798]. Reprise sur le Théâtre de l'Impératrice, 29 juillet 1813.

L'Oncle valet, comédie en un acte, en prose, mêlée d'ariettes/de chant, d'Alexandre Duval, musique de Della-Maria, créée sur le Théâtre de la rue Favart, Opéra-Comique le 18 frimaire an 7 [8 décembre 1798].

Le Plan de comédie, vaudeville en un acte, d'Alexandre Duval, représenté pour la première fois sur le théâtre des Nouveaux Troubadours le 27 septembre 1806

Le Prince troubadour ou le Grand trompeur de dames, opéra-comique en un acte, paroles d’Alexandre Duval, musique de Méhul, créé sur le Théâtre de l'Opéra-Comique le 25 mai 1813.

La Prise de Toulon par les Français, opéra-comique en un acte, d'Alexandre Duval, musique de Lemière, créé sur le Théâtre de l’Opéra-Comique national le 2 pluviôse an 2 [21 janvier 1794].

Le Prisonnier, ou la Ressemblance, comédie en un acte et en prose, mêlée de chants, d'Alexandre Duval, musique de Della Maria, créée sur le Théâtre Favart le 10 Pluviôse an 6 [29 janvier 1798].

Le Procès, opéra comique en un acte, paroles d'Alexandre Duval, musique de Mme A. d’Estourmel, créé sur le Théâtre de l'Opéra-Comique le 3 juin 1815.

Les Projets de Mariage ou les Deux militaires, comédie en un acte, en prose, d'Alexandre Duval, créée sur le Théâtre de la rue Feydeau le 18 Thermidor an 6 [5 août 1798].

Le Retour du/d'un Croisé, grand mélodrame en un petit acte, de Blaise Bethmann (Alexandre Duval), créé sur le Théâtre de l’Impératrice [ou le Théâtre Français] le 27 février 1810. Incertitude sur le titre, incertitude sur le lieu de création.

Shakespeare amoureux ou la Pièce à l’étude, comédie en un acte et en prose, d'Alexandre Duval, créée sur le Théâtre Français de la République le 11 nivose an 12 [2 janvier 1804].

Le Souper imprévu, ou le Chanoine de Milan, comédie en un acte, en prose, d’Alexandre Duval, créée sur le Théâtre de la République le 25 fructidor an 4 [11 septembre 1796].

Les Suspects, comédie en un acte, mêlée d'ariettes, paroles de Picard et d'Alexandre Duval, musique du citoyen Lemierre, représentée sur le théâtre de Louvois, 30 floréal an 3 [19 mai 1795].

La pièce est aussi qualifiée de « fait historique ».

La Tapisserie, comédie-folie en un acte, d’Alexandre Duval ; créée sur le Théâtre de l'Impératrice le 1er mars 1808.

Le Trente et Quarante ou le Portrait, comédie mêlée d’ariettes en un acte, d’Alexandre Duval, musique de Tarchi. créée à l’Opéra-Comique, Théâtre de la rue Favart le 17 Floréal an 7 [6 mai 1799].

Les Tuteurs vengés, comédie en trois actes, en vers, d’Alexandre Duval, créée sur le Théâtre français de la République le 16 frimaire an 8 [7 décembre 1799].

Le Tyran domestique ou l'Intérieur d'une famille, comédie en cinq actes et en vers, d’Alexandre Duval, créée sur le Théâtre Français le 27 pluviôse an 13 [16 février 1805].

[On trouve aussi comme titre l’Intérieur d’une famille, ou le Tyran domestique.]

Une aventure de Sainte-Foix, ou le Coup d'épée, opéra en un acte, d’Alexandre Duval et *** [Saint-Chamant], musique de Tarchi. créé sur le Théâtre de l'Opéra Comique National, rue Feydeau le 8 pluviose an 10 [28 janvier 1802].

Le Vieil amateur, prologue en un acte, en vers, pour l'ouverture du théâtre de S. M. l'Impératrice et Reine, d’Alexandre Duval, créé sur le Théâtre de l’Impératrice (l’Odéon) le 15 juin 1808.

Le Vieux château, ou la Rencontre, comédie mêlée de chants en un acte, d’Alexandre Duval, musique de Della Maria. créée sur le Théâtre de la rue Feydeau le 25 ventôse an 6 [15 mars 1798].

La Vraie bravoure, comédie en un acte & en prose, d’Alexandre Duval et Picard, créée sur le Théâtre de la République le 13 frimaire an 2 [3 décembre 1793].

Retour à la liste des principaux auteurs.

Ajouter un commentaire

Anti-spam