Adélaïde, ou le Comte de Comminges

Adélaïde, ou le Comte de Comminges, drame en trois actes, en prose, de Maurin de Pompigny, re présenté pour la première fois sur le Théâtre de l’Ambigu-Comique le 1er juillet 1790.

Dictionnaire néologique des hommes et des choses, par le Cousin-Jacques, tome premier, p. 34 :

L’auteur a fait de chaque acte une pièce séparée ; et ces trois pièces réunies font une seule pièce, comme les Républiques de la Grèce, réunies toutes ensemble, ne faisaient qu’une République.

Dictionnaire universel du Théâtre en Franbce, p. 28 :

Adélaïde ou le Comte de Comminges, drame en 3 actes et en prose, par Maurin de Pompigny, représenté sur le Théâtre de l’Ambigu-Comique le ….. 1790 (non imprimé).

Voyez sur le même sujet les Amants malheureux, ou le Comte de Comminges.

D’après André Tissier, les Spectacles à Paris pendant la Révolution, tome 1, p.126, la pièce a connu 51 représentations, 27 en 1790, 2 en 1791, 22 en 1792. Il signale qu’elle a été reprise le 26 avril 1792.

Pas de trace d’Adélaïde, ou le Comte de Comminges dans la base César. Il faut aller voir à Adélaïde de Lussan, titre sous lequel elle a été reprise selon André Tissier et a fait une assez belle carrière au Théâtre de l'Ambigu-Comique : 22 représentations en 1790, 1 en 1791, 16 en 1792 (soit 39 représentations, contre 51 selon André Tissier).

Ajouter un commentaire

Anti-spam