Herminie, ou la Chaumière allemande

Herminie, ou la Chaumière allemande, mélodrame en trois actes, à spectacle, de MM. E. Rousseau et **** [E.-F. Varez]. Musique de MM. Quaisain et Lanusse, ballet de M. Millot, 19 septembre 1812.

Théâtre de l’Ambigu-Comique.

Titre :

Herminie, ou la Chaumière allemande

Genre

mélodrame à spectacle

Nombre d'actes :

3

Vers / prose

en prose

Musique :

oui

Date de création :

19 septembre 1812

Théâtre :

Théâtre de l’Ambigu-Comique

Auteur(s) des paroles :

MM. E. Rousseau et **** (E.-F. Varez)

Compositeur(s) :

MM. Quaisain et Lanusse

Chorégraphe(s) :

M. Millot

Sur la page de titre de la brochure, à paris, chez Barba, 1812 :

Herminie, ou la Chaumière allemande, mélodrame en trois actes, à spectacle ; par MM. E. Rousseau et ****. Musique de MM. Quaisain et Lanusse, Ballet de M. Millot. Représenté, pour la première fois, sur le Théâtre de l’Ambigu-Comique, le 19 septembre 1812.

Mémorial dramatique, ou Almanach théâtral pour l’an 1813, p. 158-159 :

[Un compte rendu qui ne nous apprend rien sur la pièce (un mélodrame qui contient des invraisemblances, c’est normal). Par contre il lève un petit coin du voile sur le déroulement des représentations : un jour le public est hostile, le lendemain, il est enchanté. Et son succès a été durable, du mojns en 1812.

HERMINIE, ou la Chaumière allemande, mélodrame en 5 actes , par M. Rousseau. (19 septembre.)

Cet ouvrage a éprouvé quelque défaveur à la première représentation. Quelques spectateurs peu partisans sans doute du mélodrame, n'ont pas voulu ſaire grâce à des invraisemblances, et ont témoigné leur mécontentement. Aux représentations suivantes, l'auteur a repris sa revanche, et son ouvrage s'est joué long-tems avec succès.

Les Supercheries littéraires dévoilées de Jean-Marie Quérard, tome V (Paris, 1853), p. 53, nous donnent le nom que cache **** : E.-F. Varez

Ajouter un commentaire

Anti-spam