Créer un site internet

Les Auteurs P

Les auteurs

P

Retour

Paccard, Jean-Edme (1777-1844).

Français.

Masculin.

Libraire à Paris. - Romancier, poète et auteur dramatique.

Charlotte Blondel, ou le Hameau de Sainte-Colombe, comédie-drame en un acte, en prose, de Paccard, créée sur le Théâtre de l’Odéon le 3 novembre 1814.

Pagès de Vixouse, François-Xavier (1745-1802).

Français.

Masculin.

Romancier, poète, historien et compilateur. - Fondateur du journal Le Cantaliste. - Avocat. - Lieutenant particulier au président d'Aurillac, Cantal. - Subdélégué de l'Intendance d'Auvergne.

Le Naufrage héroïque du vaisseau Le Vengeur, opéra en trois actes, de Moline et Pagès, musique de Duboulay, représentée sur le théâtre de l'Égalité, ci-devant le Théâtre-français, 1er vendémiaire an 3 [22 septembre 1794].

Paillardelle.

Auteur non identifié.

Le Conseil imprudent, comédie en deux actes et en prose, imitée de la Curiosa accidente de Goldoni, de M. Paillardelle, créée sur le Théâtre de Monsieur le 30 avril 1789.

Pain, Joseph (1773-1830).

Français.

Masculin.

Vaudevilliste.

Voir la page particulière qui lui est consacrée.

Palmézeaux, Michel Cubières de.

Voir Cubières-Palmézeaux, Michel de (1752-1820)

Palomba, Giuseppe (actif de 1765 à 1825).

Italien.

Masculin.

Librettiste.

Le Cantatrice villane, opéra en deux actes, livret de Giuseppe Palomba, musique de Valentino Fioravanti, , créé sur le Théâtre de l’Opéra-Buffa le 30 janvier 1806.

Le Due Gemelle ou les deux Jumelles, opéra en trois actes, paroles de M. Giuseppe Palomba, musique de M. Guglielmi, créé sur le Théâtre de Monsieur le 29 mai 1790.

La Molinarella (la Meûnière), opéra en deux actes, livret de Giuseppe Palomba, musique de Paisiello, créé sur le Théâtre de Monsieur le 31 octobre 1789.

Parein, Pierre-Mathieu (1756-1831).

Français.

Masculin.

Polémiste. – Général de brigade.

La Prise de la Bastille, fait historique en trois actes en prose, et mêlée d'ariettes, paroles de Pierre-Mathieu Parein, publié à Paris; chez Girardin, 1791.

Le nom du compositeur n'est pas connu.

Paris G.

Personnage non identifié.

Catherine II, impératrice de Russie, tragédie en cinq actes, par M. G. Paris, tragédie imprimée, non représentée, de l'imprimerie de Cellot [1807].

Parisau, Pierre-Germain (1752-1794).

Français.

Masculin.

Acteur, puis auteur dramatique. Parfois son nom est parfois écrit Pariseau.

Les Amours de Coucy ou le Tournoi, pantomime en trois actes, de Pariseau, musique de La Houssaye, créée sur le Théâtre de Monsieur le 22 août 1790.

Les Deux sœurs, opéra en un acte, livret de M. Parisau, musique de M. Plantade, créé sur le Théâtre de la rue Feydeau le 22 mai 1792.

Jean La Fontaine, comédie en deux actes, en prose, de Parisau, créée sur le Théâtre de Monsieur 21 mars 1790.

Rosalie, comédie en un acte et en prose, de M. Parisau, créée sur le Théâtre de Monsieur le 13 février 1790.

Pasquier, Etienne-Denis (1767-1862.

Français.

Masculin.

Homme d'Etat. - Préfet de police sous l'Empire, ministre de la Justice et des Affaires étrangères sous la Restauration, chancelier de France et président de la Chambre des pairs sous la monarchie de Juillet. - Membre de l'Académie française (élu en 1842). - Baron (en 1808) puis duc (en 1844).

Grimou ou le Portrait à finir, vaudeville anecdotique en un acte, de Maxime de Redon et Pasquier, créé sur le Théâtre des Jeunes Élèves le 16 avril 1805.

La famille Patrat.

Patrat, Joseph (1732-1801).

Français.

Masculin.

Auteur dramatique et acteur.

Patrat fils

Fils aîné de Joseph Patrat. A fait carrière comme officier.

Le Secrétaire mystérieux ; comédie en trois actes et en vers, par M. Patrat fils, créée sur le Théâtre de l'Impératrice le 8 janvier 1807.

Pein, Théodore (1756-1839 ?).

Français.

Masculin.

Négociant de Dijon. - Secrétaire-général au ministère des cultes (1801-1807). - Receveur général de la Marne (1807-1815). - Par ailleurs auteur de poésies et de vaudevilles. - A traduit de l’anglais.

La base César, qui l'appelle Thomas Pein, réduit son œuvre au seul Naufrage au port.

Le Faux frère, ou A trompeur trompeur et demi, comédie-proverbe mêlée de vaudevilles, de Jouy et Pein, créée sur le Théâtre Montansier-Variétés le 21 pluviôse an 8 [10 février 1800].

Les Femmes redevenues femmes, comédie en un acte, mêlée de vaudevilles, de Pein et Midey, an 3 [1794].

[Pièce imprimée à Dunkerque, chez Drouillard.]

Le Naufrage au port, comédie en un acte mêlée de vaudevilles, de Pein et Midet. créée sur le Théâtre du Vaudeville le 13 Fructidor an 2 [30 août 1794].

Les Projets d’enlèvement, comédie en un acte, en vers, de Théodore Pein, créée sur le Théâtre Français le 12 juin 1807.

Les Trois prétendus, opéra en un acte, de Théodore Pein, musique de Bieysse, créé sur le Théâtre Montansier le 5 floréal an 9 [25 avril 1801].

[La pièce de Pein a reparu en 1805, cette fois avec une musique de Louis Jadin.]

Les Trois prétendus, opéra en un acte, de Théodore Pein, musique de Louis Jadin, créé sur le Théâtre Montansier le 9 floréal an 13 [29 avril 1805].

[Il s’agit de la pièce de Théodore Pein, jouée en 1801 avec la musique de Bieysse, et qui reçoit une nouvelle musique, de Louis Jadin.]

Pélicier, Théodore (17..-18..).

Français.

Masculin.

Jeune homme âgé de 14 ans en 1810, fils d’une actrice du Théâtre Français.

Piron chez Procope ; vaudeville en un acte, du jeune Pélicier et de mademoiselle Minette, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 25 juillet 1810.

Pellet-Desbarreaux, Hippolyte (1756-1824).

Français.

Masculin.

Poète, auteur dramatique et comédien.

Le Champ de Mars, ou la Régénération de la France, divertissement en un acte et en prose terminé par un vaudeville, de Pellet-Desbarreaux. créé à Toulouse sur le théâtre le 16 août 1789.

La Fédération villageoise, fête patriotique en un acte et en prose mêlée de vaudevilles, de Pellet-Desbarreaux, représentée à Toulouse, le 10 juillet 1790.

Pièce inconnue de la base César.

Les Potentats foudroyés par la montagne et la raison ou la Déportation des rois de l'Europe, pièce prophétique et révolutionnaire, en un acte, de Hippolyte Pellet-Desbarreaux, créé à Toulouse sur le Théâtre de la Liberté et de l'Égalité.

La Prise de Toulon, drame héroïque et historique en trois actes et en prose, de Pellet Desbarreaux, musique de Leblanc, créé sur le Théâtre de la Liberté & de l'Égalité de Toulouse, pluviôse an 2.

Pelletier-Volm »ranges, Benoît (1756-1824).

Français.

Masculin.

Auteur dramatique. - Professeur de déclamation.

