Créer un site internet

La Ville au village

La Ville au village, vaudeville en un acte, d'Ernest [Clonard], 22 juillet 1809.

Théâtre de la Gaieté.

Le Catalogue général de la BNF propose deux auteurs possibles pour cette pièce derrière le pseudonyme Ernest, Joseph Ernest Sutton de Clonard ou François-Joseph Grille. D’après les Supercheries littéraires de Jean-Marie Querard, tome second (Paris, 1847), p. 33, Ernest est le pseudonyme de F. Grille, ancien chef de division au ministère de l’Intérieur, aujourd’hui bibliothécaire de la ville d’Angers. Mais il peut aussi s'agir de Joseph-Ernest de Clonard, utilisateur habituel du pseudonyme Ernest. Et le court article du Journal de Paris ci-dessous fait clairement pencher la balance en faveur de Clonard.

Titre

Ville au village (la)

Genre

vaudeville (comédie mêlée de couplets)

Nombre d'actes :

1

Vers / prose ?

prose, avec des couplets en vers

Musique :

vaudevilles

Date de création :

24 juillet 1809

Théâtre :

Théâtre de la Gaieté

Auteur(s) des paroles :

Ernest [Clonard]

Sur la page de titre de la brochure, à Paris, chez Barba, 1809 :

La Ville au village, ou les Hommes tels qu’ils sont, comédie en un acte, mêlée de couplets, Par M. Ernest. Représentée, pour la première fois, sur le théâtre de la Gaîté, le 24 juillet 1809.

Savoir vivre heureux dans son état,
n’est-ce pas le trésor de la sagesse.

Journal de Paris, n° 210 du 29 juillet 1809, p. 1563 (p. 5/8) :

[Le sujet de la pièce, rapidement expliqué, est jugé peu original, puisqu'il enseigne ce qu'on savait déjà. Ce qui est dit de l'auteur permet de reconnaître Joseph Eugène de Clonard derrière le pseudonyme Ernest].

On joue depuis trois jours avec succès, au théâtre de la Gaieté, une pièce mêlée de couplets, dont quelques-uns sont fort jolis. Le but de ce Vaudeville (la Ville au Village), est de prouver (ce qu'on savoit déjà), que les passions agitent les villageois comme les citadins, & que partout les hommes sont les mêmes. L'auteur est un jeune homme nommé Ernest, qui est en ce moment à Bordeaux. On voit que malgré le proverbe, les absens n'ont pas toujours tort. L'acteur nommé Paschal joue très-bien le rôle du Tonnelier.

Magasin encyclopédique, ou journal des sciences, des lettres et des arts, 14e année, 1809, tome IV, p. 183 :

[La date du 22 juillet est infirmée à la fois par la brochure, par le Journal de Paris et par le Journal de l'Empire : la première a eu lieu le 24 juillet.]

La Ville au Village, vaudeville en un acte, joué le 22 juillet.

On a déjà posé cette question, les habitans du village valent-ils mieux que ceux de la ville ? Des auteurs de vaudevilles en ont fait le sujet de quelques ouvrages. Dans la nouvelle pièce, on voit un Tonnelier et un Greffier se monter la tête, dans l’espoir de devenir l'un intendant du château, l'autre adjoint du maire. Leurs prétentions ridicules sont assez comiques. Quelques couplets agréables ont égayé cette bluette de M. Ernest.

Ajouter un commentaire

Anti-spam
 
×