Théâtre de la Révolution et de l'Empire : les problèmes d'attribution

Théâtre de la Révolution et de l'Empire : les problèmes d'attribution

Les problèmes d’attribution.

Pièces dont le nom d’auteur est inconnu.

A propos sur la mort de l’infortuné Marat, créé sur le Théâtre de la Cité en août 1793.

L’Abbé chez la mère Duchesne, comédie patriotique en 1 acte, 1791.

L'Accord difficile, comédie en trois actes, en vers, de M. *** ; 14 février 1811.

[Pièce non achevée à la première représentation, et n’ayant pas été reprise, comme c’est la règle.]

Les Accordées de village, ballet divertissement, 1 acte, 1791.

[A ne pas confondre avec l'opéra comique portant le même titre, de Joseph Patard.]

Les Accords de Julie ou le Savant dupé, comédie en 1 acte, en prose, janvier 1791.

Achille et Déidamie, ou Achille à Scyros, comédie en un acte en prose, avec des vaudevilles. Première représentation au Théâtre du Vaudeville, le 7 pluviose an 10 (27 février 1802).

[Pièce non achevée à la première représentation, et n’ayant pas été reprise, comme c’est la règle.]

L’Acteur débutant, comédie en 2 actes, en vers, représentée pour la première fois au Théâtre du Cirque-National, au Palais-Royal, le 24 octobre 1791.

Adèle, ou la Chaumière, crée au Théâtre des jeunes artistes le 23 Ventôse an 7 [13 mars 1799].

Adèle et Edwin, comédie héroïque, 1 acte en vers, avec des ariettes ; musique de Cambini, créée sur la scène du Théâtre des Amis de la Patrie le 10 août 1791.

L'Aimable vieillard, drame ou comédie en cinq actes, en prose, créé sur le Théâtre français de la République le 6 ventôse an 9 [25 février 1801].

L’Alcade de Cogollos, comédie en un acte et en prose, 22 octobre 1812.

[Pièce tombée.]

Alexandrine, ou les deux dragons, comédie, 20 novembre 1790, puis opéra, 25 janvier 1792, sur le Théâtre des Délassements comiques.

Alexis et Fanchette, opéra en 2 actes, créé sur le Théâtre des Délassements comiques le 11 novembre 1790.

[Sous-titre : ou le Revenant.]

L'Ami vrai, comédie en un acte et en prose, créée sur le Théâtre Français de la République 19 frimaire an 11 (10 décembre 1802).

Les Amis de Madame, comédie en un acte ; créé sur le Théâtre des Variétés en juin 1812.

L’Amour à l’épreuve, comédie en un acte et en vers, créée sur le Théâtre de la rue de Louvois le 24 pluviôse an 5 (12 février 1797) ?

[Attribution incertaine : la pièce d’auteurs inconnus créée en 1797 reprend peut-être une pièce de 1784, de Louis-François Faur, musique de Pierre Gaveaux.]

Les Amours de Ragotin. créé sur le Théâtre des Jeunes Artistes le 25 pluviôse an 8 (14 février 1800).

L'Anglomanie, vaudeville en deux actes par le C...., créé sur le Théâtre du Vaudeville le 21 Pluviôse an 7 (9 février 1799).

[Pièce tombée.]

Appel à l'honneur, ou les Remboursemens en assignats, drame en trois actes. A Paris, chez Fuchs, an 5, 1797.

Arlequin Curtius, ou le Salon des figures, parade en un acte, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 3 Vendémiaire an 11 (25 septembre 1802).

Arlequin Débiteur, comédie en un acte et en vaudevilles, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 4 ventôse an 7 (22 février 1799)

Arlequin-dentiste, comédie en un acte et en vaudevilles, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 14 Germinal an 5 (3 avril 1797).

Arlequin, doge de Venise, parade en un acte et en vaudevilles, par le C...., créée sur le Théâtre du Vaudeville le 4 Pluviôse, an 7 (23 janvier 1799).

Arlequin enseigne, comédie parade en un acte et en vaudevilles ; créée sur le Théâtre du Vaudeville le 1er juin 1811.

Arlequin friand et jaloux, comédie vaudeville en un acte, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 13 nivôse an 5 (2 janvier 1797).

Arlequin libraire, parade en un acte, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 11 pluviôse an 9 (31 janvier 1801).

Arlequin sorcière, vaudeville en un acte, d’auteur inconnu, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 1er juin 1809.

L’Armateur et l’Espérance, prologue, créé sur le Théâtre des Jeux Gymniques le 1er janvier 1810.

L'Armoire, ou les trois Mariages, comédie en un acte, par le cit.... créée sur le Théâtre des Troubadours le 6 nivôse an 8 (27 décembre 1799).

L'Athénée des Femmes, comédie en un acte mêlée de vaudevilles, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 14 floréal an 13 (4 mai 1805).

L’Auberge de Kaufbeuren, comédie en un acte et en prose, créée sur le Théâtre Louvois le 21 messidor an 9 (10 juillet 1801).

L’Auberge de la Poste, ou l’Intrigue impromptu, comédie en un acte et en prose, créée sur le Théâtre de l’Impératrice le 4 septembre 1809.

[Ne pas confondre avec l’Intrigue impromptu, ou il n’y a plus d’enfans, de Gersin et Dieulafoy, jouée au théâtre du Vaudeville le 4 novembre 1809.]

L’Auberge des Pyrénées, ou les Brigands sans le savoir, vaudeville en un acte, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 19 mai 1812.

L'Auteur du moment, comédie en un acte, en vers & en vaudevilles, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 24 février 1792.

L'Automate qui joue aux échecs, comédie en un acte en prose mêlée de vaudevilles par le cit..., créée sur le Théâtre des Troubadours le 19 thermidor an 8 (8 août 1800).

Les Aventures malheureuses de Mlle Fara, folie en deux actes ; créée sur le Théâtre de la Gaîté en février 1812.

L’Aveugle supposé, vaudeville en un acte, par M. L***, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 21 fructidor an 11 (8 septembre 1803).

Avis à Jocrisse, comédie en un acte ; créé sur le Théâtre Montansier le 8 ventose an 13 (27 février 1805).

Avis aux jaloux (Avertimento ai Gelosi), opéra italien en un acte, musique de Pavesi, créé sur le Théâtre de l’Odéon, Opera Buffa, le 27 mai 1809.

Azalaïs, ou le Château de Sendar, drame en 3 actes, à spectacle : créé sur le Théâtre Cité Variétés, et de la pantomime nationale le 30 Prairial an 7 (18 juin 1799 – la base César situe la première au 16 juin).

[Autre titre : Aymar et Azalaïs, ou le Château de Sendar.]

Barbanera, vaudeville en un acte, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 21 juin 1814.

[La pièce n’est pas allée à son terme.]

Le Bastringue du papa Cassandre, et d'Arlequin ainsi soit-il, créé le Théâtre des Jeunes Artistes le 6 ventôse an 8.

[Une ou deux pièces ? Je n’en sais pas plus...]

La Bataille de Marengo, ou la Conquête de l'Italie, fait historique en un acte, ornée de chants, combats, évolutions militaires, créé sur le Théâtre de la Cité-Variétés et de la Pantomime Nationale le 8 messidor an 8 (27 juin 1800).

Beaumarchais aux Champs-Elysées, créé sur le Théâtre des jeunes artistes le 9 Prairial an 7 (28 mai 1799).

Les Billets doux, opéra, musique de Piccini fils, créé sur le Théâtre des Troubadours le 6 brumaire an 9 (28 octobre 1800).

Le Biscuit de Savoie, ou la Saint-Martin, vaudeville en un acte, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 15 novembre 1814.

Blaise ensorcelé, ou l'Amant magicien : créé sur le Théâtre des Jeunes Artistes le 29 Frimaire an 7 [19décembre 1798].

Boniface Carré, ou l'Habit de Voltaire, vaudeville en un acte ; créé sur le Théâtre Montansier le 22 novembre 1806.