L'Amant rival, comédie-vaudeville, en un acte, de Pelletier et Frédéric [Dupetit-Méré], créé sur le Théâtre des Jeunes artistes le 29 floréal an 13.

Clémence et Waldémar, ou le Peintre par amour, drame en trois actes, en prose, de Pelletier-Volméranges, créé sur le Théâtre des Jeunes Élèves, rue de Thionville le 21 brumaire an 10 [12 novembre 1801].

Les Deux Francs-Maçons, ou les Coups du Hasard, fait historique en trois actes et en prose, de Pelletier-Volméranges, créé sur le Théâtre de l'Impératrice le 25 mai 1808.

Les Deux frères à l'épreuve, drame en trois actes et en prose, de Pelletier-Volméranges, créé sur le Théâtre de la Porte Saint-Martin le 6 septembre 1806.

Le Devoir et la nature ou le Conseil de guerre, drame en cinq actes et en prose, de Benoit Pelletier-Volméranges, créé sur le Théâtre de la Porte Saint-Martin, le 31 janvier 1807. ? 16 fructidor an 5 ? = 2 septembre 1797 ou an 6 ?

Le Fils abandonné, drame en 3 actes, de Pelletier-Volmeranges créé le 4 pluviôse an 11 [24janvier 1803].

Le Mariage du Capucin, comédie en trois actes et en prose de Pelletier-Volmeranges, créée sur le Théâtre de Louvois le 11 prairial an 6 [30 mai 1798].

Paméla mariée, ou le Triomphe des épouses, drame en prose en trois actes et en prose, d'après Goldoni, de Pelletier-Volméranges et Cubières-Palmézaux, créé sur le Théâtre de la Porte Saint-Martin le 19 germinal an 12 [9 avril 1804].

La Servante de qualité, drame en trois actes et en prose, de Pelletier-Volméranges, créé sur le Théâtre de l’Odéon, Théâtre de l’Impératrice le 11 décembre 1810.

Le Vainqueur d'Austerlitz, ou le Retour du héros, divertissement, pièce à grand spectacle de Pelletier[-Volméranges] et Frédéric [Dupetit-Méré], musique de Tobi, créé sur le Théâtre de Molière le 2 février 1806.

Le Vieux poète, vaudeville en un acte, de Frédéric [Dupetit-Méré] et Pelletier, créé sur le Théâtre des Jeunes Artistes le 25 Brumaire An 13 [16 nov. 1804].[-Volméranges].

Pépin de Dégrouette (17..-1803).

Français.

Masculin.


 

Aimée, ou la Fausse apparence, comédie en 1 acte, en prose et ariettes, texte de Pépin [de Dégrouette], musique de Gébauer, créé sur le Théâtre Montansier le 20 mai 1790.

Périn, René (1774-1858).

Français.

Masculin.

Editeur et écrivain (a aussi traduit de l’anglais en français).

Bah ! C'est singulier, parodie de C'est le diable ou la Bohémienne [de J.-G.-A. Cuvelier, musique arrangée par Othon Vander Brock, ballets de la composition de Richard], de Périn et Hector Chaussier, créée sur le Théâtre des Jeunes Artistes le 16 frimaire an 6 [6 décembre 1797].

Les Comédiens par hasard, comédie en un acte et en prose, de René Périn, créée sur le Théâtre des Élèves, rue de Thionville, 13 avril 1807.

Le Concert de la rue Feydeau, ou la Folie du jour, comédie en un acte, en prose, de René Périn et Cammaille. créée sur le Théâtre de l’Ambigu-Comique le 15 pluviôse an 3 [3 février 1795].

Cosme de Médicis, mélodrame en trois actes, en prose et à grand spectacle, de Mme Barthélemy Hadot et René Périn, musique de Quaisain et Alexandre Piccini, ballets de Richard, créé sur le Théâtre de l'Ambigu-Comique le 20 décembre 1808.

Éléonore de Portugal, mélodrame en trois actes de René Périn, musique de Quaisin et Darondeau ; créé sur le Théâtre de l'Ambigu-Comique le 3 novembre 1807.

On trouve aussi l'orthographe Héléonor ou Hélénor.

Fanchon, vaudeville en un acte, de René Périn, créé sur le Théâtre des Jeunes Élèves.

Fitz-Henri, ou la Maison des fous, drame en trois actes mêlé de chant, de danse et de pantomime, de René Périn, musique de Taix, ballets d'Angomard, créé sur le Théâtre des Jeunes Elèves, 20 Vendémiaire an 12 [13 octobre 1803], repris sur le Théâtre de la Gaîté, 25 Fructidor an 12 [12 septembre 1804].

La Grande ville, ou les Parisiens vengés, comédie épisodique en trois actes en prose, de René Périn et Pillon-Duchemin, créée sur le Théâtre de Molière le 17 pluviôse an 10 [6 février 1802].

Henri IV et d'Aubigné, comédie en trois actes et en prose, de de Rougemont et René Périn, créée sur le Théâtre de l'Odéon le 28 avril 1814.

L'Hermitage des Pyrénées, comédie en un acte, mêlée de chant, de René Périn, musique d'Arquier, créée sur le théâtre des Jeunes-Élèves le 14 ventôse an 13 [5 mars 1805].

L’Héroïsme des femmes, mélodrame en trois actes, à grand spectacle, orné de chant et de danses, de René Perin, musique de Taix, ballets de Hullin, créé sur le Théâtre de la Gaîté le 16 janvier 1808.

L'Homme vert, ou les Épreuves de l'amour, pantomime en trois actes, à spectacle, de Ribié, musique choisie par l'auteur, musique nouvelle de Froment, précédée d'un prologue en vers, de René-Perrin, créée sur le Théâtre de la Cité-Variétés le 15 germinal an 9 [4 avril 1801].

L'Intrigue avant la Noce, comédie en trois actes et en prose, de René Périn et Pillon-Duchemin, créée sur le Théâtre de l'Odéon le 30 juin 1814.

L'Isle flottante, ou les Voyageurs aériens, comédie féerie et à grand spectacle, en un acte et en prose, de René Périn, musique de Leblanc, ballets de Hus jeune, créée sur le Théâtre de la Gaieté, le 3 mars 1806.

J'arrive à temps, vaudeville en un acte, de René Perin, créé sur le Théâtre de l'Ambigu-Comique le 21 mai 1808.

Jocrisse au Sérail de Constantinople, ou les Bêtises sont de tous les pays, calembour en trois actes en prose, à grand spectacle, mêlé de chants, danses, marches burlesques, etc., de René Périn, musique de Froment, ballet de Blondin, créé sur le Théâtre des Jeunes Artistes le 28 thermidor an 8 [16 août 1800].

Jules, ou le Toit paternel, mélodrame en trois actes, de René Perrin et B. de Rougemont. créé sur le Théâtre de la Gaîté le 23 juin 1806.

Kosmouk ou les Indiens à Marseille, comédie en cinq actes et en prose, traduite de Kotzebue, de René Périn et Ribié, créée sur le Théâtre de la Cité-Variétés le 10 messidor an 9 (29 juin 1801).

Le Libelle, comédie en un acte, en vers, de René Perrin, créée sur le Théâtre de l’Impératrice le 10 janvier 1811.

Molé aux Champs-Élysées. hommage en vers, mêlé de chants et de danses, de René Perrin et Pillon-Duchemin, musique d’Alexandre Piccinni, ballets d’Aumer, créé sur le Théâtre de la Porte Saint-Martin le 25 nivôse an 11 [15 janvier 1803].

La Mort de Cadet Roussel, tragédie pour rire en cinq actes et en vers, de René Périn et Pillon-Duchemin, publiée sans lieu ni date. Date proposé dans Wikipedia : 1803.

La Nouvelle Cendrillon, comédie en quatre actes et en prose, de de Rougemont et Périn, créée sur le Théâtre de l'Impératrice le 6 novembre 1810.

