Créer un site internet

La Maison de prêt, ou l'usurier moderne

La Maison de prêt, ou l'usurier moderne, comédie en trois actes et en prose, par le citoyen Mignan, 3 Nivôse an 7 [23 décembre 1798], remise le 29 Pluviôse an 7 [17 février 1799].

Théâtre de Louvois pour la création, Théâtre de la Gaîté pour la reprise.

Sur la page de titre de la brochure, Paris, chez Barba, an VII :

La Maison de prêt, ou l'usurier moderne, comédie en trois actes et en prose, représentée par le Théâtre de Louvois, le 3 Nivôse an 7, et remise au Théâtre de la Gaîté, le 29 Pluviôse. Par le citoyen Mignan.

Un des personnages principaux est appelé Monsieur Lombardeur, et La Maison de Prêt semble être la même pièce que Lombardeur, ou la Maison de prêt. Au 23 décembre 1799, le Courrier des spectacles ne donne pas le programme du Théâtre d’Emulation. Dans les jours qui suivent, le journal ne rend plus compte du Théâtre d’Emulation. Le site César donne le programme du Théâtre d’Emulation et cite le Lombardeur ou la Maison de Prêt à la date du 2 janvier.

Pour la reprise au Théâtre de la Gaîté, il y a un mélange de représentations du Lombardeur et de la Maison de prêt :

  • 26 pluviôse [14 février] : le Lombardeur ;

  • 27 pluviose [15 février] : la Maison de prêt ;

  • 28 pluviôse [16 février] : la Maison de prêt ;

  • 30 pluviôse [18 février : la Maison de prêt ;

  • 1er ventôse [19 février] : la Maison de prêt ;

  • 6 ventôse [24 février : la Maison de prêt ;

  • 12 ventôse [2 mars] : la Maison de prêt ;

  • 30 ventôse [20 mars] : la Maison de prêt ;

La pièce n'est pas connue de la base César. Il y a de bonnes chances que ce soit celle qu’elle appelle Le Lombardeur, ou la Maison de prêt.

Ajouter un commentaire

Anti-spam
 
×