Créer un site internet

Le Chevalier Joseph Aude et Joseph Aude le neveu

Le Chevalier Joseph Aude et Joseph Aude le neveu.

Retour à la liste des principaux auteurs.

Le catalogue général de la BNF considère le chevalier Joseph Aude et Joseph Aude le neveu comme un seul auteur mais sans préciser de qui Aude neveu est le neveu. C’est dans le Dictionnaire universel du théâtre en France de J. Goizet, deuxième partie, Biographies par M. A. Burtal, p. 97-100, que je trouve la meilleure distinction entre les deux Joseph Aude, le chevalier et le neveu

Aude, le chevalier Joseph (1755-1841).

Français.

Masculin.

Auteur dramatique, auteur de vaudevilles et de parodies. - Secrétaire particulier de Buffon. - Chevalier de Malte, membre de la Commission italienne aux archives de France.

« L’auteur s’étant nommé, sur les titres de ses pièces, tantôt le chevalier Aude, tantôt M. Aude, tantôt J. Aude, etc. les biographes et bibliographes ont fait de lui trois auteurs différents. Cependant son neveu Joseph Aude a composé quelques vaudevilles avec Moline et Decour. Voyez les Théâtres de ces deux auteurs. L’édition des œuvres complètes du chev. J. Aude, qu’on annonçait en 1825, n’a pas paru, par suite de sa mort. M. de Soleinne ne possédait pas toutes les pièces imprimées de cet auteur, entre autres : Bedeno, madame Angot dans son ballon, etc. » Paul Lacroix, Bibliothèque de monsieur de Soleinne, volume 2, p. 179.

L'acteur embarrassé, ou l'amour & les arts, comédie en trois actes & en vers, de M. Aude, représentée pour la première fois sur le Théâtre de Mlle. Montansier le 16 février 1792.

Bedéno, ou le Sancho de Bisnagar, mélodrame-tragi-comique en trois actes, précédé d’un prologue, par Goldmann et Joseph Aude, musique de MM. Quaisain et ***, ballet de M. Richard, créé sur le Théâtre de l'Ambigu-Comique le 6 octobre 1807.

Le Beverley d’Angoulême, comédie en un acte et en prose, d’Aude, créée sur le Théâtre Montansier-Variétés, le 9 floréal an XI [29 avril 1803].

Le Bouquet filial, comédie en un acte, en prose, mêlée de vaudevilles, de Pierre-Louis Moline et Joseph Aude, créée à Paris, sur différens théâtres en janvier 1807.

Publication : à Paris, chez Allut et Barba, 187.

Les Bruits de paix ou l'Heureuse espérance, comédie en un acte et en prose de Charles-Louis Tissot et Joseph Aude, représentée pour la première fois à Paris sur le théâtre de la Cité-Variétés le 4 fructidor an 4 [21 août 1796].

Cadet misanthrope et Manon repentante, comédie-folie en un acte, de Hapdé et Aude : créée sur le Théâtre Montansier Variétés le 4 Floréal an 7 [23 avril 1799].

[Le catalogue général de la BNF nomme un troisième auteur, J. Flan.]

Cadet Roussel au Jardin turc, facétie en un acte de M. Aude, créée sur le Théâtre des Variétés-Panorama le 10 janvier 1808.

Cadet-Roussel aux Champs-Élysées, ou la Colère d'Agamemnon, vaudeville en 1 acte de Aude, créé sur le Théâtre Montansier le 26 ventôse an 9 [17 mars 1801].

[Publication : à Paris, chez Fages, an 9-1801

Cadet Roussel barbier à la Fontaine des Innocents, folie en 1 acte, de Joseph Aude, créée sur le Théâtre des Variétés, prairial an 7 [20 mai 1799].

Cadet Roussel ou le Café des aveugles, pièce en 2 actes qui n’ont font qu’un de Joseph Aude et Charles Louis Tissot, créée sur le Théâtre des Variétés le 23 février 1793

Le Café d'une petite ville, comédie en un acte en vers, à l’occasion de la paix de Joseph Aude, créée sur le Théâtre Français, rue de Louvois le 27 vendémiaire an 10 [19 octobre 1801].