Respirons ! comédie en un acte et en prose, mêlée de vaudevilles, de René Périn. créé sur le Théâtre des Jeunes Élèves, rue de Thionville le 29 pluviôse an 9.

Les Suites d'un Duel, comédie en trois actes, de René Perin, créée sur le Théâtre de l'Ambigu-Comique le 11 avril 1807.

Tous les niais de Paris, ou le Catafalque de Cadet-Roussel, bluette tragique en cinq actes et en vers, de René Périn et Pillon-Duchemin, créée sur le Théâtre des Jeunes Élèves, rue de Thionville, 23 pluviôse an 9.

Le Voyage autour de ma chambre, vaudeville en un acte, de René Périn, créé sur le Théâtre de l'Ambigu-Comique le 14 frimaire an 12 [6 décembre 1803].

Person L. C. (17..-18..).

Dit aussi Person de Bérainville.

Français.

Masculin.

Magistrat et homme de lettres.

Les Amans à l’épreuve, comédie en un acte et en vers, mêlée de vaudevilles, de L. C. Person, et suivie d'un divertissement analogue, de Labottiere, créés sur le Théâtre de Louvois le 3 août 1793.

Labottière est sans doute maître de ballet.

L'Épreuve du sentiment ou les Deux frères, comédie en un acte et en vers, de L. C. Person, créée sur le Théâtre du Palais-Royal le 7 mars 1789

Pessey, Hyacinthe Antoine (1773-1840).

Français.

Masculin.

Auteur dramatique.

Bâtardin, ou l'Écrivain public de la rue de Bièvre, vaudeville en un acte et en prose, de Hyacinthe Pessey, créé sur le Théâtre de la Gaîté, 3 ventôse an 12 [23 février 1804].

Le Charivari de Charonne, tintamarre en un acte, mêlé de vaudevilles et de danses, imité du Désastre de Lisbonne [de J.-N. Bouilly], de P. Villiers et Hyacinthe Pessey. Créé sur le Théâtre de la Gaîté le 14 frimaire an 13 [5 décembre 1804]

Crispin tout seul, scène comique, mêlée de vaudevilles, de Hyacinthe Pessey., créée sur le Théâtre de la Gaîté le 3 floréal an 10 [23 avril 1802].

Elmonde, ou la Fille de l'hospice, mélodrame en trois actes, mêlé de chant et de danses, imité du roman de M. Ducray-Duminil, de Hyacinthe Pessey, musique de J. Lanusse, ballets de Hus le jeune, créé sur le Théâtre de la Gaîté le 23 pluviôse an 13 [12 février 1805].

Félime et Tangut, ou le Pied de nez, mélodrame-féérie en 3 actes, de P. Villiers et Hyacinthe Pessey, musique de J. Lanusse, ballets de Hus le jeune, créé sur le Théâtre de la Gaîté, le 24 floréal an 13 [14 mai 1805].

Melzor et Zima, comédie en un acte et en prose, mêlée d'ariettes, de Hyacinthe Pessey, musique de J. Lanusse, créé sur le Théâtre Saint-Martin le 19 vendémiaire an 11 [11 octobre 1802].

Ortalbano, mélodrame en trois actes, à spectacle, danses, combats, etc., de Hyacinthe Pessey, musique de Dreuilh et Lanusse, ballets de Lebeuf, créé sur le Théâtre de la Gaîté le 23 floréal an 10 [13 mai 1802].

Le Premier en date, opéra-comique en un acte et en prose, de Marc-Antoine Désaugiers et Hyacinthe Pessey, musique de Catel, créé sur le Théâtre de l’Opéra-Comique, rue Feydeau le 3 novembre 1814.

Petit, P. A. S. (17..-18..).

Petit aîné, Petit d'Hauterive.

Français.

Masculin.

Auteur dramatique.

L'Anglais à Berlin, comédie en un acte, en prose, mêlée de vaudevilles, par P.-A.-S. Petit aîné, créée sur le Théâtre des jeunes artistes de la rue de Bondy, 22 prairial an 10 [11 juin 1802].

La Bonne Sœur, opéra-comique en un acte, de Petit aîné et Philippon-Lamadelaine, musique de Bruni, créé sur le Théâtre Feydeau le 1er pluviôse an 9 [21 janvier 1801].

Fontenelle, comédie anecdote en un acte et en prose, mêlée de vaudevilles, de Petit aîné [Petit d'Auterive] et Servières, créée le 15 brumaire an 11 [6 novembre 1802].

Le Terme du voyage, opéra-comique en un acte, en prose, de Philipon de La Madelaine et Petit aîné, musique d'Alexandre Piccini, créé au Théâtre des Variétés le 9 prairial an 9 [29 avril 1801].

Petitain, Louis-Germain (1765-1820).

Français.

Masculin.

Les Français à Cythère, comédie héroïque en un acte en prose, mêlée de chants, de Louis-Germain Petitain, publiée en 1798, non représentée.

Attribution à Petitain par Barbier.

Polichinel agioteur, comédie en un acte, en prose, de Louis-Germain Petitain, présentée à plusieurs théâtres et par-tout refusée, pour raisons; publiée en 1795.

Petitot, Claude-Bernard (1772-1825).

Français.

Masculin.

A aussi traduit de l'italien et de l'espagnol en français. - Homme de lettres. - Directeur de l'Instruction publique.

Géta, tragédie en 5 actes, de Claude-Bernard Petitot, créée sur le Théâtre françois de la rue de Louvois le 6 Prairial an 5 [25 mai 1797].

Hécube ?

Biographie universelle ancienne et moderne de Michaud, tome 32, p. 608 :

Les Jacobins et les brigands ou les Synonymes, vaudeville en un acte, de Fabien Pillet, créé sur le Théâtre de la Cité-Variétés, 6 germinal an 3 [26 mars 1795].

Dans la Biographie universelle ancienne et moderne de Michaud, tome 32, p. 608, Pillet se voit adjoindre un coauteur, Claude-Bernard Petitot.

Laurent de Médicis, tragédie en 5 actes, en vers, de Petitot. créée sur le Théâtre de l'Odéon le 1er Pluviôse an 7 [20 janvier 1799]. Ou 7 pluviôse ?

Pison (la Conjuration de Pison), tragédie en cinq actes et en vers, de Petitot, créée sur le Théâtre de la rue Feydeau, ou des Comédiens françois le 12 prairial an 3 [31 mai 1795].

Petitpa, Jean Antoine (1787-1855).

Français.

Masculin.

Danseur et maître de ballet. - Père des danseurs Lucien (1815-1898) et Marius (1818-1910).

Le Berger de la Sierra-Morena, ballet-pantomime en trois actes, d’Antoine Petitpa, sur une musique d'Alexandre Piccinni], créé sur le Théâtre de la Porte Saint-Martin le 16 février 1815.

Petrosellini, Giuseppe (1727-1799 ?).

Italien.

Masculin.

Abbé. - Librettiste.

Il Barbiere di Siviglia, ovvero la Precauzione inutile, opéra en 4 actes, livret de Giuseppe Petrosellini, musique de Paisiello, créé sur le Théâtre de Monsieur le 22 juillet 1789. ou 1790 ?

[Texte italien attribué à Giuseppe Petrosellini d'après Beaumarchais, version française de Nicolas-Étienne Framery.]

L’Italiana in Londra, opéra italien, livret de Giuseppe Petrosellini; musique del signor Cimarosa, créé sur le Théâtre de Monsieur le 9 septembre 1790.

[Des airs de Chérubini ont été ajoutés à la partition de Cimarosa.]

I Nemici generosi, farsa per musica en un ou deux actes (selon les sources), librettiste présumé, Giuseppe Petrosellini, musique de Domenico Cimarosa, créé à Rome en 1796, repris à Venise en 1797. Création en France ?