La Bonne Femme, ou l'Adoption, comédie mêlée de couplets, créée sur le Théâtre des Variétés-Panorama le 12 février 1808.

Le Boulevard de Gand, ou la Promenade à la mode, vaudeville épisodique en un acte, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 9 octobre 1815.

[Bien que la pièce soit manifestement un échec, le nom (ou le prénom) de l’auteur a été donné sous les sifflets : « M. D.....s ».]

Les Bûcherons de Norzinsk, mélodrame en trois actes, musique de Piccinni ; créé sur le Théâtre de la Porte Saint-Martin le 4 août 1806.

[Chute]

La Cabale en défaut, comédie en un acte, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 13 pluviose an 12 [3 février 1804].

La Caccia di Enrico quarto (la Partie de chasse de Henri IV), opéra buffa, musique de M. Pucitta, créé sur le Théâtre Royal Italien le 30 octobre 1815.

Le Café de l’Union, opéra-comique, créé sur le Théâtre Favart en 1801.

[Date précise non connue.]

Il Calzolaro – le Cordonnier, opéra italien, musique de M. Paësiello, créé sur le Théâtre Favart le 17 messidor an 9 [6 juillet 1801].

Le Canal de l’Ourcq, ou la Promenade de l’Hiver, vaudeville, créé sur le Théâtre du Vaudeville pendant l’hiver 1815.

Le Capitaine Laroche, comédie en un acte et en prose, par M*** ; créée sur le Théâtre de l'Impératrice le 21 janvier 1806.

La Capriciosa, opéra buffa, créé sur le Odéon, Opéra Buffa (Théâtre de l’Impératrice) le 1er septembre 1808.

Caroline, comédie lyrique en trois actes & en prose mêlée d'ariettes, créée sur le Théâtre Italien le 2 décembre 1789.

[Auteur(s) et compositeur(s) inconnus. La pièce n’a pas été achevée à la création.]

Célestine, ou l'Habitante de l'île déserte. créé sur le Théâtre des Jeunes Artistes le 8 frimaire an 8 [29 novembre 1799].

Chacun a son plan, opéra en un acte, musique de Louis-Joseph Saint-Amans, créé sur le Théâtre de la Porte Saint-Martin le 28 nivôse an 11 [18 janvier 1803].

Champagnac et Suzette, vaudeville en un acte ; par les cit. Chazet et ***, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 24 vendémiaire an 8 (16 octobre 1799).

[Le coauteur de la pièce avec Chazet a souhaité garder l’anonyme.]

Le Château mystérieux, ou l'Héritier orphelin, créé sur le Théâtre des Jeunes Artistes le 28 frimaire an 8 [19 décembre 1799].

Chut; comédie-vaudeville en un acte, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 30 décembre 1811.

Clémentine, ou les deux Portraits, vaudeville, créé sur le Théâtre des Troubadours le 2e jour complémentaire an 7 (18 septembre 1799).

Cloris & Lycas, ou le Triomphe de l’amour, opéra pastoral, en un acte & en prose, mêlé de chant, créé sur le Théâtre patriotique le 3 novembre 1792.

[Date fournie par André Tissier, Les Spectacles à Paris pendant la Révolution, tome 2 (2002), p. 305.]

Clovis, tragédie nationale dédiée à la confédération. Paris, Belin, 1790.

[Pièce destinée au Théâtre Français ou au Théâtre de la Nation, et qui ne semble pas avoir été représentée.]

Colin-Maillard, vaudeville, créé sur le Théâtre des Troubadours le 16 messidor an 7 (25 juin 1799).

Colombine-Arlequin, ou Arlequin sorcier, vaudeville, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 12 floréal an 7 [1er mai 1799].

Colombine dans la tour de l'Est, mélodrame en dix-sept scènes ; créée sur le Théâtre du Vaudeville le 15 prairial an 13 [4 juin 1805].

[En fait, parodie des mélodrames.]

Le Commissionnaire de Saint-Lazare, ou la Journée du 10 thermidor, créé sur le Théâtre des Variétés Amusantes le 29 brumaire an 3 [19 novembre 1794].

Les Comtes de Hombourg, mélodrame en trois actes à grand spectacle, musique de M. Taix, ballets de M. Hullin, créé sur le Théâtre de la Gaieté le 6 octobre 1810.

[Auteur des paroles non demandé.]

Conaxa, ou les deux Gendres dupés, comédie en trois actes et en vers, attribuée à un jésuite du Collége de Rennes, créé sur le Théâtre de l'Impératrice le 2 janvier 1812.

[Pièce exhumée tardivement dans le cadre d’une polémique : accusation de plagiat contre Charles-Guillaume Étienne à propos de sa pièce des Deux gendres.]

Les Coq-à-l'âne, vaudeville en un acte, créé sur le Théâtre Montansier le 2 frimaire an 12 [24 novembre 1803].

La Coquette par nécessité, vaudeville en deux actes, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 17 juin 1814.

Coraly, ou l’Orpheline indienne, vaudeville en un acte en prose, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 22 messidor an 4 [10 juillet 1796].

Le Cordonnier Allemand, comédie en un acte mêlée de vaudevilles, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 1er Fructidor an 6 (18 août 1798).

Le Cordonnier de S. Flour, vaudeville en un acte, créé sur le Théâtre Montansier-Variétés le 17 germinal an 8 [7 avril 1800].

La Cour du Palais-Egalité, ou la Mascarade, folie de carnaval en un acte, mêlé de ballets, créée sur le Théâtre de l'Ambigu Comique le 4 ventôse an 8 [23 février 1800].

Le Couvent des Bénédictins, pièce en un acte et en vers, créée sur le Théâtre du Palais Royal le 21 février 1791.

Cri-Cri dans son ménage, parade en un acte, créée sur le Théâtre Montansier-Variétés le 6 brumaire an 12 [29 octobre 1803].

Le Cri de vengeance, pantomime, créée sur le Théâtre de l'Ambigu-Comique le 11 Prairial an 7 [30 mai 1799].

[On ne connaît ni l’auteur de la pantomime, ni le compositeur des cantates qui la terminent.]

Le Crime de Rastadt, fait historique en un acte et en vers : créé sur le Théâtre Cité Variétés, et de la pantomime nationale le 8 Messidor an 7 [26 juin 1799].

La Critique de la Petite ville, comédie en un acte et ne prose. créée sur le Théâtre français, d'abord rue Feydeau et maintenant rue de Louvois le 4 messidor an 9 [23 juin 1801].

[La Petite Ville est de Picard.]

La Destruction de Jérusalem (la Distruzione di Gerusalemme), opéra italien en deux actes, musique de Zingarelli, créé sur le théâtre de l’Odéon, Opera Buffa le 4 mai 1811.

[Seule le compositeur est connu.]

Les Deux cents francs : 13 Ventôse an 7 [3 mars 1799].

Les deux Coffrets, pantomime, créée sur le Théâtre de l'Ambigu Comique le 14 vendémiaire an 8 [6 octobre 1799].

Les deux Ménages, comédie en un acte mêlé de vaudevilles, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 4 vendémiaire an 9 [26 septembre 1800].

Les deux Prisonniers (I due Prigionieri), ou Adolphe et Clara, opéra italien, musique de M. Pucitta, sur la scène de l’Odéon, Opera Buffa le 10 juin 1811.

[On ne connaît pas le nom de l’auteur des paroles e cette adaptation en italien d’Adolphe et Clara de Marsollier et Dalayrac.]

Les Deux Voyageurs, créée sur le Théâtre de l'Ambigu Comique le 30 floréal an 8 [20 mai 1800].

Il Dilettante, intermède italien, créé sur le Théâtre de Monsieur le 13 novembre 1790.

[Pas d’auteur connu pour le livret, et un pasticcio regroupant des compositions de divers musiciens.]

La Diligence embourbée, vaudeville en un acte, créé sur le Théâtre des Variétés le 27 janvier 1810.

[La pièce n’a pas été achevée.].

