Créer un site internet

Le bon fils

Le Bon fils, comédie en un acte, mêlée d’ariettes, de Hennequin, musique de Lebrun, 1er jour complémentaire an 3 (17 septembre 1795).

Date fournie par le Dictionnaire lyrique de Félix Clément et Pierre Larousse, p. 115.

Théâtre de la rue Feydeau

Titre :

Bon fils (le)

Genre

comédie mêlée d’ariettes

Nombre d'actes :

1

Vers / prose

en prose, avec des couplets en vers

Musique :

ariettes

Date de création :

1er jour complémentaire an 3 (17 septembre 1795)

Théâtre :

Théâtre de la rue Feydeau

Auteur(s) des paroles :

Hennequin

Compositeur(s) :

Lebrun

L’Esprit des journaux français et étrangers, 1796, volume (mai-juin 1796), p. 259-260 :

[Compte rendu assez sommaire : d’après le critique, la pièce n’est qu’un prétexte à fournir un support pour de la musique agréable, et la musique a plu au public, de même que le jeu de l’acteur-compositeur.]

Le Bon fils, piece en une acte, mêlée d'ariettes.

Cette piece a eu le succès que les auteurs pouvoient en espérer. L'auteur du poëme n'a eu probablement d'autre prétention que de donner au compositeur de la musique une occasion de prouver son talent dans ce genre, & la musique a été généralement applaudie. Les auteurs ont été demandés : celui du poëme est le cit. Hennequin ; & celui de la musique, le cit. Lebrun, artiste de ce théâtre. Il s'est chargé du rôle du Bon fils, & le public l'a applaudi sous les deux rapports de compositeur & d'acteur.

( Journal de Paris.)

Pas trace d’un Bon Fils  de Hennequin et Lebrun dans la base César. André Tissier, les Spectacles à Paris pendant la révolution, tome 2, p. 397, dit qu’elle a connu 7 représentations.

Ajouter un commentaire

Anti-spam