Philibert (17..-18..).

Français.

Masculin.

Vaudevilliste.

Arlequin Portier, comédie parade en un acte mêlée de vaudevilles, de Philibert et Marty, sur le Théâtre des Troubadours le 24 brumaire an 9 (15 novembre 1800).

Philidor (1781-1834.

Pseudonyme de Rochelle, Joseph-Henri Flacon (1781-1834).

Philipon La Madelaine, Louis (1734-1818).

Français.

Masculin.

Philologue, auteur d'ouvrages de pédagogie et de dictionnaires, chansonnier et vaudevilliste. - Avocat du roi à Besançon, puis intendant des finances du comte d'Artois.

[Il a d’abord été jésuite, jusqu’à la suppression de l’ordre en 1773.]

Agricol Viala, ou le Jeune héros de la Durance, fait historique et patriotique, acte en prose mêlé de chant, de Philipon [La Madelaine], musique de Louis Jadin, créé sur le Théâtre des Amis de la Patrie, 3 messidor an 2.

L’Ancien Caveau, vaudeville, de Ségur jeune et Philipon-Lamadelaine, sur le Théâtre du Vaudeville le 21 prairial an 9 [10 juin 1801].

Au plus brave la plus belle, comédie en un acte, en prose, mêlée de chants, de Philipon [Lamadelaine], musique de Plantade. créée sur le Théâtre des Amis de la Patrie, rue de Louvois le 14 vendémiaire an 3 [5 octobre 1793].

La Bonne Sœur, opéra-comique en un acte, de Petit aîné et Philipon-Lamadelaine, musique de Bruni, créé sur le Théâtre Feydeau le 1er pluviôse an 9 [21 janvier 1801].

Carlin débutant à Bergame, pièce anecdotique en un acte, de Le Prévost d’Iray et Philipon Lamadelaine, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 19 thermidor an 10 [7 août 1802].

Catinat à Saint-Gratien, comédie anecdote en un acte, en prose mêlée de vaudevilles, de Philipon la Magdeleine et Thésigny. créée sur le Théâtre du Vaudeville le 24 vendémiaire an 11 [16 octobre 1802].

Chaulieu à Fontenay, vaudeville en un acte en prose, de Ségur jeune et Philipon-Lamadelaine, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 14 fructidor an 7 [31 août 1799].

Le Dédit mal gardé, vaudeville en un acte, de Philipon [Lamadelaine] et Léger, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 4 messidor an 2 [22 juin 1794].

Les Deux Henriettes, vaudeville, de Philipon-Lamadelaine et Le Prévost d'Iray, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 15 fructidor an V [1er septembre 1797].

Gentil Bernard, comédie en un acte mêlée de vaudevilles, de Le Prévôt d'Iray et Philipon-La-Madelaine, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 1er nivôse an 9 [22 décembre 1800].

Le Jeune héros de la Durance, ou Agricole Viala, tableau patriotique, en 1 acte, en prose, mêlé de chants, par le c. Philippon, musique du c. Jadin, créé sur le Théâtre lyrique des Amis de la Patrie 13 Messidor an 2 [1er juillet 1794].

Maître Adam, ou le Menuisier de Nevers, comédie en un acte en prose mêlée de vaudevilles, de Le Prévost d’Iray et Philipon de Lamadelaine, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 29 prairial an 3 [17 juin 1795].

Le Terme du voyage, opéra-comique en un acte, en prose, de Philipon de La Madelaine et Petit aîné, musique d'Alexandre Piccini, créé au Théâtre des Variétés le 9 prairial an 9 [29 avril 1801].

Les Troubadours, comédie en un acte mêlée de vaudevilles, de Le Prévôt d’Iray et Philipon de La Madelaine, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 28 ventôse an 5 [18 mars 1797].

Le Voyage aux mines de Sainte-Marie, pièce en vaudeville en un acte, de Philippon-Lamadelaine et Thésigny, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 30 thermidor an XI [18 août 1803].

La Biographie universelle et portative des contemporains, tome 4, p. 925, fait de Le Prévost d'Iray le coauteur de Philippon-Lamadelaine pour Carlin débutant à Bergame, les Deux Henriettes, Gentil Bernard, Maître Adam, les Troubadours.

Picard, Louis-Benoît (1769-1828).

Français.

Masculin.

Acteur et auteur dramatique. - Librettiste. - Directeur de divers théâtres : Louvois, Impératrice, Opéra, Odéon. - Membre de l'Académie française (élu en 1807).

Voir la page spécifique qui lui est consacrée.

Piccinni, Joseph-Marie (1758-1826).

Français.

Masculin.

Auteur dramatique. - Fils de Niccolò Piccinni (1728-1800).

Les Infidélités imaginaires, opéra en trois actes, paroles de Joseph-Marie Piccinni, musique (parodiée) du célèbre Louis Piccini, créé sur le Théâtre de la rue de Louvois le 23 ou 25 mai 1792.

Pieyre, Alexandre (1752-1830).

Français.

Masculin.

Auteur dramatique.

La Famille angloise, comédie en cinq actes, en vers, par M. Pieyre, créée à l’Odéon, Théâtre de l’Impératrice le 25 juillet 1809.

[Publiée en 1811 dans le tome 2 des Pièces de Théâtre d’Alexandre Pieyre sous le titre de l’Intrigue anglaise.]

En 1811 est paru chez Jacob l'aîné, imprimeur et chez Maradan un recueil des Pièces de Théâtre de Mr. Alexandre Pieyre. Il contient :

l'École des pères, comédie en cinq actes et en vers, créée par les Comédiens Français le 1er juin 1787 ; elle a valu à l'auteur « un témoignage particulier de la bienveillance du Roi » sous la forme d'« une épée à poignée d'or, avec les armes de France » ;

les Amis à l'épreuve, comédie en un acte, en vers croisés, créée par les Comédiens Français le 19 juillet 1787 ;

la Princesse d'Élide, comédie-ballet de Molière, arrangée en trois actes et continuée en vers ;

le Philosophe amoureux, comédie de Destouches, réduite en trois actes ;

le Dépit amoureux, de Molière, arrangé en trois actes ;

Le tome 1 s'achève par une série de pièces auxquelles Pieyre propose d'apporter des corrections :

le Garçon de cinquante ans, publié dans le tome 2 [1808], une version modifiée figurant dans le tome 1 ;

Orgueil et vanité ;

la Famille anglaise (titresous lequel l'Intrigue anglaise a été jouée à l'Odéon en 1809 ;

la Quatrième race.

Le tome deux est de 1808, de l'Imprimerie de Jacob l'aîné, à Orléans, et chez l'auteur à Paris :

le Garçon de cinquante ans, comédie en cinq actes, en vers, créée à Orléans le 18 décembre 1806 ;

Orgueil et vanité, comédie du temps passé, en trois actes, en vers ; pièce « à peine finie que la Révolution est survenue », non représentée (« et ne peut plus l'être ») ;

L'Intrigue Anglaise, présentée au Théâtre Français vers la fin de 1800 et reçue à l'unanimité (le 7 frimaire an 9), puis rayée du tableau, ayant eu « plusieurs représentations sur un théâtre de société » ;

la Quatrième race, pièce de vers imprimé à la fin de l'an 12 sans nom d'auteur.

Pigault-Lebrun (1753-1835).

Pseudonyme de Charles-Antoine-Guillaume Pigault de L'Épinoy.

Français.

Masculin.

Comédien. - Auteur de comédies satiriques ou grivoises et de romans d'aventures.

Voir la page spécifique qui lui est consacrée.

Piis, Augustin de (1755-1832).

Français.

Masculin.