Le Dîner au pré Saint-Gervais. comédie en un acte et en prose mêlée de vaudevilles, de J.-B. Radet et ***, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 29 brumaire an 5 [19 novembre 1796].

[Le nom de l’éventuel coauteur n’est pas connu.]

Le Divorce pour rire : proverbe en un acte, créé sur le Théâtre Montansier Variétés le 28 Germinal an 7 (17 avril 1799).

[La pièce n’a pas été achevée.]

Don Félix Mendoze, ou le Tuteur portugais, opéra en un acte, créé sur le Théâtre de l'Opéra Comique National, rue Feydeau le 26 pluviose an 10 [15 février 1802].

[Chute (une seconde représentation n’a pas eu un meilleur sort).]

Don Quisciotte della Mancia, o il cavaliere errante, opéra italien, musique del Signor Tarchi, créé sur le Théâtre de Monsieur le 2 août 1790.

[L’auteur du livret n’est pas connu.]

Dorphinte, ou le Bienfaisant par ostentation, comédie en trois actes et en vers, créée sur le Théâtre Feydeau le 18 frimaire an 8 [9 décembre 1799].

Le double Rendez-vous, ballet-pantomime en 2 actes. créé sur le Théâtre de la Gaîté le 11 germinal an 8 [1er avril 1800].

[Faut-il en attribuer la paternité au « citoyen Gaston, maître des ballets », qui en est aussi un des interprètes ?]

La double Retraite, comédie en un acte, par le C.... créée sur le Théâtre du Vaudeville le 24 Messidor an 7 [12 juillet 1799].

[Les critiques ne signalent pas de vaudevilles.]

Le double Stratagême, comédie vaudeville ; créée sur le Théâtre de l'Ambigu-Comique le 23 juillet 1811.

[L’auteur n’a pas voulu sortir de l’anonymat.]

I due Gemelli, opéra-bouffon en deux actes, musique de M. Guglielmi, créé sur le Théâtre de l’Impératrice le 14 janvier 1807.

[L’auteur du livret n’est pas connu.]

Le duel d'Arlequin, comédie en un acte, avec des vaudevilles, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 9 février 1793.

Les Eaux d'Aix-la-Chapelle, folie, en un acte, mêlée de vaudevilles, créée sur le Théâtre de Molière le 9 juin 1792.

Edouard et Sophie, ou le Tribunal nocturne, pièce en 3 actes. de Châteauvieux et ***, créée sur le Théâtre de la Gaîté le 19 brumaire an 8 [10 novembre 1799].

[Coauteur inconnu, le même que celui de Nono et Ninie.]

Encore un Figaro, ou le Rendez-vous manqué : créé sur le Théâtre d'Émulation (Théâtre de la Gaîté) le 22 Prairial an 7 [10juin 1799].

Encore une caverne, ou le Brigand vertueux, comédie en prose & en trois actes, créée sur le Théatre national de Molière le 18 mai 1793.

L'Enfant de l'amour, drame en 3 actes, traduit de l'allemand de Kotzebue, par le C.... créé sur le Théâtre de l'Odéon transféré à la Cité le 3 Fructidor an 7 [20 août 1799].

[La pièce de Kotzebue, das Kind der Liebe, de 1780, traduit ou adapté. En 1813, Caigniez en tirera à son tour un mélodrame.]

L'enfant prodigue, ou le Retour d'Arlequin, vaudeville en un acte, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 27 janvier 1812.

L’Enigmomanie, ou les Nouveaux Œdipes, vaudeville, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 22 germinal an 11 [12 avril 1803].

L'Espiègle, comédie en deux actes, mêlée de chants, créée sur le Théâtre de l'Ambigu Comique le 28 pluviôse an 8 [17 février 1800].

L'Esquisse d'un grand tableau, comédie en un acte et en vaudevilles, créée sur le Théâtre de l'Opéra Comique National le 19 ventôse an 9 [10-mars 1801].

Est-ce une Fille ? est-ce un Garçon ? comédie en un acte et en prose, par M. *** ; créée sur le Théâtre de l'Impératrice le 19 mai 1812.

L'Etourderie, vaudeville en un acte ; par le cit.... créé sur le Théâtre des Troubadours le 14 vendémiaire an 8 (6 octobre 1799).

[Le vaudeville reprend une pièce de Fagan de 1737 en y joutant des couplets.]

Eustache Bastringue, drame poissard en un acte, créé sur le Théâtre Montansier-Variétés le 4 floréal an 8 [24 avril 1800].

L'exigeante, comédie en trois actes & en vers, créée sur le Théâtre de la rue de Richelieu le 8 mai 1792.

La Famille Bamboche à Paris, créée sur le Théâtre Montansier-Variétés le 13 thermidor an 8 [1er août 1800].

La Famille des Gilles, ou Gilles tracassier, comédie en un acte mêlée de vaudevilles, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 5 frimaire an 10 [26 novembre 1801].

La Famille des Guignons, comédie en un acte et en prose, créée sur le Théâtre des Variétés le 24 janvier 1814.

La Fausse auberge, comédie en deux actes et en prose, créée sur le Théâtre Italien le 16 juin 1789.

Le Faux valet de chambre, comédie en un acte et en prose, créé sur le Théâtre de l’Impératrice le 21 floréal an XIII (11 mai 1805).

La Femme vindicative, ou Damoisel et Bergerette, pantomime en trois actes, avec combats et évolutions à pied et à cheval, créée sur le Théâtre de la Porte Saint-Martin le 29 frimaire an 12 [21 décembre 1803].

[Il pourrait s’agir du Damoisel et Bergerette, ou la Femme vindicative, de Cuvelier de Trie, avec inversion du titre et du sous-titre]

La Fête en l’honneur de Jean-Jacques Rousseau, sans-culottide en trois actes, avec chants, danses et exercices rythmiques, créée sur le Théâtre des Arts le 5 brumaire an 3 [26 octobre 1794].

La Fête foraine à Tivoli. vaudeville, créé sur le Théâtre de l'Ambigu Comique le 20 brumaire an 8 [11 novembre 1799].

La Fille Hussard, pantomime en 4 actes, créée sur le Théâtre de l'Ambigu Comique le 11 frimaire an 8 [2 décembre 1799].

Il Finto sordo, opéra buffa en 2 actes, de Farinelli, créé sur le Théâtre de l’Opéra-Buffa le 20 décembre 1805.

[Le livret est une adaptation de la pièce de Desforges, le Sourd ou l’Auberge pleine.]

La Forêt de Nicobar, opéra buffa en un acte, musique de Trento, créé sur le Théâtre de l’Impératrice le 29 août 1808.

[Comme souvent pour les opéras italiens, le nom du librettiste n’est pas connu.

Le Fou de Bergame, ou le Déjeuner d’Arlequin, vaudeville en un acte ; créé sur le Théâtre du Vaudeville le 23 mars 1812.

Les Fous de Médine, ou la Rencontre imprévue, comédie en trois actes, en prose, mêlée d’ariettes, musique de Gluck, Parenti et de Solié, créée sur le Théâtre Italien le 1er mai 1790.

[La musique de Gluck, utilisée sans son accord (il est décédé en 1787), est complétée par celle de Prenti et de Solié. Auteur du livret inconnu.]

La Gageûre imprudente, vaudeville en 2 actes ; créé sur le Théâtre du Vaudeville le 11 avril 1808.

[Serait l'œuvre de deux dames, ce qui amène à s’interroger sur la possibilité pour des dames de réussir au Théâtre du Vaudeville.]

La Gaieté française, ou Il nous l'avait promis, divertissement ; créé sur le Théâtre de l'Ambigu-Comique le 4 août 1807.

Garrick et les Comédiens français, vaudeville en un acte, par MM. Radet et ***, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 13 avril 1815.

[Le coauteur de Radet ne m’est pas connu.]

La généreuse supercherie, comédie en trois actes, en prose, créée sur le Théâtre de Louvois le 7 octobre 1793.

Le Gondolier, ou la Soirée vénitienne, opéra en un acte, paroles de Ségur aîné et ****, musique de Foignet fils, créé sur le Théâtre Montansier-Variétés le 16 floréal an 8 [5 mai 1800].

