Strophe

Les mots du théâtre au XVIIIe siècle.

Strophe.

Chamfort et Laporte, Dictionnaire dramatique, tome III, p. 187-188 :

STROPHE, est une Stance ou un certain nombre de Vers, qui renferme un sens complet, & qui est suivi d'un autre de la même mesure & du même nombre de vers, dans la même disposition, qu'on appelloit Antistrophe. La Strophe est dans les Odes, ce que le Couplet est dans les Chansons, & la Stance dans les Poëmes épiques. Ce mot vient du Grec ςτοφη [sic], qui est formé de, je tourne, à cause qu'après qu'une Strophe est finie, la même mesure revient encore ; ou plutôt , comme ce terme se rapporte principalement à la Musique & à la Danse, parce que le Chœur & les Danseurs, qui, chez les Anciens, marchoient en cadence autour de l'Autel, pendant qu'on chantoir les Odes ou Hymnes en l'honneur des Dieux, tournoient à gauche, tandis qu'on chantoit la Strophe ; & à droite, lorsqu'on chantoit l’Antistrophe. Dans notre Poésie lyrique, une Strophe ne sauroit être moindre que de quatre vers, ni en contenir plus de dix ; & la premiere Strophe sert toujours de régle aux autres Strophes de la même Ode, soit pour le nombre, soit pour la mesure des vers & pour l'arrangement des rimes.

Ajouter un commentaire

Anti-spam
 
×