Créer un site internet

La Grotte d'Yvernest

La Grotte d'Yvernest, mélodrame en trois actes ; 11 août 1807.

Théâtre de la Gaieté.

Almanach des Muses 1808.

Les journaux du 11 août 1807 (Journal de l’Empire, Journal de Paris) ne donnent pas cette pièce dans le programme du Théâtre de la Gaieté. La date du 27 septembre proposée par le Mémorial dramatique n’est pas non plus la bonne.

Mémorial dramatique, ou Almanach théâtral pour 1808, p. 190 :

[Un compte rendu sévère d’un mélodrame qui n’a pas connu le succès et dont l’auteur ne s’est pas fait connaître.

LA GROTTE D’YVERNESS , mélodrame en 3 actes , de M...... (27 Septembre.)

Le comte de Wismar, homme cruel et farouche, s'est emparé d'Yverness, après la défaite du comte d'Orinx, qu'il croit mort. Pour appuyer ses droits, il s'est assuré d'Elmonde, fille unique et héritière d'Orinx, et l'a envoyé prisonnière dans une tour ; mais un homme veille sur toutes les démarches du comte : cet homme mystérieux, sous les habits d'un maudiant [sic], n'est autre qu’Orinx lui - même.

Le jeune Alfred, soldat du tems d'Orinx, a échappé au carnage, et vient enlever Elmonde.

Enfin, après quantité d'incidens assez mal amenés, Wismar se rend à la Grotte d'Yverness, dans laquelle il doit trouver le titre de la maison d'Orinx ; il se fait accompagner de sa garde ; mais c'est là qu'Orinx l'attend avec quelques soldats qui lui sont restés fidèles, et qui triomphent du cruel Wismar. Alfred et Elmonde sont unis.

Ce mélodrame n'a pas eu un grand succès ; l'auteur a gardé l'anonyme.

Ajouter un commentaire

Anti-spam
 
×