Secrétaire et interprète de Charles X (roi de France ; 1757-1836), alors comte d'Artois. - Auteur dramatique et poète. - Co-fondateur avec Pierre-Yvon Barré (1749-1832) et Rosière du Théâtre du Vaudeville et fondateur du Théâtre des Troubadours. - Archiviste de la Préfecture de Police. - Fondateur du Portique républicain. - Dessinateur (techniques utilisées : plume, aquarelle).

Voir la page particulière qui lui est consacrée.

Pillet, Fabien (1772-1855).

Français.

Masculin.

Auteur dramatique, chansonnier et journaliste. - Chef de bureau au Ministère de l'Intérieur et au Ministère de l'Instruction publique.

Les Jacobins [du 9 Thermidor] et les Brigands ou les Synonymes, vaudeville en un acte, de Fabien Pillet, créé sur le Théâtre de la Cité-Variétés le 6 germinal an 3 [26 mars 1795].

Dans la Biographie universelle ancienne et moderne de Michaud, tome 32, p. 608, Pillet se voit adjoindre un coauteur, Claude-Bernard Petitot.

Le Refus par amour, comédie en un acte, de Maurin de Pompigny ou Fabien Pillet, créée sur le Théâtre de l’Ambigu Comique le 5 août 1809.

L'auteur du Refus par amour a voulu rester anonyme, et y a réussi.

Wenzel ou le magistrat du peuple, opéra en 3 actes. Paroles de Fabien Pillet. Musique d’Ignace-Antoine Ladurner, créé sur le Théâtre national de la Loi le 21 germinal an 2 [10 avril 1794].

On lui attribue parfois le Refus par amour, en concurrence avec Maurin de Pompigny.

Pillon-Duchemin, Anne-Adrien-Firmin (1766-1844).

Français.

Masculin.

Littérateur. Il a beaucoup écrit en collaboraition.

L’Amant muet, comédie en un acte et en prose, mêlée de vaudevilles, de Pillon et L. T. Lambert, créée sur le Théâtre des Jeunes Élèves le 27 floréal an 8 [17 mai 1800].

Arlequin receveur de loterie, vaudeville en un acte, de Drouville et Pillon, créé sur le Théâtre de Montansier le 18 Germinal an 6 [7 avril 1798].

Le Bavard et l'entêté, comédie en un acte, en vers, de Barjeau et [Pillon-]Duchemin, créée sur la scène de Odéon, Théâtre de l'Impératrice, le 31 juillet 1809.

Le Chansonnier de la Paix, impromptu / divertissement en un acte et en vaudevilles, de Guilbert de Pixerécourt,, L. T. Lambert et Pillon-Duchemin, créé sur le Théâtre Feydeau le 29 ventôse an 9 [19 février 1801].

La Comédie aux Champs-Élysées, comédie en un acte et en vers libres, de de Rougemont et Pillon-Duchemin, créée sur le Théâtre de l'Impératrice le 16 avril 1806.

Les Deux colonels, comédie en deux actes et en vers, d'A.-A.-F. Pillon-Duchemin, créée sur le Théâtre des Élèves, 18 pluviôse an 13 [7 février 1807].

La Grande ville, ou les Parisiens vengés, comédie épisodique en trois actes en prose, de René Périn et Pillon-Duchemin, créée sur le Théâtre de Molière le 17 pluviôse an 10 [6 février 1802].

L'Intrigue avant la Noce, comédie en trois actes et en prose, de René Périn et Pillon-Duchemin, créée sur le Théâtre de l'Odéon le 30 juin 1814.

[Le Spectateur, ou variétés historiques, littéraires, critiques, politiques et morales, par M. Malte-Brun, tome second (juillet, août et septembre 1814), n° XI, p. 46-47 signale que le nom de Pilon « figure, pour la première fois, sur l'affiche ». Mais c'est inexact.]

Malvina, ou la Grotte des Cyprès, mélodrame en trois actes, de Pillon-Duchemin et L.-T. Lambert, musique de Darondeau et Gérardin-Lacour, créé sur le Théâtre de la Porte Saint-Martin le 7 prairial an 11 [27 mai 1803].

Molé aux Champs-Élysées. hommage en vers, mêlé de chants et de danses, de René Périn et Pillon-Duchemin, musique d’Alexandre Piccinni, ballets d’Aumer, créé sur le Théâtre de la Porte Saint-Martin le 25 nivôse an 11 [15 janvier 1803].

La Mort de Cadet Roussel, tragédie pour rire en cinq actes et en vers, de René Périn et Pillon-Duchemin, publiée sans lieu ni date. Date proposée dans Wikipedia : 1803.

Tous les niais de Paris, ou le Catafalque de Cadet-Roussel, bluette tragique en cinq actes et en vers, de René Périn et Pillon-Duchemin, créée sur le Théâtre des Jeunes Élèves, rue de Thionville, 23 pluviôse an 9 [12 février 1801].

Le Triomphe d'Alcide à Athènes, drame héroïque en deux actes, mêlé de chants et de danses, avec la traduction italienne, de Pillon-Duchemin et Moline, musique de Bianchi, créé sur le théâtre de la rue de Thionville, septembre 1806.

On lui doit aussi un Nouveau théâtre d'éducation à l'usage des demoiselles, publié en 1836, et dont je ne sais pas dater les différentes pièces.

Pipelet (Madame) (1767-1845).

Voir Salm, Constance (1767-1845).

Pitt, F. (17..-18..).

Français.

Masculin.

Auteur dramatique.

Les Bandoléros ou le Vieux moulin ou la Paysanne de qualité, mélodrame en trois actes, à grand spectacle, de F. Pitt et Mathurin Bié, musique de M***, ballets de Hus le jeune, créé sur le Théâtre de la Gaîté, 20 août 1805.

Clovis et Clotilde ou l'Origine du christianisme, mélodrame, de Mathurin Bié et F. Pitt, créé sur le Théâtre des Célestins à la fin de l'an 13 [août-septembre 1805].

L'épousera-t-il ? ou la Prise de Vienne, impromptu en un acte et en prose, de M. B. et F. P... [Mathurin Bié et F. Pitt] représenté pour la première fois à Lyon, sur le théâtre des Célestins, le 25 novembre 1805.

Pixerécourt René-Charles Guilbert de (1773-1844).

Voir Guilbert de Pixerécourt, René-Charles (1773-1844).

Planard, Eugène de (1783-1853).

Utilise comme pseudonyme Eugène.

Français.

Masculin.

Auteur de comédies et librettiste. - A aussi publié des recueils de vers et un roman. - Il fut, sous la Restauration, secrétaire de la Section de législation du Conseil d'État. - Prénoms complets : François, Antoine, Eugène.

Voir la page particulière qui lui est consacrée.

Plancher de Valcour, Philippe-Aristide-Louis-Pierre (1751-1815)

Français.

Masculin.

Comédien. - Fondateur du Théâtre des Délassements comiques. - Directeur du Théâtre Molière (1792). - Jacobin. - Chansonnier et auteur dramatique.

Bianco, ou l'Homme invisible, mélodrame en trois actes, de Plancher de Valcour, créé au Théâtre de la Cité, le 19 nivôse, an 11 [9 janvier 1803].

Charles et Victoire, ou les Amans de Plailly, anecdote historique, comédie en trois actes et en prose, de Plancher de Valcour, créée sur le Théâtre du Palais-Variétés le 27 vendémiaire an 2 [18 octobre 1793].

A ne pas confondre avec la pièce homonyme d'Amiou.

Les Deux croisées, comédie-vaudeville en un acte, Plancher-Valcour, publié à Paris, chez les marchands de nouveautés, 1801, créée sur le Théâtre de la Gaîté, le 26 pluviôse an 10-15 février 1802.

La Discipline républicaine, fait historique, en un acte mêlé d'ariettes, d'Aristide Plancher-Valcourt, musique de Foignet, créé sur la scène de l’Opéra comique national de la rue Favart le 1er Floréal an 2 [20 avril 1794].