[Coauteur resté anonyme.]

Grécourt, ou la Dînée de la diligence, folie-vaudeville en un acte, créée sur le Théâtre des Troubadours le 22 frimaire an 8 [13 décembre 1799].

[Date incertaine]

Gresset, comédie en deux actes, mêlée de vaudevilles, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 30 germinal an 11 (20 avril 1803).

La Grotta di Trofonio, opéra bouffon en deux actes, musique de Paësiello, créé sur le Théâtre de l’Opéra Buffa le 11 thermidor an XII (30 juillet 1804).

[L’auteur du livret n’est pas connu.]

La Grotte d'Yvernest, mélodrame en trois actes ; créé sur le Théâtre de la Gaieté le 11 août 1807 [?].

[Auteur inconnu. La date de la première représentation n’est pas connue non plus.]

La Harpe mystérieuse, ou les Lutins, comédie en un acte mêlée de vaudevilles, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 16 brumaire an 12 [8 novembre 1803].

Hécube à Troie en Champagne, tragédie-vaudeville en 3 actes et à grand spectacle, avec ballets (parodie d’Hécube), créée sur le Théâtre de la Gaîté le 4 prairial an 8 [24 mai 1800].

L'Heure du berger, vaudeville en un acte ; créé sur le Théâtre des Variétés-Panorama le 10 novembre 1807.

L’Heureux Repentir, comédie en un acte, en vers, créée sur le Théâtre de Monsieur le 11 juillet [?] 1790.

L'Heureux Stratagême, ou le Bachelier de Salamanque : créé sur le Théâtre des jeunes artistes le 7 Ventôse an 7 [25 février 1799].

L’Homme vertueux, ou le Vrai républicain, comédie en un acte, en prose, créée sur la scène du Palais des Variétés le 14 mars 1794.

Les Hommes et leurs chimères, ou les Disputes, comédie en trois actes et en prose, créée sur le Théâtre Royal de l’Odéon le 26 octobre 1815.

Il a voulu, il n'a pas pu, vaudeville : créé sur le Théâtre d'Émulation (Théâtre de la Gaîté) le 11 Thermidor an 7 [29 juillet 1799].

L’Île des Fous, ou l’Héroïsme filial, ballet pantomime en un acte, créé sur le Théâtre de l’Odéon le 27 octobre 1814.

Imagination et Jugement, vaudeville allégorique en un acte, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 19 janvier 1810.

L'Inconnue ou une Femme, comédie en un acte et en prose, par M. *** ; créée sur le Théâtre de l'Impératrice le16 mai 1807.

Les Indiens, comédie en quatre actes, créée sur l’Odéon, Théâtre de l’Impératrice le 26 mars 1810.

L'Intrigue qui tombe des nues, créée sur le Théâtre Montansier le 6 thermidor an 13 [25 juillet 1805].

[Chute, la pièce n’a pas été achevée.]

Isélide et Caldigny, drame en cinq actes, en prose, refusé au Théâtre François de la rue de Richelieu le 4 avril 1792.

L’Ivrogne corrigé, ou Un Tour de Carnaval, comédie en deux actes et en prose, par MM. Dieu-la-Foi et L***, créé sur le Théâtre de l’Impératrice le 17 février 1806.

[Le nom du coauteur de la pièce est réduit à une initiale.

Jacques le Fataliste et son maître, comédie en un acte, en vaudeville d’après le roman de Diderot, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 13 Thermidor an 6 [31 juillet 1798].

Jacques le Savoyard, vaudeville anecdote en un acte, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 14 août 1815.

Jean de Vert et Michelette, folie en un acte, mêlée de couplets, créé sur le Théâtre des Variétés le 24 octobre 1813.

[La pièce n’a pas été achevée lors de la première représentation.]

Jean-Jacques Rousseau dans l'isle de St. Pierre, comédie en cinq actes, en prose, créée sur le Théâtre de la Nation le 15 décembre 1791.

Jenny, ou les Ecossais, drame nouveau en 3 actes en prose, créé sur le Théâtre des Jeunes Artistes (Théâtre de la Cité-Variétés) le 6 fructidor an 8 [24 août 1800].

Le jeune Alphonse, ou la présence d'esprit, comédie en un acte, créée sur le Théâtre Montansier-Variétés le 19 vendémiaire an 12 [13 octobre 1803].

Le Jeune Peintre, comédie en un acte ; créée sur le Théâtre du Vaudeville le 7 janvier 1806.

Jobet, ou la Nuit d'Auberge, comédie burlesque en un acte, créée sur le Théâtre de l'Ambigu Comique le 15 pluviôse an 8 [4 février 1800].

Jocrisse à Longchamp. vaudeville en un acte, créé sur le Théâtre de Montansier le 28 Germinal an 6 [17 avril 1798].

[Peut-être œuvre de Dorvigny ?]

Jocrisse à S. Cloud. vaudeville en un acte, créé sur le Théâtre des Jeunes Artistes le 30 brumaire an 8 [21 novembre 1799].

[Peut-être d’ Henri-Alexandre Allaire. Le Catalogue général de la BNF attribue à un certain Allaire un vaudeville en un acte, Les Hommes du jour, joué au Théâtre des Jeunes Artistes le 19 floréal an 5 [8 mai 1797].]

La Jolie fille de Mariembourg, comédie en trois actes mêlée de vaudevilles, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 13 vendémiaire an 12 [6 octobre 1803].

La Journée aux interruptions, ou Comme on travaille à Paris, comédie en trois actes et en prose, créée sur le Théâtre de l’Impératrice le 28 novembre 1806.

Le Jugement et l’Imagination, comédie allégorique en un acte mêlée de vaudevilles, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 1810.

[Je ne connais pas la date exacte de la première.]

Justine & Bastien, opéra-comique en un acte, créé sur le Théâtre françois, comique et lyrique le 12 frimaire an 2 (2 décembre 1793).

Leçon pour leçon, comédie en un acte, en prose, créée sur le Théâtre Louvois le 25 thermidor an 11 (13 août 1803).

La Liberté des femmes, comédie en prose & en trois actes, créée sur le Théâtre de la République le 22 juin 1793.

Les Loups dans la Bergerie, vaudeville en un acte, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 20 octobre 1814.

[L’auteur n’a pas été nommé. Les droits de la pièce sont attribués à Constant Ménissier, d’après le Catalogue général des œuvres dramatiques et lyriques publié en 1863 par la Société des auteurs et compositeurs dramatiques, p. 204.]

Lucette & Gercourt, opéra en un acte, créé sur le Théâtre de la rue de Louvois le 6 juin 1792.

[Librettiste et compositeur ne sont pas connus.]

Madame Deshoulières à Bruxelles, fait historique en 2 actes mêlé de vaudevilles ; par …, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 28 Floréal an 8 [18 mai 1800].

Magot, ou les Mendians de Montmartre, parodie de Dago, créée sur le Théâtre de la Gaieté. le 19 juin 1806 (probablement en un acte et en vaudevilles).

La Maison des Fous, arlequinade, créée sur le Théâtre des Variétés-Panorama le 30 novembre ou le 5 décembre 1808.

Mal veut mal lui tourne, arlequinade, créée sur le Théâtre des Jeunes Artistes le 16 brumaire an 8 [7 novembre 1799].

Le Malade jaloux : créé sur le Théâtre d'Émulation (Théâtre de la Gaîté) le 6 Ventôse an 7 [24 févier 1799].

Le Malencontreux, comédie en trois actes en vers, créée sur le Théâtre de Monsieur. le 21 mai 1790.

La Manie de l'Indépendance, comédie en cinq actes et en vers, par M. ***, créée sur le Théâtre Français le 9 septembre 1811.

Le Mannequin, comédie en un acte & en vers, mêlée d'ariettes, paroles de M. Lieutaud, musique de M. Chapelle, créé sur le Théâtre de Louvois le 5 juillet 1793.

