Théâtre de la Révolution et de l'Empire

Les auteurs

Adnet, P.

Auteur.

Les Deux filles pour une, comédie en trois actes en prose de MM. Dejaure et Adnet, créée sur le Théâtre de la Porte Saint-Martin le 16 janvier 1806.

J'ai perdu mon procès, comédie en un acte, de MM. Dejaure jeune et Adnet, joué sur le Théâtre de la Porte Saint-Martin le 3 floréal an 11 [23 avril 1803].

Advenier, Hippolyte-Antoine (1775-1827).

Voir Fontenille, Hippolyte-Antoine Advenier.

Aignan, Étienne (1773-1824).

Français.

Masculin.

Poète, auteur dramatique et auteur d'ouvrages historiques. - Secrétaire général de la préfecture de Paris. - Journaliste. - Traducteur. - Membre de l'Institut, Académie française (élu en 1814).

Brunehaut, ou les Successeurs de Clovis, tragédie en cinq actes, par M. Aignan ; créée sur le Théâtre Français le 24 février 1810.

Le Connétable de Clisson, opéra en 3 actes, paroles de M. Aignan., musique de M. Porta, ballets de M. Gardel, créé sur le Théâtre de l’Opéra le 20 pluviôse an 12 [10 février 1804].

L'Hôtellerie Portugaise, opéra en un acte, d'Étienne Saint-Aignan, musique de Chérubini, créé sur le Théâtre Feydeau le 7 thermidor an 6 [25 juillet 1798].

Alexandre.

Pseudonyme commun de Joseph-Alexandre de Ségur et Auguste de Forbin.

Alexis, auteur de Amour et mauvaise tête ou la Réputation.

Voir Arnoult Stéphen.

Alissan de Chazet.

Voir Chazet.

Allarde (baron Francis),

Voir Francis.

Allaire (peut-être Henri-Alexandre).

Les Hommes du jour, vaudeville en un acte et en prose, d’Allaire et Hillard d’Auberteuil, créé sur le Théâtre des Jeunes Artistes le 19 floréal an 5 [8 mai 1797].

Amelot, Edmond (17..-18..).

Français.

Masculin.

Auteur dramatique

Mon Cousin Lalure, comédie mêlée de couplets (vaudeville) en un acte, de Georges Duval et Edmond (Amelot), créée sur le Théâtre des Variétés le 19 mars 1812.

Amiou.

Auteur non identifié.

Charles et Victoire, ou les amours de Plailly, fait historique en deux actes; par M. Amiou, créé sur le Théâtre du Lycée des Arts le 28 septembre 1793.

André-Murville, Pierre-Nicolas (1754-1815).

Voir Murville, Pierre-Nicolas André, dit de (1754-1815)

Andrieux, François-Guillaume-Jean-Stanislas (1759-1833).

Français.

Masculin.

Poète dramatique, homme politique et enseignant. - Membre de l'Institut, Académie française (de 1802 à 1833). - Membre du Conseil des Cinq-Cents et du Tribunat.

Albert, ou l'origine de la république de Lucques, opéra-vaudeville en trois actes, créé sur le Théâtre du Vaudeville le9 décembre 1792.

Les deux Sentinelles, comédie nouvelle en un acte, mêlé d'ariettes, paroles de M. Andrieux, musique de M. Berton, créée sur le Théâtre Italien le 27 mars 1791.

L'Enfance de J. J. Rousseau, comédie en 1 acte, en prose, mêlée d'ariettes, Par le c. Andrieux, musique du c. Dalayrac, créée sur la scène de l’Opéra Comique National de la rue Favart le 4 Prairial an 2 [23 mai 1794].

Helvétius, ou la Vengeance d'un Sage, comédie en un acte, en vers ; par le C. Andrieux. créé sur le Théâtre Français, rue de Louvois le 28 prairial an 10 [17 juin 1802].

Le Jeune homme à l’épreuve, comédie en trois actes, de Destouches, modifiée par Andrieux et Ségur jeune, créée sur le Théâtre de Louvois le 29 thermidor an XI (17 août 1803).

[La pièce de Destouches, en cinq actes et en prose, a été publiée en 1751, sans être représentée.]

Louis IX en Egypte, opéra en trois actes, paroles de MM. Guillard et Andrieux, musique de M. Lemoyne, créée à l’Opéra le 15 juin 1790.

Molière avec ses amis ou le Souper d'Auteuil, comédie en un acte et en vers, par M. Andrieux, créée sur le Théâtre Français le 16 messidor an 12 [5 juillet 1804].

Anelli, Angelo.

Librettiste.

La Griselda, opéra italien, livret d’Angelo Anelli (?), musique de Paer créé sur le Théâtre de l’Opéra-Buffa (salle Favart) le 18 juin 1803.

[Attribution du livret incertaine.]

Année, Antoine.

Auteur.

Le Carrosse espagnol, comédie-vaudeville en un acte et en prose ; par les cit. Année, Jouy et Gersain. créé sur le Théâtre du Vaudeville le 14 nivôse an 8 [4 janvier 1800].

L'Erreur reconnue, drame en trois actes et en prose ; par les cit. Gersain et Année, créé sur le Théâtre Français, rue de Louvois le 16 Ventose an 11 [7 mars 1803].

Gilles ventriloque, parade mêlée de vaudevilles, en un acte, par les cit. Gersain, Année et Vieillard, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 14 ventôse an 8 (5 mars 1800).

Antilly, Auguste-Louis Bertin d’ (1760-1804).

Voir Bertin d'Antilly, Auguste-Louis (1760-1804).

Antoine de Gonesse.

Peut-être pseudonyme de L.-R. D. Bernard. Voir Bernard R. L. D.

Armand (1775-1845), coauteur avec Villiers, de Cange, ou le commissionnaire de Saint- Lazare.

Voir Gouffé Armand (1775-1845).

Armand

Pseudonyme d’Overnay Armand, d’après le Catalogue de la BNF, mais de Croizette Armand, selon le site lesarchivesduspectacle.net.

Maria, ou la Forêt de Limberg, pantomime en trois actes, à grand spectacle, d’Hector Chaussier, Armand [Overnay ou Croizette], Chateauvieux et Fleureau de Ligny, ballets de Richard, créé sur le Théâtre de l'Ambigu Comique le 8 messidor an 8 [28 juin 1800].

Armand-Gouffé (1775-1845).

Voir Gouffé Armand (1775-1845).

Arnaud, François-Thomas-Marie de Baculard (1718-1805).

Français.

Masculin.

Poète, romancier, auteur dramatique.

Les Amans malheureux, ou le Comte de Comminges, drame en 3 actes et en vers, de Baculard d’Arnaud, créé sur le Théâtre de la Nation14 mai 1790.

[Pièce publiée dès 1764, jouée en Allemagne, à Toulouse avant sa création parisienne.]

Arnault, Antoine-Vincent (1766-1834).

Français.

Masculin.

Poète et auteur dramatique. - Administrateur. - Admis à l'Académie française en 1799, radié en 1816 puis réadmis en 1829. - Député de la Chambre des Cent Jours. - A publié des comédies en collaboration avec Marc Antoine Désaugiers sous le pseudonyme collectif de M. Delaligne.

Blanche et Montcassin, ou les Vénitiens, tragédie en cinq actes, en vers, par le C. Arnault. créée sur le Théâtre de la République le 25 Vendémiaire an 7 (16 octobre 1798).

Cadet-Roussel esturgeon, folie de Carnaval en deux actes, par M. Delaligne, créée sur le Théâtre des Variétés le 22 février 1813.

[Pseudonyme collectif de Marc-Antoine-Madeleine Désaugiers (1772-1827) et Antoine-Vincent Arnault (1766-1834).]

Cincinnatus, ou la Conjuration de Spurius Melius, tragédie en trois actes d’Antoine-Vincent Arnault, créée sur le Théâtre de la République, rue de la Loi le 25 frimaire an 3 [15 décembre 1794].

Horatius Coclès, opéra, en un acte, en vers, par le C. Arnault, musique du C. Mehul, créé sur la scène de l’Opéra national le 30 pluviôse an 2 [18 février 1794]).

Lucrèce, tragédie en cinq actes & en vers, par M. Arnaud, créée sur le Théâtre de la Nation le 4 mai 1792.

Marius à Minthurnes, Tragédie en 3 actes. Par le c. Arnault, créée sur le Théâtre de l’Égalité, ci-devant théâtre de la Nation, Faubourg Germain le 19 Mai, 1791.

Mélidore et Phrosine, drame lyrique en 3 actes. Paroles du c. Arnaud, musique du c. Mehul, créé sur l’Opéra comique national de la rue Favart le 15 Floréal an 2 [4 mai 1794].

Arnould, Jean-François (1734-1795.

(Nom véritable : Mussot, Jean-François).

Français.

Masculin.

Auteur dramatique et acteur. - Metteur en scène puis co-directeur de l'Ambigu-Comique, Paris. - Librettiste, auteur des livrets du Répertoire (1771) et d’Aminte (1773) données à l'Ambigu-Comique, musique de Papavoine.

La Bascule, opéra comique, en un acte & en prose, mêlé de vaudevilles ; par J. Fr. Mussot, créé sur le Théâtre de l’Ambigu-Comique le 12 février 1791.

L’Héroïne américaine, ou Inkle et Zarika, pantomime de M. Arnould, remise au théâtre avec des additions, de M. Corsse, créée sur le Théâtre de l’Ambigu Comique le 12 avril 1808.

[La pantomime originale est probablement celle donnée le 16 mars 1786 sur le Théâtre de l’Ambigu Cimique à la Foire Saint-Germain.]

Arnoult, Stéphen (1782-1860 ?)

Pseudonyme, utilise également comme pseudonyme Alexis.

Français.

Masculin.

Poète, chansonnier, auteur dramatique, romancier.

Amour et Mauvaise Tête, ou la Réputation, comédie en trois actes, mêlée d'ariettes, paroles de M. Alexis, musique de M. Pacini ; créée sur le Théâtre de l'Opéra-Comique le 17 mai 1808.

L'Amoureux par surprise, ou Le Droit d'aînesse, opéra-comique en 1 acte, livret attribué à Alexis Arnoult, musique de Louis-Alexandre Piccinni, 13 vendémiaire an 13 (4 octobre 1804). (Théâtre Olympique).

Le Droit d'Aînesse, opéra en un acte, paroles de M. *** [Alexis Arnoult], musique de M. ***[Louis-Alexandre Piccinni] ; créé sur le Théâtre de l'Opéra Comique le 13 vendémiaire an 13 [5 octobre 1804].

Artois, Achille d’ (1791-1868).

Français.

Masculin.

Auteur dramatique et librettiste. - Nom complet : Artois de Bournonville, Achille d'. - A écrit aussi sous le pseudonyme de Casimir et sous les pseudonymes collectifs de Adolphe avec Ennery, Adolphe d' (1811-1899).

L’Arbre de Vincennes, ou la Fête d’un bon Roi, comédie mêlée de vaudevilles, par MM. Théaulon et Dartois, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 23 août 1814.

[Peut-être d’Armand d’Artois, son frère. Théâtre-Documentation l’attribue à Armand.]

Artois, Armand d’ (1788-1867).

Français.

Masculin.

Auteur dramatique. - A écrit sous les pseudonymes collectifs : Emmanuel, avec Emmanuel Arago (1812-1896) ; et M. Sapajou, avec le baron d'Allarde 1778-1840? et Gabriel de Lurieu (1795?-1869). - Directeur du théâtre des Variétés, Paris (1830-1836). - A dirigé Le Nain couleur de rose, journal politique, littéraire et moral (15 septembre 1815-5 mai 1816) et collaboré à La Foudre d'Alphonse de Beauchamp.

Les Adieux de la Samaritaine aux Parisiens, vaudeville grivois en un acte, par MM. Du Mersan et Dartois, créé sur la scène du Théâtre du Vaudeville le 17 janvier 1814.

L’Arbre de Vincennes, ou la Fête d’un bon Roi, comédie mêlée de vaudevilles, par MM. Théaulon et Dartois, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 23 août 1814.

[Peut-être d’Achille d’Artois, son frère. Théâtre-Documentation l’attribue à Armand.]

Bayard page, ou Vaillance et Beauté, comédie en deux actes mêlée de vaudevilles, de MM. Théaulon et Dartois, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 6 décembre 1812.

La Belle Allemande, ou le Grenadier de Frédéric-Guillaume, vaudeville en un acte, de Henri Dupin et Armand d’Artois, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 2 juin 1812.

Les Bêtes savantes, folie burlesque en un acte et en vaudevilles, de MM. Du Mersan, Théaulon et Dartois, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 10 juin 1813.

Le Boguey renversé, ou Un point de vue de Longchamps, vaudeville en un acte, par MM. Théaulon et Dartois, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 15 avril 1813.

Le Cimetière du Parnasse, ou Tippoo malade, pompe funèbre en un acte, mêlée de vaudevilles, par MM. Théaulon et Dartois, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 25 février 1813.

Les Clefs de Paris, ou le Dessert d’Henri IV, comédie-vaudeville en un acte, De MM. Théaulon et Dartois, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 14 juin 1814.

Le Courtisan dans l’embarras, vaudeville en un acte, de MM. Dartois et Dupin, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 28 octobre 1813.

Les Femmes rivaux, arlequinade en un acte, de d’Artois et Théaulon, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 19 septembre 1809.

Les Femmes soldats, ou la Forteresse mal défendue, folie-vaudeville en un acte, par MM. Théaulon et Dartois, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 9 février 1809.

Les Femmes tyrannomanes, ou les Hommes poussés à bout, folie en un acte, par MM. Charles et Dartois, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 7 mars 1815.

Les Fiancés, ou l'Amour et le Hasard, comédie mêlée de vaudevilles, de MM. Théaulon et d’Artois, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 17 novembre 1808.

Madame Jordonne ou l’Intrigue lente, parodie de l’Intrigante, de M. Dartois, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 27 mars 1813.

[Peut-être que M. Dartois n’est pas seul auteur.]

Madame L’Embarras, comédie, parodie de l’Intrigante, créée sur le Théâtre des Variétés le 27 mars 1813.

[Auteur non nommé, mais on dit beaucoup qu’elle est du même acteur que Madame Jordonne, M. Dartois. Mais il y a peut-être, pour les deux pièces, plusieurs auteurs.]

Les Maris ont tort, comédie-vaudeville en un acte, par M. Dartois, créée sur le Théâtre du Vaudeville16 septembre 1813.

Auberteuil.

Voir Hillard d’Auberteuil.

Aubertin, Martial (1775-1824).

Français.

Masculin.

Auteur dramatique. - Acteur de théâtre.

La Dupe de sa Ruse ; comédie en un acte et en prose mêlée de vaudevilles, de MM. Aubertin et Henrion, créée sur le Théâtre Montansier le 28 floréal an 13 [18 mai 1805].

Monbars l’exterminateur, mélodrame, d’Aubertin et de Bosquier-Gavaudan, musique de Piccinni, ballets de Hus, créé sur le Théâtre de la Porte Saint-Martin le 1er mai 1807.

Aubin, Noël (1754-1835).

Voir Desfougerets.

Aude, Joseph (1755-1841).

Français.

Masculin.

Auteur dramatique, auteur de vaudevilles et de parodies. - Secrétaire particulier de Buffon. - Chevalier de Malte, membre de la Commission italienne aux archives de France.

Le catalogue général de la BNF considère Aude neveu et Joseph Aude comme un seul auteur (mais de qui Aude neveu est-il le neveu ?).]

L'acteur embarrassé, ou l'amour & les arts, comédie en trois actes & en vers, de M. Aude, représentée pour la première fois sur le Théâtre de Mlle. Montansier le 16 février 1792.

Bedéno, ou le Sancho de Bisnagar, mélodrame-tragi-comique en trois actes, précédé d’un prologue, par Goldmann et Joseph Aude, musique de MM. Quaisain et ***, ballet de M. Richard, créé sur le Théâtre de l'Ambigu-Comique le 6 octobre 1807.

Le Beverley d’Angoulême, comédie en un acte et en prose, d’Aude, créée sur le Théâtre Montansier-Variétés, le 9 floréal an XI [29 avril 1803].

Cadet misanthrope et Manon repentante, comédie-folie en un acte, de Hapdé et Aude : créée sur le Théâtre Montansier Variétés le 4 Floréal an 7 [23 avril 1799].

Cadet Roussel au Jardin turc, facétie en un acte de M. Aude, créée sur le Théâtre des Variétés-Panorama le 10 janvier 1808.

Le Café d'une petite ville, comédie en un acte en vers ; par le cit. Aude, créée sur le Théâtre Français, rue de Louvois le 27 vendémiaire an 10 [19 octobre 1801].

Le Café politique, comédie en un acte en vers, de M. Aude, créée à l’Odéon, Théâtre de l’Impératrice le 19 novembre 1809.

[Elle est signalée sous le titre Le Café d’une grande ville par le Magasin encyclopédique.]

Collin d’Harleville aux Champs-Élysées, comédie-vaudeville en un acte, de MM. Aude neveu, Décour [pseudonyme d’Eugène Hyacinthe Laffillard] et Defresnoy, créée sur le Théâtre de la rue de Thionville (Théâtre des [Jeunes] Élèves) le 13 mars 1806.

Corneille au Capitole, scènes en vers, de M. Aude, créé sur la scène de l’Odéon, Théâtre de l’Impératrice le 23 avril 1811.

Les deux Sophies, drame en cinq actes & en vers; par M. Aude, créé sur le Théâtre National le 30 octobre 1793.

Diderot, ou le Voyage à Versailles, comédie en un acte, en prose, de M. Aude, créée sur le Théâtre de la Porte Saint-Martin le 21 messidor an 12 [10 juillet 1804].

Elisabeth, ou l'héroïsme filial, mélodrame en trois actes et en prose, de Joseph Aude et Henri-Joseph Thuring. Musique de M. Lanusse, ballet de M. Adam, créé sur le Théâtre de la Gaîté le 20 octobre 1806.

Godard, ou la Loge du Portier, comédie en un acte, de Joseph Aude, créée sir le Théâtre Montansier-Variétés le 7 frimaire an 8 [28 novembre 1799].

Le Journaliste des ombres, ou Momus aux Champs Elysées, comédie en un acte et en vers, par M. Aude, créée sur le Théâtre de la Nation le 14 juillet 1790.

Madame Angot au sérail de Constantinople, tragédie farce, pantomime en trois actes, ornée de ballets., de M. Aude, créée sur le Théâtre de l'Ambigu Comique le 1er prairial an 8 [21 mai 1800].

Madame Angot au Malabar, ou la nouvelle Veuve, mélo-tragi-parade en trois actes, de MM. Aude et Lion, ballets de M. Blondin, créée sur le Théâtre de la Porte Saint-Martin le 8 brumaire an 12 [31 octobre 1803].

Le Mari valet de sa femme, comédie en un acte, en vers, de MM. Aude neveu et Décour, créée sur le Théâtre de l’Odéon (de l’Impératrice) le 14 novembre 1808.

Le Mariage de Benoît, ou la Suite du Beverley d’Angoulême, comédie en un acte, en prose, du chevalier Aude, créée sur le Théâtre des Variétés le 1er avril 1815.

Mercure à Paris, arlequinade en un acte de MM. Aude neveu et Décour, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 22 octobre 1808.

Le Message aux Champs-Elysées ou la Fête des Arts et de l’Amitié, comédie épisodique en un acte, en vers, par M. Aude ; créée sur le Théâtre de l'Impératrice le 9 janvier 1809.

M. de la Giraudière ou Masques contre masques, comédie en deux actes et en prose, par M. *** ; créé sur le Théâtre de l'Impératrice le 28 janvier 1813.

[L’auteur a été nommé, Antoine Brignoles. Mais il semble que ce soit un pseudonyme du chevalier Aude, auquel les divers recueils biographiques du temps attribuent la pièce.]

Monval et Sophie; ou le Nouveau Père de Famille, drame en trois actes et en vers, par M. Aude, créé sur le Théâtre de l’Impératrice (Odéon) le 12 juin 1809.

Audouin, citoyen.

La partition d’Agricole Viala ou le Héros de 13 ans attribue les paroles au citoyen Audoin, député : il pourrait s’agir de Audoin Pierre-Jean (1754-1808), surnommé "le sapeur". - Député à la Convention et au Conseil des Cinq-cents. - Rédacteur au Ministère de la police puis sous-chef au ministère. (BNF Catalogue général).

Agricole Viala, ou le héros de treize ans, pièce en 1 acte, mêlé d'ariettes. Paroles du c. Audouin, musique du c. Porta, créée sur l’Opéra comique national de la rue Favart le 13 Messidor an 2 [1er juillet 1794].

Audras.

L'Abbé Pellegrin, ou la Manufacture des vers, comédie en un acte, mêlée de vaudevilles par le CC. Tournay et Audras. 11 thermidor [an 9, 30 juillet 1801] au Théâtre du Vaudeville. A Paris, chez Made Masson

Les Avant-postes, ou l'Armistice, vaudeville anecdotique en un acte ; par les cit. Audras, Tournai et Vial, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 2 fructidor an 8 (20 août 1800).

Auger, Louis-Simon (1772-1829).

Français.

Masculin.

Critique littéraire et journaliste. - Membre (élu en 1816), secrétaire perpétuel (en 1826) de l'Académie française, membre de la Commission du Dictionnaire. - Éditeur notamment des œuvres de Molière, rédacteur de la Biographie universelle.

Arlequin Odalisque, comédie en un acte, mêlée de vaudevilles, par le cit. Auger. créée sur le Théâtre des Troubadours le16 messidor an 8 (5 juillet 1800).

La Foire de Senlis. comédie-vaudeville, de MM. Auger et Mabille, créée sur le Théâtre des Troubadours le 8 frimaire an 9 [29 novembre 1800].

Lamothe Houdard à la Trappe ; par les cit. Auger et.... [Piis], créé sur le Théâtre des Troubadours le 12 nivôse an 8 [2 janvier 1800]..

[Le titre est parfois amputé de « à la Trappe ».]

Auguste.

Pseudonyme

  • de Paul-Auguste Gombault, auteur dramatique né en 1786, mort en 1853, auteur avec Alexandre Fursy de la Revue des Gobe-Mouches, ou les Visites du jour de l'an,

  • et d'Auguste-Mario Coster, du théâtre du Vaudeville (vers 1793) [voir à ce nom].

Pseudonyme également utilisé par Auguste Creuzé de Lesser [Voir à ce nom].

Augustin.

Pseudonyme de Jean-Baptiste-Augustin Hapdé.

Aumer Jean-Pierre ou Jean Louis ou Jean ou Pierre (1774- 1833).

Français.

Masculin.

Danseur, chorégraphe, maître de ballets à l'Opéra de Paris (1820-1831)

Les Amours d’Antoine et de Cléopâtre, ballet historique en trois actes, de M. Aumer, musique de M. Kreutzer, sur la scène de l’Académie Impériale de Musique le 8 mars 1808.

Les Deux Créoles, pantomime en 3 actes, composition de M. Aumer, musique de M. Darondeau ; créée sur le Théâtre de la Porte Saint-Martin le 28 juin 1806.

Jenny, ou le Mariage secret, ballet pantomime en deux actes, chorégraphie de M. Aumer, musique de M. Darondeau, créé sur le Théâtre de la Porte Saint-Martin le 20 mars 1806.

Les Jeux d'Églé, ballet anacréontique, de M. Dauberval, remis par M. Aumer, remis sur le Théâtre de la Porte Saint-Martin le 29 brumaire an 11 [20 novembre 1802].

Avrigny, Charles-Joseph Loeillard d' (1760-1823)

Français.

Masculin.

Librettiste, poète et auteur dramatique.

Les Brouilleries, opéra-comique en 3 actes et en prose, livret de Lœillard d’Avrigny, musique de Henri-Montan Berton, créé sur le Théâtre Italien le 1er mars 1790.

Les deux Portraits, comédie en deux actes, en prose, avec musique, paroles de M. d’Avrigny, musique de Francesco Parenti, créée sur le Théâtre Italien le 20 novembre 1790.

Doria, opéra en trois actes, par Legouvé et Davrigny, musique de Méhul, créé sur la scène de l’Opéra comique national le 22 ventose an 3 [12 mars 1795].

L'homme & le malheur, acte lyrique en vers libres ; par Davrigny, musique de M. Parenti, créé sur le Théâtre de l'Opéra Comique National le 22 octobre 1793.

La Lettre, comédie en vaudevilles, en un acte, par le C. d'Avrigny, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 7 nivose an 3 [27 décembre 1794].

[Date incertaine, donnée par la brochure. La date proposée par la base César : le 30 mai 1795, soit le 11 prairial an 3.]

Le Mariage de la veille, comédie en un acte, en prose, mêlée de chants ; par le C. d'Avrigny ; musique du C. Jadin. créé sur la scène de l’Opéra-comique National, ci-devant Théâtre italien le 12 nivôse an 4 [2 janvier 1796].

Baculard d’Arnaud.

Voir Arnaud, François-Thomas-Marie de Baculard (1718-1805).

Baillot, Denis.

(Plutôt un compositeur : est-ce bien lui ?).

Français.

Masculin.

Publiciste.

Don Juan, opéra en trois actes, livret de Thuring et Baillot, musique de Mozart et Kalkbrenner, ballets de Gardel, créé sur le Théâtre de l’Opéra le 30 fructidor an XIII (17 septembre 1805).

Balisson de Rougemont, Michel-Nicolas (1781-1840).

Français.

Masculin.

[Journaliste, dramaturge, romancier.

Wikipedia.]

A deux de Jeu, ou six Mois d’absence, arlequinade, par M. de Rougemont, 25 janvier 1809

Adam Montauciel, ou à qui la Gloire, à propos en un acte et en vaudevilles, par MM. Désaugiers, Gersain et de Rougemont, représenté pour la première fois au Théâtre du Vaudeville le 10 avril 1809. A Paris, chez Fages, 1809.

Les Amans Valets, vaudeville en un acte, de Rougemont, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 8 avril 1807.

Arlequin à Alger, parade en un acte, de Rougemont et Justin, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 25 avril 1807.

Arlequin peintre, ou l'Enlèvement, vaudeville en un acte, de Rougemont, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 18 octobre 1806.

Bertin et Colardeau, anecdote en vaudevilles en un acte, de M. de Rougemont ; créée sur le Théâtre du Vaudeville le 24 août 1807.

La Comédie aux Champs-Élysées, comédie en un acte et en vers libres, par MM. Pilon et Rougemont ; créée sur le Théâtre de l'Impératrice le 16 avril 1806.

Le Congé, ou la Veille des Noces ; comédie-vaudeville en un acte, de MM. Justin et Rougemont, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 15 mars 1810.

Le Conseil des Dieux, prologue en vers mêlé de couplets (vaudevilles), de M. Rougemont, créé sur le Théâtre des Jeux Gymniques le 24 septembre 1810.

[Prologue de la pièce de Hapdé, l’Homme du Destin.]

Les Deux Sentinelles, comédie en un acte mêlée d’ariettes, paroles de MM. Henrion et R**** [Balisson de Rougemont], musique de M. Doche, créée sur le Théâtre de la Gaîté le 4 vendémiaire an 12 [27 septembre 1803].