Le Café politique, comédie en un acte en vers, de M. Aude, créée à l’Odéon, Théâtre de l’Impératrice le 19 novembre 1809.

[Elle est signalée sous le titre Le Café d’une grande ville par le Magasin encyclopédique.]

Canardin ou les Amours du quai de la volaille, comédie du gros genre en deux actes, de Joseph Aude, créée sur le Théâtre de la Cité-Variétés, 28 vendémiaire an 9 [20 octobre 1800].

[Publication : Paris : se vend au théâtre de la Cité-Variétés, 1800]

Corneille au Capitole, scènes héroïques en vers à l’occasion de rétablissement de Sa Majesté Marie-Louise après la naissance du roi de Rome, de Joseph Aude, créé sur la scène de l’Odéon, Théâtre de l’Impératrice le 23 avril 1811.

Les deux Sophies, drame en cinq actes & en vers; par M. Aude, créé sur le Théâtre National le 30 octobre 1793.

Diderot, ou le Voyage à Versailles, comédie en un acte, en prose, de M. Aude, créée sur le Théâtre de la Porte Saint-Martin le 21 messidor an 12 [10 juillet 1804].

L'École tragique ou Cadet Roussel, maître de déclamation, comédie ou non en un acte mêlée de quelques scènes de la Princesse de Poitou, de Joseph Aude, créée sur le Théâtre Montansier le 10 fructidor an 6 [ 28 août 1798].

Elisabeth, ou l'Héroïsme filial, mélodrame en trois actes et en prose, de Joseph Aude et Henri-Joseph Thuring. Musique de M. Lanusse, ballet de M. Adam, créé sur le Théâtre de la Gaîté le 20 octobre 1806.

L’Enlèvement ou Léonore de Volmar, mélodrame en trois actes de Joseph Aude et Goldmann, musique de Quaisain, créé sur le Théâtre de l’Ambigu-Comique le 26 août 1809.

Fanchon la vielleuse de retour dans ses montagnes, comédie en trois actes mêlée de vaudevilles de Joseph Aude et Joseph Servières, créée sur le Théâtre de la société olympique le 21 thermidor an 11 [9 août 1803].

Publication : à Paris, chez Roux, an 11.

La France et l'Italie au pied des Alpes, prologue en vers avec quelques notes historiques, de Joseph Aude. créé au Théâtre des Jeux-Gymniques, 18 janvier 1810.

Publication : à Paris, chez Barba, 1810

Godard, ou la Loge du Portier, comédie en un acte, de Joseph Aude, créée sir le Théâtre Montansier-Variétés le 7 frimaire an 8 [28 novembre 1799].

Le Journaliste des ombres, ou Momus aux Champs Elysées, comédie en un acte et en vers, par M. Aude, créée sur le Théâtre de la Nation le 14 juillet 1790.

La Loge du portier, comédie en un acte mêlée de vaudevilles, de Joseph Aude, créée sur le Théâtre Montansier le 7 frimaire an 8 [28 novembre 1799].

Les couplets sont peu nombreux, et concentrés au début de la première scène, au cours de laquelle le portier Godar chante une chanson qui caricature sa prorpiétaire.

[Publication : à Paris, chez Barba en 1799.]

Madame Angot au sérail de Constantinople, tragédie farce, pantomime en trois actes, ornée de ballets., de M. Aude, créée sur le Théâtre de l'Ambigu Comique le 1er prairial an 8 [21 mai 1800].

Madame Angot au Malabar, ou la Nouvelle veuve, mélo-tragi-parade en trois actes, de MM. Aude et Lion, ballets de M. Blondin, créée sur le Théâtre de la Porte Saint-Martin le 8 brumaire an 12 [31 octobre 1803].