Ecbert, premier roi d’Angleterre, ou la Fin de l’heptarchie, mélodrame en trois actes, de Plancher de Valcour, musique de Leblanc, ballets d’Aumer, créé sur le Théâtre de la Porte Saint-Martin le 10 brumaire an 11 [1er novembre 1802]. 11 brumaire ?

Éginard et Imma, anecdote du 8e siècle, mélodrame en trois actes, de Plancher-Valcour, musique de Taix, créé sur le Théâtre de la Gaîté le 12 août 1807.

Esther, mélodrame en trois actes à grand spectacle, de Plancher-Valcour, musique de Leblanc créé sur le Théâtre de l'Ambigu-Comique en 1793. 27 brumaire an 11 ?

La Famille espagnole, ou la Trahison des Maures, pantomime en trois actes, mêlée de combats et danses, mise au Théâtre des Variétés, par Valcourt, le 7 fructidor an 7.

La Folie chinoise, ou Kokoli à Capra, mélodrame comique en trois actes, en prose, à grand spectacle, mêlé de chants et de danses, de Plancher de Valcour, musique de Leblanc, ballet de Hus le jeune, créé sur le Théâtre de la Gaieté le 2 pluviôse an 13 [22 janvier 1805].

La Folie espagnole ou Monsieur Trufaldin, mélodrame d'Aristide Plancher de Valcour.

Le Gâteau des rois, opéra allégorique, en un acte, de Destival et Plancher de Valcour. créé sur le Théâtre patriotique, le 5 janvier, l'an quatrième de la liberté [5 janvier 1792].

Kokoli (ou Kokoly), extravagance en trois, puis en deux actes (en prose et en vaudevilles), de Plancher de Valcour, D*** [Destival] et Ribié, créée sur le Théâtre de la Cité le 20 ventôse an 10 [11 mars 1802].

Reprise le 14 frimaire an 11.

Louis XII, père du peuple, comédie héroïque de Plancher de Valcour, musique de Beffroy de Reigny (le Cousin Jacques).

Le Pari de 24 heures, ou la Nouvelle de la prise de Toulon, vaudeville, de Plancher-Valcour, créé sur le Théâtre de la Cité-Variétés le 22 pluviôse an 2 [10 février 1794].

Les Petits montagnards, opéra-bouffon en trois actes, en prose, mêlé d'ariettes, d'Aristide Valcour, musique de Foignet, ballet de Beaupré, créé sur le Théâtre Cité-Variétés le 28 nivôse an II [17 janvier 1794].

Le Tombeau des imposteurs et l'inauguration du Temple de la vérité, sanculotide dramatique en trois actes, mêlée de musique, de Léonard Bourdon, Moline et Plancher-Valcour, musique de Foignet (vaudevilles) et Porta (musique nouvelle).

Le Vous et le toi, opéra-vaudeville en un acte, d'Aristide Plancher-Valcour, créé sur le Théâtre de la Cité (Variétés), frimaire an 2.

Dans la Bibliothèque dramatique de monsieur de Soleinne, tome 2, p. 188-189, on trouve ce complément :

Voici les titres des autres pièces de cet auteur, qui n'ont pas été imprimées : les Abencérages, ou Octaïr et Zoraïde, mél. ; le Campagnard révolutionnaire, C. 2., 1794 ; la Crânologie, V. (avec Roussel) ; le Doigt coupé, ou le Négociant de Hambourg, V. ; la Fille à deux mères, mél.; la Foire de Cahors, ou M. Ginguet, mél. ; la Folie espagnole, ou M. Trufaldin, mél. ; la Forêt bleue, ou le Palais de Strigilien, mél. (avec de Propriac) ; l'Homme à la minute, O. C. ; l'Imbroglio des petites affiches, V. (avec Ribié) ; Kokoli à Capra, mél. ; la Loterie anglaise, O. C. ; Mme Pincé, C. ; la Maison d'emprunt, V. ; la Forêt de vingt-quatre heures, ou la Nouvelle de la prise de Toulon, O.-V. ; Quand dîne-t-on ? V. ; le Rameau d'or, ou le Secret des vengeances, mél. ; Saint-Drié, ou le Duel supposé, C. ; Samson, T.-lyr. (avec Léonard-Bourdon et Moline) ; la Vieillesse de Kokoli, mél. ; Kaïloum, ou l'imbécile, mél.

Planterre, Barthélémi-Ambroise (1751-1799).

Français.

Masculin.

Acteur. - Auteur dramatique. - Pseudonyme de Barthélemy-Ambroise Poucholle.

Agnès de Châtillon, ou le Siége de S. Jean d'Acre, opéra héroïque à grand spectacle, en trois actes, en vers, par M. Planterre, musique de M. de Loise, créé sur le Théâtre de Louvois le 12 ou le 13 mai 1792.

Les Deux hermites, comédie mêlée d’ariettes en un acte, de Planterre, musique de Gaveaux, créée sur le Théâtre Feydeau, le 17 avril 1793.

Les Dévotes ou la Triple vengeance, comédie en prose et en trois actes, de Planterre, créée sur le Théâtre de la Cité-Variétés le 3 nivôse an 2 [23 décembre 1793].

Les Étrennes de la liberté, fête patriotique, créée sur le théâtre de Lyon, le premier janvier 1790, de Planterre.

Reprise en 1792 sous le titre du Jour de l'an au Théâtre du Palais-Cité Variétés.

La Famille indigente, fait historique en un acte, mêlé de musique, de Planterre, musique de Gaveaux, créée sur le Théâtre de la rue Feydeau le 4 Germinal an 2 [24 mars 1794].

Fait historique dans le Catalogue général de la BNF.

La Fête de l'Égalité, mélodrame pantomi-lyrique, en un acte et en vers, de Planterre, musique de Desvignes, créé sur le Théâtre de la Cité le 24 brumaire an 2 [4 novembre 1793].

Midas au Parnasse, opéra-folie en un acte et en vaudevilles, de Planterre, musique de Dedieu, créé sur le théâtre du Palais le 7 janvier 1793.

Plonard.

Le Démocrate désabusé ou la France en 1792, comédie en cinq actes et en vers, de Plonard, publiée en 1800.

Elle est attribuée à Eugène de Planard par Goizet. Mais c'est loin d'être certain : la pièce aurait été écrite vers 1792, alors que Planard avait une dizaine d'années.

Poggi, Domenico

La Locandiera, opéra italien en trois actes, du signor Poggi (ou Tonioli ?), musique de Paisiello et d’autres, dont Cherubini, créé à Paris sur le Théâtre de la rue Feydeau le 29 février 1792.

[Beaucoup de confusion autour de cet opéra venu d’Italie, via Londres. Plusieurs compositeurs, une incertitude sur le nom du librettiste.]

Poinsinet de Sivry, Louis (1733-1804).

Français. Traducteur du latin et du grec ancien.

Masculin.

Littérateur. La carrière littéraire de Poinsinet de Sivry se déroule largement avant 1789.

Caton d'Utique, tragédie, de Poinsinet de Sivry, (n'a pas été représentée, malgré ce que paraît dire l’Almanach des Muses de 1791), 1789.

Une pièce aux multiples reprises :

Briséis, ou la Colère d'Achille, tragédie par le citoyen Poinsinet-Sivry,... représentée pour la première fois, sur le théâtre de la Comédie française, le... 25 juin 1759, remise le... 11 mai 1787, jouée à Versailles, le 9 mars 1789 et reprise au Théâtre français au mois de prairéal ["sic"] an 5, 1797 (vieux style). 6e édition... Épître à l'auteur de Briséis au sujet de la réussite de sa pièce en 1759, par M. Coste d'Arnobat,... - Traduction en vers latins du récit du passage du Xanthe au 5e acte de Briséis, par Poinsinet-Sivry fils, 2e édition. - Réponse de M. Naudet à M. Poinsinet de Sivry fils

Pointe (17..-18..).