Dorat, ou la Société des Dominicaux, vaudeville en un acte, de Rougemont, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 3 novembre 1806.

Est-il mort ? N’est-il pas mort ? ou Cassandre perdu, vaudeville en un acte, de M. de Rougemont, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 25 septembre 1809.

La Femme innocente, malheureuse et persécutée, ou l’Epoux crédule et barbare, pantomime en quatre actes et en prose, de Rougemont, créée sur la scène de l’Odéon, Théâtre de l’Impératrice le 21 février 1811.

La Fête impromptu, comédie en un acte en prose mêlée de vaudevilles, par M. Rougemont, créée sur le Théâtre de l'Impératrice le 14 août 1810.

Les Fêtes françaises, ou Paris en miniature, vaudeville en un acte, de MM. Rougemont et Gentil, créé sur le Théâtre des Variétés-Panorama le 9 juin 1810.

Gusman, Morillos et Lazarille, ou les trois Secrétaires, comédie en trois actes et en prose, par M. de Rougemont, créé à l’Odéon, Théâtre de l’Impératrice le 9 avril 1811.

Hector, ou le Valet de carreau, parodie-vaudeville en cinq actes, par MM. Désaugiers, de Rougemont et Gentil, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 25 février 1809.

Henri IV et d’Aubigné, comédie en trois actes et en prose, par MM. de Rougemont et René Perin, créée sur le Théâtre de l’Odéon le 28 avril 1814.

L'Hôpital Militaire, ou la Garnison malade, fait historique en un acte en vaudevilles, de M. de Rougemont, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 29 septembre 1807.

Ils reviennent, ou la Paix, vaudeville en un acte, par M. de Rougemont, créé sur le Théâtre des Variétés le 23 octobre 1809.

Ils sont sauvés, ou les Mineurs de Beaujonc, fait historique en deux actes et en vaudevilles, de Rougemont, Brazier et Merle, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 4 avril 1812.

Jeanne Hachette, ou l’Héroïne de Beauvais, vaudeville en un acte, par M. de Rougemont, créé sur le Théâtre des Variétés le 5 février 1814.

La Jeune fille et les épouseurs, comédie en trois actes et en prose, par M. Rougemont, créée sur le Théâtre de l’Impératrice le 24 novembre 1812.

Le Jeune Savant, ou l’Homme qui ne sait rien, comédie en un acte et en prose, par M. de Rougemont, créée sur le Théâtre de l'Impératrice le 18 octobre 1810.

Kaled, ou les Parens de Circonstance, vaudeville en un acte, par M. de Rougemont, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 17 octobre 1813.

Le Mari supposé, ou deux Maris pour un, comédie en un acte, en vers et vaudevilles, de Monsieur de Rougemont ; créée sur le Théâtre du Vaudeville le 26 juillet 1806.

Le Mariage de Charlemagne, comédie en un acte et en vers, par M. Rougemont ; créée sur le Théâtre de l'Impératrice le 14 juin 1810.

Monsieur et Madame Denis, tableau conjugal en un acte et en vaudevilles, par MM. Désaugiers et de Rougemont, créé sur le Théâtre des Variétés le 23 juin 1808.

Baour-Lormian, Pierre-Marie-François (1770-1854).

Français.

Masculin.

Poète, traducteur et auteur dramatique ; également imprimeur-libraire. - Fils de l'imprimeur-libraire de Toulouse Jean-Florent Baour, auquel il succède peu avant le décès de celui-ci (15 mai 1794), avant avril 1794. Dès juillet 1794, revend la maison (et probablement la librairie) dont il a hérité au libraire Jean-François Douladoure. Au début de l'année 1795, après un bref mariage et un divorce, il quitte Toulouse, où il continue toutefois à séjourner fréquemment jusqu'en mai 1804, et s'établit à Paris pour s'y consacrer à la littérature. Ajoute en 1795 à son patronyme le nom de Lormian, forgé d'après celui de sa propriété de L'Ourmet, près de Toulouse. Un journal éphémère, L'Orateur français, publié à Toulouse en oct. 1797, est encore imprimé sous son nom (« Citoyen Baour »). Traducteur du Tasse, d'Edward Young et d'Ossian. Liquide ses dernières propriétés de Toulouse en 1814. Élu à l'Académie française en mars 1815. Décédé à Paris en déc. 1854.

L'Inauguration du Temple de la Victoire, intermède mêlé de chants et de danses, paroles de M. Baour-Lormian, musique de MM. Lesueur et Persuis, ballets de M. Gardel, créé à l’Académie Impériale de Musique le 2 janvier 1807.

Jérusalem délivrée, opéra en cinq actes, paroles de M. Baour de Lormian, musique de M. Persuis, ballet de M. Gardel, créé à l’Académie Impériale de Musique le 15 septembre 1812.

Mahomet II, tragédie en cinq actes et en vers, de M. Baour-Lormian ; créée sur le Théâtre Français le 9 mars 1811.

Barjaud, Jean-Baptiste-Benoît (1785-1813).

Français.

Masculin.

Auteur dramatique et poète.

Le Bavard et l'Entêté, comédie en un acte, en vers, de MM. Barjeau et Duchemin ; créée sur la scène de Odéon, Théâtre de l'Impératrice, le 30 juillet 1809.

Barral.

Auteur.

L'héroïne de Mithier, vaudeville en 1 acte, par le c. Duchaume et le c. Barral. créé sur le Théâtre du Vaudeville le 3 Fructidor an 2 [20 août 1794].

Barrau, Jean-François (17..-18..).

Français.

Masculin.

Citoyen de Toulouse. - Auteur dramatique. - Professeur à Riom.

On a aussi de lui Scipion dans les Espagnes, tragédie en 5 actes et en vers (Toulouse, 1793); Séphèbe, tragédie en 3 actes et en vers, par M. Barrau,... représentée par les élèves de rhétorique de l'École secondaire de Riom, le 30 août 1806 ; Ulysse, tragédie en 3 actes et en vers, par M. Barrau,... représentée par les élèves de rhétorique de l'École secondaire de Riom, le 27 août 1807

La Mort de Marat, tragédie en trois actes en vers, suivie de son Apothéose, en un acte en vers, de Barrau, créée sur le Théâtre de la République de Toulouse le 15 pluviôse an 2 [3 février 1794].

Barré Pierre-Yves (1749-1832).

Français.

Masculin.

Vaudevilliste et directeur de théâtre. - Co-fondateur et directeur du Théâtre du Vaudeville, Paris (1792-1815). - Chansonnier. - Avocat au Parlement de Paris.

Abuzar, ou la Famille extravagante, parodie d’Abufar, ou la Famille arabe ; par Radet, Barré et Desfontaines ; en un acte et en vaudevilles. Par Radet, Barré et Desfontaines. Représentée pour la première fois sur le Théâtre du Vaudeville, le 26 Floréal, an 3e [15 mai 1795].

Après la confession, la pénitence : épilogue d’un grand prologue, vaudeville, par Barré, Radet et Desfontaines, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 9 germinal an 8 (30 mars 1800).

Arlequin afficheur, comédie-parade, en un acte, en prose, mêlée de vaudevilles. Par les citoyens Radet, Desfontaines et Barré, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 9 avril 1792.

Arlequin Cruello, parodie d'Othello, en deux actes, par Barré, Radet et Desfontaines, créée sur le Théâtre du Palais le 13 décembre 1792.

Arlequin de retour dans son ménage, comédie en un acte et en vaudevilles, de Barré, Radet et Desfontaines, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 24 brumaire an 9 (15 novembre 1800).

Arlequin en Perse, parodie d'Artaxerce en vaudevilles de MM. Barré, Radet, Desfontaines et Dieu-Lafoi ; créée sur le Théâtre du Vaudeville le 7 juin 1808.

Arlequin Gastronome, ou M. de la Gourmandière, vaudeville en un acte, de MM. Barré, Radet et Desfontaines, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 22 décembre 1810.

Bagatelle, ou le Bilboquet, vaudeville, de MM. Barré, Radet et Bourgueil, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 9 thermidor an 8 (28 juillet 1800).

Bertrand Duguesclin et sa sœur, trait historique en deux actes et en prose, mêlé de vaudevilles par MM. Barré, Radet et Desfontaines ; créé sur le Théâtre du Vaudeville le 6 frimaire an 13 [27 novembre 1804].

Le Billet trouvé, comédie-proverbe en un acte mêlée de vaudevilles, de MM. Barré, Radet et Desfontaines, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 3 mai 1813.

Cassandre Agamemnon et Colombine Cassandre, parodie d’Agamemnon en un acte, mêlée de vaudevilles, par MM. Barré, Radet, Desfontaines et Armand Gouffé, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 11 frimaire an 12 (2 décembre 1803).

La Cave enchantée, ou les Lutins, parade en un acte et en vaudevilles, de MM. Barré, Radet et Desfontaines, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 7 ventôse an XIII [26 février 1805].

La Chambre de Molière, divertissement en un acte et en prose, mêlé de vaudevilles, pour l'anniversaire de sa naissance, de Barré, Radet et Desfontaines, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 18 nivose an 11 [8 janvier 1803].

Chapelain, ou la Ligue des auteurs contre Boileau, comédie en un acte mêlée de vaudevilles, de MM. Barré, Radet et Desfontaines, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 1er nivose an 11 [22 décembre 1802].

La Chaste Suzanne, comédie en deux actes, en prose et en vaudevilles. Par les citoyens Radet, Desfontaines et Barré, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 5 janvier 1793.

Le Château et la Chaumière, ou les Arts et la reconnaissance, comédie en 3 actes en prose mêlée de vaudevilles, de MM. Barré, Radet et Desfontaines, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 26 janvier 1807.

Colombine-mannequin, comédie-parade en un acte mêlée de vaudeville, de Barré, Radet & Desfontaines, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 15 février 1793.

Le Concert aux Eléphans, comédie-parade en un acte mêlée de vaudevilles, des citoyens Piis, Barré, Radet, Desfontaines et Desfougerais, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 17 Messidor an 7 [5 juillet 1799].

Le Cosaque au village, scène préliminaire en vaudeville, de MM. Barré, Radet et Desfontaines, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 4 février 1814.

Décence, ou les Filles-Mères, parodie de Laurence mêlée de vaudevilles, par les C. Radet, Desfontaines et Barré, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 21 Germinal an 5 [10 avril 1797].

La Dépêche télégraphique, vaudeville de MM. Barré, Radet et Desfontaines, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 21 mars 1811.

Les deux Edmon, comédie-vaudeville en 2 actes, de Barré, Radet et Desfontaines, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 13 avril 1811.

Les deux Lions, ou Monsieur Vinfort, comédie-vaudeville en un acte de MM. Barré, Picard, Radet et Desfontaines, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 2 octobre 1810.

Les Deux n’en font qu’un, vaudeville en un acte, de Barré, Radet et Desfontaines, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 4 février 1806.

Les deux Panthéons, ou l’inauguration du Théâtre du Vaudeville, fragments en 3 actes en vers mêlés de vaudevilles, de MM. Barré et Piis, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 12 janvier 1792.

Les Deux Sourds, ou Jeunesse a raison, vaudeville-folie en un acte, par MM. Levrier de Champrion et Barré, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 1er pluviôse an 6 [20 janvier 1798].

Duguai-Trouin, prisonnier à Plymouth, fait historique en deux actes en vaudevilles, de Barré, Radet, Desfontaines et Saint-Félix, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 24 germinal an 12 [14 avril 1804].

Les Écriteaux, ou Lesage à la Foire Saint-Germain, vaudeville, par MM. Radet, Barré et Desfontaines, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 7 nivôse an XIV [28 décembre 1805].

Enfin, nous y voilà, divertissement en un acte mêlé de couplets, de Barré, Radet, Desfontaines, Demautort, Despréaux, Mercier-Dupaty et Laujon, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 29 pluviôse an 9 [18 février 1801].

Favart aux Champs-Elysées, pièce en un acte, en prose avec des vaudevilles, de MM. Barré, Desfontaines et Radet, créée sur le Théâtre du Vaudeville 26 juin 1793.

La Fin du Monde, ou la Comète, vaudeville en un acte, par Barré, Radet, Desfontaines, Duant, Bourgueil & Desfougerais, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 5 pluviôse an 6 (24 janvier 1798).

Franche et Monmutin, parodie de Blanche et Montcassin, par les Cs Piis, Barré, Radet et Desfontaines, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 15 Brumaire an 7 (5 novembre 1798).

Gaspard l'Avisé, comédie-anecdote en un acte, en prose et en vaudeville de Barré, Radet et Desfontaines, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 27 octobre 1812.

Gessner, comédie anecdotique mêlée de vaudevilles en 2 actes, par les cit. Radet, Barré, Desfontaines et Bourgueil, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 11 prairial an 8 [31 mai 1800].

Gilles Garnement, ou le Ballon Biron, parade historique en un acte mêlée de vaudevilles, de Barré, Radet, Desfontaines et Piis, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 9 fructidor an 5 [26 août 1797].

La Girouette de S. Cloud, impromptu en un acte, en prose, mêlé de vaudevilles ; par les cit. Barré, Radet, Desfontaines, Dupaty, Bourgueil et Maurice, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 23 Brumaire an 8 [14 novembre 1799].

Hagard enfant de son père, parodie d'Oscar fils d'Ossian, en 2 actes, mêlée de vaudevilles, par les C. Radet, Barré et Desfontaines, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 4 messidor an 4 (22 juin 1796).

L'Heureuse décade, divertissement patriotique, en un acte et en vaudevilles. Par les citoyens Barré, Leger et Rosières, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 5 brumaire an 2 [26 octobre 1793].

Hommage du petit Vaudeville au grand Racine, vaudeville en un acte, par les Cs Coupigny, Piis, Barré, Radet et Desfontaines, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 2 Prairial an 6 [21 mai 1798].

L'Hôtel de la Paix, rue de la Victoire, à Paris, vaudeville en un acte, suivi d'un Divertissement, de Barré, Radet, Desfontaines et Dieulafoi ; créé sur le Théâtre du Vaudeville le 30 juillet 1807.

L'Isle de la Mégalantropogénésie, ou les Savans de naissance, vaudeville en un acte, de MM. Barré, Radet, Desfontaines et Dieulafoy, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 26 mai 1807.

Jean Monnet directeur de l’ancien Opéra-Comique, vaudeville en un acte, par les Cs Radet, Barré et Desfontaines, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 4 Thermidor an 7 [22 juillet 1799].

Jenesai-ki, ou les Exaltés de Charenton, vaudeville, parodie de Beniowski, par MM. Barré, Despréaux, Dieu-la-Foi et Chazet, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 2 messidor an 8 [21 juin 1800].

Lantara, ou le peintre au cabaret, vaudeville en un acte, de Barré, Picard, Radet et Desfontaines, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 2 octobre 1809.

Laujon de retour à l’ancien Caveau, vaudeville en un acte, par les convives du Caveau Moderne (Barré, Radet et Desfontaines), créé sur le Théâtre du Vaudeville le 2 décembre 1811.

Les Limites, vaudeville en un acte, de Barré, Radet et Desfontaines, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 19 septembre 1812.

Le Mai des jeunes filles, ou un Passage de militaires, divertissement en un acte mêlé de vaudevilles, par MM. Barré, Radet et Desfontaines, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 30 avril 1807.

Le Mariage de Scarron, comédie en un acte mêlée de vaudevilles, par les C. Barré, Radet et Desfontaines, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 19 Floréal an 5 [8 mai 1797].

Le Meunier et le Chansonnier, vaudeville en un acte, suivi d’un divertissement de circonstance, de Barré, Radet et Desfontaines, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 31 mars 1810.

[La circonstance, c’est le mariage de Napoléon Ier et de Marie-Louise.]

Monsieur Durelief, ou les Embellissemens de Paris, vaudeville en un acte, de MM. Barré, Radet et Desfontaines, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 9 juin 1810.

Monsieur Guillaume, ou le Voyageur inconnu, comédie en un acte et en prose, mêlée de vaudevilles, par les citoyens Radet, Barré, Bourgueil et Desfontaines. créé sur le Théâtre du Vaudeville le 12 pluviôse an 8 (1er février 1800).

Monsieur Michel Morin, ou l’Obligeant maladroit, comédie-vaudeville en un acte, par MM. Barré, Radet et Desfontaines, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 11 novembre 1813.

Le Mur mitoyen, ou le Divorce manqué, comédie-vaudevilles, en un acte, de Barré et Bourgueil, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 3 ventôse an 4 [22 février 1796].

Barrière, Alexandre (1792-18..).

Français.

Masculin.

Auteur dramatique. - Graveur.

Le Mari en vacances, comédie-vaudeville en un acte, par MM. Désaugiers et Barrière, créée sur le Théâtre des Variétés le 5 octobre 1813.

Barthélemy-Hadot, Marie-Adélaïde (1763-1821).

Français.

Féminin.

Ne pas confondre avec sa fille Barthélemy-Hadot, Adélaïde (1793-18..) également romancière

Romancière, auteur dramatique.

L'Amazone de Grenade, mélodrame en trois actes et à grand spectacle, par Mme Barthelmy H***. Musique de M. Faix ; ballets de M. Hullin, créé sur le Théâtre de la Gaîté le 27 février [1812].

Clarice, ou la Femme Précepteur, mélodrame en trois actes, à spectacle, de Mme Barthélemy H*** [Marie-Adélaïde Barthélemy-Hadot], musique de M. Taix, ballet de M. Hullin, créé sur le Théâtre de la Gaîté le 30 mai 1812.

Bawr, Alexandrine-Sophie de (1773-1860).

Française.

Féminin.

Femme de lettres, auteur dramatique et auteur de romans pour la jeunesse.

L'Argent du Voyage, ou l’Oncle inconnu, comédie en un acte, par Madame de Bawr, créée sur le Théâtre de l'Impératrice le 1er mai 1809.

Léon, ou le Château de Montaldi, mélodrame en trois actes, paroles et musique de madame de Bawr, ballet de M. Millot; créé sur le Théâtre de l'Ambigu-Comique lz 22 octobre 1811.

La Méprise, comédie en un acte et en prose, par Mme de Baur, créée sur le Théâtre Français le 22 novembre 1815.

Beaumarchais, Pierre-Augustin Caron de (1732-1799).

Français.

Masculin.

Auteur (entre autres).

L'autre Tartuffe, ou la Mère coupable, drame intrigué en cinq actes, de Beaumarchais, créé sur le Théâtre du Marais le 26 juin 1792).

Eugénie, drame en cinq actes et en prose, de Pierre-Augustin Caron de Beaumarchais, créé sur le théâtre de la Comédie Française le 29 janvier 1767, repris sur le Théâtre du Marais le 29 octobre 1791.

Beaunier, Antoine-Louis (17..-1811).

Français.

Masculin.

Procureur de la commune de Melun (en 1790). - Chef de bureau au ministère de l'Intérieur, puis chef de division à la direction général des Ponts et chaussées. - Auteur dramatique.

Ne pas confondre avec Beaunier, Louis-Antoine (1779-1835), son fils

Echo et Narcisse, opéra en 3 actes (puis en 2), paroles du baron de Tschudy, adaptées par Beaunier, musique de Gluck et de Catel, adaptée par Berton, créé sur la scène de l’Académie impériale de Musique le 25 mars 1806.

Beaunoir, de (1746-1823).

Français.

Masculin (mais signe madame de Beaunoir).

Pseudonyme : anagramme de son nom, Alexandre-Louis-Bertrand Robineau.

Auteur dramatique et journaliste. - A écrit sous le pseudonyme de De Beaunoir, anagramme de son nom ou en se faisant passer pour sa femme : Madame de Beaunoir. - Émigré en Belgique sous la Révolution.

Les Créanciers, comédie en quatre actes et en prose par M. Beaunoir, créée sur le Théâtre Louvois le 19 germinal an 12 [9 avril 1804].

Les Libellistes, drame en 4 actes, de M. de Beaunoir, créé sur le Théâtre des Variétés-Étrangères le 14 janvier 1807.

Beaupré (17..-18..).

Français.

Masculin.

Acteur du Théâtre des Variétés (et aussi chorégraphe).

Annette & Jacques, ou les Sémestriers Alsaciens. Ballet-pantomime, de Beaupré, créé sur le Théâtre du Palais, ex-Variétés le 10 novembre 1792.

Beffroy de Reigny, Louis-Abel, dit le Cousin Jacques (1757-1811).

Français.

Masculin.

Journaliste, auteur dramatique et poète comique. - A composé la musique de certaines de ses œuvres. - A aussi utilisé les pseudonymes Félix Sincère et Kerkorkurkaykadeck.

Allons, Ça-Va, ou le Quaker en France, tableau patriotique, en vers et en un acte. Par le Cousin-Jacques. créé sur le Théâtre de la rue Feydeau le 7 Brumaire an 2 [28 octobre 1793]

Le Bonhomme, ou Poulot et Fanchon, opéra en un acte en prose avec des couplets en vers par le Cousin Jacques (Beffroy de Reigny), créé sur le Théâtre Montansier-Variétés le 21 frimaire an 8 (11 décembre 1799).

Les Capucins ou les amis de la paix, pièce en deux petits actes, par le Cousin Jacques, créée sur le Théâtre de Monsieur le 15 mars 1791.

Le Club des bonnes gens, ou le Curé picard, folie en vers et en 2 actes, mêlée de vaudevilles et d’airs nouveaux, par le Cousin Jacques (paroles et musique) et Pierre Gaveaux (musique), créée sur le Théâtre de la rue Feydeau le 24 septembre 1791.

[Réimprimée en 1795, la pièce devient Le Club des bonnes gens, ou la Réconciliation.]

Le compère Luc, ou les dangers de l'ivrognerie, opéra-comique en 2 actes, mêlée de musique, par le Cousin Jacques (Beffroy de Reigny), musique de Lemoyne, créé sur le Théâtre de la rue Feydeau le premier Ventôse an 2 [19 février 1794].

La Couronne de fleurs, compliment d’ouverture du Théâtre Italien, de Louis-Abel Beffroy de Reigny (le Cousin Jacques) et l’abbé François Lambert Bonnefoy de Bouyon, créé sur le Théâtre Italien le 20 avril 1789.

Démosthènes, tableau patriotique en 1 acte. Par le c. Jacques [Beffroy de Reigny], créé sur la scène de l’Opéra comique national de la rue Favart le 2 Germinal an 2 [22 mars 1794].

Les deux Nicodèmes, ou les François dans la planete de Jupiter, comédie-folie en deux actes en prose, avec des vaudevilles, du Cousin-Jacques, créée sur le Théâtre de la rue Feydeau le 1er novembre 1791.

La Double feinte, ou le prêté rendu, comédie en trois actes & en vers libres, de M. Lorville (ou peut-être le Cousin Jacques ou M. Desforges), créée sur le Théâtre Italien le 24 février 1789.

[Attribution possible au Cousin Jacques ou à Desforges.]

Emilie, ou les Caprices, comédie en 3 actes et en vers par Beffroy de Reigny (le Cousin Jacques)  : créée sur le Théâtre des Jeunes Artistes le 21 Messidor an 7 [9 juillet 1799].

Le Grand-Genre, opéra en un acte, paroles et musique du Cousin-Jacques, créé sur le Théâtre de l'Ambigu-Comique le 23 Nivôse an 7 [12 janvier 1799].

L’Histoire universelle, folie en deux actes, en vers, mêlée de vaudevilles et d’airs nouveaux, du Cousin Jacques (Louis-Abel Beffroy de Reigny), créée sur le Théâtre de Monsieur le 16 décembre 1790.

Jean-Baptiste, opéra en un acte, paroles et musique du C. Beffroy Reigny, créé sur le Théâtre de la rue Feydeau le 13 prairial an 6 [1er juin 1798].

Magdelon, opéra en un acte, par le Cousin Jacques (Beffroy de Reigny) créé sur le Théâtre Montansier Variétés le 16 Prairial an 7 [4 juin 1799].

Belfort

Auteur non identifié.

Présenté dans un des comptes rendus comme un jeune auteur, tout comme le compositeur Mellier.

Fernand Cortez, ou la Vestale du Mexique, opéra en 4 actes, à grand spectacle, de M. Belfort,, musique de M. Mellier, créé sur le Théâtre Français Comique et Lyrique le 27 novembre 1791.

Bellement, André Pépin (17..-18.. ?).

Français.

Masculin.

Artiste du théâtre patriotique, et volontaire de la 12e compagnie de la section du Temple.

Amour et valeur, ou la Gamelle, comédie en deux actes mêlée de vaudevilles et de pantomimes, par les citoyens Moithey et Bellement, créée sur le Théâtre de l’Ambigu-Comique le 28 thermidor an 3 [15 août 1795].

Cange, ou le Commissionnaire de Lazare, fait historique en un acte, en prose mêlé de chant, de Bellement, musique de Jadin, créé sur le Théâtre des Amis de la Patrie le 1er frimaire an 3 [21 novembre 1794].

La Déroute de l'armée de Cobourg ou les Environs de Charleroi, fait historique en un acte mêlé de vaudevilles, par André Bellement, créé sur le Théâtre patriotique le septembre 1794.

Bellin de la Liborlière, Louis-François-Marie (1774-1847).

Français.

Masculin.

Homme de lettres. - Recteur de l'Académie de Poitiers (nommé en 1815). - Collabora au Bulletin de la Société des antiquaires de l'Ouest.

Amélie Mansfield, drame en cinq actes et en prose, de M. Belin, créé sur le Théâtre Français le 17 décembre 1805.

La Cloison, ou beaucoup de Peine pour rien, comédie en un acte, en prose, de M. Bellin [Léon-François-Marie Bellin de La Liborlière], créée sur le Théâtre Français, rue de Louvois le 29 germinal an 11 (19 avril 1803).

Les Deux espiègles, vaudeville en un acte, de Chéron de La Bruyère et Bellin de la Liborlière, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 8 janvier 1810.

L’ Eau anti-scorbutique, vaudeville, par MM. Belin et Bonel, créé sur le Théâtre des Troubadours le 7 fructidor an 8 [25 août 1800].

Le jeune Mari, drame en trois actes et en vers, de M. Bellin, créé sur le Théâtre de l’Impératrice le 5 novembre 1805.

Bélurgey, Louis Marie Joseph (17..-18..).

Français.

Masculin.

Vaudevilliste.

La Martingale, ou le Secret de gagner au jeu, vaudeville en un acte, de Servières, Francis et Bélurgey, créé sur le Théâtre des Troubadours le 2 nivôse an 9 [23 décembre 1800].

Béranger, Pierre-Jean de (1780-1857).

Français.

Masculin.

Chansonnier, poète.

Les Caméléons, vaudeville, de MM. Moreau, Vafflard et Bérenger, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 25 octobre 1815.

Bergasse, Nicolas (1750-1832).

Français.

Masculin.

Oratorien (1760-1772). - Député à la Constituante.

La Journée des dupes, pièce tragi-politi-comique, d’Antoine ou Amand de Chastenet de Puységur, avec la collaboration de Nicolas Bergasse, représentée sur le théâtre national par les grands comédiens de la patrie, publiée en 1790.

[Pièce sans doute non représentée, œuvre d’un des frères Chastenet de Puységur et de Nicolas Bergasse.]

Bergeron.

Auteur non identifié.

