Les Pêcheurs catalans

Les Pêcheurs Catalans, mélodrame en trois actes à grand spectacle, de Bernos et Carré, musique de Lanusse, ballets de Hullin, mise en scène de Marty, 16 juillet 1807.

Théâtre de la Gaieté.

Almanach des Muses 1808.

Sur la page de titre de la brochure, Paris, Madame Cavanagh, 1807 :

Les Pêcheurs catalans, mélodrame, en trois actes, à grand spectacle ; Par MM. Alex. Bernos et P. Carré. Musique de M. Lanusse ; Ballets de M. Hullin, de l'Académie Imp. de Musique ; Mis en scène par M. Marty. Représenté, pour la première fois, à Paris, sur le théâtre de la Gaîté, le 16 Juillet 1807.

Mémorial dramatique ou almanach théâtral pour l'an 1808, p. 187 :

Les Pêcheurs Catalans, mélodrame en 3 actes, mis eu scène par M. Marty. (15juillet.)

Raimond, comte de Catalogne, parti pour aller combattre les Maures, a laissé les rênes de l'état, entre les mains de Don Alvar son ministre, homme plein d'ambition, qui n'aspire qu'à se rendre maître du trône, en faisant périr son souverain et en s'emparant de sa fille Eléonore, son unique héritière. Eléonore aime le général Alphonse, le héros de la Catalogne ; mais Alphonse, victime de la calomnie d'Alvar, a eté condamné à mort, et il ne doit sa vie qu'à la bonté du prince, qui a commué sa peine en celle du bannissement. Alvar, débarrassé du jeune Alphonse et d'un autre général non moins célèbre, nommé Gonzalve, croit pouvoir attenter impunément à la vie du prince. Mais les deux illustres proscrits se réunissent pour sauver Raimond ; ils arment une troupe de pêcheurs Catalans, et avec leurs secours ils viennent à bout d'exterminer les assassins envoyés par Alvar. Raimond reconnaît dans ses libérateurs ceux qu'il a injustement persécutés, et dans son ministre le plus traître des hommes.

Ce mélodrame est coupé par des combats et des danses très bien dessinées. Les ballets font beaucoup d'honneur à M. Hullin. par ses tableaux, qui sont toujours en harmonie avec la situation.

Ajouter un commentaire

Anti-spam
 
×