Créer un site internet

L'Exigeante

L'Exigeante, comédie en trois actes & en vers, 8 mai 1792.

Théâtre de la rue de Richelieu.

Titre :

Exigeante (l’)

Genre

comédie

Nombre d'actes :

3

Vers / prose

en vers

Musique :

non

Date de création :

8 mai 1792

Théâtre :

Théâtre de la rue de Richelieu

Auteur(s) des paroles :

 

L’Esprit des journaux français et étrangers, 1792, volume 7 (juillet 1792), p. 321-322 :

[Compte rendu d’un échec sans rémission : la pièce n’a pas été écoutée (même si le critique peut noter qu’« elle étoit versifiée avec beaucoup de graces et d'esprit »), et les acteurs sont désignés comme complices dans la destruction de la pièce, par l’indécence de leurs rires.]

THÉATRE DE LA RUE DE RICHELIEU.

Le 8 mai, on a donné une représentation de l'Exigeante, comédie nouvelle en trois actes & en vers.

Il n'a pas été possible de suivre l'intrigue de cette comédie, attendu le bruit qu'on a fait depuis le commencement jusqu'à la fin : il nous a semblé cependant qu'Arténice, femme exigeante, veut isoler Florville, son amant, de toute société ; qu'elle cherche à l’empêcher même de rendre service à son oncle qui vient lui demander son crédit & celui de ses amis, pour obtenir du ministre un commandement, & qu'Arténice veut sur-tout éloigner Florville du commerce de Pauline, jeune personne très-íntéressante, & sœur de Dorimont son ami. A la fin Florville est éclairé sur l'empire absolu qu'Arténice veut exercer sur lui, & il épouse Pauline. L'exigeance n'est point un caractere ; c'est une nuance, & une nuance, qui, dans une femme, approche beaucoup de la jalousie. Nous croyons néanmoins qu'il est possible de mettre au théatre l'exigeance sans jalousie ; car c'est ce que n'a point fait l'auteur de la piece dont nous parlons. Quoi qu'il en soit, elle étoit versifiée avec beaucoup de graces et d'esprit ; mais il a été impossible de l'entendre, & la sévérité du public a été encore excitée par l'indécence de quelques acteurs qui s'interrompoient pour rire, & donnoient ainsi le mouvement à toute la salle : on peut dire que cet ouvrage a été sacrifié.

[César : titre inconnu dans la base.]

Ajouter un commentaire

Anti-spam