Jacques II, comédie en trois actes, par MM. Bergeron et Saint-Léon, créée sur le Théâtre de l'Impératrice le 29 septembre 1812.

Bernard R. L. D.

(qui se cacherait sous le pseudonyme d’Antoine de Gonesse, d’après Charles Beaumont Wicks, The Parisian stage).

Baroque, ou le Père sensible et persécuté, parodie de Sophocle, d’Antoine de Gonesse ; créée sur le Théâtre du Vaudeville le 1er mai 1811.

Bernard-Valville, François (1767-1828).

Pseudonymes : Bernard, François et Valville, François.

Français.

Masculin.

Né à Clermont-Ferrand. - Auteur dramatique.

Augustine et Benjamin, ou le Sargines de village, opéra-comique en un acte, de MM. Hus et Bernard-Valville, musique de Bruni, créé sur le Théâtre Feydeau le 14 brumaire an 9 (5 novembre 1800).

Les deux Perruques, comédie en un acte et en vers, de F. Bernard-Valville, créé sur le Théâtre de la République à Bordeaux en 1795.

Les deux Tableaux parlans ou le Dîner interrompu : comédie en un acte en prose, par F. Bernard-Valville, créée sur le Théâtre de la Gaîté le 26 Floréal an 7 [15 mai 1799].

La Lanterne magique, comédie en un acte et en prose, par F. Bernard-Valville, créée sur le Théâtre des Jeunes Artistes le 24 floréal an 8 [14 mai 1800].

Marcelin, opéra en un acte ; paroles du cit. Bernard-Valville, musique du cit. Lebrun, créé sur le Théâtre Feydeau le 2 germinal an 8 [23 mars 1800].

Bernhard (02)

Auteur.

Henriette et Adhémar, ou la Bataille de Fontenoy, mélodrame en trois actes et en prose, de MM. Caigniez et Bernhard, musique de M. Gérardin-Lacour, ballet de M. Millot ; créé sur le Théâtre de l'Ambigu-Comique le 25 septembre 1810.

Bernos, Alexandre (17..-18..).

Français.

Masculin.

Auteur dramatique.

Le Baron de Felsheim, mélodrame en trois actes, par M. Alexandre Bernos, musique de MM. Quaisain et Lanusse, ballet de M. Millot, créé sur le Théâtre de l'Ambigu-Comique le 16 février 1811.

La Guerrière, ou la Femme Chevalier, mélodrame en trois actes, à grand spectacle, par MM. Bernos (paroles), Quaisain et Lanusse (musique) et Millot (ballet), créé sur le Théâtre de l'Ambigu-Comique le 25 avril 1812.

Les Highlanders, ou les Montagnards écossais, mélodrame en trois actes, à spectacle, de M. Bernos, musique de M. Quaisain ; ballets de M. Millot, créé sur le Théâtre de l’Ambigu Comique le 7 juin 1810.

L’Île des Mariages, ou les Filles en loterie, mélodrame comique en trois actes, à grand spectacle, par MM. Bernos et Frédéric, musique de M. Lanusse, ballets de M. Hullin, créé sur le Théâtre de la Gaieté le 22 novembre 1809.

Bertati, Giovanni (1735-1808).

Italien.
Masculin.

Dramaturge et librettiste.

I Filosofi imaginari, intermède à quatre voix, musique de Paisiello, livret de Giovanni Bertati, version française de M. Dubuisson, créé sur le Théâtre de Monsieur le 24 mars 1789.

Il Matrimonio secreto, opéra-bouffe italien en deux actes, livret de Bertatti, musique de Cimarosa, créé sur le Théâtre Italien de l’Opéra Buffa le 20 floréal an IX [10 mai 1801].

Bertin d’Antilly, Auguste-Louis (1760-1804).

Français.

Masculin.

Auteur dramatique. - Né en 1763 selon Cioranescu. - Proscrit en 1797, est mort en Russie.

La Baguette magique, prologue en quatre scènes & en prose, de M. d’Autilly, créé sur le Théâtre National le 15 août 1793.

Bélisaire, opéra en 3 actes, par le C. d’Antilly, musique de feu Philidor. créé sur le Théâtre de la rue Favart, ci-devant Théâtre italien le 12 Vendémiaire an 5 (3 octobre 1796).

L'Ecole de l'Adolescence, Comédie en prose, en deux actes, par M. A. L. d'Antilly,. représentée par les Comédiens Italiens sur le Théâtre Italien le 30 juin 1789.

Le Lendemain de la bataille de Fleurus, comédie en un acte mêlé de musique, paroles du citoyen d'Antilly, musique de Kreutzer, créée sur le Théâtre de la rue Feydeau, ou des Comédiens françois (Théâtre de l’Egalité, section Marat) le 24 vendémiaire an 3 [15 octobre 1794].

Bertin, Théodore-Pierre (1751-1819).

Français.

Masculin.

Libraire et « éditeur ». - Natif de Donnemarie-Dontilly, près de Provins ; fils d'un avocat au parlement de Paris. D'abord employé de la Ferme générale. Séjourne ensuite en Angleterre et y étudie la langue, ainsi que le système sténographique dit de Taylor qu'il adapte au français (Système universel et complet de sténographie, Paris, P. Didot, 1792 ; 3e éd. en l'an IV). Pendant la Révolution, à partir de 1790, recueille pour les journaux, grâce à sa méthode sténographique, les séances de l'Assemblée constituante, puis de la Législative et de la Convention ; doit interrompre cette activité sous le Consulat et l'Empire. S'établit également libraire, en 1789 ou peu après, et jusque vers 1812 (n'est pas breveté libraire à cette date). Auteur d'ouvrages pour la jeunesse et de quelques opuscules dont Le Cri d'indignation ou l'Ami des Bourbons (1814). Traducteur et adaptateur en français de très nombreux ouvrages anglais. Éditeur en l'an IV (1795-1796) d'une éd. des Fables de Jean de La Fontaine gravée en caractères sténographiques. Inventeur, met aussi au point divers procédés, dont une lampe « docimastique », prototype de lampe à souder. Au début de la Restauration, réorganise auprès des Chambres un service sténographique et reprend un emploi dans l'administration des Droits réunis.

Le Faux Usurier, ou le Neveu reconnaissant, comédie en trois actes et en prose, par T. P. Bertin, 1797. Ne semble pas avoir été représentée.

Bilderbeck, Ludwig Benedict Franz von (1764 ?-1856 ?).

Français.

Masculin.

Maréchal de la cour et conseiller intime de législation deNassau-Saarbrück. - Poète, romancier et auteur dramatique. - Traducteur.

Augustine, comédie en trois actes et en prose, par MM. Pain et Bilderbeck ; créée sur Théâtre de l'Impératrice le 15 janvier 1806.

Bins de Saint-Victor, Jacques.

Voir Saint-Victor, Jacques-Maximilien Benjamin Bins de (1772-1858).

Bizet (17..-1842).

Français.

Masculin.

Littérateur. - Auteur de romans et vaudevilles.

Les Boîtes, ou la Conspiration des mouchoirs, divertissement-vaudeville en un acte, du C. Bizet. créée sur le Théâtre de la Cité le 19 fructidor an 4 [5 septembre 1796].

La Caserne ou le Départ de la première Réquisition, bluette patriotique, en un acte, en prose, mêlée de vaudevilles, par Vallienne et Bizet, créée sur le Variétés du Palais le 1er octobre 1793.

Le Débutant, vaudeville en un acte, par M. Bizet, créé sur le Théâtre des Troubadours le 1er prairial an 8 (21 mai 1800).

Les Diableries ou Gilles hermite, hilarodie en trois actes, à grand spectacle mêlée de pantomimes, danses et travestissement ; précédée du Comité de Lucifer, prologue en un acte, d’Hector Chaussier et Bizet, créée sur le Théâtre de l’Ambigu-Comique le 7 pluviôse an 5 [26 janvier 1797].

Gilles tout seul, vaudeville en un acte, des citoyens Bizet et Simonot, créé sur le Théâtre d'Émulation / Théâtre de la Gaîté le 22 Ventôse an 7 [12 mars 1799].

Blache, Jean-Baptiste (1765-1834).

Français.

Masculin.

Maître de ballet. - Danseur au grand théâtre de Bordeaux, puis maître de ballet en 1792. - Chorégraphe au Théâtre de la Porte-Saint-Martin (1805-1824) et à l'Opéra de Paris (1824-1830). - Père de François-Alexis Blache, dit Blache fils.

Figaro, ou la Précaution inutile, ballet-pantomime en 3 actes, de Duport et Blache (chorégraphes), créé sur la scène de l’Académie impériale de Musique le 30 mai 1806.

Blanchard, Pierre (1772-1856).

Surnommé Platon ou Félix.

Français.

Masculin.

Auteur.

Les bons Enfans, ou la Cabane dans les bois : pièce en trois actes et en prose, et mêlée de chants, créée sur le Théâtre des jeunes artistes le 11 Nivôse an 7 [31 décembre 1798].

Marcel, ou le jeune Français, comédie en 2 actes, mêlée de chants, de Pierre Blanchard, créée sur le Théâtre des jeunes artistes le 30 Ventôse an 7 [20 mars 1799].

Blanchard de la Musse, François Gabriel Ursin (1752-1837).

Français.

Masculin.

Homme de loi. – Écrivain.

Hommage rendu à Talma, le 26 octobre 1813, sur le grand théâtre de Nantes, par M. Blanchard de la Musse.

Blondin.

Personnage non identifié.

Le Carnaval ou la Folle soirée, comédie en un acte, par M. Blondin, créée sur le Théâtre de la Porte Saint-Martin le 28 nivôse an 12 [19 janvier].

Bohaire-Dutheil, N. de (1755?-1825).

Français.

Masculin.

Auteur dramatique et poète. - A été avocat.

Jésus-Christ, ou la véritable Religion, tragédie en cinq actes, en vers, par M. de Bohaire, Tragédie non représentée (Théâtre de la Nation), publiée chez la Ve. Duchesne, 1792.

Boirie, Eugène Cantiran de (1785-1837).

Français.

Masculin.

Auteur dramatique, librettiste. - Régisseur au théâtre de l'Odéon (1807) puis au théâtre de la Porte Saint-Martin (1822).

La Bataille de Pultawa, mélodrame historique en trois actes, par MM. Boirie et Frédéric, musique d’Alexandre Piccini, ballet de M. Richard, créé sur le Théâtre de l’Ambigu le 1er Septembre 1808.

Confidence pour confidence, comédie en un acte, en prose, de MM. Boirie et Maxime de Redon, créée sur le Théâtre de l’Odéon, Théâtre de l’Impératrice le 31 janvier 1811.

L’Homme de la Forêt Noire, mélodrame en trois actes, à grand spectacle, de MM. Boirie et Frédéric, musique de M. Lanusse, divertissement de M. Hullin, créé sur le Théâtre de la Gaîté le 16 mars 1809.

Jean Sans Peur, duc de Bourgogne, ou le Pont de Montereau, mélodrame en trois actes, de MM. Boirie et Léopold [Chandezon], créé sur le Théâtre de la Porte Saint-Martin le 9 décembre 1815.

La Jeunesse du grand Frédéric, mélodrame en trois actes et en prose, de MM. Boirie et Lemaire, musique de M. Le Blanc, ballets de M. Hullin, créé sur le Théâtre de la Gaieté le 17 octobre 1809.

Le Maréchal de Luxembourg, mélodrame en trois actes, de MM. Frédéric et Boirie, musique de M. Lanusse, ballet de M. Hullin, créé sur le Théâtre de la Gaîté le 26 septembre 1812.

La Marquise de Gange, ou les Trois Frères, mélodrame historique en 3 actes et en prose, de MM. Boirie et Léopold Chandezon, musique de M. Uell, ballet de M. Hullin, créé sur le Théâtre de la Gaieté le 18 novembre 1815.

Bonel, P. G. A. (17..-18..).

Français.

Masculin.

Librettiste et auteur dramatique.

L'Auberge de Calais, comédie en un acte, en prose ; par les C. d'Orvigny, Georges Duval et Bonel. créée sur le Théâtre Français, rue de Louvois le 28 frimaire an 10 (17 décembre 1801).

Bizarre, ou C’n’est pas l’Pérou, bizarrerie en un acte, ornée de combats, danses, jeux, marches et tout ce que l’on voudra, par MM. Bonel, P. Villiers et Jore fils, créée sur le Théâtre de la Gaîté le 15 vendémiaire an 11 [7 octobre 1802].

Canard et Canardin. facétie-vaudeville en un acte, de MM. Bonel et Jorre fils, créée sur le Théâtre de la Porte Saint-Martin le 7 nivôse an 12 [29 décembre 1803].

L’ Eau anti-scorbutique, vaudeville, par MM. Belin et Bonel, créé sur le Théâtre des Troubadours le 7 fructidor an 8 [25 août 1800].

Eustache dégourdi, ou le Malin de Landernau, de MM. Bonel et Jore fils, créée sur le Théâtre de la Gaîté le 5 brumaire an 12 [28 octobre 1803].

[La BNF possède un manuscrit de la musique de la pièce pour la représentation du 28 octobre 1803.]

La Guinguette, ou les Réjouissances pour la Paix ; comédie en un acte, en vaudevilles, de P.-J.-A. Bonel et P. Villiers, créée sur le Théâtre Montansier le 29 pluviôse an 9 [18 février 1801], reprise le 4 février 1806.

[Le Catalogue général des œuvres dramatiques et lyriques de la Société des auteurs et compositeurs dramatiques (Paris, 1863), p. 179, signale deux Intrigant démasqué : une comédie en 2 actes, de Corsange, et un vaudeville en 1 acte, de Bonel.]

Bonnefoy de Bouyon, Louis (1748-1797).

Français.

Masculin.

Abbé. - Avocat au Parlement. - Député du clergé aux États généraux pour la sénéchaussée de Riom. - Membre du Comité de la mendicité.

La Couronne de fleurs, compliment d’ouverture du Théâtre Italien, de Louis-Abel Beffroy de Reigny (le Cousin Jacques) et l’abbé François Lambert Bonnefoy de Bouyon, créé sur le Théâtre Italien le 20 avril 1789.

Bonnet

L'intrigant démasqué, comédie, par le citoyen Bonnet, créé sur le Théâtre des Jeunes Artistes le 22 nivôse an 8 [12 janvier 1800].

[Le Catalogue général des œuvres dramatiques et lyriques de la Société des auteurs et compositeurs dramatiques (Paris, 1863), p. 179, signale deux Intrigant démasqué : une comédie en 2 actes, de Corsange, et un vaudeville en 1 acte, de Bonel.]

Bonnin (17..-18..).

Français.

Masculin.

Auteur dramatique.

Deux et deux font quatre, ou le Savetier de Chartres, vaudeville en un acte, des citoyens Bonnin, C. G... (Charles Louis Cadet de Gassicourt, 1769-1821 ?) et D. T... (François-Denis Domillier de Thésigny (1760 ?-1825 ?), créé sur le Théâtre des Troubadours le 29 nivôse an VIII (19 janvier 1800).

Boquay.

L'intérieur de la maison ou les Epoux raisonnables, comédie en trois actes & en prose ; par Boquay, créée sur le Théâtre du Marais le 24 avril 1793.

Bosquier-Gavaudan (1776-1843).

Français.

Masculin.

Pseudonyme de Gavaudan, Jean, Fulchran, Sébastien Bousquier. - Acteur de théâtre. - Chanteur. - Il fit sa carrière au Théâtre des Variétés (1802 ?-1835).

Les Bretteurs, comédie en un acte, mêlée de couplets, de M. Bosquier-Gavaudan, créée sur le Théâtre des Variétés le 22 décembre 1809.

Cadet Roussel chez Achmet, folie en un acte, avec une cérémonie turque, de Bosquier-Gavaudan, créée sur le Théâtre Montansier le 3 ventôse an 12 [23 février 1804].

Claudinet, ou le Dernier venu engraine, comédie en un acte et en prose, par M. Bosquier-Gavaudan, créée sur le Théâtre des Variétés-Panorama le 21 avril 1808.

Le Diable en vacances, opéra féerie et comique en un acte, de MM. Désaugier et Bosquier-Gavaudan, musique de M. Pierre Gaveaux ; créé sur le Théâtre Montansier le 27 pluviose an 13 [16 février 1805].

Monbars l’exterminateur, mélodrame, d’Aubertin et de Bosquier-Gavaudan, musique de Piccinni, ballets de Hus, créé sur le Théâtre de la Porte Saint-Martin le 1er mai 1807.

Monsieur Desortolans, ou le Foyer d'un théâtre, vaudeville en un acte de Chazet et … [Bosquier-Gavaudan], créé sur le Théâtre des Variétés-Panorama. le 16 novembre 1807.

Bouilly, Jean-Nicolas (1763-1842).

Français.

Masculin.

[Librettiste, auteur dramatique. - Publia également des romans et des contes.]

L'Abbé de l'Epée, fait historique en 5 actes, en prose ; par le cit. Bouilly. Première représentation le 23 frimaire an 8 (14 décembre 1799) au Théâtre Français de la République. Publié chez André, an 8.

Agnès Sorel, comédie vaudeville en trois actes, de MM. Bouilly et Dupaty, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 19 avril 1806.

La Belle au Bois dormant, comédie féerie, vaudeville en deux actes, par MM. Bouilly et Dumersan ; créée sur le Théâtre du Vaudeville le 20 février 1811.

Berquin, ou l'Ami des enfans, comédie en un acte, avec des vaudevilles, de MM. Bouilly et Pain, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 16 frimaire an 10 (7 décembre 1801).

Cimarosa, opéra comique en deux actes, paroles de M. Bouilly, musique de M. Nicolo ; créé sur le Théâtre de l'Opéra-Comique le 28 juin 1808.

Le Désastre de Lisbonne ; drame héroïque en trois actes, en prose, mêlé de danse et pantomime, de M. Bouilly, musique d’Alexandre Piccini, ballets de M. Aumer, créé sur le Théâtre de la Porte St-Martin le 1er frimaire an 13 [24 novembre 1804].

Les deux Journées, opéra en 3 actes ; par les cit. Bouilly (livret) et Cherubini (musique), créé sur le Théâtre Feydeau le 26 nivôse an 8 [16 janvier 1800].

La Famille Américaine, comédie en un acte, en prose, mêlée de chants ; par le C. Bouilly, musique du C. d'Aleyrac. créé sur la scène de l’Opéra-comique National, ci-devant Théâtre italien le 1er ventôse an 4 [20 février 1796].

Fanchon la Vielleuse, comédie en trois actes, mêlée de vaudevilles, par MM. Pain et Bouilly, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 28 nivôse an XI (18 janvier 1803).

Florian, comédie en un acte et en prose, mêlée de vaudevilles, par MM. Bouilly et Joseph Pain, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 27 frimaire an IX (18 décembre 1800).

[Date incertaine.]

Les Français dans le Tyrol, fait historique, en un acte et en prose, par M. Bouilly, créé sur le Théâtre Français le 1er février 1806.

Françoise de Foix, opéra, paroles de MM. Bouilly et Dupaty, musique de M. Berton, créé sur le Théâtre de l'Opéra-Comique le 29 janvier 1809.

Haine aux Femmes, ou il ne faut jurer de rien, comédie en un acte mêlée de vaudevilles, de M. Bouilly, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 23 février 1808.

Héléna, opéra comique en trois actes des cit. Bouilli (paroles) et Méhul (musique), créé sur le Théâtre de l'Opéra Comique, rue Favart le 10 ventôse an 11 (1er mars 1803).

[Nicole Wild, David Charlton, Théâtre de l'Opéra-Comique Paris: répertoire 1762-1972, p. 275 ajoutent à Bouilly le nom de Révéroni de Saint-Cyr pour l’écriture du livret.]

L'Intrigue aux Fenêtres, opéra bouffon en un acte, paroles de MM. Bouilly et Dupaty, musique de M. Nicolo ; créé sur le Théâtre de l'Opéra Comique le 6 ventose an 13 (25 février 1805).

Les Irlandais-unis, drame historique en 2 actes; de L.-N. Bouilly; créé sur le Théâtre Cité Variétés, et de la Pantomime nationale le 4 Pluviôse an 7 [23 janvier 1799].

Jean-Jacques Rousseau à ses derniers moments, trait historique en un acte et en prose, par M. Bouilly, créé sur le Théâtre Italien le 31 décembre 1790.

Le jeune Henri, opéra-comique en deux actes, paroles de M. Bouilly, musique de Méhul, créé sur le Théâtre de la rue Favart, ci-devant Théâtre italien le 12 floréal an 5 [1er mai 1797].

Léonore, ou l'Amour conjugal, opéra en deux actes et en prose, par les Cs Bouilly (livret) et Gaveaux (musique), créé sur le Théâtre de la rue Feydeau le 1er Ventôse an 6 [19 février 1798].

Madame de Sévigné, comédie en trois actes et en prose, par M. Bouilly ; créée sur le Théâtre Français le 17 prairial an 13 [6 juin 1805].

La Manie des romans, vaudeville en deux actes, de MM. Bouilly et Dupaty, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 22 novembre 1813.

La Mort de Turenne, pièce historique et militaire, à grand spectacle, en 3 actes, mêlée de pantomimes, combats et évolutions. Par J. B. Bouilly et J. G. N. Cuvelier. créée sur le Théâtre de la Cité le 29 prairial, an 5 [11 juin 1797].

[La première édition de 1802 indique aussi le nom des compositeurs : Musique arrangée par Navoigille et Baneux.]

Boullault, Mathurin-Joseph ((17...-18...)

Français.

Masculin.

Auteur dramatique – Ministre d’Etat.

L'Acteur dans son ménage, tableau anecdotique, mêlé de vaudevilles , par M. Jh. Boullault ; représenté, pour la première fois, sur le théâtre de l'Ambigu comique, le sixième jour complémentaire an 7. A Paris, chez le libraire du théâtre du Vaudeville, an 8.

[Il y a un doute sur la date exacte de la première, la base César la datant du 21 septembre 1799, soit le 4e jour complémentaire.]

Bélisaire, ou le Grand Homme et le Malheur, mélodrame en trois actes et en prose, par Boullault, musique de Saint-Amans, ballets de M. Aumer, créé sur le Théâtre de la Porte Saint-Martin le 1er frimaire an 11 (22 novembre 1802).

Les Brigands de Vendée, opéra-vaudeville, en un acte, mêlé de combats et d'incendie, par le C. Boullault, créé sur le Variétés amusantes boulevard du Temple le 3 octobre 1793).

Bourgueil, N. (1763-1802).

Français.

Masculin.

Auteur dramatique.

Arlequin, incombustible, ou l'Onguent pour la Brûlure, vaudeville, de MM. Bourgueuil et Dieu-la-Foi créé sur le Théâtre du Vaudeville le 26 thermidor an 7 (13 août 1799).

Bagatelle, ou le Bilboquet, vaudeville, de MM. Barré, Radet et Bourgueil, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 9 thermidor an 8 (28 juillet 1800).

La Fin du Monde, ou la Comète, vaudeville en un acte, par Barré, Radet, Desfontaines, Duant, Bourgueil & Desfougerais, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 5 pluviôse an 6 (24 janvier 1798).

Gessner, comédie anecdotique mêlée de vaudevilles en 2 actes, par les cit. Radet, Barré, Desfontaines et Bourgueil, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 11 prairial an 8 [31 mai 1800].

La Girouette de S. Cloud, impromptu en un acte, en prose, mêlé de vaudevilles ; par les cit. Barré, Radet, Desfontaines, Dupaty, Bourgueil et Maurice, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 23 Brumaire an 8 [14 novembre 1799].

Monsieur Guillaume, ou le Voyageur inconnu, comédie en un acte et en prose, mêlée de vaudevilles, par les citoyens Radet, Barré, Bourgueil et Desfontaines. créé sur le Théâtre du Vaudeville le 12 pluviôse an 8 (1er février 1800).

Le Mur mitoyen, ou le Divorce manqué, comédie-vaudevilles, en un acte, de Barré et Bourgueil, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 3 ventôse an 4 [22 février 1796].

Bourguignon, Frédéric (1785-1825).

Français.

Masculin.

D’abord vaudevilliste, puis magistrat.

J. B. Rousseau, ou le Retour à la piété filiale, vaudeville en 1 acte d’Eugène [de Clonard] et F. Bourguignon, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 6 ventôse an 11 [25 février 1803].

Boursault-Malherbe, Jean-François (1752-1842).

Français.

Masculin.

Auteur dramatique, comédien et directeur de théâtre. - Député à la Convention (1793) puis député du Vaucluse au Conseil des Cinq Cents.

Aurore, ou la Fille de l’Enfer, comédie en trois actes, imitée de l’allemand du comte de Saaüden (Soden), 26 février 1807.

[C’est la France littéraire, tome 11, de Jean-Marie Quérard, Paris, 1854 (tome consacré aux « écrivains pseudonymes et autres mystificateurs de la littérature française »), p. 63, qui cite cette pièce parmi les pièces « traduites ou imitées des langues étrangères, par Boursault seul ou en société ».]

Boutard Dominique.

Utilise le pseudonyme Honoré.

La Femme en parachûte, vaudeville en un acte. des citoyens Honoré et Montbel, créé sur le Théâtre Montansier-Variétés le 22 brumaire an 8 (13 novembre 1799).

L'Heureux choix, ou les Epoux dotés, vaudeville en un acte, des CC. Fonteny et Boutard, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 7 thermidor an 10 [26 juillet 1802].

Boutet, Noël-Barthélémy.

Français.

Masculin.

Fils de Jacques Boutet de Monvel.

Junius, ou le Proscrit, tragédie en cinq actes, en vers, de Noël-Barthélémy Boutet (fils de Monvel). créé sur le Théâtre de la République, rue de la Loi le 14 germinal an 5 [3 avril 1797].

Boutet de Monvel, Jacques-Marie (1745-1812).

Français.

Masculin.

Acteur et auteur dramatique. - Sociétaire de la Comédie française.

Agnès & Olivier, comédie lyrique en trois actes, & en prose, parole de M. Monvel, musique de M. d'Aleyrac, créé sur le Théâtre Italien le10 octobre 1791.

Ambroise, ou voilà ma journée, comédie en deux actes, en prose, mêlée d'ariettes, paroles de Monvel, musique de d'Aleyrac, créée sur le Théâtre lyrique national, ci-devant théâtre Italien le 12 janvier 1793.

Le Chêne patriotique ou la Matinée du 14 juillet, comédie en deux actes et en prose mêlée d’ariettes, de M. Monvel, musique de M. d’Aleyrac, créée sur le Théâtre Italien le 10 juillet 1790.

Christophe Morin, ou Que je suis fâché d'être riche, folie-vaudeville en un acte ; par onze auteurs, créé sur le Théâtre des Troubadours le 18 vendémiaire an 8 [10 octobre 1799].

[Liste des auteurs : Dupaty, Luce, Salverte, Coriolis, Creuzé, Gassicourt, Légouvé, Monvel, Longpérier, Chazet, Léger et Mautort.]

Le Deuil prématuré, comédie en un acte et en prose ; par M. Monvel, créée sur le Théâtre de la République, rue de Richelieu le 17 mai 1793.