Français.

Masculin.

Traducteur.

Élina et Nathalie ou les Corses, drame en trois actes traduit de Kotzebue traduit par Pointe et adapté par Décour-Laffillard et Dumaniant, créé sur le Théâtre Molière le 8 ventôse an 10 [27 février 1802].

Parfois, Élina et Nathalie ou les Hongrois,

[Décour-Laffillard devient Descortils dans le compte rendu du Courrier des spectacles du 28 février 1802.

Pointe (17..-18..) traducteur de la pièce de Kotzebue. C'est la seule traduction que lui attribue le Catalogue Général de la BNF.]

Poisson de La Chabeaussière, Auguste-Étienne-Xavier (1752-1820).

Français.

Masculin.

Garde du comte d'Artois. - Auteur dramatique et librettiste. - Membre de la Commission d'Instruction publique. - Administrateur de l'Opéra en 1798.

Attendre et courir, vaudeville en un acte, de Poisson de La Chabeaussière et Raboteau, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 10 vendémiaire an 11 [2 octobre 1802].

Le Corsaire ou le Combat naval, comédie en trois actes & en prose, mêlée d'ariettes, de Poisson de La Chabeaussière, musique de Daleyrac, créée sur le Théâtre de l’Opéra-Comique National, 1er juillet 1793.

L'Eclipse de lune, ou l'Astrologue qui tombe dans un puits, opéra-vaudeville en un acte et en prose, de Poisson de La Chabeaussière, créé sur le Théâtre Montansier Variétés le 25 Messidor an 7 [15 juillet 1799].

Gulistan, ou le Hulla de Samarcande, opéra-comique en trois actes, d'Étienne et Poisson de la Chabeaussière, musique de Daleyrac, créé sur le Théâtre de l’Opéra-Comique le 8 vendémiaire an 14 [30 septembre 1805].

Lasthénie, ou Une journée d'Alcibiade, comédie en un acte mêlée de vaudevilles, de Poisson de La Chabeaussière et Raboteau, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 16 floréal an 10 [6 mai 1802].

Pompigny. Baptiste Maurin de (1766-1823).

Français.

Masculin.

Auteur dramatique (publie à Paris entre 1783 et 1813). - Régisseur de la scène à l'Ambigu.

Voir la page spécifique qui lui est consacrée.

Ponet, Louis Portelette, dit Louis.

Auteur dramatique et romancier. Actif de 1801 à 1828 d'après le Catalogue général de la BNF..

Fanchon toute seule, ou Un moment d'humeur, vaudeville en un acte ; par Louis Ponet. Représenté, pour la première fois, à Paris, sur le Théâtre de la Cité, le 6 frimaire an 12 [28 novembre 1803].

La Fausse Isaure, ou le Château des Alpes, drame en trois actes, à spectacle, de Louis Ponet, créé sur le Théâtre Molière le 21 nivôse an 11.

Les Flibustiers, ou la Prise de Panama, mélodrame, de Louis Ponet, créé sur le Théâtre de la Cité le 1er nivôse an 14 [22 décembre 1805].

Les Ignaces et les Coriaces ou les Savetiers, parodie en un acte de l’opéra des Horaces, de Dumersan, Rougemont, Louis Ponet et Moreau, créée sur le Théâtre de la Cité le 20 vendémiaire an 9 [12 octobre 1800.

Monsieur Botte tout seul, ou le Savetier bel-esprit, vaudeville en un acte, de Louis Ponet, créé sur le Théâtre des Jeunes Artistes (Théâtre de la Cité) le 8 mai 1806.

Se fâchera-t-il ? ou le Pari imprudent comédie en un acte mêlée de vaudevilles, de Louis Ponet, créée sur le Théâtre des Jeunes Artistes le 6 août 1806.

Statira, ou les Frères ambitieux, mélodrame en trois actes et à grand spectacle, de Louis Ponet, musique de Taix, ballet d'Adam, créé sur le Théâtre de la Gaîté le 8 mai 1806.

La Vaccine, folie-vaudeville en un acte et en prose, de Moreau, Ponet et Dumersan, créée sur le Théâtre de la Cité le 22 floréal an 9 [12 mai 1801].

Ponteuil Jean-Baptiste ou Nicolas (175.-1806).

Français.

Masculin.

Acteur et auteur dramatique.

Le Corps de garde patriotique, ou l'Innocence reconnue, pièce en deux actes et en vaudevilles, de Ponteuil, créée sur le Théâtre de la rue de Louvois (Théâtre des Amis de la Patrie) le 9 août 1793.

L'École des frères, ou l’Incertitude paternelle, comédie en deux actes, en prose, de Ponteuil, créée sur le Théâtre des Variétés le 26 août 1790.

Le Fou d'amour, ou le Mort imaginaire, opéra comique en deux actes, de Ponteuil, musique de Bruni, créé sur le Théâtre Montansier le27 avril 1790.

L’Hermitage, opéra-comique en deux actes et en vaudevilles, de Lefranc-Ponteuil et Sewrin, créé sur le Théâtre de Louvois (Théâtre des Amis de la Patrie) le 16 février 1793.

L'Hôtel prussien, comédie en cinq actes, en prose, de Ponteuil, créée sur le Théâtre de la rue Feydeau le 14 septembre 1791.

Il faut sans doute distinguer Ponteuil, ou Lefranc Ponteuil, éventuellement écrit Le Franc Ponteuil, actif dans les années 1787 à 1793, et un autre Lefranc qui serait l'auteur de deux pièces du début du 19e siècle, .Pharaon, ou Joseph en Égypte, créé sur le Théâtre de la Gaîté le 22 juillet 1806 et les Poètes sans soucis, ou Laisnez et Lamonvoye, créé sur le Théâtre des Variétés le 18 janvier 1808.

Ponthuis.

Nom que l’Almanach des Muses donne en 1812 à Depuntis, François-Joseph.

Pougens, Charles (1755-1833).

Français.

Masculin.

Imprimeur-libraire et commissionnaire en librairie ; auteur, traducteur et éditeur. – Serait le fils naturel du prince de Conti. Chevalier de l'ordre de Malte ; destiné à la diplomatie, il perd la vue en 1777 lors d'un séjour à Rome. Homme de lettres et d'étude, lié aux philosophes, il accueille favorablement les débuts de la Révolution. Menacé durant la Terreur, ruiné par la dépréciation des assignats et la fin des pensions royales, il commence dès 1793 à pratiquer le commerce des livres, avec l'aide de son secrétaire et les conseils du libraire Pierre-Michel Lamy. Ne monte véritablement de librairie qu'après le 9-Thermidor (juillet 1794) ; y adjoint peu après une imprimerie, logée dans le bâtiment des écuries d'Orléans, rue Saint-Thomas-du-Louvre. Livre en 1798 la bibliothèque destinée à l'expédition d'Égypte. Menacé de banqueroute en nov. 1803 ; le Premier Consul lui prête 40 000 francs et ne se fera rembourser que la moitié de la dette. François Cocheris fils, son ancien commis, succède en partie à sa librairie en août 1804, puis en totalité en 1808, Pougens se retirant à cette date au château de Vauxbuin, près Soissons, tout en continuant à faire tenir son imprimerie jusqu'en fév. 1811 (le brevet d'imprimeur ne lui est alors pas délivré). Membre de 38 académies françaises et étrangères, il est l'auteur de nombreux ouvrages littéraires (contes et nouvelles, théâtre, poésie, philologie, correspondances) ; également traducteur et éditeur critique ; publie la Bibliothèque françoise, journal littéraire, de 1800 à 1808.

Julie, ou la Religieuse de Nîmes, drame historique en un acte, en prose, de Charles Pougens, publiée en 1792, non représentée.