Le Mari valet de sa femme, comédie en un acte, en vers, de MM. Aude neveu et Décour, créée sur le Théâtre de l’Odéon (de l’Impératrice) le 14 novembre 1808.

Le Mariage de Benoît, ou la Suite du Beverley d’Angoulême, comédie en un acte, en prose, du chevalier Aude, créée sur le Théâtre des Variétés le 1er avril 1815.

Matapan, ou les Assassinats de l'amour, tragédie en 1 acte, en vers, de Joseph Aude et Charles-Louis Tissot, 1793.

Le Message aux Champs-Elysées ou la Fête des Arts et de l’Amitié, comédie épisodique en un acte, en vers, par M. Aude ; créée sur le Théâtre de l'Impératrice le 9 janvier 1809.

Monsieur de la Giraudière ou Masques contre masques, comédie en deux actes et en prose, par M. *** ; créé sur le Théâtre de l'Impératrice le 28 janvier 1813.

[L’auteur a été nommé, Antoine Brignoles. Mais il semble que ce soit un pseudonyme du chevalier Aude, auquel les divers recueils biographiques du temps attribuent la pièce.]

Monval et Sophie; ou le Nouveau Père de Famille, drame en trois actes et en vers, par M. Aude, créé sur le Théâtre de l’Impératrice (Odéon) le 12 juin 1809.

Le Nouveau Ricco, ou la Malle perdue. comédie en deux actes, de M. Aude, créée sur le Théâtre Montansier le 17 prairial an 12 (6 juin 1804).

La Paix, comédie en deux actes en vers, suivie d'un divertissement, de Joseph Aude, créée sur le Théâtre de la République, le 13 brumaire an 6 [3 novembre 1797].

[Publiée chez Barba en 1797.]

Le Présent du gouvernement aux guerriers pacificateurs, comédie en un acte, de Joseph Aude et Leroi-Neufvillette, créée sur le Théâtre du Marais le 10 nivôse an 6 [30 décembre 1797]

Publication : Paris, chez le C. Leroi-Neufvillette, 1798

Relâche, folie-vaudeville en un acte, d’Aude neveu, Decours (ou Duchatel ?) et Defresnoy.

[Pièce créée sous le titre du Vaudeville qui n’en est pas un ou Relâche de Duchatel et Defrenoy au Théâtre de la Société Olympique (30 pluviôse an 12 [20 février 1804]).]

Relâche au petit théâtre de Cadet-Roussel, ou le Déluge universel, par le C. Aude, créée sur le Théâtre de la Cité le 18 Pluviôse an 6 [6 février 1798].

Le Retour de Camille, pièce en un acte et en vers, par M. le chevalier Joseph Aude, créée sur le Théâtre de Monsieur le 14 août 1789.

[Aumale de Corsanville est peut-être coauteur de cette pièce.]

La Ruse d'un jaloux, ou la Double intrigue, comédie en un acte en vers, de Joseph Aude et L. S. Lion, créée sur le Théâtre Montansier le 12 nivôse an 12 [3 janvier 1804].

Publication : Paris : Barba, an XIII (1804). La date de création, donnée par la brochure, n’est pas exacte.

Toulon reconquis, ou la Fête du Port-de-la Montagne, pièce historique en 1 acte mêlée de chants, d’Aude, créée sur le Théâtre Lyrique des Amis de la Patrie le 4 pluviôse an 2 [23 janvier 1794].

[Le nom du compositeur ne paraît pas connu.]

Un an de Périclès, prologue des Fêtes d’Eleusis, de Joseph Aude, créé sur le Théâtre des Jeux Gymniques le 1er janvier 1810.

Le Valet de sa Femme, comédie en un acte et en vers, par MM. Décourt et Aude neveu ; créée sur le Théâtre de l'Impératrice le 14 novembre 1808.

L'Union de deux Empires, ou l'Auguste Alliance, comédie en un acte et en vers de Joseph Aude, créée sur le grand théâtre de Lyon les 6, 8, 9, etc., avril 1810.