Le Général suédois, opéra-comique, de M. Monvel (ou Favart ?), musique de M. Della Maria (ou Tarchi ?), créé sur le Théâtre Favart le 4 prairial an VII (23 mai 1799)

[Le couple d’auteurs le plus vraisemblable : Monvel et Della Maria.]

La Jeunesse du Duc de Richelieu, ou le Lovelace Français, comédie en prose et en 5 actes ; par les CC. Alex. Duval et Monvel. créée sur le Théâtre de la République le 6 nivôse an 5 (26 décembre 1796).

Mathilde, drame en 5 actes, en prose, par Boutet de Monvel, créé sur le Théâtre Français de la République le 9 Messidor an 7 [27 juin 1799].

Monsieur de Bièvre, ou l'Abus de l'esprit, calembourg en un acte et en vaudeville ; Par les C.ens C...., créé sur le Théâtre des Troubadours le 7 prairial An 7 [26 mai 1799].

[Les auteurs sont nombreux : Dupaty, Luce, Salverte, Coriolis, Creuzé, Gassicourt, Legouvé, Monvel fils, Longperrier, Alexandre et Chazet.]

Boutillier, Maximilien-Jean (1745-1811).

[Nom qui prend plusieurs formes selon les sources : Bouthilier, Bouthillier, Boutillier.]

Français.

masculin.

Auteur dramatique et librettiste.

Adele & Didier, comédie en un acte, mêlée d'ariettes ; paroles de M. Boutillier, musique de M. Deshayes, représentée pour la première fois sur le Théâtre Italien le 5 novembre 1790.

Alix de Beaucaire, drame lyrique en trois actes, par M. Bouthillier, musique de M. Rigel, créé sur le Théâtre de Mlle. Montansier le 10 novembre 1791.

L'Avare et son Compère, comédie en un acte, en prose, mêlée de vaudevilles, de Bouthillier, créée sur le Théâtre des Troubadours le 13 brumaire an 9 (4 novembre 1800).

Jocrisse, ou la poule aux œufs d'or, comédie en vaudevilles, de MM. Leger & Bouthilliers, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 17 juin 1792.

Boyer, Michel.

Auteur dramatique.

Le Bienfait récompensé, comédie en un acte et en prose, par le citoyen Boyer, créée sur le Théâtre national des Arts, au Cirque du jardin de la Révolution le 21 vendémiaire an 3 [31 janvier 1792].

Brazier, Nicolas (1783-1838).

A utilisé le pseudonyme Édouard pour Et voilà..., prologue en un acte mêlé de couplets de la pantomime Donna Bella de Hullin.

Français.

Masculin.

Vaudevilliste.

L’auberge allemande, prologue en vaudevilles de l’Enfant et le Grenadier, par MM. Villiers et Brazier, créé sur la scène de la Salle des Jeux Gymniques le 20 octobre 1810.

Berghem et Van Ostade, ou les deux Peintres hollandais, vaudeville en un acte, de MM. Brazier, Dolivet et Jules, créé sur le Théâtre des Variétés le 25 avril 1812.

[Jules serait le pseudonyme de Jules Vincent, ou celui de Jean-Toussaint Merle.]

La Bonne Femme, ou les Prisonniers de guerre, vaudeville en un acte, par MM. Dubois et Brazier, créé sur le Théâtre de la Gaîté le 6 décembre 1815.

Le Bouquet des Poissardes, divertissement en un acte mêlé de chant et de danse, de MM. Brazier et Dubois, créé sur le Théâtre de la Gaîté le 23 août 1815.

La Bouquetière angloise, comédie-anecdote en un acte, mêlée de vaudevilles, de M. Brazier, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 11 mai 1815.

Le ci-devant Jeune Homme, vaudeville en un acte et en prose, de MM. Merle et Brazier, créé sur le Théâtre des Variétés le 28 mai 1812.

La Corbeille d'oranges, ou le Page de Schœnbrunn, vaudeville, de MM. Merle et Brazier, créé sur le Théâtre des Variétés le 3 juin 1812.

La Fête de Perrault, ou l’Horoscope des Cendrillons, comédie en un acte, mêlée de couplets, par M. Brazier, créée sur le Théâtre de la Gaîté le 18 décembre 1810 (ou le 10 ?).

L’Ile de l’Espérance, ou le Songe réalisé, pièce allégorique en un acte mêlée de vaudevilles, à l’occasion de la paix générale, par MM. Désaugiers, Gentil en société avec Brazier, créée sur le Théâtre des Variétés le 6 juin 1814.

[Un bon nombre de bibliographies ne signalent pas Brazier comme auteur de la pièce.]

Ils sont sauvés, ou les Mineurs de Beaujonc, fait historique en deux actes et en vaudevilles, de Rougemont, Brazier et Merle, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 4 avril 1812.

Je fais mes farces, folie en un acte, mêlée de vaudevilles, Par MM. Désaugiers, Gentil et Brazier, créée sur le Théâtre des Variétés le 4 février 1815.

Jean qui pleure et Jean qui rit, ou les deux Voisins, comédie en un acte mêlée de vaudevilles, par MM. Sewrin et Brazier, créée sur le Théâtre des Variétés le 17 juillet 1815.

La Jeunesse de Henri IV , ou la Chaumière béarnaise, comédie en un acte, mêlée de couplets, par MM. Brazier, Merle et Ourry, créée sur le Théâtre des Variétés le 24 août 1814.

Maître André et Poinsinet ou le Perruquier poète, comédie-anecdote en un acte et en vaudevilles, de Dumersan et Brasier, créée sur le Théâtre Montansier le 16 pluviôse an 13 [5 février 1805].

Le Mariage de Charles Collé, ou la Tête à perruque, vaudeville, de MM. Gouffé, Brazier et Simonnin, créé sur le Théâtre des Variétés le 18 octobre 1809.

Le Marquis de Carabas, ou le Chat botté, folie-féerie en 2 actes à grand spectacle, mêlée de couplets, de MM. Brazier et Simonnin, créée sur le Théâtre de la Gaîté le 9 mai 1811.

Le Misanthrope en prose, à-propos en un acte et en vaudeville, par M. Brazier, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 24 mars 1814.

Monsieur Courte-Vue, ou l'Astrologue, pièce en un acte, mêlée de couplets, de Brazier et Simonnin ; créée sur le Théâtre de la Gaîté le 12 février 1811.

Monsieur Croque-Mitaine, ou le Don Quichotte de Noisy-le-Sec, extravagance en un acte et en vaudevilles, avec un prologue, de MM. Désaugiers, Brazier et Merle, créée sur le Théâtre des Variétés le 1er avril 1813.

La Chaumière au pied des Alpes, prologue ajouté au Passage du Mont Saint-Bernard, de Théodore [Maillard] et B*** [Brazier], créé sur le Théâtre des Jeux Gymniques, ci-devant Porte Saint-Martin le le 24 mai 1810.

Bret, Antoine (1717-1792).

Dans Gallica, la brochure de la pièce est datée de 1778.

Français.

Masculin.

Avocat à Dijon. - Littérateur.

Les deux Julies, ou le Père crédule, comédie-farce en trois actes, en vers, d’Antoine Bret, créée sur le Théâtre de la Porte Saint-Martin le 7 ventose an 12 [27 février 1804].

Brifaut, Charles (1781-1857).

Français.

Masculin.

Poète, auteur dramatique, librettiste. - Membre de l'Académie française (élu en 1826).

Jeanne Gray, tragédie en cinq actes et en vers, par M. Charles Brifaut, créée sur le Théâtre Français le 28 février1815.

Brignoles, Antoine.

Pseudonyme utilisé par Joseph Aude (voir ce nom).

Briois, dit de Belle-Roche (17..-18..).

Français.

Masculin.

La Mort de Barra, ou Une journée de la Vendée. Drame historique en 1 acte. Par la c. Briois. créé sur le Théâtre de la République le 15 Floréal an 2 [ 4 mai 1794].

Brousse-Desfaucherets, Jean-Louis (1742-1808).

Français.

Masculin.

Auteur dramatique. - Fut membre du Directoire du département de la Seine (en 1791), administrateur des hospices puis censeur au Ministère de la police. - Fut chargé d'inventorier les papiers de la Bastille.

Arioste gouverneur, ou le triomphe du Génie, en un acte ; par les cit. Desfaucherets et Roger, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 24 ventôse an 8 (15 mars 1800).

L'Astronome, opéra en 2 actes, par les Cs Desfaucherets et Lebrun, créé sur le Théâtre de la rue Feydeau le 1er Frimaire an 7 (21 novembre 1798).

[Livret de Brousse-Desfaucherets, musique de Lois-Sébastien Lebrun.]

Les Dangers de la présomption, comédie en 5 actes, en vers, par le C. Desfaucherets, créée sur le Théâtre de la rue Feydeau le 28 pluviôse an 6 [16 février 1798].

Brunet.

Acteur.

Le Bureau des renseignements, fantaisie dont l’auteur pourrait bien être l’acteur comique Brunet, créée sur le Théâtre Montansier le 6 mars 1806.


 

Buant.

Voir Duant (nom incertain, qui varie selon les sources).

Buhant, Joseph Michel Pascal.

Auteur.

Gilles aéronaute, ou l'Amérique n'est pas loin, comédie-parade en un acte mêlée de vaudevilles, par les C. Armand-Gouffé, Buhan et Desfougerais, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 6 Thermidor an 7 [24 juillet 1799].

Il faut un état, ou la Revue de l'An 6, proverbe en un acte, en prose et en vaudeville, par les Cs Leger, Chazet et Buhan, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 1er jour complémentaire de l'an 6 [17 septembre 1798].

Bulle.

Français.

Masculin.

La Feinte jardinière, opéra-bouffe, de M. Bulle, parodiée sur la musique d’Anfossi, créée sur le Théâtre de Monsieur le 5 février1789..

Bursay (1738-1807).

Français.

Masculin.

A traduit de l'allemand en français. - Auteur dramatique et comédien.

L’Enseigne, ou le jeune Militaire, pièce en 3 actes, imitée de l'allemand (Kotzebue ou Schroeder) de L. Bursay, créée sur le Théâtre Cité Variétés, et de la pantomime nationale le 19 Germinal an 7 [8 avril 1799].

[Pièce imitée de Kotzebue ou de F. L. Schroder, dont on ne sait trop si c’est un drame ou une comédie.]

Misantropie et Repentir, drame en 5 actes et en prose de Kotzebue, traduit en français par Bursay, avec des modifications de Mlle Molé, créé sur le Théâtre de l'Odéon le 7 nivôse an 7 [27 décembre 1799].

Cadet de Gassicourt, Charles-Louis (1769-1821).

Français.

Masculin.

Avocat, puis pharmacien. - Docteur ès sciences (1812). - Secrétaire du Conseil de salubrité et de la section pharmacie de l'Académie de médecine. - Fils de Louis-Claude Cadet de Gassicourt (1731-1799).

Christophe Morin, ou Que je suis fâché d'être riche, folie-vaudeville en un acte ; par onze auteurs, créé sur le Théâtre des Troubadours le 18 vendémiaire an 8 [10 octobre 1799].

[Liste des auteurs : Dupaty, Luce, Salverte, Coriolis, Creuzé, Gassicourt, Légouvé, Monvel, Longpérier, Chazet, Léger et Mautort.]

Deux et deux font quatre, ou le Savetier de Chartres, vaudeville en un acte, des citoyens Bonnin, C. G... (Charles Louis Cadet de Gassicourt, 1769-1821 ?) et D. T... (François-Denis Domillier de Thésigny (1760 ?-1825 ?), créé sur le Théâtre des Troubadours le 29 nivôse an VIII (19 janvier 1800).

[L’identification de C. G... à Charles Louis Cadet de Gassicourt est une simple hypothèse.]

Le Faucon, comédie en un acte & en vaudevilles ; par M. J. B. Radet, créée sur le Théâtre du Vaudeville, 2 vendémiaire an 2 [23 novembre 1793].

Finot, ou l’Ancien portier de Monsieur de Bièvre, proverbe archi-bête en un acte, par les Citoyens Chazet et Gassicourt, créé sur le Théâtre Montansier-Variétés le 28 ventôse an 8 [19 mars 1800].

Monsieur de Bièvre, ou l'Abus de l'esprit, calembourg en un acte et en vaudeville ; Par les C.ens C...., créé sur le Théâtre des Troubadours le 7 prairial An 7 [26 mai 1799].

[Les auteurs sont nombreux : Dupaty, Luce, Salverte, Coriolis, Creuzé, Gassicourt, Legouvé, Monvel fils, Longperrier, Alexandre et Chazet.]

Caigniez, Louis Charles (1762-1842).

Français.

Masculin.

Auteur dramatique et librettiste. - Écrivit surtout des mélodrames. - Avocat.

La Belle-mère, ou les deux Orphelins, mélodrame en trois actes, de MM. Caignez et Fontenay, musique de MM. Alexandre Piccini et Quaisain, ballet de M. Richard, créé sur le Théâtre de l’Ambigu Comique le 10 novembre 1808.

Le Dîner des Bossus, comédie-folie en un acte, par le citoyen Caigniez, créée sur le Théâtre de la Gaîté le 5 Thermidor an 7 [23 juillet 1799].

L'Enfant de l'amour, mélodrame en 3 actes, imité de l'allemand de Kotzebue, par M. Caigniez, musique de M. Lanusse, ballets de M. Millot, créé sur le Théâtre de l'Ambigu Comique le 25 septembre 1813.

Le Faux Alexis, ou le Mariage par vengeance, mélodrame en trois actes de M. Caigniez, musique de MM. Quaisain et Darondeau, ballet de M. Richard ; créé sur le Théâtre de l'Ambigu-Comique le 8 mai 1807.

La Fille adoptive, ou les Deux mères, mélodrame en quatre actes de M. Caigniez, musique de M. Girardin Lacour, ballet de M. Hullin ; créé sur le Théâtre de la Gaieté le 3 mai 1810.

La Forêt enchantée, mélodrame-féerie en trois actes mêlés de chants, danses et combats, par les citoyens Caigniez (paroles), Leblanc (musique) et Richard (ballets), créé sur le Théâtre de la Gaîté le 24 floréal an 8 [14 mai 1800].

Henriette et Adhémar, ou la Bataille de Fontenoy, mélodrame en trois actes et en prose, de MM. Caigniez et Bernhard, musique de M. Gérardin-Lacour, ballet de M. Millot ; créé sur le Théâtre de l'Ambigu-Comique le 25 septembre 1810.

Jean de Calais, mélodrame en trois actes, de M. Caigniez, musique de M. Quaisain, ballet de M. Millot, créé sur le Théâtre de l’Ambigu Comique le 4 janvier 1810.

Le Juif errant, mélodrame en trois actes, de M. Caignez, musique de M. Alexandre, ballets de M. Hullin ; créé sur le Théâtre de la Gaîté le 7 janvier 1812.

Cailhava d’Estandoux, Jean-François (1730-1813).

Français.

Masculin.

Auteur dramatique, auteur de ballets, de parades burlesques, de livrets d'opéra et de comédies. - Membre de l'Académie française (élu en 1803).

Athènes pacifiée, comédie en trois actes et en prose, tirée des onze pièces d'Aristophane ; par Cailhava, non représentée.

Le Dépit amoureux, comédie en cinq actes et en vers, de Molière, retouchée par M. Cailhava. créée sur le Théâtre Français, rue de Louvois le 23 floréal an 11 [13 mai 1803].

Les Ménechmes grecs, comédie en prose et en 4 actes, précédée d'un prologue, par Jean-François Cailhava. avec un air de Mlle Candeille, créée sur le Théâtre du Palais Royal le 13 janvier 1791.

Camel, Jean-Baptiste-Louis (17..-18..).

Français.

Masculin.

Acteur et auteur dramatique.

Le Château d'Eau du Boulevard, impromptu en un acte, de Jean-Baptiste-Louis Camel, créé sur le Théâtre de la Gaîté le 16 août 1811.

Camaille-Saint-Aubin, Nicolas (1770-1832).

Français.

Masculin.

Auteur dramatique. - Directeur de théâtre.

L'Ami du Peuple ou les Intrigans démasqués, comédie en trois actes, en vers par le citoyen Camaille-Saint-Aubin, créée sur le Théâtre du Palais-Variétés le 6 septembre 1793 (l'an deux de la République).

Les Chinois ou Amour et nature, pantomime en 3 actes, ornée de chants, danses, combats, tournois, évolutions, paroles du citoyen Cammaille Saint-Aubin [et Ribié ?], musique du citoyen Banneux, ballets du citoyen Aumer, 19 prairial an 8 [8 juin 1800].

Le Concert de la rue Feydeau, ou la Folie du jour, comédie en 1 acte, en prose, par les citoyens René Périn et Cammaille. créée sur le Théâtre de l’Ambigu-Comique le 15 pluviôse an 3 [3 février 1795].

Le Moine, comédie en 5 actes, de Camaille Saint-Aubin (dit Désiré) et Louis-François Ribié, musique de Froment, créée sur le Théâtre d’Émulation (salle Louvois) le 3 nivôse an 6 [23 décembre 1797].

Campagne, Jean-Victor.

Auteur.

Caton d'Utique, tragédie en 5 actes, en vers, par Jean-Victor Campagne, citoyen françois, &c. Tragédie non représentée, 1794.

Candeille, Julie (1767-1834).

Français.

Féminin.

Compositrice, actrice, chanteuse, instrumentiste, auteur dramatique, romancière. - Fille de Pierre Candeille.

Bathilde, ou le Duo, comédie en un acte & en prose, de Mlle Candeille, créée sur le Théâtre de la République, rue de Richelieu le 18 septembre 1793.

La Bayadère, ou le François à Surate, comédie en 5 actes et en vers par la C. Candeille, créée sur le Théâtre de la République le 6 pluviôse an 3.

Catherine ou la Belle-Fermière, comédie en trois actes et en prose, mêlée de chants, paroles et musique de Julie Candeille, créée sur le Théâtre de la République le 27 novembre 1792.

Le Commissionnaire, fait historique en deux actes, en prose, de Julie Candeille, créé sur le Théâtre de la rue Feydeau, ou des Comédiens françois le 3 frimaire an 3 [23 novembre 1794].

[Date exacte incertaine : les sources varient entre la fin de brumaire et le début de frimaire an 3.]

Ida, ou l’Orpheline de Berlin, comédie en deux actes, mêlée de chants, paroles et musique de Mademoiselle Candeille, créée sur le Théâtre de l'Opéra-Comique le 19 mai 1807.

Louise, ou la Réconciliation, drame en cinq actes, en prose, de Mme Simon Candeille, créé sur le Théâtre de la Gaîté le 28 messidor an 7 [16 juillet 1799] ou sur le Théâtre Français le 14 décembre 1808.

[Une seule pièce ou deux ? Comment relier les deux ?]

Capelle, Pierre (1770-1851).

Français.

Masculin.

Libraire ; libraire-commissionnaire ; auteur. - Natif de Montauban, fils d'un maître ès arts et neveu du libraire montalbanais Charles Crosilhes. Enrôlé à 17 ans dans les Gardes françaises, il aurait participé le 14 juillet 1789 à la prise de la Bastille. De retour à Montauban, travaille à l'imprimerie de Vincent Teulières avant de repartir en 1791 pour Paris, où il s'établit libraire en 1798 au plus tard. Chansonnier, auteur de nombreux vaudevilles, pièces de circonstance et autres ouvrages, dont un Manuel de la typographie française (Paris, 1826). Emprisonné deux mois au Temple en 1800 après avoir publié une vie de Marie-Antoinette. Breveté libraire le 1er oct. 1812. Semble s'être retiré de la librairie en 1813 en faveur de son associé Jacques Renand. Inspecteur de la librairie de 1818 à 1830 ; nommé officiellement le 17 mars 1822 en remplacement de l'inspecteur Michel Loraux. « Dans sa 81e année » lors de son décès (oct. 1851).

Travaille en association avec Jacques Renand à partir de 1802.

Bébée et Jargon, rapsodie en un acte, en prose, mêlée de couplets, imitée de l'Opéra Médée, par MM. Villiers et Capelle, créée sur le Théâtre de Mademoiselle Montansier le 7 germinal [28 mars 1797].

Elle et lui, ou Arlequin Amphitrion, vaudeville en un acte, par MM. Théaulon et Capelle, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 24 mai 1813.

Gascon et Normand, ou les Deux soubrettes, comédie en un acte, mêlée de vaudevilles, par MM. Théaulon et Capelle, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 9 décembre 1815.

Carbon-Flins ou Carbon-Fleins.

Voir Carbon de Flins des Oliviers, Claude-Marie-Louis-Emmanuel (1757-1806).

Carbon de Flins des Oliviers, Claude-Marie-Louis-Emmanuel (1757-1806).

Français.

Masculin.

Littérateur, auteur dramatique.

La Jeune hôtesse, comédie en trois actes, en vers, par le C. Carbon-Fleins, créée sur le Théâtre de la République le 24 décembre 1791.

Le Mari directeur, ou le Déménagement du couvent, comédie en un acte et en vers libres, de M. de Flins, musique de M. Porro, créée sur le Théâtre de la Nation le 25 février 1791.

Carmontelle (1717-1806).

Pseudonyme de Louis Carrogis, peintre, portraitiste, architecte, paysagiste, graveur, dessinateur, comédien, auteur dramatique, metteur en scène et organisateur de fêtes. - On lui doit l'invention des transparents pour lanterne magique et l'agencement du Parc Monceau à Paris. - Travailla pour les ducs d'Orléans et de Chartres.

Masculin.

Français.

L’Abbé de Court-Dîner, comédie de Carmontelle, publiée dans ses Proverbes dramatiques, tome II, p. 67-95 (1768) ; à partir du 11 octobre 1790 au Théâtre des Grands Danseurs. 19 représentations jusqu’au 8 août 1792.

Variante du titre : l’Abbé de Courre-Dîner.

Carrion-Nisas, Marie-Henri-François-Élisabeth de (1767-1842).

Français.

Masculin.

Homme politique, homme de lettres et auteur dramatique. – Fut maire de Montpellier, pendant la Révolution, secrétaire, puis président du Tribunat. – A été militaire sous l'Empire. – Baron de l'Empire. – A aussi traduit de l'italien en français.

Montmorenci, tragédie en 5 actes, en vers ; par le cit. Carrion-Nisas, créée sur le Théâtre de la République le 12 prairial an 8 [1er juin 1800].

Casti, Giovanni Battista (1724-1803).

Italien.

Masculin.

Poète satirique. - Fut protégé par Joseph II et Catherine II de Russie. - Abbé.

La Grotte de Trophonius, opéra héroi-comique, de l’abbé Casti, traduit par Dubuisson ou par Moline, musique de Salieri, créé sur le Théâtre de Monsieur le 15 mars 1790.

Cécile, A. M. (1770 ?-1804).

Français.

Masculin.

Auteur.

Geneviève de Brabant, tragédie en 3 actes, par le C. Cécile, créée sur le Théâtre de l’Odéon le 14 brumaire an VI (4 novembre 1797).

Chalumeau, Marie-François (1741-1818.

Français.

Masculin.

Agronome. - Parcourut l'Europe, tenta diverses expérimentations agronomiques. - Également auteur d'un drame. - Fut procureur-gérant au lycée de Bourges.

L’Adultère, drame en 3 actes, en prose, de M. Chalumeau. A Paris, chez Belin, 1791.

[Pièce non représentée.]

Chambelland, Claude-François (17..-18..).

Français.

Masculin.

Homme de lettres, apologiste de la Royauté.

La Fin de la Ligue, ou Henri IV à la Bataille de Fontaine-Française, comédie en trois actes et en prose, par M. Chambellan, créée sur le Théâtre de l’Odéon le 20 novembre 1815.

Chandezon, Léopold.

Utilise le pseudonyme Léopold.

Français.

Masculin.

Auteur dramatique et librettiste. - Actif entre 1806 et 1844.

Jean Sans Peur, duc de Bourgogne, ou le Pont de Montereau, mélodrame en trois actes, de MM. Boirie et Léopold [Chandezon], créé sur le Théâtre de la Porte Saint-Martin le 9 décembre 1815.

Le Mariage de Clovis, ou le Berceau de la monarchie française, mélodrame en trois actes, de M. Léopold, musique de M. Alexandre, danses de M. Hullin, créé sur le Théâtre de la Gaîté le 16 février 1815.

La Marquise de Gange, ou les Trois Frères, mélodrame historique en 3 actes et en prose, de MM. Boirie et Léopold Chandezon, musique de M. Uell, ballet de M. Hullin, créé sur le Théâtre de la Gaieté le 18 novembre 1815.

Charbonnières, Antoine de (1764-1819).

Connu aussi comme Alexis de Charbonnières.

Français.

Masculin.

Auteur dramatique, poète et essayiste. - Secrétaire général de l'administration centrale du Piémont (1796-1799). - Titulaire de la Croix de Saint-Louis et de la légion d'honneur (16 avril 1807). - Président de la commission des contributions directes (en 1819).

État-civil : Girard du Rozet, Antoine Annet, dit de Charbonnières (du nom du château familial près de Saint-Pourçain dans l'Allier). - Neveu de Delille, Jacques (1738-1813).

L’Indécis, comédie en un acte en vers, par M. de Charbonnières, créé sur le Théâtre Français le 17 novembre 1812.

La Journée d’Austerlitz, ou la Bataille des trois empereurs, drame historique en 2 actes et en vers, par M. de Charbonnières, écrite entre le 25 et le 28 frimaire an 13 [16-19 décembre 1804], non représentée.

La Leçon d'une Femme, opéra comique en un acte, paroles de M. *** (Alexis de Charbonnières), musique de M. *** (Marcel Duret) ; créé sur le Théâtre de l'Opéra-Comique le 6 mai 1815.

Charlemagne, Armand (1753-1838).

Français.

Masculin.

Acteur et homme de lettres. - A été abbé et clerc de procureur.

Le DBF lui attribue plusieurs discours entre 1790 et 1794 et signés "Charlemagne fils", prononcés par Jean-Philippe-Victor Charlemagne d'après Walter et Martin.

L'Adoption Villageoise, ou l'Ecouteur aux portes, comédie en 1 acte, en prose, mêlée de vaudevilles. Par le c. Armand Charlemagne, crée sur la scène du Cité-Variétés le 17 mai 1794. A Paris, chez Cailleau.

L’Agioteur, comédie en un acte et en vers, par le C. Charlemagne. créée sur la scène du Théâtre de la République le 8 brumaire 4 [30 octobre 1796].

Les Descendans du Menteur, comédie en trois actes et en vers, par M. Armand-Charlemagne, créée sur le Théâtre de l'Impératrice le 16 prairial an 13 [5 juin 1805].

Les deux Voyageurs, ou A beau mentir qui vient de loin, comédie en 3 actes et en vers, d’Armand Charlemagne, créée sur le Théâtre de la Cité-Variétés et de la Pantomime Nationale le 8 vendémiaire an 8 [30 septembre 1799].

La Fille à marier, comédie en un acte, en vers, par Armand Charlemagne. créée sur le Théâtre des Variétés du Palais le 22 février 1793).

Le Fou supposé, comédie en un acte et en prose, d’Armand Charlemagne, créé sur le Théâtre de la Gaîté le 22 prairial an 8 [11 juin 1800].

L'Homme de lettres et l'homme d'affaires, comédie en un acte, en vers, par Armand Charlemagne, créée sur le Théâtre de la rue Martin le 14 floréal an 3 [3 mai 1795].

