Créer un site internet

La Ruse villageoise

La Ruse villageoise, opéra-comique en un acte, en prose et en vaudevilles, de Sewrin [et Chazet], créé sur le théâtre de la rue de Louvois, 2 juillet 1793.

Sur la page de titre de la brochure, à Paris, chez la citoyenne Toubon, 1794 :

La Ruse villageoise, opéra-comique en un acte, en prose et en vaudevilles. Par le C. A. B. Sewrin, Représenté, pour la première fois, à Paris, sur le Théâtre de la la Rue de Louvois, le 2 juillet 1793 (vieux style).

Pièce à ne pas confondre avec sa contemporaine, le Rival inattendu, ou la Ruse villageoise, de Gassier Saint-Amand (15 juin 1793, Théâtre des Variétés).

D'après la base César, elle a été représentée 28 fois en 1793 (première le 2 juillet), 30 fois en 1794, 1 fois en 1795, 3 fois en 1796 (plus 1 fois au Théâtre de Gand). Ces représentations françaises ont été données au théâtre de la rue de Louvois (devenu le Théâtre des Amis de la Patrie).

La Biographie universelle des musiciens et bibliographie générale de la musique de François Joseph Fétis, Supplément et complément, tome second (Paris, 1880 signale qu'un certain Charles Ots, violoniste et compositeur belge, a fait représenter à Gand trois opéras comiques, dont la Ruse villageosie, le 2 janvier 1796. Il l'aurait donc doté d'une musique originale.
 

Ajouter un commentaire

Anti-spam