Publication : à Lyon, chez Pelzin et Drevon, 1810

Liste de pièces ayant pour personnage principal Cadet-Roussel, publiée dans le Bulletin du bouquiniste, deuxième année (premier semestre) n° 36 du 15 juin (1858), p. 321 :

Cadet-Roussel ou le café des Aveugles, par Tissot et Aude. – L'école tragique ou Cadet-Roussel maître de déclamation. – Cadet-Roussel misanthrope et Manon repentante. Cadet-Roussel barbier à la fontaine des Innocents. – Cadet-Roussel aux Champs-Elysées ou la colère d'Agamemnon. – Cadet-Roussel maitre d'école à Chaillot, ou les Amours du petit Roussel. – Cadet-Roussel au jardin turc. – Cadet-Roussel Hector, ou la Tragédie à Troyes, en Champagne. – Cadet-Roussel beau père. – CadetRoussel esturgeon, folie parade – Cadet-Roussel dans l'ile des Amazones.

Aude Joseph neveu (1778-1809).

Tué d’un coup de fusil en Espagne en 1809.

Arlequin sourd-muet, ou Cassandre opérateur, arlequinade en vaudeville, d’Eugène Décour [Eugène-Hyacinthe Laffillard] et Joseph Aude neveu, créée sur le Théâtre des Jeunes Artistes le 29 avril 1807.

Publication : à Paris, chez Hénée et Dumas, 1807, qui donne pour date de la première le 18 avril 1807 (alors qu’elle a eu lieu le 29 avril, selon le Courrier des spectacles).

Le Bouquet filial, comédie en un acte, en prose, mêlée de vaudevilles, de Pierre-Louis Moline et Joseph Aude, créée à Paris, sur différens théâtres en janvier 1807.

Publication : à Paris, chez Allut et Barba, 1807.

Collin d’Harleville aux Champs-Élysées, comédie-vaudeville en un acte, de MM. Aude neveu, Décour [pseudonyme d’Eugène Hyacinthe Laffillard] et Defresnoy, créée sur le Théâtre de la rue de Thionville (Théâtre des [Jeunes] Élèves) le 13 mars 1806.

Mercure à Paris, arlequinade en un acte de Joseph Aude neveu et Eugène Décour [Eugène-Hyacinthe Laffillard], créée sur le Théâtre du Vaudeville le 22 octobre 1808.

La Paix, vaudeville impromptu, de Aude neveu et Eugène [Eugène-Hyacinthe Laffillard], créé sur le Théâtre des Élèves le 23 janvier an 1806.]

Publication : à Paris, chez Allut, 1806

Les Petits ricochets, imitation en un acte et en vaudevilles, d’E. Décour [Eugène-Hyacinthe Laffillard] et Joseph Aude neveu, créé sur le Théâtre des Jeunes Élèves le 30 mars 1807.

Publication : à Paris, chez Mme Cavanagh, 1807

La Veille d'une grande fête, hommage en 1 acte et en vers, mêlés de couplets, de Aude neveu et Décour [Eugène-Hyacinthe Laffillard] [Le Bouquet de Napoléon, par P.-C. Le Comte.]

Publication : à Paris, chez Hénée, 1808.

Le Dictionnaire universel du théâtre en France de J. Goizet, deuxième partie, Biographies par M. A. Burtal, p. 100, lui attribue encore deux pièces non imprimées :

L’Homme et le malheur, mélodrame en 3 actes, avec Defresnoy, créé au Théâtre des Jeunes Elèves, rue de Thionville, le 17 novembre 1806,

La Fête de Saint-Cloud, vaudeville en un acte, avec Lafillard, dit Décour, créé au Théâtre des Jeunes Elèves, rue de Thionville, le 11 août 1807,

Le Valet de sa femme, comédie e n un acte et en vers, avec Lafillard, dit Décour, créé au Théâtre de l’Odéon, 14 novembre 1808.

Retour à la liste des principaux auteurs.

Ajouter un commentaire

Anti-spam
 
×