L'Insouciant, comédie en un acte, en vers libres ; par Armand Charlemagne, créée sur le Théâtre des Variétés du Palais le 16 novembre 1792.

La Journée des Dupes, ou l'Envie de Parvenir, comédie en cinq actes et en vers, par M. Armand Charlemagne ; créée sur le Théâtre de l'Odéon le 2 mars 1815.

Monsieur Daube, ou le Disputeur, comédie en un acte et en vers, par M. Armand Charlemagne, créée sur le Théâtre de l'Impératrice le 12 juin 1806.

Monsieur de Crac à Paris, comédie en un acte, en vers libres. Par Armand Charlemagne, créée sur le Théâtre des Variétés du Palais le 31 octobre 1792).

Charles, Allons voir le diable.

Voir Lafortelle Ange-Martial et Moreau de Comagny.

Charles.

Sans doute un pseudonyme, mais de qui  ?

Les Femmes tyrannomanes, ou les Hommes poussés à bout, folie en un acte, par MM. Charles et Dartois, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 7 mars 1815.

Chastenet, Armand-Marc Jacques de (1751-1825).

Voir Puységur, Amand Marc Jacques de Chastenet (1751-1825 ; marquis de)

Châteauneuf, Agricol-Hippolyte de Lapierre de (1765-1842)

Français.

Masculin.

A aussi traduit du grec et de l'anglais en français. - Romancier. - Historien. - Dramaturge

L'Amant timide, ou l'adroite Soubrette, comédie en un acte et en vers, par le C. Châteauneuf, représentée sur le Théâtre du Marais le 19 frimaire an 12 [11 décembre 1803].

Chateauvieux, Armand-François-R.-C.-L (17..-18..).

Français.

Masculin.

Auteur dramatique.

Arlequin auteur et Gilles musicien, folie en un acte et prose, mêlée de vaudevilles, créée sur le Théâtre d'Émulation le 14 Prairial an 7 (2 juin 1799).

La Dame invisible, vaudeville en un acte, de Jardinet, créé sur le Théâtre Montansier-Variétés le 18 germinal an 8 [8 avril 1800].

[Pièce attribuée aussi à Châteauvieux dans le Portefeuille français Pour l'An IX (1801), deuxième année, p. 258-259.]

Le Délire de Jobet, imitation du Délire ; extravagance en un acte, mêlée de vaudevilles, d’Hector Chaussier et de Châteauvieux, créée sur le Théâtre de l'Ambigu Comique le 23 pluviôse an 8 [12 février 1800].

Edouard et Sophie, ou le Tribunal nocturne, pièce en 3 actes. de Châteauvieux et ***, créée sur le Théâtre de la Gaîté le 19 brumaire an 8 [10 novembre 1799].

[Coauteur inconnu, le même que celui de Nono et Ninie.]

Maria, ou la Forêt de Limberg, pantomime en trois actes, à grand spectacle, d’Hector Chaussier, Armand [Overnay ou Croizette], Chateauvieux et Fleureau de Ligny, ballets de Richard, créé sur le Théâtre de l'Ambigu Comique le 8 messidor an 8 [28 juin 1800].

Chatillon.

Le catalogue général de la BNF le connaît comme coauteur de la Maison des fous, seule œuvre dont il est crédité, et ne dit rien de lui.

La Maison des Fous, comédie en un acte, en prose, mêlée de vaudevilles, de Ravrio et Chatillon, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 2 floréal an 9 (22 avril 1801).

Chaussier, Hector (1775 ?-18..).

Français.

Masculin.

Auteur dramatique, vaudevilliste et médecin. - Fils du médecin Chaussier, François (1746-1828). - Fondateur de l’Ami des arts.

Ah ! ah ! c’est inconcevable, drame comique, mêlé de chants, danses, féeries; combats, etc., parodie de C’est le diable, ou la Bohémienne, par Hector Chaussier et Rousseau, créé sur le Théâtre d’Emulation le 16 frimaire an 6 [6 décembre 1797].

Le Concert de la rue Feydeau, ou l'Agrément du jour, vaudeville en un acte, par Hector Chaussier et Martinville. créé sur le Théâtre des Variétés, Maison Égalité le premier ventose an 3 [19 février 1795].

Le Délire de Jobet, imitation du Délire ; extravagance en un acte, mêlée de vaudevilles, d’Hector Chaussier et de Châteauvieux, créée sur le Théâtre de l'Ambigu Comique le 23 pluviôse an 8 [12 février 1800].

Les Diableries ou Gilles hermite, hilarodie en trois actes, à grand spectacle mêlée de pantomimes, danses et travestissement ; précédée du Comité de Lucifer, prologue en un acte, d’Hector Chaussier et Bizet, créée sur le Théâtre de l’Ambigu-Comique le 7 pluviôse an 5 [26 janvier 1797]

L'Egyptien à Paris, par Hector Chaussier et Lafortelle, créé sur le Théâtre des Jeunes Artistes le 23 nivôse an 8 [13 janvier 1800].

Maria, ou la Forêt de Limberg, pantomime en trois actes, à grand spectacle, d’Hector Chaussier, Armand [Overnay ou Croizette], Chateauvieux et Fleureau de Ligny, ballets de Richard, créé sur le Théâtre de l'Ambigu Comique le 8 messidor an 8 [28 juin 1800].

Chazel père.

Auteur.

L'Auberge allemande, ou le Traître puni, comédie en 5 actes et en vers, imitée de l'allemand, par *** et Chazel père, créée Théâtre des amis des arts et des élèves de l'Opéra-Comique le 1er Pluviôse an 7.

[Un coauteur anonyme, identifié comme étant Dorvo Hyacinthe (Catalogue de la BNF).]

Chazet, Polydore Balthazar Alissan de Chazet, dit René de (1774-1844)

Pseudonyme commun avec Jean-Baptiste Dubois, Saint-Rémy ou Saint-Rémi.

Français.

Masculin.

Homme de lettres. - Écrivit surtout du théâtre, mais aussi des recueils de vers, des romans et des récits pseudo-historiques.

[Fils d’un payeur de rentes, parent de l’ambassadeur de Naples, Mackau, il l’accompagne en Italie (1792) et ne regagne la France qu’en 1797. Il collabore alors à de nombreux journaux et se fait connaître par ses nombreuses pièces, dont beaucoup en collaboration avec Charles-Augustin Sewrin, qui furent représentées dans les plus grands théâtres parisiens du XIXe siècle : Théâtre des Variétés, Comédie-Française, Théâtre du Palais-Royal, Théâtre du Vaudeville etc.

Il concourt en 1808 à l’Académie française et obtient le premier accessit avec son Éloge de Pierre Corneille. En 1814, il est pensionné par Louis XVIII, fait chevalier de la Légion d’honneur et est nommé bibliothécaire du Roi puis receveur des finances, poste qu’il perd en 1830.

Site Théâtre-documentation]

11, 76, 88, ou le terne de Gonesse, vaudeville anecdote en un acte et en prose, par les citoyens Dieu-la-Foy, Dubois et Chazet. Représenté, pour la première fois, sur le théâtre du Vaudeville, le 21 floréal, an 10 [11mai 1802].

A tout Péché miséricorde, parodie de Misanthropie et Repentir, par les Cs Chazet et de Mautort. Germinal an 7. Joué au Théâtre du Vaudeville

Les Acteurs à l'Epreuve, vaudeville épisodique en un acte, de MM. Sewrin et Chazet, représenté pour la première fois sur le Théâtre des Variétés-Panorama le 7 juin 1808.

L’Amant soupçonneux, comédie en un acte, en vers ; Par MM. Chazet et Lafortelle, Théâtre de l’Impératrice, 12 Brumaire an 13 (3 novembre 1804).

L’Amour au régime, comédie en un acte et en vers, de MM. Chazet et Dubois, créée sur le Théâtre de l’Impératrice, le 24 novembre 1807.

L’Amour et l’Argent, ou le Créancier rival, comédie en un acte, en prose, mêlée de vaudevilles, de MM. Chazet, Lafortelle et Désaugiers, créée sur le Théâtre de Montansier-Variétés le 19 floréal an 11 [9 mai 1803].

Arlequin Charlatan, comédie parade en un acte par Chazet et Ourry ; créé sur le Théâtre du Vaudeville le 3 novembre 1806.

Arlequin journaliste, par les Cs Chazet et Emmanuel Dupaty. créé sur le Théâtre du Vaudeville le 22 Frimaire an 6 (12 décembre 1797).

[Autre coauteur : Mardelle, Jean-Baptiste.]

Avis aux Jaloux, ou la Rencontre imprévue, opéra comique en 1 acte, par M. Saint-Remi, musique de Louis Piccini, sur le Théâtre de l’Opéra Comique le 25 octobre 1809.

[A ne pas confondre avec Avis aux jaloux (Avvertimento ai Gelosi) , jouée quelques mois plus tôt au Théâtre de l’Odéon (Opera Buffa).

Saint-Remi, pseudonyme collectif de Chazet et Dubois Jean-Baptiste (d’après Nicole Wild et David Charlton, Théâtre de l’Opéra-Comique Paris : Répertoire 1762-1972, p. 151).]

Bayard à Mézières, opéra en un acte, paroles de MM. Dupaty et de Chazet, musique de MM. Chérubini, Catel, Boyeldieu et Nicolo ; créé sur le Théâtre de l'Opéra-Comique le 12 février 1814.

Le Beaunois à Paris, ou un Tour de Carnaval, vaudeville, de MM. Chazet et Thesigny, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 21 pluviôse an 9 (10 février 1801).

La Belle hôtesse, comédie en un acte, mêlée de vaudevilles, par MM. Chazet et Vallée, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 22 mars 1806.

[Le Catalogue général de la BNF donne comme troisième auteur François-Pierre-Auguste Léger.]

Les Bourgeois campagnards, comédie en un acte, mêlée de vaudevilles, de MM. Sewrin et Chazet, créée sur le Théâtre des Variétés-Panorama le 4 avril 1808.

Le Buste de Préville, comédie en un acte; suivie d’un vaudeville, par MM. Dupaty et Chazet, créée sur le Théâtre Français de la République le 25 nivôse an VIII (15 janvier 1800).

La Cabale au village, comédie en un acte mêlée de couplets, de M. Simonin, créée sur le Théâtre des Variétés le 19 mars 1814.

[Le Catalogue général de la BFN donne un coauteur, René de Chazet]

Caponnet, ou l’auberge supposée, vaudeville en un acte, par MM. Chazet et Francis, créé sur le Théâtre Montansier le 4 floréal an 12 [24 avril 1804].

Cassandre aveugle, ou le Concert d'Arlequin, comédie-parade en un acte mêlée de vaudevilles, de MM. Chazet et Moreau, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 26 messidor an 11 [15 juillet 1803].

La Cendrillon des Ecoles, ou le Tarif des prix, vaudeville, de M. de Saint-Remy, créé sur le Théâtre du Vaudeville le10 novembre 1810.

Champagnac et Suzette, vaudeville en un acte ; par les cit. Chazet et ***, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 24 vendémiaire an 8 (16 octobre 1799).

Le Chemin de Berlin, ou Halte militaire, divertissement mêlé de vaudevilles, de Sewrin et Chazet, créé sur le Théâtre Montansier le 1er novembre 1806.

Christophe Morin, ou Que je suis fâché d'être riche, folie-vaudeville en un acte ; par onze auteurs, créé sur le Théâtre des Troubadours le 18 vendémiaire an 8 [10 octobre 1799].

[Liste des auteurs : Dupaty, Luce, Salverte, Coriolis, Creuzé, Gassicourt, Légouvé, Monvel, Longpérier, Chazet, Léger et Mautort.]

La Comédie au foyer, épilogue en un acte, en vaudevilles, par de Chazet, créé à l’Odéon, sur le Théâtre de l’Impératrice le 15 juin 1808.

Les Comédiens au Caire, pièce de circonstance en un acte et en prose, mêlée de couplets, par Léger, Chazet, Armand Gouffé et Georges Duval, créée sur le Théâtre des Troubadours le 12 frimaire an 8 [3 décembre 1799].

Le Déménagement du salon, ou le Portrait de Gilles, vaudeville en un acte, de Desfougerais, Chazet, Dupaty et Léger, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 25 vendémiaire an 7 (6 octobre 1798).

Les deux Arlequins, ou Colombine rivale, arlequinade en un acte, en prose, avec des vaudevilles, de MM. Chazet et Dubois, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 16 ventôse an 11 [7 mars 1803].

Les deux Journalistes, ou Erreur n’est pas compte, comédie en un acte avec vaudevilles, par les Cs Leger et Chazet, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 7 pluviôse an 7 [26 janvier 1799].

La Double Méprise, comédie en un acte et en prose, par M. Chazet ; créée sur le Théâtre de l'Impératrice le 8 janvier 1810.

Du Belloy, ou les Templiers, vaudeville en un acte, par MM. Chazet et Lafortelle, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 1er fructidor an XIII (19 août 1805).

La Duègne et le Valet, comédie en deux actes et en vaudevilles, de MM. Sewrin et Chazet, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 29 fructidor an 14 (16 septembre 1805).

L'Emprunt forcé, comédie en un acte mêlée de vaudevilles ; par les cit. Léger, Chazet, le Prevost-d'Iray, Dieu-La-Foi et Armand-Gouffé. créée sur le Théâtre des Troubadours le 2 nivôse an 8 [23 décembre 1799].

La Famille des Innocens, ou comme l'Amour vient, vaudeville en un acte, de Chazet et Sewrin, créé sur le Théâtre des Variétés-Panorama le 26 janvier 1807.

La Famille des Lurons, vaudeville en un acte, de MM. Chazet et Sewrin, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 13 juillet 1807.

La Famille Mélomane, vaudeville en un acte, de M. Ourry et Chazet, créé sur le Théâtre des Variétés le 25 janvier 1812.

Le Fils par Hasard, ou Ruse et Folie, comédie en cinq actes, en prose, par MM. Chazet et Oury ; créé sur le Théâtre de l'Impératrice le 7septembre 1809.

Finot, ou l’Ancien portier de Monsieur de Bièvre, proverbe archi-bête en un acte, par les Citoyens Chazet et Gassicourt, créé sur le Théâtre Montansier-Variétés le 28 ventôse an 8 [19 mars 1800].

Folie et raison, vaudeville en un acte, de Chazet et Sewrin, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 28 vendémiaire an 13 [20 octobre 1804].

Les Français à Cythère, comédie en un acte en prose, mêlée de vaudevilles, par les Cs Chazet, Emmanuel Dupaty et Creusé, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 27 ventôse an 6 [17 mars 1798].

[La pièce de Chazet, Creuzé de Lesser et Dupaty ne doit pas être confondue avec une pièce de même titre, non représentée, œuvre de Louis-Germain Petitain, publiée la même année.]

François Premier, ou la Fête mystérieuse, opéra-comique en deux actes et en vers, paroles de MM. Sewrin et Chazet, musique de M. Kreutzer, créé sur le Théâtre de l'Opéra-Comique le 14 mars 1807.

Habits, vieux galons, comédie en un acte, mêlée de vaudevilles, de M. Sewrin et *** [Chazet], créée sur le Théâtre des Variétés le 10 octobre 1808.

L'Hôtel de Lorraine, ou la Mine est trompeuse, proverbe en un acte mêlé de vaudevilles, de MM. Chazet, Francis et Lafortelle, créé sur le Théâtre Montansier le 15 floréal an 12 [5 mai 1804].

L'Hôtel garni, ou la Revue de l'an IX, comédie en un acte, mêlée de vaudevilles, par Dieulafoy et Chazet, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 23 brumaire an 10 [14 novembre 1801].

Il faut un état, ou la Revue de l'An 6, proverbe en un acte, en prose et en vaudeville, par les Cs Leger, Chazet et Buhan, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 1er jour complémentaire de l'an 6 [17 septembre 1798].

L'Intrigue en l'air, comédie en un acte, mêlée de couplets, par MM. Sewrin et Chazet, créée sur le Théâtre des Variétés-Panorama le 3 octobre 1807.

Je m'émancipe ; comédie-vaudeville en un acte, de MM. Chazet et Jean-Baptiste Dubois, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 11 mai 1811.

Jenesai-ki, ou les Exaltés de Charenton, vaudeville, parodie de Beniowski, par MM. Barré, Despréaux, Dieu-la-Foi et Chazet, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 2 messidor an 8 [21 juin 1800].

Jeune et Vieille, opéra-comique en un acte, paroles de M. *** (Chazet et Charles Dubois), musique de M. Pradher fils (Louis-Barthélémy) et Berton (Henri-François) ; créé sur le Théâtre de l'Opéra-Comique le 12 janvier 1811.

Jocrisse autre part, vaudeville en un acte. des citoyens Chazet, Armand Gouffé et Duval, créé sur le Théâtre Montansier-Variétés le 1er thermidor an 8 [20 juillet 1800].

La journée aux enlèvemens, vaudeville en un acte, de Sewrin et Chazet, créé sur le Théâtre des Variétés-Panorama le 6 avril 1807.

La Grange Chancel, ou le Valet dans l'Embarras, comédie en un acte, mêlée de vaudevilles de Sewrin, créée sur le Théâtre des Variétés-Panorama le 22 novembre 1808.

[Chazet partage avec Sewrin les droits sur cette pièce.]

La Laitière de Bercy, comédie anecdotique en deux actes et en prose, mêlée de vaudevilles, de MM. Sewrin et Chazet ; créée sur le Théâtre du Vaudeville le 4 ventose an 13 [23 février 1805].

La Leçon conjugale, ou l’Avis aux maris, comédie en trois actes et en vers, de MM. Chazet et Sewrin, créée sur le Théâtre Français le 14 brumaire an 13 [5 novembre 1804].

Lecoq, ou les Valets en deuil, comédie-vaudeville en un acte, de M. Simonnin et Chazet, créée sur le Théâtre des Variétés le 19 juillet 1814.

La Ligue des Femmes, ou le Roman de la Rose, vaudeville en un acte, de MM. Chazet et Ourry, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 18 avril 1807.

Lisez Plutarque, opéra comique en un acte, par les cit. Léger et Chazet, musique du cit. Solié. créé sur le Théâtre de l'Opéra Comique National, rue Feydeau le 1er nivôse an 10 [22 décembre 1801].

Lundi, Mardi, Mercredi, ou Paris, Melun, et Fontainebleau, pièce en trois jours et en vaudevilles, de MM. Sewrin et Chazet, créée sur le Théâtre Montansier le 16 juin 1806.

Mademoiselle Gaussin, comédie en un acte, mêlée de vaudevilles ; Par M. Chazet, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 19 thermidor an 13 [7 août 1805].

Le Mai, ou la Fête du Printemps, vaudeville villageois en un acte de MM. Sewrin et Chazet, créé sur le Théâtre des Variétés-Panorama le 30 avril 1808.

Le Mai d'Amour, ou le Rival complaisant, vaudeville en un acte, de MM. Ourry et Alissan de Chazet, créé sur le Théâtre des Variétés-Panorama le 1er mai 1810.

Margot, ou la Pie borgne, imitation burlesque de la Pie voleuse, en prose, mêlée de vaudevilles, par Simonnin, Chazet et Ourry, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 3 juin 1815.

Le Mari Juge et Partie, comédie en un acte et en vers, par MM. Chazet et Ourry, créée sur le Théâtre de l’Impératrice le 20, 21 ou 24 avril 1808.

Le Mariage de Nina Vernon, ou la Suite de la Petite Ville et des Provinciaux à Paris, comédie en un acte, en prose ; par les cit. Dieu-la-Foy, Chazet et Dubois. créée sur le Théâtre Français, rue de Louvois le 26 pluviôse an 10 [15 février 1802].

Marion de Lorme, ou un Moment de Caprice, comédie-vaudeville en un acte, par MM. Alissan de Chazet et Favières, créée sur le Théâtre des Variétés le 13 mars 1813.

Le Médecin de Palerme, vaudeville en un acte de Sewrin et Chazet, créé sur le Théâtre Montansier le 16 thermidor an 12 [4 août 1804].

Monsieur de Bièvre, ou l'Abus de l'esprit, calembourg en un acte et en vaudeville ; Par les C.ens C...., créé sur le Théâtre des Troubadours le 7 prairial An 7 [26 mai 1799].

[Les auteurs sont nombreux : Dupaty, Luce, Salverte, Coriolis, Creuzé, Gassicourt, Legouvé, Monvel fils, Longperrier, Alexandre et Chazet.]

Monsieur Desortolans, ou le Foyer d'un théâtre, vaudeville en un acte de Chazet et … [Bosquier-Gavaudan], créé sur le Théâtre des Variétés-Panorama. le 16 novembre 1807.

Monsieur Giraffe, ou la Mort de l’ours blanc, vaudeville en un acte, de M. Bernard de la Rue-aux-Ours, créé sur le Théâtre des Variétés-Montansier le 27 décembre 1806.

[Le pseudonyme M. Bernard de la Rue-aux-Ours cache une belle brochettes d’auteurs comiques : Désaugiers, Francis (baron d'Allarde), Chazet, Moreau, Servière, Merle, Mario Coster, G. Duval et Ravrio.]

Monsieur Papillon, vaudeville en un acte, par MM. Chazet et ***, créé sur le Théâtre des Variétés le 12 octobre 1809.

[Le nom du coauteur n’est pas connu.]

Chénier, Marie-Joseph de (1764-1811).

Français.

Masculin.

Membre de la Convention, du Conseil des Cinq Cents et du Tribunat. - Auteur de tragédies et parolier de nombreux chants révolutionnaires, notamment du "Chant du départ". - Membre de l'Académie française (1803). - Frère d'André Chénier.

Caïus-Gracchus, tragédie en 3 actes, par Marie-Joseph Chénier., créée sur le Théâtre de la République le 9 février 1792.

Calas, ou l'École des juges, tragédie en cinq actes, de M. de Chénier, créée sur le Théâtre Français le 7 juillet 1791.

Charles IX ou l'Ecole des Rois, tragédie en cinq actes et en vers, par Marie-Joseph de Chénier, créée sur le Théâtre François le 4 novembre 1789.

Cyrus, tragédie en cinq actes, par M. Chénier ; créée sur le Théâtre Français le 17 frimaire an 13 [8 décembre 1804].

Fénelon ou les Religieuses de Cambray, tragédie en 5 actes, par Marie-Joseph Chénier, député à la convention nationale. Créée sur le Théâtre de la République le 9 février 1793.

Henri VIII, tragédie en 5 actes, par Marie-Joseph Chénier, député à la convention nationale, créée sur le Théâtre de la République le 27 avril 1791.

Jean Calas, tragédie en 5 actes, par Marie-Joseph Chénier. créée sur le Théâtre de la République le 6 juillet 1791.

Cheraneau

Inconnu du catalogue général de la BNF.

Adèle et Fulbert. opéra en un acte, du citoyen Cheraneau, musique d’Henri Darondeau, créée sur le Théâtre de l’Ambigu-Comique le 17 floréal an 8 [7 mai 1800].

Chéron, François.

Duhautcours, ou le Contrat d'union, comédie en cinq actes et en prose ; par les cit. Picard et C.... créée sur le Théâtre français rue de Louvois le 18 Thermidor an 9 [6 août 1801].

[Le catalogue général de la BNF fait de François Chéron le coauteur de la pièce.]

Chéron de La Bruyère, Louis-Claude (1758-1807).

Français.

Masculin.

Homme politique. Préfet de la Vienne (1805). - Auteur de comédies.

L’Auteur et le Critique, comédie en un acte et en vers, de Louis-Claude Chéron de la Bruyère, créée sur le Théâtre Français le 13 décembre 1811.

Caton d'Utique, Tragédie en trois actes en vers, imitée d'Adisson, par M. Ch. de B. Paris, tragédie non représentée (Théâtre François), 1789.

[Ch. de B., c’est Chéron de La Bruyère, et il pourrait n’être que le traducteur de la pièce anglaise de Joseph Addison (1672-1719), Cato (1712).]

Les Deux espiègles, vaudeville en un acte, de Chéron et Bellin de la Liborlière, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 8 janvier 1810.

L’Homme à sentimens, comédie en cinq actes, en vers, par Louis Claude Chéron, créée sur le Théâtre Italien le 10 mars 1789.

[Première apparition de ce qui sera l’Homme à sentimens ou le Moralisateur en 1800 et le Tartuffe de Mœurs, ou le Moraliseur en 1801.]

Le Moraliseur, ou l'Homme à sentimens, comédie en cinq actes, en vers, de Claude-Louis Chéron, créée sur le Théâtre français, d'abord rue Feydeau et maintenant rue de Louvois le 5 brumaire an 9 [27 octobre 1800].

Chevalier

Auteur non identifié.

Antiochus Epiphanes, tragédie en cinq actes, en vers, de Chevalier, créé sur le Théâtre Français le 21 mars 1806.

Cizos-Duplessis, François (1755-1828 ?).

Français.

Masculin

Poète et auteur dramatique. Avocat ; assura un cours privé d'éloquence "de la chaire et du barreau" à Toulouse de 1806 à 1819/1820.S'associa à l'actrice Virginie Gautherot, Mlle Villeneuve, épouse de Nicolas-Léonard Bogée et emprunta son nom pour faire imprimer et jouer ses pièces (https://www.idref.fr/034493840).

Les Crimes de la noblesse, ou le Régime féodal, pièce en cinq actes, à grand spectacle, de la citoyenne Villeneuve. Créé sur le Théâtre de Molière, rue Saint-Martin le 2 nivôse an 2 [22 décembre 1793].

Le Mari coupable, comédie, par la C. Villeneuve, créée sur le Théâtre de la Cité-Variétés le 4e jour supplémentaire, an 2 [20 septembre 1794].

La Mère de famille, comédie en cinq actes, en prose, de M. Cizos-Duplessis, créée sur le Théâtre du Palais-Royal le 14 mars 1791.

Claparède


 

L'Auteur malgré lui, ou la Pièce tombée, opéra-comique en un acte, paroles de M. Claparède, musique de M. Jadin ; créé sur le Théâtre de l'Opéra-Comique le 16 mai 1812.

Clément ***.

Auteur non identifié.

Le Danseur éternel, ou la Tarentule, vaudeville-ballet, par M. Clément ***, créé sur le Théâtre de l’Ambigu Comique le 26 septembre 1809.

Clonard, Joseph Ernest Sutton de (1785-1816).

Utilise le pseudonyme Ernest.

Français.

Masculin.

Vaudevilliste.

J. B. Rousseau, ou le Retour à la piété filiale, vaudeville en 1 acte d’Eugène [de Clonard] et F. Bourguignon, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 6 ventôse an 11 [25 février 1803].

Coffin-Rony, André-Jacques.

Français.

Masculin.

Auteur dramatique et historien.

Affrico et Menzola, mélodrame dialogué en trois actes, paroles de Coffin-Rony, musique de Blasius, créé sur le Théâtre de l’Ambigu-Comique le 10 mars 1798.

Amanda, mélodrame en trois actes, à grand spectacle, de MM. Hinaux et Coffin Rony, musique de MM. Quaisain et Darondeau, créé sur le Théâtre de l’Ambigu-Comique le 31 juillet 1805.

