Le Canonnier convalescent

Le Canonnier convalescent, vaudeville / fait historique en un acte, de Radet, musique de Champein, 11 Messidor an 2 [29 juin 1794].

Théâtre du Vaudeville

Almanach des Muses 1795.

Anecdote touchante d'un jeune canonnier, qui, fait prisonnier par les brigands et fusillé par eux, se traîne tout sanglant, dans une commune voisine. Là, une jeune fille le rencontre, étanche son sang, va chercher les habits de son père, dont elle le couvre, et parvient, à force de soins, à lui faire recouvrer la santé. Une société populaire, instruite de ce trait, envoye une couronne civique à la jeune fille, et un sabre au canonnier.

Sur la page de titre de la brochure,Paris, chez le Libraire, au Théâtre du Vaudeville, an III :

Le Canonnier convalescent, fait historique, en un acte et en vaudeville. Par J. B. Radet. Représenté, pour la premiere fois, sur le Théâtre du Vaudeville, le 11 Messidor de l'an second de la République une et indivisible.

» Ah ! si l'état monarchique
» Enfanta les abus,
» Bientôt de la République
» Naîtront toutes les vertus.

Page 6.

Dans la base César : la musique est attribuée à Stanislas Champein.

Pièce jouée 24 fois, du 29 juin 1794 au 5 février 1795.

Ajouter un commentaire

Anti-spam
 
×