[D’après la base Cesar, il y aurait un coauteur inconnu.]

Le Manteau, arlequinade en un acte ; créée sur le Théâtre du Vaudeville le 18 septembre 1806.

[Peut-être de Barré et Piis ?]

Margot la résolue, ou l’adjudication forcée, comédie en un acte mêlée de vaudevilles, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 13 brumaire an 5 [3 novembre 1796].

Le Mari par hasard, comédie-vaudeville en un acte, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 5 avril 1813.

Le Mari sans femme, comédie en un acte mêlée de vaudevilles, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 15 vendémiaire an 9 [7 octobre 1800].

Le Mariage de J.-J. Rousseau, intermède mêlé de musique. Musique du citoyen Bruni. créé sur le Théâtre de la rue Feydeau, ou des Comédiens françois le 4 brumaire an 3 (25 octobre 1794).

[Le nom du parolier n’est pas connu.]

Le Mariage en Enfer, pantomime à machines et à grand spectacle. créé sur le Théâtre de la Cité-Variétés et de la Pantomime Nationale le 29 messidor an 8 [18 juillet 1800].

Le Mariage par peur, comédie en un acte, créée sur le Théâtre Montansier-Variétés le 16 fructidor an 8 [3 septembre 1800].

Le Mariage renoué, ou les Méprises, comédie en un acte mêlée de vaudevilles, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 3 brumaire an 8 [25 octobre 1799].

Le Mariage sous le voile, opéra-vaudeville en un acte, créé sur le Théâtre des Jeunes Artistes le 15 thermidor an 8 [3 août 1800].

Marivaux, vaudeville en un acte ; créée sur le Théâtre du Vaudeville le 13 mai 1807.

Les Mascarades, ou le Carnaval de l'Amour, comédie, créée sur le Théâtre de la Cité-Variétés et de la Pantomime Nationale le 18 vendémiaire an 8 [10 octobre 1799].

Les Masques, ou les Folies du jour, vaudeville en un acte, créé sur le Théâtre de la Gaîté le 7 floréal an 8 [27 avril 1800].

Mathieu Lænsberg, vaudeville en un acte, créé sur le Théâtre des Variétés le 31 décembre 1810.

La Méprise en voyage, opéra-vaudeville en un acte, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 21 pluviôse an 5 [9 février 1797].

La Mère Gaudichon, vaudeville en un acte, créé sur le Théâtre des Variétés-Panorama le 27 avril 1810.

[Un des auteurs pourrait bien être un des auteurs de Relâche pour la Répétition Générale de Fernand Cortez, ou le Grand Opéra en province, MM. Moreau, Rougemont et Jules.]

Messieurs Bonnace, oncle et neveu, comédie en un acte, créée sur le Théâtre Montansier le 19 vendémiaire an 13 [11 octobre 1804].

Mettez vos lunettes, comédie en un acte ? créée sur le Théâtre des Jeunes Artistes le 23 thermidor an 8 [11 août 1800].

Milord Goddem, ou la Voiture embourbée, bluette anecdotique en un acte (avec vaudevilles), créée sur le Théâtre du Vaudeville le 4 pluviôse an IX [24 janvier 1801].

Le Moine, pantomime en 3 actes, créée sur le Théâtre de la Cité-Variétés et de la Pantomime Nationale le 30 prairial an 8 [19 juin 1800].

Le Mois de mai ou la Partie d'ânes, opéra-comique en un acte, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 15 mai 1792.

Momus à Paris, vaudeville, créé sur le Théâtre des Troubadours le 27 floréal an 8 [17 mai 1800].

Mon Oncle Antoine. créé sur le Théâtre de la Porte Saint-Martin le 27 brumaire an 12 [19 novembre 1803].

Monsieur de Feuillemorte, ou Ici on lit le Moniteur, comédie mêlée de couplets, créée sur le Théâtre des Variétés le 5 octobre 1815.

Monsieur Lardon, comédie en un acte ; créée sur le Théâtre Montansier le 29 ventose an 13 [20 mars 1805].

Monsieur Papillon, vaudeville en un acte, par MM. Chazet et ***, créé sur le Théâtre des Variétés le 12 octobre 1809.

[Le nom du coauteur n’est pas connu.]

Monsieur Têtu, ou la Crânomanie, comédie en un acte, par M. *** ; créée sur le Théâtre de l'Impératrice le 23 février 1808.

[La brochure de cette pièce tombée nommait un imaginaire M. Delabosse.]

Monsieur Vol-Au-Vent, ou le Pâtissier d’Anières, folie-vaudeville, créée sur le Théâtre des Variétés le 23 juin 1812.

[Nombreux candidats à la paternité de cette pièce : Moreau, Brazier, Ourry ?]

Le naufrage d'Arlequin, comédie en un acte & en prose, créée sur le Théâtre de Mlle Montansier le 29 octobre 1793.

[Pièce qui pourrait être une reprise de l’Île des esclaves de Marivaux sous un autre titre et avec de nouveaux noms de personnages.]

La Nécessité des talents ou la Femme artiste, comédie en un acte mêlée de vaudevilles, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 8 messidor an 5 [26 juin 1797].

Le Négociant de Hambourg, créé sur le Théâtre de la Gaîté en pluviôse an 8 [février 1800].

Le Niais espiègle ou le Rival maladroit, vaudeville en un acte ; créé sur le Théâtre du Vaudeville le 18 avril 1812.

Nicodème orateur, prologue en deux scènes en vers, créé sur le Théâtre de Molière (pour la réouverture de ce théâtre) le 7 nivôse an 9 [28 décembre 1800].

Nono et Ninie, parodie, en vaudevilles, de Montano et Stéphanie, de Armand-François-R.-C.-L. Châteauvieux, créé sur le Théâtre d'Émulation (Théâtre de la Gaîté) le 14 Floréal an 7 [3 mai 1799].

[Il doit y avoir un coauteur dont on ne sait rien.]

La Nouvelle Agnès, comédie en un acte, de ***, créée sur le Théâtre de la Porte Saint-Martin le 2 décembre 1815.

Le Nozze di Dorina ovvero I tre Pretendenti [le Mariage de Dorine ou les Trois prétendants], opéra italien en trois actes, musique de Sarti, créé sur le Théâtre de Monsieur le 14 septembre 1789.

[Encore un opéra italien dont le librettiste n’est pas connu.]

Oro non compra l’amore (l’amour ne s’achète pas avec de l’or), opéra en deux actes, musique de Portogallo, créé sur le Théâtre de l’Odéon le 23 janvier 1815.

[Des airs sont empruntés à divers compositeurs. Et le librettiste n’est pas connu.]

L’Orpheline, vaudeville, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 18 janvier 1809.

L'ouverture du Jardin Egalité ; vaudeville en un acte. créé sur le Théâtre Montansier-Variétés le 1er prairial an 8 [21 mai 1800].

La Paix ou la Maison des honnêtes gens, vaudeville, créé sur le Théâtre d' Émulation en floréal an 12 [fin avril 1797].

Les Pas de clerc, comédie en un acte et en prose, créée sur le Théâtre des Variétés le 19 juin 1813.

Pauline ; comédie en vers, créé sur le Théâtre de la Porte St-Martin en vendémiaire an 13 [septembre 1804].

[Pas de date exacte : on a juste un compte rendu du 6 vendémiaire [28 septembre] qui sert de terme ante quem.]

Le Paysan de Barège, vaudeville en un acte, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 2 juillet 1810.

Il Pazzo per la musica, opéra en 2 actes, musique de Mayr, créé sur le Théâtre de l’Opéra-Buffa le 11 vendémiaire an 14 [3 octobre 1805].

[Le librettiste ne m’est pas connu.]

Les Pêcheurs ou le Mariage par ruse, vaudeville en un acte, créé sur le Théâtre de la Cité-Variétés et de la Pantomime Nationale le 27 ventôse an 8 [18 mars 1800].

Le Peintre Lentara, créé sur le Théâtre Montansier le 29 brumaire an 13 [20 novembre 1804].