Amour et Coquetterie, comédie en un acte et en prose, mêlée de chants, paroles de M. Coffin-Rony, musique de Bianchi, créée sur le Théâtre des Jeunes Artistes le 7 janvier 1806.

Clémence d'Entragues, mélodrame à grand spectacle, en 3 actes, par M. Coffin-Rony, musique de M. Taix, ballets de M. Hullin, créé sur le Théâtre de la Gaieté le 7 juillet 1810.

Coindé

La Joûte, ou les Amours d'Eté, pantomime en deux actes, de Coindé, remis sous la surveillance d’Eugène Hus ; créé sur le Théâtre de la Porte Saint-Martin le 29 novembre 1806.

Collin d’Harleville, Jean-François (1755-1806).

Français.

Masculin.

Auteur de comédies en vers et de notices historiques. - Membre de l'Académie française (1803).

Les Artistes, pièce en quatre actes et en vers, par J. F. Collin-Harleville. créé sur le Théâtre de la République le 19 brumaire an 5 (9 novembre 1796).

Les Châteaux en Espagne, comédie en cinq actes et en vers, par M. Collin d'Harleville, créée sur le Théâtre François le 20 février 1789.

Être et Paroître, ou les deux Voisins, comédie en 5 actes, en vers, de Collin d’Harleville, crée sur le Théâtre de la rue Feydeau le 21 Brumaire an 5 [11 novembre 1796].

Il veut tout faire, comédie en un acte et en vers, par M. Collin-Harleville. créée sur le Théâtre de la rue Louvois le 21 Pluviôse, an 12(11 février 1804).

Les Incorrigibles, ou l’Amour et les vers, comédie en trois actes, en vers, de Collin-Harleville, créée sur le Théâtre de l’Odéon le 12 septembre 1815.

[Pièce posthume, à moins qu’elle soit de M. de Montbrun.]

Malice pour malice, comédie en trois actes et en vers ; par le C. Collin-Harleville. créée sur le Théâtre Français, rue de Louvois le 18 pluviôse an 11 [7 février 1803].

Les Mœurs du jour, ou l'Ecole des jeunes Femmes, comédie en 5 actes, en vers ; par le cit. Colin-d'Harleville, créée sur le Théâtre de la République le 7 thermidor an 8 [26 juillet 1800].

Monsieur de Crac en son petit castel, ou les Gascons, comédie en un acte, de M. Collin d’Harleville, créée sur le Théâtre de la Nation le 4 mars 1791.

Collot d’Herbois, Jean-Marie (1749-1796).

Français.

Masculin.

Auteur de quelques pièces de théâtre. - Directeur du théâtre de Lyon (1787). - Révolutionnaire, président de la Convention et membre du Comité de Salut public (1793).

Adrienne ou le secret de famille, comédie en trois actes en prose, par M. Collot d'Herbois, représentée sur théâtre du Palais-Royal, le 19 avril 1790. A Paris, chez la veuve Duchesne, in-8°.

L'Aîné & le cadet, comédie en deux actes, en prose, de M. Collot d'Herbois, créé au Théâtre de la rue Feydeau le 17 janvier 1792.

La Famille patriote, ou la Fédération, comédie en deux actes, en prose, de M. Collot d’Herbois, créée sur le Théâtre de Monsieur le 17 juillet 1790.

L'Inconnu ou le Préjugé nouvellement vaincu, comédie en trois actes en prose, par M. Collot d'Herbois, créée sur le Théâtre du Palais-Royal le 17 novembre 1789.

Constant (17..-18..).

Pseudonyme de Ménissier, Constant (17..-18..). Voir à ce nom.

Les Deux Hermites, ou la Confidence, vaudeville en un acte, par M. Constant, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 10 mai 1813.

Cordier de Saint-Firmin, Edmond (1743-1826).

Français.

Masculin.

Prêtre. - Homme de lettres. - Était franc-maçon, membre de la Société nationale ou Loge des Neuf-Sœurs.

Le Galant Savetier, comédie-parade en un acte, en vaudevilles, du citoyen Saint-Firmin, créée sur le Théâtre de la Gaîté le 19 Ventôse an 7 [9 mars 1799].

Coriolis d'Espinouse, Charles Louis Alexandre (1770?-1841)

[plutôt que l’abbé Coriolis, Honoré-Gaspard de (1735?-1824)]

Français.

Masculin.

Marquis. - Poète. - Ami et correspondant de Lamennais (1782-1854).

Christophe Morin, ou Que je suis fâché d'être riche, folie-vaudeville en un acte ; par onze auteurs, créé sur le Théâtre des Troubadours le 18 vendémiaire an 8 [10 octobre 1799].

[Liste des auteurs : Dupaty, Luce, Salverte, Coriolis, Creuzé, Gassicourt, Légouvé, Monvel, Longpérier, Chazet, Léger et Mautort.]

Monsieur de Bièvre, ou l'Abus de l'esprit, calembourg en un acte et en vaudeville ; Par les C.ens C...., créé sur le Théâtre des Troubadours le 7 prairial An 7 [26 mai 1799].

[Les auteurs sont nombreux : Dupaty, Luce, Salverte, Coriolis, Creuzé, Gassicourt, Legouvé, Monvel fils, Longperrier, Alexandre et Chazet.]

Corsange de La Plante, Jean-François-Jacques (1751-1821).

Français.

Masculin.

Auteur de théâtre et moraliste. - Se qualifia sous la Restauration de Corsange de La Plante.

Le malheureux n’a pas à ce jour de page sur Wikipedia.

Augustin et Babet, ou le Fils naturel.

La Belle-mère.

Le Bienfait et la reconnaissance

Le Billet au porteur

Le Cultivateur hospitalier

La Débutante

Le Dernier couvent de France, ou l’Hospice

Il y a dans le tome 2 des œuvres de F. J. Corsange parues à Boulogne en 1807 une pièce intitulée l’Intrigant démasqué, comédie en un acte, en prose.

Le Catalogue général des œuvres dramatiques et lyriques de la Société des auteurs et compositeurs dramatiques (Paris, 1863), p. 179, signale deux Intrigant démasqué : une comédie en 2 actes, de Corsange, et un vaudeville en 1 acte, de Bonel.

Le Dernier Couvent de France, ou l’Hospice, anecdote en deux actes et en vaudevilles de Corsange et Hapdé, créée sur le Théâtre des Jeunes Artistes le 26 thermidor an 4 [13 août 1796].

La Laitière suisse ou Pauvre Jacques, comédie en un acte mêlée de vaudevilles, de Jean-François-Jacques Corsange.

[Ni date, ni lieu de représentation.]

Les mariages assortis, comédie en un acte & en prose, mêlée de vaudevilles; par M. Corsange, créée sur le Théâtre de l’Ambigu-Comique 1er janvier 1794.

Corse (ou Corsse) (1759-1815).

Français.

Masculin.

Auteur de mélodrames, librettiste, acteur, metteur en scène. - Directeur du Théâtre de l'Ambigu-Comique de 1800 à 1815.

La Fille mendiante, mélodrame en trois actes et à spectacle, de MM. Corsse et Cuvelier, musique de M. Foignet, ballets de M. Millot, créé sur le Théâtre de l’Ambigu Comique le 12 octobre 1809.

Hariadan-Barbe-Rousse, mélodrame en trois actes, en prose et à grand spectacle, de MM. Saint-Victor et Corsse, créé sur le Théâtre de l’Ambigu-Comique le 11 août 1809.

L’Héroïne américaine, ou Inkle et Zarika, pantomime de M. Arnould, remise au théâtre avec des additions, de M. Corsse, créée sur le Théâtre de l’Ambigu Comique le 12 avril 1808.

[La pantomime originale est probablement celle donnée le 16 mars 1786 sur le Théâtre de l’Ambigu Cimique à la Foire Saint-Germain.]

Coster, Auguste-Mario (17..-1852).

La forme internationale qui a été retenue est Auguste (17..-1852).

Français.

Masculin.

Acteur de théâtre. - Auteur dramatique.

Comme ça vient et comme ça passe, comédie en un acte mêlée de vaudevilles, de MM. Francis et Coster, créée sur le Théâtre des Variétés-Panorama le 27 octobre 1808.

L'Enfant prodigue, ou le Panier percé, folie en un acte, mêlée de couplets, de MM. Auguste [Coster] et Ferdinand [Ourry], créée sur le Théâtre de la Gaîté le 21 février 1811.

Les Expédiens, comédie en un acte, mêlée de vaudevilles, de MM. Dumolard et Coster, créée sur le Théâtre des Variétés le 9 février 1811.

Jacques Callot à Nancy, vaudeville-anecdote en un acte, de MM. Auguste *** et Dumolard, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 26 juin 1813.

Je cherche un Dîner, vaudeville en un acte et en prose, de MM. Coster, Merle et Ourry, créé sur le Théâtre des Variétés-Panorama le 1er juillet 1810.

Monsieur Asinard, ou le Volcan de Montmartre, vaudeville en un acte, de MM. Auguste [Mario Coster] et Ferdinand [Maurice Ourry], créé sur le Théâtre des Variétés le 7 septembre 1809.

Monsieur Giraffe, ou la Mort de l’ours blanc, vaudeville en un acte, de M. Bernard de la Rue-aux-Ours, créé sur le Théâtre des Variétés-Montansier le 27 décembre 1806.

[Le pseudonyme M. Bernard de la Rue-aux-Ours cache une belle brochettes d’auteurs comiques : Désaugiers, Francis (baron d'Allarde), Chazet, Moreau, Servière, Merle, Mario Coster, G. Duval et Ravrio.]

Monsieur Mouton, ou le Déjeûner d’un Marchand de laine, vaudeville en un acte, de Georges Duval et Auguste [Coster] ; créé sur le Théâtre des Variétés-Panorama le 8 mars 1810.

Coupart, Antoine-Marie (1780-1864).

Français.

Masculin.

Auteur dramatique. - Régisseur au Théâtre du Palais Royal, Paris.

La Bossomanie, ou Arlequin polichinel. arlequinade par MM. Coupart et Servières, créée sur le Théâtre des Jeunes Artistes le 22 frimaire an 8 [13 décembre 1799].

Honneur et Richesse, comédie-vaudeville en un acte et en prose, du citoyen Coupart, créée sur le Théâtre des Jeunes Artistes le 7 Floréal an 7 [26 avril 1799].

Coupigny, André-François de (1766-1833).

Français.

Masculin.

Employé dans les bureaux de la Marine. - Chef de division au ministère des Cultes sous la Révolution. - Poète et auteur dramatique.

Hommage du petit Vaudeville au grand Racine, vaudeville en un acte, par les Cs Coupigny, Piis, Barré, Radet et Desfontaines, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 2 Prairial an 6 [21 mai 1798].

Le Jeune philosophe, ou Se mariera-t-il ?, comédie vaudeville en un acte, par MM. Radet et Coupigny, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 12 avril 1813.

Creuzé de Lesser, Auguste (1771-1839).

[Utilise le pseudonyme d’Auguste.]

Français.

Masculin.

Homme de lettres, auteur dramatique et homme politique. - Auteur de comédies, de livrets d'opéras-comiques, de contes, d'apologues et de romans. - Député de Saône-et-Loire au Corps législatif. - Baron de l'Empire. - Sous-préfet à Autun, préfet de l'Hérault et secrétaire d'ambassade en Italie.

L'Amante sans le savoir, opéra-comique en un acte, paroles de M. Creuzé de Lesser, musique de M. Solié ; créé sur le Théâtre de l'Opéra-Comique le 10 août 1807.

Le Billet de Loterie, opéra-comique en un acte, paroles de MM. Roger et Creuzé de Lessert, musique de M. Nicolo, créé sur le Théâtre de l'Opéra-Comique le 14 septembre 1811.

Christophe Morin, ou Que je suis fâché d'être riche, folie-vaudeville en un acte ; par onze auteurs, créé sur le Théâtre des Troubadours le 18 vendémiaire an 8 [10 octobre 1799].

[Liste des auteurs : Dupaty, Luce, Salverte, Coriolis, Creuzé, Gassicourt, Légouvé, Monvel, Longpérier, Chazet, Léger et Mautort.]

La Clef forée, ou la première représentation, anecdote en vaudevilles et en un acte ; par les cit. Léger et Creuzé. créée sur le Théâtre des Troubadours le 26 vendémiaire an 8 [18 octobre 1799].

Le Déjeûner des Garçons, opéra en un acte, paroles de M. Auguste [Creuzé de Lesser], musique de M. Nicolo ; créé sur le Théâtre de l'Opéra-comique le 24avril 1806.

Le Diable à quatre, ou la Femme acariâtre, opéra-comique de Sedaine avec des modifications dans le texte dues à Auguste Creuzé de Lesser, et une nouvelle musique, par M. Solié, créé sur le Théâtre de l’Opéra Comique le 30 novembre 1809.

[Nouvelle version du Diable à quatre ou la Double métamorphose, de Sedaine.]

L'Écolier en vacances, opéra en un acte, en prose, par Picard, musique de Jadin. créé sur la scène de l’Opéra comique national le 22 vendémiaire an 3 [13 octobre 1794].

[D’après le catalogue de la BNF, Creuzé de Lesser serait coauteur de cette comédie.]

Les Français à Cythère, comédie en un acte en prose, mêlée de vaudevilles, par les Cs Chazet, Emmanuel Dupaty et Creusé, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 27 ventôse an 6 [17 mars 1798].

[La pièce de Chazet, Creuzé de Lesser et Dupaty ne doit pas être confondue avec une pièce de même titre, non représentée, œuvre de Louis-Germain Petitain, publiée la même année.]

Mademoiselle de Launay à la Bastille, comédie historique en un acte, avec des ariettes, de MM. *** (Auguste Creusé de Lesser, Jean-François Roger et Mme Villiers), musique de Sophie Gail, créée sur le Théâtre de l’Opéra-Comique le 16 décembre 1813.

Le Magicien sans Magie, opéra-comique en deux actes ; paroles de M. M*** [Jean-François Roger et Auguste Creuzé de Lesser], musique de M. Nicolo, créé sur le Théâtre de l'Opéra-Comique le 4 novembre 1811.

La Méprise, opéra comique en un acte, livret d'Auguste Creuzé de Lesser. Musique de Sophie Gail. créé sur le Théâtre de l'Opéra-Comique le 20 septembre 1814.

Monsieur de Bièvre, ou l'Abus de l'esprit, calembourg en un acte et en vaudeville ; Par les C.ens C...., créé sur le Théâtre des Troubadours le 7 prairial An 7 [26 mai 1799].

[Les auteurs sont nombreux : Dupaty, Luce, Salverte, Coriolis, Creuzé, Gassicourt, Legouvé, Monvel fils, Longperrier, Alexandre et Chazet.]

Monsieur Deschalumeaux, opéra-comique en trois actes, par MM. Auguste Creuzé (librettiste) et Gaveaux (compositeur), créé sur le Théâtre de l’Opéra-Comique le 17 février 1806.

Croizette , Armand (1766-1841).

Français.

Masculin.

Auteur, ou co-auteur de toute une série de pièces entre 1797 et 1817, d’après le site lesarchivesduspectacle.net :

1797

Arlequin protégé par la fortune d’Armand Croizette

1799

La Nouvelle Pupille de Hector Chaussier

1800

Maria de Hector Chaussier

1801

Le Masque tombé d’Armand Croizette

1802

Gille en deuil de Marc-Antoine-Madeleine Désaugiers

1802

L'Ivrogne et sa femme de Joseph Ernest Sutton de Clonard

1808

M. Dupinceau d’Armand Croizette

1817

La Pièce en perce d’Edmond Crosnier

A revoir !

Maria, ou la Forêt de Limberg, pantomime en trois actes, à grand spectacle, d’Hector Chaussier, Armand [Overnay ou Croizette], Chateauvieux et Fleureau de Ligny, ballets de Richard, créé sur le Théâtre de l'Ambigu Comique le 8 messidor an 8 [28 juin 1800].

Monsieur Dupinceau, ou le Peintre d’enseigne, facétie en un acte, par M. A... C... [Armand Croisette et A.-J.-B. Simonnin], créée sur le Théâtre des Variétés le 29 janvier 1808.

Cubières-Palmézeaux, Michel de (1752-1820).

Connu sous de nombreux pseudonymes, dont Dorat-Cubières.

Français.

masculin.

Littérateur, poète et philosophe. - Ami de Dorat. - A édité de nombreux auteurs du XVIIIe siècle. - Collabora au Mercure de France, au Journal encyclopédique et à la Décade.

La Baronne de Chantal, drame historique en trois actes, en vers, par Dorat-Cubières, créé sur le Théâtre de Molière le 15 pluviôse an V (3 février 1797).

Clavijo ou la jeunesse de Beaumarchais, drame en trois actes en prose par M. C. Palmézeaux. Paris, Ant. Beraud, imprimeur, rue Mazarine, n° 20, derriere le college des Quatre-Nations, et chez tous les marchands de nouveautés ; 1806. Comédies imprimée et non représentée.

La Diligence de Lyon, comédie en trois actes, en prose, par C. Palmézeaux, représentée pour la première fois à Paris, sur le théâtre des Jeunes Élèves, le 17 thermidor an 10 [5 août 1802].

Le Faux Misanthrope, ou le Sous-lieutenant, comédie en trois actes et en prose, imitée de l'allemand de Schroeder, par M. C. Palmézeaux. Comédie imprimée et non représentée, 1807.

Hippolyte, tragédie en trois actes, imitée d'Euripide par C. Palmézeaux, représentée pour la première fois à Paris sur le théâtre du Marais, créée sur le Théâtre du Marais le 9 ventose an 11 [28 février 1803].

L'Homme d'Etat imaginaire, Comédie en cinq actes en vers, par M. le Chevalier de C. des Académies de Lyon, Dijon, &c. [Michel Cubières de Palmézeau], Comédie non représentée (Théâtre François), publiée en 1789.

La Marquise de Pompadour, ou Germon et Juliette, comédie en 3 actes et en prose. Par le C. Cubieres, jouée sur le Théâtre de Molière, an V. Barba. in-8°. de 62 pag.

[Je n’ai pas de trace de représentation de cette pièce.]

La Mort de Caton, tragédie en cinq actes en vers, par M. l'abbé Geoffroy, auteur d'une traduction de Théocrite, du feuilleton du Journal des Débats, etc. etc. etc. précédée d'un coup d’œil rapide sur toutes les tragédies de Caton, qui, depuis l'origine du théâtre, ont paru chez l'étranger et en France, et publiée par M. C. Palmezeaux... (non représentée, 1804).

[Le véritable auteur est plus certainement Cubières-Palmezeaux que Geoffroy, le critique du Journal de l’Empire.]

La Mort de Molière, pièce en trois actes et en vers, de Michel Cubières-Palmézeaux, créée sur le Théâtre Français le 19 novembre 1789.

Curmer.

Personnage non identifié.

Auteur.

Le Castel du lac, ou les Amans piémontais, pantomime en 3 actes, à spectacle, de J.-G.-A. Cuvelier et Curmer, musique de Rochefort, créée sur le Théâtre Cité Variétés, et de la pantomime nationale le 10 Germinal an 7 [30 mars 1799].

Cuvelier, Jean-Guillaume-Antoine (1766-1824).

Français.

Masculin.

Homme de lettres. - Avocat. - Capitaine de la Garde nationale et commissaire du gouvernement dans les départements de l'Ouest, pendant la Révolution. - A aussi écrit sous le pseudonyme M. Cordelier.

Les Akanças, prologue mélo-dramatique en un acte et en prose, suivi des Espagnols dans la Floride, pantomime en 3 actes et à spectacle. Par J. G. A. Cuvelier. créé au Théâtre de la Cité, le 12 thermidor an V [30 juillet 1797]. A Paris, chez Barba. in-8°. de 16 pag.

Alcibiade solitaire, opéra en deux actes (réduit ensuite à un); de M. Cuvelier, musique de M. Alexandre Piccini, ballet de M. Millon, créé sur la scène de l’Académie de musique le 8 mars 1814.

Bélisaire, mélodrame en trois actes, de MM. Cuvelier et Hubert, musique de M. Alexandre, ballets de M. Hulin, créé sur le Théâtre de la Gaîté le 19 avril 1815.

C'est le Diable, ou la Bohémienne, drame en 5 actes, à grand spectacle, mêlé de pantomime, évolutions, combats, chants et danses, de J.-G.-A. Cuvelier, musique arrangée par Othon Vander Brock, ballets de la composition de Richard, créé sur le Théâtre de l’Ambigu-Comique le 28 brumaire an VI [18 novembre 1797].

Le Castel du lac, ou les Amans piémontais, pantomime en 3 actes, à spectacle, de J.-G.-A. Cuvelier et Curmer, musique de Rochefort, créée sur le Théâtre Cité Variétés, et de la pantomime nationale le 10 Germinal an 7 [30 mars 1799].

Le Codicile, ou les deux héritiers, comédie en un acte & en prose, mêlée d'ariettes ; par M. Cuvelier de Trie, musique de M. Othon Vandenbrock, créée sur le Théâtre de Mlle. Montansier le 5 août 1793.

Le Damoisel et la Bergerette, ou la Femme vindicative, pantomime en trois actes de J. G. A. Cuvelier, créée sur le Théâtre de la Cité-Variétés le 24 floréal an 3 (13 mai 1795).

Dieu, l’honneur et les dames, mélodrame en trois actes, par MM. Théodore et Cuvelier, musique de M. Alexandre, ballet de M. Renon, créé sur le Théâtre de la Porte Saint-Martin le 1er avril 1815.

L'Empire de la Folie, ou la Mort, et l'Apothéose de Don Quichotte, pantomime en 3 actes, à grand spectacle, mêlée de danse, exercice de chevaux, décors et costumes nouveaux, par J. G. A. Cuvelier, musique arrangée par Navoigille et Baneux, ballets de Gaston, créé sur le Théâtre Cité Variétés et de la Pantomime Nationale le 18 Prairial an 7 [6 juin 1799].

L’Enfant d’Hercule, ou les Deux temples, Tableaux mythologiques et allégoriques, à grand spectacle, en deux actions, de J. G. A. Cuvelier, prologue de Désaugiers, musique de Momigny, ballets de Camus, créés sur le Théâtre des Jeux Gymniques le 1er avril 1811.

L'Enfant du malheur, ou les Amans muets, comédie-féerie en 4 actes, en prose, mêlée de pantomimes, combats et danses, par J. G. A. Cuvelier, musique arrangée par le citoyen Manichon, créée sur le Théâtre de l’Ambigu Comique le 9 germinal an V [29 mars 1797].

L'Enfant prodigue, mélodrame en quatre actes, à grand spectacle, mêlée de pantomime, danses et combats, de J. G. A. Cuvelier et J. B. Hapdé, musique nouvelle de L. de Moranges, ballets de Blondin, créé sur le Théâtre de la Porte Saint-Martin le 3 frimaire an 12 [25 novembre 1803].

[La pièce a connu une seconde carrière sous le titre de l'Enfant prodigue, ou les Délices et les dangers de Memphis, pantomime en 3 actes et à grand spectacle, avec une musique arrangée par M. Foignet.]

L'Enlèvement ou la Caverne dans les Pyrénées, pantomime, de Cuvelier de Trie, créée sur le Théâtre du Palais-Variétés le 7 mars 1793.

[Pas d’indication pour la musique et les ballets que devait comporter la pantomime.]

La Famille Savoyarde, ou les Jeux de la fortune, pantomime en trois actes, de Cuvelier de Trie, ballets de M. Hullin, créée sur le Théâtre de la Gaieté le 16 août 1810.

Le Faux ami, comédie en un acte, en vers, de MM. Cuvelier et Martin, créée sur le Théâtre de la Gaieté le 20 juillet 1810.

Les faux Monnayeurs, ou la Vengeance, drame en 3 actes, mêlé de chant ; par Cuvelier, musique de Gresnick. créé sur le Théâtre de Montansier le 12 floréal, an V [1er mai 1797].

La Fête à l'Être Suprême, scènes patriotiques, mêlées de chants, pantomimes et danses, par le c. Cuvellier, musique du c. Othon Vanderbrock, créées sur le Théâtre de la Cité-Variétés le 10 juin 1794.

La Fille hussard, ou le Sergent suédois, pantomime en trois actes et à grand spectacle, de J. G. A. Cuvelier, créée sur le Théâtre de la Cité le 29 frimaire an 7 [17 décembre 1798].

[Pas d’indication pour la musique et les ballets que devait comporter la pantomime.]

La Fille mendiante, mélodrame en trois actes et à spectacle, de MM. Corsse et Cuvelier, musique de M. Foignet, ballets de M. Millot, créé sur le Théâtre de l’Ambigu Comique le 12 octobre 1809.

La Fille sauvage, ou l'Inconnu des Ardennes, mélodrame en trois actes, de J. G. A. Cuvelier, musique de M. Alexandre, ballets de M. Hullin, créé sur le Théâtre de la Gaîté le 31 mars 1812.

Le Génie Asouf, ou les Deux coffrets, féerie en 2 actes, paroles de Cuvelier de Trie, musique d'Othon Vandenbroeck, créée sur le Théâtre de la Cité le 25 décembre 1795.

Gérard de Nevers et la belle Euriant, scènes Pantomimes équestres et Chevaleresques, en trois parties, Imitées du roman de Tressan ; Par MM. Cuvelier et Franconi cadet ; Musique arrangée par M. d’Haussy, Chef d’Orchestre du Cirque, créées au Cirque Olympique le 11 Février 1810.

Herman et Sophie, ou le Carnaval Bavarois, mélodrame en trois actes, à grand spectacle, de J. G. A. Cuvelier, musique de L. de Moranges ; créé sur le Théâtre de la Cité (Palais-Variétés) le 11 vendémiaire an 14 [3 octobre 1805].

Hilberge l’Amazone, ou les Monténégrins, pantomime en trois actes, de M. Cuvelier et Varez, créée sur le Théâtre de l’Ambigu Comique le 6 décembre 1810.

La Main de Fer, ou l'Épouse criminelle, pantomime en trois actes à grand spectacle, par J. G. A. Cuvelier, musique arrangée par MM. Foignet père et Lanusse, créée sur le Théâtre de la Gaieté le 24 mars 1810.

La Mort de Turenne, pièce historique et militaire, à grand spectacle, en 3 actes, mêlée de pantomimes, combats et évolutions. Par J. B. Bouilly et J. G. N. Cuvelier. créée sur le Théâtre de la Cité le 29 prairial, an 5 [11 juin 1797].

[La première édition de 1802 indique aussi le nom des compositeurs : Musique arrangée par Navoigille et Baneux.]

Dabaytna

Auteur non identifié.

Ferdinand XV, ou les Barons allemands, opéra-vaudeville en un acte, de MM. Dabaytna et de Georges Duval, créé sur le Théâtre de la Cité Variétés, et de la pantomime nationale le 20 Messidor an 7 [8 juillet 1799].

Le Mari d'emprunt, opéra bouffon en un acte, de J. Dabaytua et L. Hennequin, musique de G. Berteau, créé sur le Théâtre de l’Ambigu-Comique le 13 nivôse an 9 [3 janvier 1801].

Dalainval (1741-1807).

Français.

Masculin.

Pseudonyme de Jean-Baptiste-Charles-Augustin Canavas. - Comédien et auteur dramatique.

