Créer un site internet

Un et un font onze

Un et un font onze, vaudeville épisodique en un acte, de Villiers et Chaussier, musique arrangée par Dreuilh, 9 Thermidor an 11 [28 juillet 1803].

Théâtre de la Gaîté.

Sur la page de titre de la brochure, à Paris, chez Mad. Cavanagh, an 11 (1803) :

1 et 1 font 11. Vaudeville épisodique en un acte, Par MM. P. Villiers et H. Chaussier. Musique arrangée par M. Dreuilh. Représenté, pour la première fois, à Paris, sur le Théâtre de la Gaîté, le 9 Thermidor an 11.

Courrier des spectacles, n° 2336 du 10 thermidor an 11 [29 juillet 1803], p. 2 :

[Petit compte rendu pour « une petite pièce à tiroirs » sur un principe dramatique assez usé : l'oncle et celle qui va devenir sa nièce utilisent le même procédé, l'un pour « éprouver », et l'autre pour la même raison, ou pour se justifier. Elle ne vaut que par « quelques couplets facilement tournés », comme pour toutes « ces sortes de bluettes ». Les auteurs sont nommés.]

Théâtre de la Gaîté.

Un et Un font Onze : tel est le titre d’une petite pièce à tiroirs qui a réussi hier à ce théâtre. Un oncle voulant éprouver celle que son neveu aime, prend plusieurs déguisemens, tandis qu’elle-même use à son égard du même stratagême. Après plusieurs scènes assez agréables, le tout finit au gré des deux parties.

On y a applaudi quelques couplets facilement tournés. C'est le mérite le plus ordinaire dans ces sortes de bluettes. Celle-ci est de MM. Villiers et Hector-Chaussier.

Ajouter un commentaire

Anti-spam
 
×