La Pépinière de Virginia, ou Un brin de laurier à l'armée d'Italie, créé sur le Théâtre de l'Ambigu-Comique le 30 Ventôse an 7 [20 mars 1799].

La Perruque et la Redingote, opéra comique en trois actes, paroles de M. ***, musique de MM. Kreutzer et Frédéric Kreube ; créé sur le Théâtre de l'Opéra-Comique le 25 janvier 1815.

[Je ne connais pas le nom du librettiste.]

Le Petit cousin, comédie en un acte, mêlée de vaudevilles, créée sur le Théâtre d'Émulation (Théâtre de la Gaîté) le 19 Prairial an 7 [7 juin 1799].

Le Petit-maître au Marais, ou une Leçon de bonnes gens, vaudeville en un acte, créé sur le Théâtre des Variétés-Panorama le 21 octobre 1807.

Le Petit souper de campagne, comédie en prose, & en deux actes, avec des agrémens, créée sur le Théâtre de la rue de Louvois le 19 mai 1792.

Le Petit trésor, ou la Pie au nid, comédie en un acte, créée sur le Théâtre Montansier le 3 vent. an 12 [23 février 1804].

La Philosophie en défaut, vaudeville en un acte, créé sur le Théâtre de l'Ambigu Comique le 5 floréal an 8 [25 avril 1800].

[L’auteur est une dame qui a voulu rester anonyme.]

Pic, repic & capot, ou l'Imbroglio des petites affiches, originalité, créée sur le Théâtre de Molière le 26 mai 1792.

Point de bruit, opéra-comique en deux actes, musique de Doche, créé sur le Théâtre de la Porte Saint-Martin le 3 brumaire an 11 [25 octobre 1802].

[L’auteur des paroles n’est pas connu.]

La Pomme de rambour, comédie en un acte, en prose & en vaudevilles, créée sur le Théâtre de l'Ambigu Comique le 11 juillet 1793.

[Il s’agit d’une parodie du ballet-pantomime de Gardel, le Jugement de Pâris.]

La Poste prussienne ou Un trait du prince Henri, vaudeville en un acte, créé sur le Théâtre Montansier le 21 frimaire an 13 [12 décembre 1804].

Le Potier de terre, pièce en trois actes, créée sur le Théâtre du Palais-Royal le 11 février 1791.

Le Premier homme, ou la Création du sommeil, parodie de la Création, oratorio de Haydn, vaudeville, par M. Vieillard et anonyme(s), créée sur le Théâtre Favart le 9 nivôse an 9 [30 décembre 1800].

[Le nom de l’anonyme ou des anonymes coauteurs avec Vieillard ne sont pas connus.]

Les Présens de noce, créé sur le Théâtre des Jeunes Artistes le 22 brumaire an 8 [13 novembre 1799].

Le Prétendu de Troyes, comédie en un acte ; créée sur le Théâtre Montansier le 24 messidor an 13 [13 juillet 1805].

La Prise de Passaw ; créé sur le Théâtre de la Porte Saint-Martin. le 8 février 1806.

[Pièce d’auteur inconnu, jouée le même jour que la pièce homonyne de Dupaty (paroles) et Nicolo (musique).]

La Prise de Toulon, créée sur le Théâtre du Lycée des Arts, le 19 nivôse an 2 [8 janvier 1794].

La Prise de Toulon, tableau patriotique en prose en 1 acte, d'auteur inconnu, créé sur le Théâtre des Variétés Amusantes, Comiques et Lyriques  le 5 nivôse an 3 [25 décembre 1794].

Le Prisonnier pour dettes, ou le Poëte en prison, vaudeville, ou opéra-comique en un acte, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 29 thermidor an 4 [16 août 1796].

Le Procès des Poulardes de la Flèche et du Mans, ambigu lardé de couplets, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 21 floréal an 9 [11 mai 1801].

Les Quatre fils Aimon, ou le cheval Bayard, pantomime en trois actes, créée sur le Théâtre de la Porte Saint-Martin le 15 nivose an 12 [6 janvier 1804].

Les Quatre sœurs, comédie en trois actes & en vers libres, créée sur le Théâtre de la Nation le 23 mai 1793.

Le Ravisseur, ou les Grandes passions, vaudeville en un acte, créé sur le Théâtre des Variétés le 17 octobre 1810.

Regnard à Alger, vaudeville en deux actes, créé sur le Théâtre des Troubadours le 11 floréal an 8 [1er mai 1800].

Le Renard et le Corbeau, comédie en un acte et en vers, créée sur le Théâtre de l’Odéon le 15 février 1815.

La Rencontre à Longchamps, vaudeville (scène anecdotique) en un acte par les cit..., créé sur le Théâtre du Vaudeville le 29 germinal an 8 [19 avril 1800].

Les Rencontres à moitié chemin, vaudeville en un acte, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 24 juillet 1813.

Le Rendez-vous, opéra bouffon en deux actes. créé sur le Théâtre Montansier le 2 brumaire an 12 [25 octobre 1803].

Les Rendez-vous, opéra comique en 1 acte, musique de Désaugiers, créé que le Théâtre de Beaujolais en 1792.

[On ne connaît que le nom du compositeur.]

La Répétition d’un grand Opéra, La Prova di un Opera seria, opéra bouffe en deux actes, musique de Gnecco, créé sur le Théâtre de l’Impératrice (Opera Buffa). le 4 septembre 1806.

[Comme souvent, on a inséré dans la pièces des morceaux d’autres compositeurs : Della Maria, Nazolini, Paisiello.

Je n’ai pas trouvé trace du nom du librettiste, pas plus en italien qu’en français.]

La Reprise de Toulon, opéra, musique de Gossec, 1794.

[Une œuvre dont je ne sais à peu près rien.]

Le Retour, créée sur le Théâtre des jeunes artistes le 1er Messidor an 7 [19 juin 1799].

Le Retour, opéra-comique, musique de M. Gaveaux, créé sur le Théâtre de l'Opéra Comique National, rue Feydeau le 8 germinal an X (29 mars 1802).

[Le librettiste n’a pas été nommé.]

Le Retour au comptoir, ou l'Éducation déplacée, vaudeville en un acte, de Georges Duval, Jules [Vieillard] et V..., créé sur le Théâtre du Vaudeville le 14 mai 1808.

[La mention d’un troisième auteur, V...., n’est attestée que dans un compte rendu de revue, Magasin encyclopédique, ou journal des sciences, des lettres et des arts, 13e année, 1808, tome III, p. 417-418.]

Le Retour de Carmagnole, comédie en trois actes, en prose & vaudevilles, créée sur le Théâtre des Délassements Comiques le 7 septembre 1793.

[Date proposée par André Tissier, Les Spectacles à Paris pendant la Révolution, tome 2, p. 320.]

Le Retour de la Gaîté, prologue : créé sur le Théâtre d'Émulation le 12 Pluviôse an 7 [31 janvier 1799].

Le Retour de la Pantomime, prologue en vaudevilles : créé sur le Théâtre d'Émulation (Théâtre de la Gaîté) le 6 Floréal an 7 [25 avril 1799].

Le Rêve en action, ou Dix années et deux heures, féerie mêlée de vaudevilles, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 16 juillet 1814.

[Le nom des auteurs, non révélé, était un secret de polichinelle pour les contemporains.]

Les Revers de Fortune, ou Gilblas à la Cour, comédie en trois actes et en prose, créée sur le Théâtre de l’Impératrice (Odéon) le 19 novembre 1811.

Rien, ou Peu de chose, arlequinade-folie, vaudevilles, travestissement, parodie d'Adrien, à grand spectacle, de Chateauvieux et Compagnie, créée sur le Théâtre de la Gaîté le 13 Messidor an 7 [1er juillet 1799].

[Qui se cache sous le mot « Compagnie » ?]

Le Rival de lui même (Il Rivale di stesso), opéra bouffon en deux actes, musique de Giuseppe Weigl, créé sur l’Opéra Buffa le 21 novembre 1810.

[Le librettiste ne m’est pas connu.]