Le Comte de Waltron, pièce militaire dans le genre de la comédie (non lyrique) en trois actes en prose, pièce allemande de H. F. Moeller, traduite par J. H. Eberts, arrangée par Dalainval, créée sur le Théâtre de Monsieur le 16 septembre 1789.

[Pièce militaire pour le Mercure de France et la brochure, drame pour l’Esprit des journaux français et étrangers.]

Dalban, Pierre-Jean-Baptiste (1784-1864).

Français.

Masculin.

Auteur dramatique.

Le Défiant, comédie en cinq actes et en vers, par M. Dalban, pièce imprimée et non représentée, 1813.

Dancourt, L.-H. (1725-1801).

Français.

Masculin.

Comédien et auteur dramatique.

Fleurette & Pompon,mélo-coq-à-l'âne en trois actes; par M. Dancourt, créé sur le Théâtre Comique et Lyrique en 1793.

Le Magot de la Chine, opéra-bouffon en un acte, paroles de Dancourt, musique de feu Rigel. créé sur le Théâtre de l'Ambigu Comique le 18 thermidor an 8 [6 août 1800].

Da Ponte, Lorenzo (1749-1838).

Italien.

Masculin.

Librettiste et poète. - Ordonné prêtre en 1773. - Professeur de lettres et de rhétorique au séminaire de Trévise (Italie). - Obtient la charge de poète au Théâtre italien de Vienne (1783), puis au King's Theatre de Londres (1793).

Il Burbero di buon cuore (le Bourru bienfaisant), opéra italien en deux actes, livret attribué à Da Ponte, musique de Vincenzo Martini, créé sur le Théâtre de Monsieur le 22 février 1791.

La Capricciosa corretta, opera buffa en deux actes, livret de De Ponte, musique de Vincenzo Martini, créée en France sur le Théâtre de l’Odéon (Théâtre italien) le 25 mars 1815.

Il finto Cieco, ou l'aveugle clairvoyant, opéra bouffon en deux actes, livret de Da Ponte, musique del signor Gazzaniga, créé sur le Théâtre de la rue Feydeau le 12 août 1791.

La Moglie corretta, opéra en deux actes, musique de Vincenzo Martini, créé sur le Théâtre de l’Impératrice (Opéra Buffa) le 4 juin 1806.

[L’auteur du livret est sans doute le même que celui de la Capricciosa corretta .]

Darrieux (01).

Auteur non identifié.

La Journée du 10 août 92, ou la chûte du dernier tyran, drame en quatre actes, mêlé de chant et de déclamation, des citoyens Saulnier et Darrieux, musique de Kreutzer, créé sur le Théâtre de l’Opéra National le 10 août 1795 [23 thermidor an 3]..

Dartois, Armand (1788-1867).

Voir Artois, Armand d’.

Dauberval, Jean Bercher, dit.

Français.

Masculin.

Danseur et Chorégraphe.

Le Déserteur, ballet-pantomime en 3 actes, du citoyen Dauberval, remis par Eugène Hus, créé sur le Théâtre de la Gaîté le 28 Prairial an 7 [16 juin 1799].

[Le ballet de Dauberval a été représenté sur des théâtres de province (Bordeaux, Lyon) à partir de 1785.]

La Fille mal gardée, ou Il n'est qu'un pas du mal au bien, ballet en deux actes, de M. Dauberval, remis au Théâtre de la Porte Saint-Martin le 20 vendémiaire an 12 (13 octobre 1803).

[Eugène Hus a remis le ballet en scène.]

Les Jeux d'Églé, ballet anacréontique, de M. Dauberval, remis par M. Aumer, remis sur le Théâtre de la Porte Saint-Martin le 29 brumaire an 11 [20 novembre 1802].

Daudet, Alexis.


 

Masculin.

Auteur.

Bombarde, ou les Marchands de chansons, parodie d’Ossian ou les Bardes, mélodrame-lyrique en cinq actes, de MM. Daudet, Servière et Léger, créé sur le Théâtre de Molière le 30 messidor an 12 (19 juillet 1804).

La Femme invisible, vaudeville en un acte ; par les citoyens Daudet et Randon, créé sur le Théâtre des Troubadours le 5 prairial an 8 [25 mai 1800].

Lisez Plutarque, opéra-comique en un acte, paroles de Martainville et Daudet, musique de Charles-Henri Plantade, créée sur le Théâtre Montansier le 15 vendémiaire an 10 [7 octobre 1801].

David.

Je ne sais rien de lui.

L'Antipathie, opéra en un acte, musique de Charles-Gabriel Foignet, créé sur la scène du Théâtre Montansier Variétés le 21 Frimaire an 7 (11 décembre 1798).

Davrigny.

Voir Avrigny, Charles-Joseph Loeillard d' (1760-1823)

de Bussy.

Auteur non identifié.

Fernand, ou les Maures, opéra-comique en trois actes, livret de de Bussy, musique de Wölfll, créé sur le Théâtre de l’Opéra Comique le 22 pluviôse an XIII [11 février 1805].

Décour, Eugène.

Pseudonyme de Laffillard, Eugène-Hyacinthe (1779-1846).

Voir Laffillard, Eugène-Hyacinthe (1779-1846).

Decomberousse, Hyacinthe (1786-1856).

Français.

Masculin.

Auteur dramatique.

Le Bourgeois gentilhomme, comédie de Molière, mise en vers par M. de Montbrun, créé à l’Odéon, Théâtre de l’Impératrice le 12 février 1814.

Defranceschi, Carlo Prospero.

Italien.

Masculin.


 

L’Angiolina o il Matrimonio per sussuro (Angélina, ou le Mariage à force de bruit), opéra italien en deux actes, livret de musique de Salieri (et autres musiciens italiens), créé en France sur la scène de l’Opera Buffa le 12 avril 1809.

Defrénoy.

Auteur.

L'amant instituteur, vaudeville en un acte et en prose, par MM. Maxime de *** [Redon] et Defrénoy, créé sur le Théâtre des Jeunes Élèves le 20 vendémiaire an XIV (18 octobre 1805).

Avis aux pères, ou la Fille corrigée, vaudeville en un acte par MM. Maxime de Redon et Defrénoy, créé sur le Théâtre des Jeunes artistes le 26 mai 1806.

La Bavarde, comédie en 1 acte et en prose, mêlée de vaudevilles, par MM. Maxime de Redon, Lesueur et Defrénoy, créée sur le Théâtre des Jeunes artistes le 2 août 1806.

Collin d’Harleville aux Champs-Élysées, comédie-vaudeville en un acte, de MM. Aude neveu, Décour [pseudonyme d’Eugène Hyacinthe Laffillard] et Defresnoy, créée sur le Théâtre de la rue de Thionville (Théâtre des [Jeunes] Élèves) le 13 mars 1806.

L'Intrigue dans la rue, vaudeville bouffon de MM. Maxime de R****. et Defrénoy, créé sur le Théâtre des Jeunes Élèves le 4e jour complémentaire an 13 [21 septembre 1805].

[Dans le compte rendu du Courrier des spectacles, Defrénoy est appelé Dufresny.]

Les Méprises de l’amour, ou les Traits confondus, comédie en un acte et en prose mêlée de vaudevilles, de Lemaire et Defrénoy, créée sur le Théâtre des élèves le 3 nivôse an 14 [24 décembre 1805].

Dégligny.

Acteur du Théâtre Feydeau.

Les Hableurs, suite de M. de Crac, comédie en un acte et en vers de Dégligny, créée sur le Théâtre lyrique de la rue Feydeau le3 frimaire an VIII [24 novembre 1799].

Dégotty (Mademoiselle).

S’il s’agit bien d’Augustine Dégotty, elle est née vers 1785, morte après 1800, elle est française, féminine et comédienne.

Mathilde, drame en trois actes, en prose, par mademoiselle Dégotty ; créé sur le Théâtre de l'Odéon le 9 septembre 1814.

Dejaure, Jean-Claude Bédéno (17..-18...).

[Il faudra éclaircir la grave question de savoir ce qui appartient au fils et ce qui appartient au père. Wikipedia n’est pas du tout fiable.]

C’est Dejaure fils, connu aussi comme Jaurre ou Jorre fils. Il est fils de Jean-Elie Bédéno Dejaure.

Français.

Masculin.

Auteur dramatique.

Bizarre, ou C’n’est pas l’Pérou, bizarrerie en un acte, ornée de combats, danses, jeux, marches et tout ce que l’on voudra, par MM. Bonel, P. Villiers et Jore fils, créée sur le Théâtre de la Gaîté le 15 vendémiaire an 11 [7 octobre 1802].

Canard et Canardin. facétie-vaudeville en un acte, de MM. Bonel et Jorre fils, créée sur le Théâtre de la Porte Saint-Martin le 7 nivôse an 12 [29 décembre 1803].

Colombine Gilles, vaudeville en un acte par le C. Dejaure, créée sur le Théâtre de la Gaîté le 29 Thermidor an 7 [16 août 1799].

Le Déserteur de la Montagne du Hamm, anecdote historique en 1 acte mêlée de musique, par Jean-Claude Bédéno Dejaure, dit le fils, musique de Rodolphe Kreutzer, créée sur le Théâtre des Italiens (Opéra-Comique) le 6 février 1793.

Les Deux filles pour une, comédie en trois actes en prose de MM. Dejaure et Adnet, créée sur le Théâtre de la Porte Saint-Martin le 16 janvier 1806.

La Dot de Suzette, opéra-comique, par M. Dejaure, musique de M. Boieldieu, créé sur le Théâtre Favart le 19 fructidor an VI [5 septembre 1798].

[L'Époux généreux, ou le Pouvoir des procédés, comédie en 1 acte, en prose, de M. Dejaure le fils, créée sur le Théâtre Italien le 15 février 1790.

[Lors de la reprise de 1804, la pièce est enrichie d’une musique due à Jean-Pierre Solié.]

Les Époux réunis, comédie en 1 acte, en vers de Dejaure le fils créée sur le Théâtre Italien le 31 juillet 1789.]

Dans le catalogue de la BNF, ces deux pièces sont attribuées à Jean-Elie Bédéno Dejaunre (le père de Jean-Claude), avec une double attribution pour les Époux réunis.]

Eustache dégourdi, ou le Malin de Landernau, de MM. Bonel et Jore fils, créée sur le Théâtre de la Gaîté le 5 brumaire an 12 [28 octobre 1803].

[La BNF possède un manuscrit de la musique de la pièce pour la représentation du 28 octobre 1803.]

L’Incertitude maternelle, ou le choix impossible, comédie en 1 acte et en vers libres, de Dejaure, créée sur le Théâtre Italien le 5 juin 1790.

J'ai perdu mon procès, comédie en un acte, de MM. Dejaure jeune et Adnet, joué sur le Théâtre de la Porte Saint-Martin le 3 floréal an 11 [23 avril 1803].

Linnée, ou les Mines de Suède, opéra en trois actes, paroles de feu Dejaure, musique de M. Dourlens ; créé sur le Théâtre de l'Opéra-Comique le 10 septembre 1808.

Louise et Volsan, comédie en 3 actes et en prose, par Jean Claude Bedeno Dejaure, créée sur le Théâtre Italien le 2 août 1790.

Les Volontaires anglais

Werther et Charlotte

Dejaure, Jean-Elie Bédéno (1761 ?-1799 ou 1790).

[La liste d'œuvres fournies par Wikipedia n’est pas fiable.]

Français.

Masculin.

Auteur dramatique et librettiste.

Astyanax, opéra en 3 actes, paroles de feu Dejaure, musique du cit. Kreutzer, créé sur le Théâtre de la République et des Arts le 18 germinal an 9 (8 avril 1801).

Les Époux réunis, comédie en un acte, Paris, Comédiens Italiens, 31 juillet 1789. Paris, Cailleau, 1790.

L'Époux généreux ou le Pouvoir des procédés, comédie en 1 acte, Paris, Comédiens Italiens, 15 février 1790 Publié chez Cailleau, 1790.

L'Époux généreux ou le Pouvoir des procédés, comédie en 1 acte et en prose, paroles de feu Mr Dejaur, musique de Jean-Pierre Solié, représentée sur le Théâtre Feydeau, 17 Pluviose an 12, 7 février 1804. Publié chez Mme Masson (s. d.).

[Dans le catalogue de la BNF, ces deux pièces sont attribuées à Jean-Elie Bédéno Dejaunre (le père de Jean-Claude), avec une double attribution pour les Époux réunis.]

La Fille Naturelle, comédie en un acte, en vers, par M. de Jaure, créée sur le Théâtre Italien le 11 janvier 1792.

Le Franc Breton, ou le Négociant de Nantes, comédie en un acte et en vers libres, de Dejaure, créée sur le Théâtre Italien le 9 Février 1791.

[En 1792, la pièce est devenue un opéra comique avec une musique due à Kreutzer et Solié. Elle est jouée à partir du 3 novembre 1792.]

Imogène, ou la Gageure indiscrète, opéra-comique, paroles du C. Dejaure, musique du C. Kreutzer, créé sur la scène de l’Opéra-comique National, ci-devant Théâtre italien le 5 floréal an 4 (24 avril 1796).

Lodoïska, comédie en trois actes, en prose, mêlée d'ariettes, paroles de M. de Jaure, musique de Kreutzer, créée sur le Théâtre Italien le 1er août 1791,

Montano et Stéphanie, opéra en 3 actes, mêlé d'ariettes, par les Cs Dujaure et Berton, créé sur le Théâtre de la rue Favart, Opéra-Comique le 26 germinal an 7 [15 avril 1799].

Le Nouvel d’Assas

L’Ombre de Mirabeau

Werther et Charlotte

De Kock, Paul de (1793-1871).

Français.

Masculin.

Auteur de romans et de pièces de théâtre. - Père d'Henry de Kock (1819-1892).

La Bataille de Veillane, mélodrame historique en trois actes, en prose et à grand spectacles, de M. de Kock, musique de MM. Quaisain et Renat fils, ballets de M. Millot, créé sur le Théâtre de l’Ambigu-Comique le 15 avril 1815.

Catherine de Courlande, mélodrame en trois actes, en prose et à grand spectacle, de Ch.-Paul Dekock, musique de MM. Quaisain et Lanusse, ballet de M. Millot, créé sur le Théâtre de l’Ambigu-Comique le 1er septembre 1814.

Madame de Valnoir, ou l’Ecole des Familles, mélodrame en trois actes et en prose, de M. Ch.-Paul Dekock, musique de MM. Quaisain et Lanusse, ballet de M. Millot, créé sur le Théâtre de l’Ambigu-Comique le23 mars 1814.

Delaligne

Pseudonyme collectif de Marc-Antoine-Madeleine Désaugiers (1772-1827) et Antoine-Vincent Arnault (1766-1834).

Delaunay, auteur d’Adèle de Sacy.

Voir Desaudray Charles.

De La Trompe.

C’est évidemment un pseudonyme.

L’Eléphant, ou Jocrisse apprenti cornac, folie-anecdote, de M. de la Trompe, créée sur le Théâtre des Variétés le 5 juin 1813.

Delavigne, Germain (1790-1868).

Français.

Masculin.

Auteur dramatique et librettiste. - A aussi utilisé le pseudonyme Saint-Germain.

Le Bachelier de Salamanque, comédie en un acte mêlée de couplets, par MM. Scribe, Dupin et Delavigne, créé sur le Théâtre des Variétés le 18 janvier 1815.

Les Dervis, comédie vaudeville en un acte, de Scribe et Delavigne, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 2 septembre 1811.

Delestre-Poirson, Charles-Gaspard (1790-1859).

Français.

Masculin.

Auteur dramatique, vaudevilliste et librettiste. - Fut directeur du "Gymnase dramatique" (1820-1844). - Fils de Jean-Baptiste Poirson, joignit à son nom patronymique celui de sa mère. - A écrit avec Mélesville et Eugène Scribe sous le pseudonyme collectif Amédée de Saint-Marc.

L'Auberge, ou les Brigands sans le savoir, comédie avec vaudevilles en un acte, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 19 mai 1812.

La Créole, comédie-vaudeville en un acte, de M. Delestre-Poirson, créée sur le Théâtre de la Porte Saint-Martin le 18 novembre 1815.

Les Deux Hermites, ou la Confidence, vaudeville en un acte, par MM. Delestre-Poirson et Constant, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 10 mai 1813.

[Pièce imitée de Kotzebue.]

Encore une nuit de la garde nationale ou le Poste de la Barrière , tableau-vaudeville en un acte, par MM. *** [Delestre-Poirson et Scribe], créé sur le Théâtre de la Porte Saint-Martin le 15 décembre 1815.

Le Fat en Province, ou le Plan de comédie, comédie en trois actes et en vers, de MM. Delestre et Meilheurat, créée sur le Théâtre de l'Impératrice le 8 septembre 1812.

La Fête de famille, ou Spectacle demandé, divertissement impromptu en un acte, mêlé de couplets à l’occasion du retour du roi, par MM. Henri Dupin et Delestre-Poirson, musique de M. Alexandre Piccini, ballet de M. Rhénon, créé sur le Théâtre de la Porte Saint-Martin le 16 juillet 1815.

Inès et Pédrille, ou la Cousine supposée, comédie en trois actes et en prose, par MM. Delestre-Poirson et Victorin, créée sur le Théâtre de l’Odéon (Théâtre de l’Impératrice) le 22 avril 1813.

La Jolie fiancée, ou les Bonnes fortunes de province, comédie en un acte, mêlée de vaudevilles, de M. Delestre-Poirson, avec des airs nouveaux de M. Doche, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 2 juillet 1812.

Delrieu, Etienne-Joseph-Bernard (1760?-1836).

Français.

Masculin.

Régent de rhétorique à Versailles. - Membre de l'Administration des douanes. - Poète et auteur dramatique. - Né en 1760 selon Grente 18e s. et en 1761 selon Michaud.

Adele & Paulin, ou la Prévention paternelle, comédie nouvelle, en deux actes & en vers, par M. Delrieux, créée sur la scène du Théâtre de la rue de Richelieu le 29 août 1792.

Apothéose de Marat et Lepelletier, scène lyrique de Etienne Joseph Bernard Delrieu, créée dans la Chapelle du château de Versailles le 30 brumaire an 2 [20 novembre 1793].

Arlequin journaliste, comédie-vaudeville en un acte, par Delrieu, créée sur le Théâtre Montansier le 3 mai 1793.

Arsinoüs, tragédie en 3 actes, en vers, par le C. Delrieu. sur le Théâtre de l'Odéon transféré à la Cité le 29 Messidor an 7 [17 juillet 1799].

Artaxerce, tragédie en cinq actes et en vers, par M. Delrieu ; créé sur le Théâtre Français le 30 avril 1808.

Candos ou les Sauvages du Canada, opéra en trois actes, livret de Delrieu, musique de Jadin, créé sur le Théâtre de la rue Feydeau le 13 nivôse an 6 [2 janvier 1792].

Delmon et Nadine, opéra en deux actes ; par le citoyen Delrieux, musique du citoyen Gaveaux, créé sur le Théâtre de la rue Feydeau, ou des Comédiens françois le23 prairial an 3 [11 juin 1795].

Démétrius, tragédie en cinq actes, en vers, par M. Delrieu, créée sur le Théâtre Français le 31 octobre 1815.

Les deux Lettres, comédie en deux actes et en vers, mêlée d’ariettes, par M. Delrieu, musique de M. Jadin, créée sur le Théâtre de l’Opéra-Comique National le 17 thermidor an IV [4 août 1796].

L’Impromptu de campagne, opéra-comique, par MM. Delrieu (paroles) et Nicolo de Malthe (musique), créé sur le Théâtre Favart le 11 messidor an IX [30 juin 1801].

Le Jaloux malgré lui, comédie en un acte, en vers, par E. B. J. Delrieu. créée sur le Théâtre François de la rue de Louvois le 14 germinal an 5 (3 avril 1797).

Michel-Ange, opéra en un acte des citoyens Delrieux et Nicolò Isouard. créé sur le Théâtre de l'Opéra Comique, rue Favart le 20 frimaire an XI [11 décembre 1802].

Demautort, Jacques-Benoît (1745-1819)

Français.

Masculin.

A tout Péché miséricorde, parodie de Misanthropie et Repentir, par les Cs Chazet et de Mautort. Germinal an 7. Joué au Théâtre du Vaudeville

(si c’est bien lui !)

[Pour César, la pièce est d’auteur inconnu.]

Arlequin-Joseph, comédie-parade en un acte, en prose, mêlée de vaudevilles ; par M. Demautort, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 28 décembre 1793.

Christophe Morin, ou Que je suis fâché d'être riche, folie-vaudeville en un acte ; par onze auteurs, créé sur le Théâtre des Troubadours le 18 vendémiaire an 8 [10 octobre 1799].

[Liste des auteurs : Dupaty, Luce, Salverte, Coriolis, Creuzé, Gassicourt, Légouvé, Monvel, Longpérier, Chazet, Léger et Mautort.]

Enfin, nous y voilà, divertissement en un acte mêlé de couplets, de Barré, Radet, Desfontaines, Demautort, Despréaux, Mercier-Dupaty et Laujon, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 29 pluviôse an 9 [18 février 1801].

Gilles dupé, vaudeville en un acte ; par M. Demautort, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 7 novembre 1792.

Hyacinthe Rigaud, comédie-vaudeville en un acte, par M. Demautort, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 20 mars 1809.

La Maîtresse de pension, parodie de Sapho, en un acte, mêlée de vaudevilles, par le C. Demautort [et Ducray Duminil], créée sur le Théâtre du Vaudeville le 26 ventose an 3 [16 mars 1795].

Les Marchandes de la Halle, vaudeville en un acte, par le C. Demautort, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 2 brumaire an 3 [23 octobre 1794].

Une Matinée de madame Geoffrin, comédie en un acte mêlée de vaudevilles, de Demautort, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 3 thermidor an 13 [22 juillet 1805].

Demoustier, Charles-Albert (1760-1807).

Français.

Masculin.

Poète et auteur dramatique. - A été avocat au Parlement de Paris et membre de l'Institut.

Alceste à la campagne, ou le Misanthrope corrigé, comédie en 3 actes, en vers, de M. de Moustier, 5 décembre 1790.

Apelle et Campaspe, opéra en un acte, par le C Demoustier, musique du C. Eler, créé sur le Théâtre des Arts le 24 messidor an 6 [12 juillet 1798].

Le Conciliateur ou l'homme aimable, comédie en 5 actes, et en vers. Par Charles-Albert Demoustier, créée sur le Théâtre de l’Égalité, ci-devant théâtre de la Nation, Faubourg Germain le 29 septembre, 1791.

Epicure, opéra en 3 actes, en vers ; paroles du cit. de Moustier, musique des cit. Méhul et Cherubini. créé sur le Théâtre de l'Opéra Comique National, rue Favart le 23 ventôse an VIII [14 mars 1800].

Denormandie

[La note de Data BNF ne dit rien de plus.]

Annibal, tragédie en trois actes et en vers, d’A.-J. Denormandie, créée sur le Théâtre Français le 30 décembre 1811.

Denouville.

Apparemment un auteur débutant.

Le Hullah, comédie en trois actes et en prose, par M. Denouville, créé sur le Théâtre de l'Impératrice le 1er mai 1810.

Depuntis, François-Joseph (1771-1820).

Français.

Masculin.

Avocat.

Alhamar, tragédie en cinq actes, en vers ; par le C..... [François-Joseph Depuntis, créé sur le Théâtre Français de la République 23 frimaire an 10 [14 décembre 1801].

Clovis, tragédie en cinq actes, en vers, de F. J. Depuntis, pièce non représentée, 1813.

L'École des ministres, comédie en 5 actes et en vers, de F.-J. Depuntis, présentée au Théâtre-Français en l'an VII. Pièce non représentée, publiée en 1806.

L'Entremetteur de Mariages, comédie en trois actes, en vers, de M. Depuntis, créée sur le Théâtre de l'Impératrice le 2 juillet 1811.

[Devenu Ponthuis dans l’Almanach des Muses de 1812.]

Dercy, P. (17..-1803).

Français.

Masculin.

Librettiste et auteur dramatique.

La Caverne, ou les Voleurs, opéra en trois actes, en prose, mêlé d'ariettes, par le citoyen Dercy, musique du citoyen Lesueur créé sur le Théâtre de la rue Feydeau le 16 février 1793).

Deriaux.

Auteur non identifié.

Démophon, tragédie lyrique, en trois actes, paroles de M. Dériaux, Musique de M. Vogel, ballets de Gardel, représentée à l’Académie royale de musique le 22 septembre 1789.

Desaudras.

Français.

Masculin.

Minuit, ou l'heure propice, petite pièce en un acte, en prose, par M. Desaudras, créée sur le Théâtre de la Nation le 31 décembre 1791.

Desaudray, Charles

[Forme donnée par le catalogue de la BNF comme auteur de Adèle de Sacy, ou le Siege de Montcenis, quand l’Esprit des journaux français et étrangers l’appelle Delaunay.]

Adèle de Sacy, ou le Siege de Montcenis, pantomime en trois actes ; par M. Desaudray ou Delaunay, musique de M. Leblanc, ballet de M. Frossard, représentée pour la première fois sur le Théâtre du lycée des arts le 24 août 1793.

Le Mariage aux fraix de la nation, pantomime à grand spectacle, avec intermede, mêlé de chants & de danses, par Desaudray, musique de Leblanc, créé sur le Théâtre du Lycée des Arts le 10 frimaire an 2 (31 octobre 1793).

Désaugiers, Auguste-Félix (1770-1836).

Wikipedia, qui ne le nomme qu’Auguste, donne comme dates 1767-1841. A regarder de plus près ?

Français.

Maculin.

Fils de Désaugiers Marc-Antoine (1739 ou 1742-1793, compositeur).

Le Médecin malgré lui, opéra français en trois actes, paroles de M. Désaugiers fils, musique de M. Désaugiers, créé sur le Théâtre de la rue Feydeau le 26 janvier 1792.

Désaugiers, Marc-Antoine (1772-1827).

Français.

Masculin.

Ne pas confondre avec Désaugiers, Marc-Antoine (1739 ou 1742-1793), son père, compositeur.

Auteur de pièces de théâtre et de chansons. - Directeur du théâtre du Vaudeville. - A écrit avec Antoine-Vincent Arnault (1766-1834) sous le pseudonyme collectif Delaligne. - A aussi utilisé les pseudonymes Jérôme Léveillé et Jérôme Pointu.

Adam Montauciel, ou à qui la Gloire, à propos en un acte et en vaudevilles, par MM. Désaugiers, Gersain et de Rougemont, représenté pour la première fois au Théâtre du Vaudeville le 10 avril 1809. A Paris, chez Fages, 1809.

L’Amour et l’Argent, ou le Créancier rival, comédie en un acte, en prose, mêlée de vaudevilles, de MM. Chazet, Lafortelle et Désaugiers, créée sur le Théâtre de Montansier-Variétés le 19 floréal an 11 [9 mai 1803].

L'Appartement à deux Maîtres, ou Ils sont chez eux, comédie vaudeville en un acte, de Désaugiers, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 12 août 1811.

[Nouvelle version des Epoux avant le mariage, ou Ils sont chez eux (musique de Piccinni, 1808).]

