La Bienfaisance de Voltaire, ou l’Innocence reconnue

La Bienfaisance de Voltaire, ou l’Innocence reconnue, pièce en un acte, en vers, de Léonard Gobemouche (Villemain d’Abancourt), 30 mai 1791.

Théâtre de la Nation.

Titre :

Bienfaisance de Voltaire (la), ou l’innocence reconnue

Genre

pièce dramatique

Nombre d'actes :

1

Vers / prose

en vers

Musique :

non

Date de création :

30 mai 1791

Théâtre :

Théâtre de la Nation

Auteur(s) des paroles :

Léonard Gobemouche (Villemain d’Abancourt)

Sur la page de titre de la brochure, à Paris, chez Brunet, 1791 :

La Bienfaisance de Voltaire, pièce dramatique, en un acte, en vers, Par M. Willemain d’Abancourt. Représentée pour la prmeière fois sur le Théâtre de la Nation, le Lundi 30 Mai 1791.

Tantùm Religion potuit suadere malorum.

Lucrèce.

L’Esprit des journaux français et étrangers, 1791, volume 7 (juillet 1791), p. 282 :

THÉATRE DE LA NATION.

A-l'anniversaire de la mort de Voltaire, on a rendu, au théâtre de la nation, un nouvel hommage à cet homme célèbre dans une piece en un acte en vers, intitulée : la Bienfaisance de Voltaire, ou l'lnnocence reconnue. C'est sa suite du drame de Calas, ou la réhabilitation de la mémoire de cet infortuné. Sa veuve est réfugiée à Ferney ; elle & sa fille y attendent avec inquiétude la décision du conseil. Un faux avis les afflige d'abord : mais un fils de Calas vient annoncer le triomphe de l'innocence, en présence de Voltaire qui y a tant contribué, & qui, comme l'on doit bien s'y attendre, joue un grand rôle dans la piece, du moins par ses discours, & en s'élevant avec force contre les préjugés.

Le public a demandé le nom de l'auteur : on est venu dire qu'il est inconnu. Quoi qu'il en soit, il a trouvé un moyen sûr de faire parler à son héros un langage digne de lui : c'est de mettre souvent dans sa bouche des vers tirés de ses ouvrages ; mais ce ne sont pas les seuls qui aient été applaudis. La piece en général a eu beaucoup de succès.

César : l'auteur est François-Jean Villemain d'Abancourt, dit Léonard Gobemouche. La pièce a eu quatre représentations au Théâtre de la Nation, du 30 mai jusqu'au 17 juillet 1791.

Ajouter un commentaire

Anti-spam
 
×