Le Rival Maitresse, vaudeville, folie en un acte, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 19 pluviôse an VI [7 février 1798].

Roséide ou les rendez-vous, comédie en trois actes & en prose, mêlée de vaudevilles, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 29 mai 1792.

La Roulette, comédie en un acte avec vaudevilles, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 12 floréal an 9 [2 mai 1801].

Le Sac, comédie en un acte, en prose & vaudevilles, créée sur le Théâtre de la République, rue de Richelieu le 27 avril 1793.

La Sage-femme, parodie de Lucrèce, opéra en vaudevilles, créée sur le Théâtre de Mademoiselle Montansier le 21 mai 1792.

Le Sauvageon, ou le Faux Iroquois, vaudeville en un acte, créé sur le Théâtre Montansier le 20 mai 1806.

La Servante de Molière, comédie-vaudeville en un acte, créée sur le Théâtre de la Gaîté le 17 vendémiaire an 7 [9 octobre 1799].

Séthos à Memphis, ou l'Initiation Égyptienne dans les Pyramides, drame muet en trois actes, avec apparitions, évocations et prestiges (pantomime), créée sur le Théâtre de la Cité-Variétés et de la Pantomime Nationale le 3 prairial an 8 [23 mai 1800].

[Pièce attribuée à Cammaille-Saint-Aubin par Louis-Henry Lecomte. Voir à Camaille-Saint-Aubin.]

Il Signor di Pursognac, opéra italien en 3 actes, musique de M. Louis Jadin, créé sur le Théâtre de la rue Feydeau le 23 avril 1792.

[En dehors de Molière, on ne connait pas de nom pour le livret de cet opéra.]

Six heures moins un quart, ou la Tragédie à la Porte, parodie de Ninus II, de. Rougemont, Brazier, et un anonyme, créée sur le Théâtre du Vaudeville. le 18 décembre 1813.

[Un des comptes rendus ajoute un auteur resté anonyme.]

La Soirée de Carnaval, folie en un acte ; créée sur le Théâtre des Variétés-Panorama le 13 février 1810.

Le Soldat supposé, opéra comique en un acte, créé sur le Théâtre des Délassements comiques le 27 floréal an 5 [16 mai 1797].

Solphanir et Agenor, tragédie en cinq actes, imprimée en 1808 et non représentée. Paris, Léopold Collin, libraire, rue Gît-le-Cœur, n° 4.

Le Souper de l’Opéra comique, vaudeville en un acte, créé sur le Théâtre des Troubadours le 19 thermidor an 7 [6 août 1799].

Les Souvenirs de l'enfance, opéra en un acte, de Dorvigny (?), créé sur le Théâtre Montansier le 20 nivose an 12 [11 janvier 1804].

[Attribution incertaine, pas de nom de compositeur.]

Le Spectacle changé, ou la Pièce interdite, créé sur le Théâtre de la Gaîté le 21 thermidor an 8 [9 août 1800].

Stanislas en Voyage, ou le Jour des Rois, vaudeville en un acte, de Théaulon et ***, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 6 janvier 1812.

[La présence d’un coauteur n’est supposée que par un compte rendu.]

Les Suites de la Création, ou le Fruit défendu, parodie de la Création de Haydn, créée sur le Théâtre des Troubadours le 12 nivôse an 9 [2 janvier 1801].

Sully et Boisrosé, comédie en trois actes, de M. Bailleul, créée sur le Théâtre de l’Impératrice le 21 vendémiaire an 13 [13 octobre 1804].

Les Surprises, ou le Savetier du coin, comédie en 3 actes et en vers, créée sur le Théâtre de la Gaîté le 5 prairial an 8 [25 mai 1800].

Table ouverte, ou l’Ambigu, prologue d’ouverture, créé sur le Théâtre de l’Ambigu Comique le 4 floréal an 8 [24 avril 1800].

Taisez-vous, parodie de Thésée, mêlée de vaudevilles, créée sur le Théâtre des Troubadours le 15 frimaire an 9 [6 décembre 1800].

Talmire, ou l'Amitié vaincue par l'Amour. Créé sur le Théâtre des Jeunes Artistes le 22 vendémiaire an 8 [14 octobre 1799].

Il tamburno notturno, opéra italien en trois actes, musique de Paisiello et d’autres musiciens italiens (Cherubini, Ferrari, Mengozzi), créé sur le Théâtre de Monsieur le 7 avril 1791.

[Pas de librettiste connu, de moi du moins.]

Le Temporiseur, comédie en trois actes et en vers, de M*** ; créée sur le Théâtre de l'Impératrice le 16 mars 1813.

La Tête à Callot, ou la Prison pour rire, comédie vaudeville en un acte, créée sur le Théâtre Favart le 28 mai 1807.

Le Tête-à-Tête, comédie en un acte en prose, mêlée de vaudevilles, créée sur le Théâtre Montansier le 1er mars 1806.

Thémire & Tircis, ballet-pantomime en un acte,0créé sur le Théâtre des Variétés Amusantes le 1er brumaire an 2 [22 octobre 1793]

[Ni l’auteur, ni le compositeur, ni le chorégraphe ne sont connus.]

La Tireuse de cartes, comédie en un acte, créée sur le Théâtre des Délassements le 29 floréal an 5 [18 mai 1797].

Les Torts apparents, ou les Valets menteurs, comédie en trois actes, par M. *** ; créée sur le Théâtre de l'Impératrice le 11 février 1808.

Tout le Monde a tort, opéra en un acte ; créé sur le Théâtre Montansier le 6 messidor an 13 [25 juin 1805].

[Ni nom d’auteur, ni nom de compositeur.]

Le Tribunal des Femmes, ou les Vacances de Caudebec, comédie en un acte mêlée de couplets, de Du Mersan et ***, créée sur le Théâtre des Variétés le 26 octobre 1814

[Certains signalent un coauteur resté anonyme.]

Tristam-Shandy, ou Bizarrerie et Bonhomie, comédie en 4 actes, créée sur le Théâtre de la Cité-Variétés et de la Pantomime Nationale le 13 nivôse an 8 [3 janvier 1800].

Les Trois dupes, comédie en un acte en prose, créée sur le Théâtre Louvois le 8 brumaire an 12 [31 octobre 1803].

Les Trois gendres, comédie en trois actes et en prose, créée sur le Théâtre de l’Impératrice le 12 thermidor an 13 [31 juillet 1805].

Le Tuteur dupé, vaudeville, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 12 vendémiaire an 5 [3 octobre 1796].

Un moment d'enthousiasme, opéra-comique en un acte, créé sur le Théâtre de la Gaîté le 12 germinal an 8 [2 avril 1800].

Un trait de politique anglaise, créé sur le Théâtre de la Porte Saint-Martin le 22 nivôse an 12 [13 janvier 1804].

Une Faute d'Amour, pièce à grand spectacle, créée sur le Théâtre de la Cité-Variétés et de la Pantomime Nationale le 20 thermidor an 8 [8 août 1800].

Une folie du Vaudeville, ou les Mariages par adjudication, comédie en un acte, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 13 brumaire an 8 [4 novembre 1799].

[La pièce est annoncée le 13 brumaire dans le Courrier des spectacles sous le titre de Une folie en vaudeville, ou les Mariages par adjudication. Le titre correct est rétabli le 14 : Une folie du vaudeville.]

Une nuit d'Arlequin à Bagdad, comédie en un acte mêlée de vaudevilles, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 29 ventose an 12 [14 mars 1804].

Le Vendemie, les Vendanges, opéra italien, musique del signor Cazzaniga, créé sur le Théâtre de Monsieur le 31 mai 1791.

[Le nom du librettiste ne paraît pas connu.]

Les vengeances, comédie lyrique, créée sur le Théâtre de la rue Feydeau le 10 octobre 1791.

[On ne connaît ni auteur des paroles, ni compositeur, s’il y en a un.]

Versicolet ou le Poëte de la rue des Lombards, comédie mêlée de vaudevilles, créée sur le Théâtre Montansier. le 10 nivôse an 11 [31 décembre 1802].