Poultier d’Elmotte, François-Martin (1753-1827).

Français.

Masculin.

Bénédictin. - Homme politique.

Galat(h)ée, scène lyrique, suivie d'une Epître à J.-J. Rousseau, de Poultier. créée sur le Théâtre de la République le 14 pluviose an 3 [4 février 1795].

Pradel, Henri

Homme de loi. – Auteur.

Le Contrariant, comédie en cinq actes et en vers, de Pradel, créée sur le Théâtre Molière le 3 ventôse an 12 [22 février 1804].

L'Instituteur ou le Patriote à l'épreuve, comédie en trois actes, en vers, d'Henri Pradel.

Préfontaine, P.-A.

Les Portraits du jour ou le Nouveau cercle, comédie de Préfontaines, crée sur le Théâtre de l'Ambigu Comique le 7 prairial an 5 [26 mai 1797].

Également la Restitution légitime, ou les Portraits du jour, comédie en un acte et en prose, créée sur le Théâtre de l'Ambigu-Comique, 15 prairial an 5 [3 juin 1797]. Soleinne renvoie aussi à la Restitution légitime.

Le Prisonnier d'Olmutz ou le Dévouement conjugal, comédie, de Préfontaine, créée sur le Théâtre de l'Ambigu Comique le 1er prairial an 5 [20 mai 1797].

Prévost, Augustin (1753-1830).

Artiste dramatique, directeur du Théâtre sans Prétention, boulevard du Temple.

L'Aimable vieillard, comédie en trois actes et en prose, d'Augustin Prévost, 10 germinal an 11 [31 mars 1803].

Peut-être au Théâtre Sans-Prétention.

Cadet-Roussel, comédie en un acte, en prose, de Prévost, publiée en 1801.

Les Deux contrats, ou les Menteurs, comédie en 1 acte, en prose, par Prévost, publiée en 1802.

Les Femmes duellistes, ou Tout pour l'amour, comédie en trois actes et en prose, de Prévost, créé à Paris le 2e jour complémentaire an 8 [19 septembre 1800].

Date incertaine.

Le Jacobin espagnol, comédie en quatre actes, en prose d'Augustin Prévost, créée sur le Théâtre Sans-Prétention le 16 frimaire an 6 [6 décembre 1797].

La Marchande d'amadou et la marchande de gâteaux de Nanterre, folie-parade, caricature du jour, en un acte, d'Augustin Prévost, 20 thermidor an 11-8 août 1803

Repentir et générosité, drame en cinq actes, en prose, et à spectacle, de Prévost, créé sur le Théâtre Sans Prétention le 4 nivôse an 8 [25 décembre 1799].

Le Retour d'Astrée, ou la Correction des mœurs, pièce allégorique et mythologique en un acte et en prose, d'Augustin Prévost, créée sur le Théâtre Sans Prétention (?) le 15 pluviôse an 8 [4 février 1800]

Ribotte le savetier, comédie en deux actes, en prose, d'Augustin Prévost, créée sur le Théâtre de la Gaîté le 18 novembre 1792.

Un tour de carnaval ou la Moitié du monde joue l'autre, comédie en trois actes.., 15 pluviôse an 13-4 février 1805.

L'Utilité du divorce, comédie en trois actes, en prose, d'Augustin Prévost, créée sur le Théâtre Sans Prétention, 24 fructidor an 6 [10 septembre 1798].

Le Valet à trois maîtres, ou les Fous raisonnables, comédie en trois actes, en prose, par Prévost,... [Texte imprimé]

La Vengeance inattendue ou le Triomphe de la vertu, tragi-comédie héroï-comique en cinq actes, en prose, à spectacle... (Paris, théâtre Sans Prétention, 6 août 1798).

Les Victimes de l'ambition, drame en cinq actes, en prose, créé sur le Théâtre Sans Prétention, vendémiaire an 10

Victor, ou l'Enfant de la forêt, tragi-comédie héroï-comique en 5 actes, en prose, à spectacles, de Prévost, créée sur le Théâtre Sans Prétention le 26 pluviôse, an 6 [14 février 1798].

Prévost-Montfort, P.

Français.

Masculin.

Auteur dramatique.

Le Bon hermite, comédie en un acte, en prose, mêlée de vaudevilles et d’airs nouveaux, de Prévost-Montfort, musique de Joseph Arquier, créée sur le Théâtre de la Cité-Variétés le 2 mai 1793.

L'Esprit des prêtres, ou la Persécution des Français en Espagne, drame en trois actes, en vers, de Prévost-Montfort, créé sur le théâtre de la Cité-Variétés le 9 Nivôse an 2 [29 décembre 1793].

Les Sœurs du pot ou le Double rendez-vous, comédie en un acte et en prose, mêlée de vaudevilles, de P. Prevost-Montfort, créée sur le Théâtre de l'Ambigu-Comique le 30 septembre 1792.

Tenaïs et Zeliska ou la Liberté dans l'Inde, tragédie en cinq actes de Prévost Monfort, an 6 [1797-1798]. Suspendue avant la représentation

Proisy d’Eppe César de (1788-1816).

Français.

Masculin.

Auteur (il participe à la rédaction du fameux Dictionnaire des girouettes). Pas d'autre pièce au Catalogue général de la BNF.

Intérêt et séduction, ou le Mari prêt à se marier, comédie en cinq actes et en prose, de Proisy d'Eppe, créée sur le Théâtre de l'Odéon le 17 août 1815.

Puisaye, L. de (17..-18..).

Connu du Catalogue général de la BNF par cette seule œuvre :

Richardini, ou les Aqueducs de Cosenza, mélodrame en trois actes, de L. de Puisaye et Camel, musique de Quaisain et Leblanc, ballet de Millot, créé sur le Théâtre de l'Ambigu-Comique le 9 juillet 1811.

Pujos.

Le Catalogue général de la BNF ne lui connaît pas d'autre œuvre que cette collaboration avec Dabaytua :

Éléonore de Rosalba, ou le Confessionnal des pénitens noirs, drame nouveau en quatre actes, de Pujos et Dabaytua, créé sur le Théâtre de la Cité-Variétés et de la Pantomime nationale le 17 prairial an 6 [5 juin 1798].

Pujoulx, Jean-Baptiste (1762-1821).

Français.

Masculin.

Homme de lettres. - A écrit aussi dans le domaine des sciences. - A utilisé le pseudonyme A. B. C. D.

Voir la page spécifique qui lui est consacrée.

Puységur, Amand Marc Jacques de Chastenet (1751-1825 ; marquis de).

Français.

Masculin.

Créateur du somnambulisme magnétique. - Maire de Soissons (1800-1805), lieutenant-général en 1814.

La Journée des dupes, pièce tragi-politi-comique, d’Antoine ou Amand de Chastenet de Puységur, avec la collaboration de Nicolas Bergasse, représentée sur le théâtre national par les grands comédiens de la patrie, publiée en 1790.

[Pièce sans doute non représentée, œuvre d’un des frères Chastenet de Puységur et de Nicolas Bergasse.]

Puységur, Antoine-Hyacinthe-Anne de Chastenet de (1752-1809).

Français.

Masculin.

Officier de marine. - Émigra en 1791, fit partie de l'armée de Condé durant la Révolution, puis dans les marines anglaise et portugaise, où il reçut le grade de contre-amiral. - Revint en France en 1803.

La Journée des dupes, pièce tragi-politi-comique, d’Antoine ou Amand de Chastenet de Puységur, avec la collaboration de Nicolas Bergasse, représentée sur le théâtre national par les grands comédiens de la patrie, publiée en 1790.

[Pièce sans doute non représentée, œuvre d’un des frères Chastenet de Puységur et de Nicolas Bergasse.]

Retour

Ajouter un commentaire

Anti-spam