Les Petites étrennes du Vaudeville

Les Petites étrennes du Vaudeville, pièce épisodique mêlée de vaudevilles, par MM. de Rougemont et Auguste, 31 décembre 1808.

Théâtre du Vaudeville.

Titre :

Petites étrennes du Vaudeville

Genre

pièce épisodique

Nombre d'actes :

 

Vers / prose

en prose, avec des couplets en vers

Musique :

vaudevilles

Date de création :

31 décembre 1808

Théâtre :

Théâtre du Vaudeville

Auteur(s) des paroles :

de Rougemont et Auguste

Magasin encyclopédique, ou journal des sciences, des lettres et des arts, 14e année, 1809, tome I, p. 183-184 :

[Il s’agit de rendre compte d’une de ces pièces épisodiques de fin d’année comme il en a existé beaucoup. Celle-ci manque un peu de l’ingrédient essentiel de ce genre de pièce épisodique, la gaieté et l’esprit. Et le critique traite la pièce et ses auteurs avec une certaine ironie : il faut mieux faire à l’avenir !]

Les Petites Etrennes du Vaudeville, pièce épisodique, jouée le 31 décembre.

Ce titre modeste ne devoit pas faire attendre beaucoup. Les pièces épisodiques ont besoin pour se soutenir d'une grande gaieté, et d'un feu roulant d'esprit ; les auteurs ont été un peu trop économes : mais s'ils n'ont donné que de petites étrennes , ils n'avoient pas promis davantage. Ils n'ont pas voulu se ruiner au premier jour de l'an, et feront sans doute plus de dépense dans le cours de l'année. Quelques couplets agréables ont soutenu cette bluette de MM. Rougemont et Auguste.

Mémorial dramatique pour l’an 1810, p. 111 :

Les Petites étrennes du Vaudeville, bluette en un acte, par MM. ***.

(1er. janvier.)

Cet ouvrage, qui n'a eu que quelques représentations, n'est pas susceptible d'analyse ; ce sont des scènes décousues, où une coquette, une poissarde, un ménestrier de la Courtille, un Gascon, etc., viennent faire tour-à-tour leurs emplettes au comptoir de la folie... Les couplets abondent dans cette bluette, ils sont tous assez bien tournés, et ces étrennes ont été offertes de si bonne grace au public, qu'il en a su gré aux auteurs, quoiqu'elles ne fussent pas ce qu'il pouvait attendre du Vaudeville.

Ajouter un commentaire

Anti-spam
 
×