Le Veuf amoureux ou la Véritable amie, comédie en trois actes et en vers, créée sur le Théâtre Français de la République le 9 germinal an11 [30 mars 1803].

Les Voraces et les Coriaces, parodie mêlée de vaudevilles des Horaces. créée sur le Théâtre des Troubadours le 23 vendémiaire an 9 [15 octobre 1800].

Le Voyage d'Epernay, opéra en un acte, en prose, paroles d'un anonyme, musique parodiée sur les morceaux connus des plus célèbres compositeurs d'Europe (Haydn, Paësiello, Cimarosa, Vincenzo-Martini, Fabrici et Parenti), créé sur le Théâtre Lyrique rue Feydeau le 23 brumaire an 9 [14 novembre 1800].

Pièces dont le nom du compositeur est anonyme ou inconnu.

Abenhamet, ou les deux Héros de Grenade, mélodrame en trois actes et en prose, de M. Melesville, musique de MM. ***, ballets de M. Millot, représenté sur le Théâtre de l’Ambigu-Comique, le 16 septembre 1815.

Alexis et Fanchette, opéra en 2 actes, créé sur le Théâtre des Délassements comiques le 11 novembre 1790.

[Sous-titre : ou le Revenant.]

Bedéno, ou le Sancho de Bisnagar, mélodrame-tragi-comique en trois actes, précédé d’un prologue, par Goldmann et Joseph Aude, musique de MM. Quaisain et ***, ballet de M. Richard, créé sur le Théâtre de l'Ambigu-Comique le 6 octobre 1807.

[Un second compositeur est signalé de façon anonyme dans la brochure.]

Le Bonheur inattendu, comédie en prose & en deux actes, mêlée d'ariettes, de Thouvenin, créée sur le Théâtre de Mlle. Montansier le 18 juillet 1793.

[Pas de nom de compositeur.]

Caroline, comédie lyrique en trois actes & en prose mêlée d'ariettes, créée sur le Théâtre Italien le 2 décembre 1789.

[Auteur(s) et compositeur(s) inconnus. La pièce n’a pas été achevée à la création.]

Cécile et Dorval, ou la Comédie bourgeoise, comédie en trois actes et en prose, créée sur la scène de l’Odéon, Théâtre de l’Impératrice le 20 janvier 1814.

Le Château des Apennins, ou le Fantôme vivant, pièce en 5 actes, à spectacle, mêlée de chants, danses et ballet, de R. C. Guilbert Pixerécourt, ballets de L. J. Milon, créé sur le Théâtre de l'Ambigu-Comique le 19 Frimaire an 7 [9 décembre 1798].

[Pas de nom de compositeur.]

Cloris & Lycas, ou le Triomphe de l’amour, opéra pastoral, en un acte & en prose, mêlé de chant, créé sur le Théâtre patriotique le 3 novembre 1792.

[Date fournie par André Tissier, Les Spectacles à Paris pendant la Révolution, tome 2 (2002), p. 305. Auteur(s) et compositeur(s) inconnus.]

Le Cri de vengeance, pantomime, créée sur le Théâtre de l'Ambigu-Comique le 11 Prairial an 7 [30 mai 1799].

[On ne connaît ni l’auteur de la pantomime, ni le compositeur des cantates qui la terminent.]

Il Dilettante, intermède italien, créé sur le Théâtre de Monsieur le 13 novembre 1790.

[Pas d’auteur connu pour le livret, et un pasticcio regroupant des compositions de divers musiciens.]

Eléonore et Dorval, ou la Suite de la Cinquantaine, opéra en deux actes, paroles de Faur, musique de ***, créé sur le Théâtre Montansier-Variétés le 2 frimaire an 8 [23 novembre 1799].

La Femme vindicative, ou Damoisel et Bergerette, pantomime en trois actes, avec combats et évolutions à pied et à cheval, créée sur le Théâtre de la Porte Saint-Martin le 29 frimaire an 12 [21 décembre 1803].

[Il pourrait s’agir du Damoisel et Bergerette, ou la Femme vindicative, de Cuvelier de Trie, avec inversion du titre et du sous-titre]

Geneviève, ou la Confiance trahie, pantomime en 3 actes, par Franconi Jeune [Henri Franconi], musique de MM. *** et Leblanc, divertissement de M. Morand, créée sur le Théâtre du Cirque Olympique le 1er juin 1812.

[Le coauteur de la musique n’est pas connu.]

Geneviève de Brabant, mélodrame en trois actes, en prose et à grand spectacle, de César Ribié, ballets de M. Hus, créé sur le Théâtre du Lycée des Arts le 5 vendémiaire an 4 [27 septembre 1795].

[La date, fournie par la base César, n’est pas certaine. Le nom du compositeur n’est pas connu]

Helmina d'Heidelberg, ou l’Innocente coupable, mélodrame en trois actes ; paroles de M. Hapdé. musique de MM. Quaisain et D****, ballet de M. Richard ; créé sur le Théâtre de l'Ambigu-Comique le 11 août 1807.

[Le second compositeur se réduit à une initiale. Darondeau ?]

Lucette & Gercourt, opéra en un acte, créé sur le Théâtre de la rue de Louvois le 6 juin 1792.

[Librettiste et compositeur ne sont pas connus.]

Pièces mystérieuses.

Les Amans à l’épreuve, comédie en un acte & en vers, mêlée de vaudevilles, par M. Persan, et suivie d'un divertissement analogue, par M. Labottiere, créés sur le Théâtre de Louvois le 3 août 1793.

[Qui en sont les auteurs ? Sous-titre le Choix délicat ?]

L'Amant Comédien, ou les nouvelles Métamorphoses. 29 prairial [an 8].

Théâtre des Jeunes Artistes.

[Une pièce, l’Amant comédien, d’Antoine-Marie Coupart, et une autre, les Nouvelles métamorphoses d’Antoine-Marie Coupart et Joseph Servières ?]

Annette et Lubin, com. en un acte, en vaudevilles, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 8 prairial an 9 [28 mai 1801].

[Connu seulement par l’Almanach des Muses de 1802.]

Araminthe, créé sur le Théâtre des Jeunes Artistes le 16 vendémiaire an 7 (7 octobre 1798).

[l’Ami des Lois du 29 vendémiaire an 8 (21 octobre 1799) signale une représentation de cette pièce.]

L’Avare en bonne fortune, comédie en 3 actes, 1791, 2 représentations.

Aveline et Reinette, opéra comique en vaudevilles, 2 actes, Grandville, 1791, 31 représentations.

Les Aventures de Don Quichotte, pantomime équestre, 1791, 14 représentations.

L’Aventurier gascon, comédie, 1 acte, 1792, 2 représentations.

[4 pièces connues par André Tissier, Les spectacles à Paris pendant la Révolution, tome 1.]

Contentement passe Richesse : créée sur le Théâtre d'Émulation le 26 Ventôse an 7 [16 mars 1799]..

[On connaît bien des pièces sur ce proverbe, mais aucun ne date de l’an 7 (mars 1799).]

Le Diable boîteux : créé sur le Théâtre d'Émulation le 19 Floréal an 7 [28 avril 1799].

[Beaucoup de pièces s’inspirent du roman de Lesage, mais aucune à la bonne date et au bon théâtre.]

Les Forges de Vulcain : créé sur le Théâtre d'Émulation le 10 Ventôse an 7 [28 février 1799].

[Connu seulement par l’Almanach des Muses de 1800.]

Les Girandoles : comédie en un acte (?), créée sue le Théâtre d'Émulation / Théâtre de la Gaîté le 3 Ventôse an 7 [21 février 1799].

[Il pourrait s’agir de la reprise d’une pièce créée en 1780, de Germain Garnier.]

Jason et Médée, ballet pantomime en trois actes, repris sur le Théâtre de l’Opéra le 22 germinal an XII (12 avril 1804).

[Quel est l’original de cette reprise ?]

Ajouter un commentaire

Anti-spam