Arlequin dans l’Isle de la Peur, comédie en prose en un acte mêlée de vaudevilles, de MM. Désaugiers et Faure, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 21 décembre 1812.

Arlequin double, vaudeville en un acte, de Désaugiers et Servières ; créée sur le Théâtre du Vaudeville le 1er juillet 1807.

Arlequin Musard, comédie en un acte, de MM. Francis et Désaugiers, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 16 germinal an 12 (6 avril 1804).

Arlequin tyran domestique, enfantillage en un acte, de Désaugiers, Francis et Tournay ; créé sur le Théâtre du Vaudeville le 19 germinal an 13 [9 avril 1805].

L’Auteur et sa servante, prologue à l’Enfant d’Hercule, ou les Deux Temples, de Désaugiers, créé sur le Théâtre des jeux Gymniques le 1er avril 1811.

[L’Enfant d’Hercule, ou les Deux Temples est une pièce de Cuvelier.]

Les Auvergnats, ou l’Eau et le vin, vaudeville grivois en un acte, de MM. Désaugiers et Gentil, créé sur le Théâtre des Variétés le 25 août 1812.

Avis au Public, ou le Physionomiste en défaut, opéra-comique en deux actes, de Marc-Antoine Désaugiers, musique de Louis-Alexandre Piccini (neveu), créé sur le Théâtre de l’Opéra Comique le 22 novembre 1806.

Bayard à la Ferté, opéra-comique en deux actes ; paroles de MM. Désaugiers et Gentil, musique de M. Plantade, créé sur le Théâtre de l'Opéra-Comique le 13 octobre 1811.

Le Bouquet du Roi, ou le Marché aux Fleurs, vaudeville en un acte, de MM. Désaugiers et Gentil, créé le Théâtre des Variétés le 24 août 1815.

Le Bûcheron de Salerne, ou les Souhaits, comédie-féerie en un acte, mêlée de vaudevilles, par MM. Désaugiers et Gentil, créé sur le Théâtre des Variétés le 17 février 1814.

C’est ma femme, vaudeville en un acte ; Par MM. Désaugiers et *** [d’Allarde], créé sur le Théâtre Montansier le 28 fructidor an 12 [15 septembre 1804].

Cadet-Roussel esturgeon, folie de Carnaval en deux actes, par M. Delaligne, créée sur le Théâtre des Variétés le 22 février 1813.

[Pseudonyme collectif de Marc-Antoine-Madeleine Désaugiers (1772-1827) et Antoine-Vincent Arnault (1766-1834).]

Le Chanteur éternel, vaudeville en un acte, de MM. Désaugiers et Dumersan, créé sur le Théâtre Montansier-Variétés le 2 frimaire an 14 [23 novembre 1805].

La Chatte merveilleuse, ou la petite Cendrillon, folie-vaudeville en un acte, de MM. Désaugiers et Gentil, créée sur le Théâtre des Variétés le 12 novembre 1810.

La Comédie chez l’épicier, ou le Manuscrit retrouvé, vaudeville en un acte, de MM. Désaugiers et Gentil, créé sur le Théâtre du Vaudeville. le 13 décembre 1808.

Le Départ pour Saint-Malo, ou la Suite des Trois Etages, vaudeville, par M. Désaugiers, créé sur le Théâtre des Variétés le 25 juillet 1809.

Les Deux Boxeurs, ou les Anglois de Nanterre et de Falaise, parade mêlée de couplets, de MM. Francis, Désaugiers et Simonnin, créée sur le Théâtre des Variétés le 30 août 1814.

Les deux Dévotes, comédie en 2 actes, par le citoyen Désaugiers, créée sur le Théâtre des jeunes artistes 9 Floréal an 7 [28 avril 1799].

Les deux Voisines, ou les Prêtés rendus, comédie en un acte et en vers, par MM. Désaugiers et Gentil ; créée sur le Théâtre Français le 4 février 1815.

Le Diable en vacances, opéra féerie et comique en un acte, de MM. Désaugier et Bosquier-Gavaudan, musique de M. Pierre Gaveaux ; créé sur le Théâtre Montansier le 27 pluviose an 13 [16 février 1805].

Le Diner de Magdelon ou la Dinde aux truffes, vaudeville en un acte, par M. Désaugiers, créé sur le Théâtre des Variétés le 6 septembre 1813.

Encore un Ballon, ou Florelle et Jactas, amphigouri en un acte, en prose, et vaudeville, par Désaugiers, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 4 thermidor an 9 (23 juillet 1801).

L’Enfant d’Hercule, ou les Deux temples, Tableaux mythologiques et allégoriques, à grand spectacle, en deux actions, de J. G. A. Cuvelier, prologue de Désaugiers, musique de Momigny, ballets de Camus, créés sur le Théâtre des Jeux Gymniques le 1er avril 1811.

[Voir l’Auteur et sa servante, de Désaugiers).]

Les Epoux avant le mariage ou Ils sont chez eux, opéra-comique en un acte, par MM. Désaugiers (livret) et Alexandre Piccini (musique), créé sur le Théâtre de l’Opéra Comique le 7 janvier 1808.

La Famille moscovite, tableau anecdote en un acte mêlé de couplets, par M. Désaugiers, créé sur le Théâtre des Variétés le 1er décembre 1812.

Le Fou supposé, comédie en un acte et en vers ; par le C. Désaugiers, créée sur le Théâtre Français, rue de Louvois le 12 floréal an11[2 mai 1803].

Hector, ou le Valet de carreau, parodie-vaudeville en cinq actes, par MM. Désaugiers, de Rougemont et Gentil, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 25 février 1809.

L'Heureuse Gageure, divertissement en un acte et en vers, de M. Désaugiers, créé sur le Théâtre Français le 25 mars 1811.

L’Honnête Cosaque, ou Croyez cela et buvez de l’eau, vaudeville en un acte, de M. Désaugiers, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 5 février 1814.

L'Hôtel garni, ou la Leçon singulière, comédie en un acte, en vers, par MM. Désaugiers et Gentil, créée sur le Théâtre Français le 23 mai 1814.

Il arrive ! il arrive ! ou Dumollet dans sa famille, folie-vaudeville en un acte, de M. Désaugiers, créé sur le Théâtre des Variétés-Panorama le 14 mai 1810.

L’Ile de l’Espérance, ou le Songe réalisé, pièce allégorique en un acte mêlée de vaudevilles, à l’occasion de la paix générale, par MM. Désaugiers, Gentil en société avec Brazier, créée sur le Théâtre des Variétés le 6 juin 1814.

[Un bon nombre de bibliographies ne signalent pas Brazier comme auteur de la pièce.]

Je fais mes farces, folie en un acte, mêlée de vaudevilles, Par MM. Désaugiers, Gentil et Brazier, créée sur le Théâtre des Variétés le 4 février 1815.

Jocrisse aux enfers, ou l’Insurrection diabolique, folie-vaudeville en un acte, par MM. Désaugiers et Francis, créée sur le Théâtre des Variétés le 15 mars 1809.

Ma Tante Urlurette, ou le Chant du coq, folie-vaudeville en un acte, de Désaugiers et Francis, créée sur le Théâtre Montansier le 6 mars 1806.

Madame Scarron, comédie en un acte, mêlée de vaudevilles, de MM. Désaugiers et Servière, créée sur le Théâtre Montansier le 27 juin 1806.

Manon la ravaudeuse, comédie en un acte, mêlée de vaudevilles, de MM. Servière, Désaugiers et Henrion, créée sur le Théâtre Montansier-Variétés le 25 prairial an 11 [14 juin 1803].

Le Mari en vacances, comédie-vaudeville en un acte, par MM. Désaugiers et Barrière, créée sur le Théâtre des Variétés le 5 octobre 1813.

Le Mari intrigué, comédie en un acte mêlée de vaudevilles, de Désaugiers, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 19 floréal an 11 [9 mai 1803].

Le Mari intrigué, comédie en trois actes et en vers, par M. Désaugiers, créée sur le Théâtre de l’Impératrice le 11 novembre 1806.

Le Mariage de Dumollet, folie mêlée de couplets, en un acte, par M. Désaugiers, créée sur le Théâtre des Variétés le 18 janvier 1812.

Le Mariage extravagant, comédie-vaudeville en un acte, par M. Désaugiers, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 8 septembre 1812.

Mars en Carême, folie-mascarade en 1 acte de Francis et Désaugiers, créée sur le Théâtre Montansier le 13 février 1806.

Mincétoff, parodie de Menzikoff, en un acte, en prose, mêlée de vaudeville, de MM. Francis, Moreau et Désaugiers, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 10 mars 1808.

Monsieur Croque-Mitaine, ou le Don Quichotte de Noisy-le-Sec, extravagance en un acte et en vaudevilles, avec un prologue, de MM. Désaugiers, Brazier et Merle, créée sur le Théâtre des Variétés le 1er avril 1813.

Monsieur Desornières, ou Faut-il rire ? Faut-il pleurer ?, comédie mêlée de couplets, en un acte, de MM. Désaugiers et Gentil, créée sur le Théâtre des Variétés le 5 février 1812.

Monsieur et Madame Denis, tableau conjugal en un acte et en vaudevilles, par MM. Désaugiers et de Rougemont, créé sur le Théâtre des Variétés le 23 juin 1808.

Monsieur Gérésol, ou le Luthier de la rue de la Harpe, vaudeville en un acte, par M. Désaugiers, créé sur le Théâtre des Variétés le 11 décembre 1809.

Monsieur Giraffe, ou la Mort de l’ours blanc, vaudeville en un acte, de M. Bernard de la Rue-aux-Ours, créé sur le Théâtre des Variétés-Montansier le 27 décembre 1806.

[Le pseudonyme M. Bernard de la Rue-aux-Ours cache une belle brochettes d’auteurs comiques : Désaugiers, Francis (baron d'Allarde), Chazet, Moreau, Servière, Merle, Mario Coster, G. Duval et Ravrio.]

Monsieur Pistache, ou le Jour de l'an, vaudeville en un acte, de Francis et Désaugiers, créé sur le Théâtre Montansier le 8 nivôse an 12 [29 décembre 1803].

Monsieur Vautour ou le Propriétaire sous le scellé, vaudeville en un acte ; de Désaugiers, Tournay et Georges Duval, créé sur le Théâtre Montansier le 24 prairial an 13 [13 juin 1805].

Mylord Go, ou le Dix-huit brumaire, tableau impromptu en un acte, mêlé de vaudevilles, de Désaugiers, créé sur le Théâtre Montansier le 7 frimaire an 13 [28 novembre 1804].

Deschamps, Jean-Marie (1750-1826).

Français.

Masculin.

Littérateur, dramaturge et librettiste.

Albert, ou l'origine de la république de Lucques, opéra-vaudeville en trois actes, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 9 décembre 1792.

Charles Rivière Dufresny, ou le Mariage impromptu, vaudeville, par M. Deschamps, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 11 germinal an 6 [31 mars 1798].

Claudine, ou le petit commissionnaire, opéra en un acte, mêlé de musique. Paroles du c. Deschamps, musique du c. Bruni, créé sur le Théâtre de la rue Feydeau le 16 Ventôse an 2 (3 avril 1794, vieux style).

Les deux Clefs, vaudeville en un acte, de MM. Després et Deschamps, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 8 ventôse an 12 [28 février 1804].

Les Effets au porteur, comédie en deux actes et en prose, mêlée de vaudeville par le C. Deschamps, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 29 messidor an 5 [17 juillet 1797].

La Loi d'accord avec la Nature, comédie en un acte, en vers, par le C. Deschamps. créée sur le Théâtre de la République le 14 vendémiaire an 3 [5 octobre 1793].

Molière à Lyon, vaudeville en un acte, par MM. Ségur aîné, Després et Deschamps, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 25 prairial an 7 [13 juin 1799].

Le Muet malgré lui, vaudeville en un acte, par le C. Deschamps. créé sur le Théâtre du Vaudeville le 13 ventose an 3 [3 mars 1795].

Desessart d’Ambreville, Joseph (1774-18..)

Français.

Masculin.

Auteur dramatique actif de 1809 à 1826.

A bas Molière, comédie en un acte, mêlée de vaudevilles, de MM. Merle et Désessarts, représentée pour la première fois sur le théâtre des Variétés, le 21 août 1809. A Paris, chez Barba, an X (1809).

Monsieur Grégoire, ou Courte et bonne, comédie anecdotique, en un acte, mêlée de couplets, par MM. Merle et Desessarts, créée sur le Théâtre des Variétés le 2 juin 1810.

Desfaucherets

Voir Brousse-Desfaucherets, Jean-Louis (1742-1808).

Desfontaines, François-Georges Fouques (1733-1825).

Français.

Masculin.

Auteur dramatique, librettiste.

Abuzar, ou la Famille extravagante, parodie d’Abufar, ou la Famille arabe ; par Radet, Barré et Desfontaines ; en un acte et en vaudevilles. Par Radet, Barré et Desfontaines. Représentée pour la première fois sur le Théâtre du Vaudeville, le 26 Floréal, an 3e [15 mai 1795].

Après la confession, la pénitence : épilogue d’un grand prologue, vaudeville, par Barré, Radet et Desfontaines, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 9 germinal an 8 (30 mars 1800)

Arlequin afficheur, comédie-parade, en un acte, en prose, mêlée de vaudevilles. Par les citoyens Radet, Desfontaines et Barré, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 9 avril 1792.

Arlequin Cruello, parodie d'Othello, en deux actes, par Barré, Radet et Desfontaines, créée sur le Théâtre du Palais le 13 décembre 1792.

Arlequin de retour dans son ménage, comédie en un acte et en vaudevilles, de Barré, Radet et Desfontaines, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 24 brumaire an 9 (15 novembre 1800).

Arlequin en Perse, parodie d'Artaxerce en vaudevilles de MM. Barré, Radet, Desfontaines et Dieu-Lafoi ; créée sur le Théâtre du Vaudeville le 7 juin 1808.

Arlequin Gastronome, ou M. de la Gourmandière, vaudeville en un acte, de MM. Barré, Radet et Desfontaines, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 22 décembre 1810.

Au Retour, fait historique et patriotique, en un acte, par les citoyens Radet et Desfontaines, sur le Théâtre du Vaudeville le 14 brumaire an 2 (4 novembre 1793).

Bertrand Duguesclin et sa sœur, trait historique en deux actes et en prose, mêlé de vaudevilles par MM. Barré, Radet et Desfontaines ; créé sur le Théâtre du Vaudeville le 6 frimaire an 13 (27 novembre 1804).

Le Billet trouvé, comédie-proverbe en un acte mêlée de vaudevilles, de MM. Barré, Radet et Desfontaines, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 3 mai 1813.

La Bonne Servante, comédie en un acte en prose, mêlée de vaudevilles, par M. Desfontaines, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 8 janvier 1814.

Boursault, ou la Barbe de frère Jean, vaudeville en un acte, de M. Desfontaines, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 19 brumaire an 8 [10 novembre 1799].

Cassandre Agamemnon et Colombine Cassandre, parodie d’Agamemnon en un acte, mêlée de vaudevilles, par MM. Barré, Radet, Desfontaines et Armand Gouffé, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 11 frimaire an 12 [2 décembre 1803].

La Cave enchantée, ou les Lutins, parade en un acte et en vaudevilles, de MM. Barré, Radet et Desfontaines, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 7 ventôse an XIII [26 février 1805].

Cendrillon, ou l'École des mères, comédie en deux actes, en prose, et en vaudevilles ; Par F. G. Desfontaines, créée sur le Théâtre du Vaudeville en l’an 8 (fin 1799-1800) [14 novembre 1799 ?].

[Date exacte de création inconnue.]

La Chambre de Molière, divertissement en un acte et en prose, mêlé de vaudevilles, pour l'anniversaire de sa naissance, de Barré, Radet et Desfontaines, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 18 nivose an 11 [8 janvier 1803].

Chapelain, ou la Ligue des auteurs contre Boileau, comédie en un acte mêlée de vaudevilles, de MM. Barré, Radet et Desfontaines, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 1er nivose an 11 [22 décembre 1802].

La Chaste Suzanne, comédie en deux actes, en prose et en vaudevilles. Par les citoyens Radet, Desfontaines et Barré, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 5 janvier 1793.

Le Château et la Chaumière, ou les Arts et la reconnaissance, comédie en 3 actes en prose mêlée de vaudevilles, de MM. Barré, Radet et Desfontaines, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 26 janvier 1807.

Les Chouans de Vitré, Opéra-Vaudeville [fait historique mêlé de vaudevilles] en 1 acte, par le c. Desfontaines, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 23 Prairial an 2 [11 juin 1794].

[Selon André Tissier, la création aurait eu lieu le 24 prairial, soit le 12 juin.]

Colombine-mannequin, comédie-parade en un acte mêlée de vaudeville, de Barré, Radet & Desfontaines, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 15 février 1793.

Le Concert aux Eléphans, comédie-parade en un acte mêlée de vaudevilles, des citoyens Piis, Barré, Radet, Desfontaines et Desfougerais, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 17 Messidor an 7 [5 juillet 1799].

Le Cosaque au village, scène préliminaire en vaudeville, de MM. Barré, Radet et Desfontaines, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 4 février 1814.

Décence, ou les Filles-Mères, parodie de Laurence mêlée de vaudevilles, par les C. Radet, Desfontaines et Barré, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 21 Germinal an 5 [10 avril 1797].

La Dépêche télégraphique, vaudeville de MM. Barré, Radet et Desfontaines, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 21 mars 1811.

Le Destin et les Parques, ambigu en un acte, en prose & en vaudevilles, de M. Desfontaines, créé sur le Théâtre Italien le 5 mai 1789.

Les deux Edmon, comédie-vaudeville en 2 actes, de Barré, Radet et Desfontaines, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 13 avril 1811.

Les deux Lions, ou Monsieur Vinfort, comédie-vaudeville en un acte de MM. Barré, Picard, Radet et Desfontaines, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 2 octobre 1810.

Les Deux n’en font qu’un, vaudeville en un acte, de Barré, Radet et Desfontaines, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 4 février 1806.

Le dîner imprévu, opéra-comique en trois actes, par M. Desfontaines, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 28 avril 1792.

[Comédie mêlée de vaudevilles, semble-t-il.]

Le District de village, ambigu en un acte, en prose, avec des vaudevilles, de M. des Fontaines, musique de M. Dalayrac et/ou Monsigny, créé sur le Théâtre Italien le 15 mars 1790.

Le Divorce, comédie en un acte & en vaudevilles ; par M. Desfontaines, créée sur le Théâtre du Vaudeville, rue de Chartres le 18 mai 1793.

[Dalayrac a peut-être participé à l’écriture de la musique du vaudeville.]

Duguai-Trouin, prisonnier à Plymouth, fait historique en deux actes en vaudevilles, de Barré, Radet, Desfontaines et Saint-Félix, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 24 germinal an 12 [14 avril 1804].

Les Écriteaux, ou Lesage à la Foire Saint-Germain, vaudeville, par MM. Radet, Barré et Desfontaines, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 7 nivôse an XIV [28 décembre 1805].

Encore un Curé, fait historique et patriotique, en un acte et en vaudevilles, par les citoyens Radet et Desfontaines, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 30 brumaire an 2 [20 novembre 1793].

Enfin, nous y voilà, divertissement en un acte mêlé de couplets, de Barré, Radet, Desfontaines, Demautort, Despréaux, Mercier-Dupaty et Laujon, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 29 pluviôse an 9 [18 février 1801].

Favart aux Champs-Elysées, pièce en un acte, en prose avec des vaudevilles, de MM. Barré, Desfontaines et Radet, créée sur le Théâtre du Vaudeville 26 juin 1793.

La Fête de l'Egalité, Vaudeville en 1 acte, par les citoyens Radet et des Fontaines, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 7 Ventôse an 2 [25 février 1794].

La Fille soldat, comédie en un acte, par le citoyen Desfontaines. créée sur le Théâtre du Vaudeville le 5 nivose an 3 [25 décembre 1794].

La Fin du Monde, ou la Comète, vaudeville en un acte, par Barré, Radet, Desfontaines, Duant, Bourgueil & Desfougerais, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 5 pluviôse an 6 (24 janvier 1798).

Franche et Monmutin, parodie de Blanche et Montcassin, par les Cs Piis, Barré, Radet et Desfontaines, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 15 Brumaire an 7 (5 novembre 1798).

La Gageure inutile, ou plus de peur que de mal ; comédie en un acte, en prose et vaudevilles, par Leger, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 22 octobre 1792.

[La base César l’attribue aussi à Radet et Desfontaines, sans justification.]

Gaspard l'Avisé, comédie-anecdote en un acte, en prose et en vaudeville de Barré, Radet et Desfontaines, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 27 octobre 1812.

Gessner, comédie anecdotique mêlée de vaudevilles en 2 actes, par les cit. Radet, Barré, Desfontaines et Bourgueil, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 11 prairial an 8 [31 mai 1800].

Gilles Garnement, ou le Ballon Biron, parade historique en un acte mêlée de vaudevilles, de Barré, Radet, Desfontaines et Piis, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 9 fructidor an 5 [26 août 1797].

La Girouette de S. Cloud, impromptu en un acte, en prose, mêlé de vaudevilles ; par les cit. Barré, Radet, Desfontaines, Dupaty, Bourgueil et Maurice, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 23 Brumaire an 8 [14 novembre 1799].

Hagard enfant de son père, parodie d'Oscar fils d'Ossian, en 2 actes, mêlée de vaudevilles, par les C. Radet, Barré et Desfontaines, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 4 messidor an 4 (22 juin 1796).

Hommage du petit Vaudeville au grand Racine, vaudeville en un acte, par les Cs Coupigny, Piis, Barré, Radet et Desfontaines, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 2 Prairial an 6 [21 mai 1798].

L'Hôtel de la Paix, rue de la Victoire, à Paris, vaudeville en un acte, suivi d'un Divertissement, de Barré, Radet, Desfontaines et Dieulafoi ; créé sur le Théâtre du Vaudeville le 30 juillet 1807.

L'imprimeur ou la Fête de Franklin, comédie en deux actes & en prose, de M. Desfontaines, créé sur le Théâtre de Monsieur le 8 avril 1791.

L'Intendant, comédie en deux actes mêlée de vaudevilles, du citoyen Desfontaines, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 8 nivôse an 6 [28 décembre 1797].

Isabelle somnambule, comédie-parade en un acte, mêlée de vaudevilles, de Desfontaines, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 6 frimaire an VII (26 novembre 1798)

L'Isle de la Mégalantropogénésie, ou les Savans de naissance, vaudeville en un acte, de MM. Barré, Radet, Desfontaines et Dieulafoy, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 26 mai 1807.

Jean Monnet directeur de l’ancien Opéra-Comique, vaudeville en un acte, par les Cs Radet, Barré et Desfontaines, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 4 Thermidor an 7 [22 juillet 1799].

Lantara, ou le peintre au cabaret, vaudeville en un acte, de Barré, Picard, Radet et Desfontaines, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 2 octobre 1809.

Les Limites, vaudeville en un acte, de Barré, Radet et Desfontaines, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 19 septembre 1812.

Le Mai des jeunes filles, ou un Passage de militaires, divertissement en un acte mêlé de vaudevilles, par MM. Barré, Radet et Desfontaines, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 30 avril 1807.

La Maison à deux Maîtres, ou la Maison louée, opéra en trois actes ; paroles de M. Desfontaines, musique de M. Martini, créé sur le Théâtre de l'Opéra-comique le 30 août 1806.

Le Mari revenant, vaudeville, par M. Desfontaines, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 3e jour complémentaire an 4 [19 septembre 1796].

Le Mariage de Scarron, comédie en un acte mêlée de vaudevilles, par les C. Barré, Radet et Desfontaines, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 19 Floréal an 5 [8 mai 1797].

Mélite, ou le Pouvoir de la nature, comédie en trois actes, en prose, mêlée d'ariettes, paroles de M. Desfontaines, musique de M. Deshayes, créée sur le Théâtre Italien le 19 mars 1792.

Le Meunier et le Chansonnier, vaudeville en un acte, suivi d’un divertissement de circonstance, de Barré, Radet et Desfontaines, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 31 mars 1810.

[La circonstance, c’est le mariage de Napoléon Ier et de Marie-Louise.]

Les Mille et un Théâtres, opéra-comique, en un acte, en vaudevilles, de M. Desfontaines, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 14 février 1792.

Monsieur Durelief, ou les Embellissemens de Paris, vaudeville en un acte, de MM. Barré, Radet et Desfontaines, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 9 juin 1810.

Monsieur Guillaume, ou le Voyageur inconnu, comédie en un acte et en prose, mêlée de vaudevilles, par les citoyens Radet, Barré, Bourgueil et Desfontaines. créé sur le Théâtre du Vaudeville le 12 pluviôse an 8 (1er février 1800).

Monsieur Michel Morin, ou l’Obligeant maladroit, comédie-vaudeville en un acte, par MM. Barré, Radet et Desfontaines, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 11 novembre 1813.

Desforges, Jean-Baptiste (1746-1806).

Français.

Masculin.

Comédien à la Comédie-Italienne, en province et à Saint-Pétersbourg (Russie). - Secrétaire général des Poudres et Salpêtres du comité de Salut public. - Poète, auteur de romans et de pièces de théâtre.

La Double feinte, ou le prêté rendu, comédie en trois actes & en vers libres, de M. Lorville (ou peut-être le Cousin Jacques ou M. Desforges), créée sur le Théâtre Italien le 24 février 1789.

[Attribution possible au Cousin Jacques ou à Desforges.]

L'Épouse imprudente, comédie en cinq actes et en vers, de M. Desforges, créée sur le Théâtre de mademoiselle Montansier le 13 septembre 1791.

Les Époux divorcés, comédie en 3 actes, en vers, par le C. Desforges. créée sur le Théâtre de l'Odéon transféré à la Cité le 7 Fructidor an 7 [24 août 1799].

Griselide, ou la Vertu à l’épreuve, comédie héroïque en trois actes, mêlée d’ariettes, de M. Desforges, musique de M. Le Froid de Méreaux, créée sur le Théâtre Italien le 8 janvier 1791.

Jeanne d'Arcq à Orléans, comédie en trois actes, en vers, mêlée d'ariettes, paroles de M. Desforges, musique de M. Creich [Kreutzer], créée sur le Théâtre Italien le 10 mai 1790.

Joconde, opéra en trois actes, paroles de M. Desforges, musique de M. Louis Jadin, créé sur le Théâtre de Monsieur le 14 septembre 1790.

Laujon de retour à l’ancien Caveau, vaudeville en un acte, par les convives du Caveau Moderne (Barré, Radet et Desfontaines), créé sur le Théâtre du Vaudeville le 2 décembre 1811.

Le Mai des jeunes filles, ou un Passage de militaires, divertissement en un acte mêlé de vaudevilles, par MM. Barré, Radet et Desfontaines, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 30 avril 1807.

Le Mari jaloux, comédie en 5 actes en vers, par le C. Desforges. créée sur le Théâtre de la République le 12 pluviôse an 5 [31 janvier 1797].

Desfougerets ou Desfougerais, Noël Aubin, dit (1754-1835).

Français.

Masculin.

Libraire éditeur, auteur de comédies. Natif de Tours, fils d'un maître cirier dont il continue d'abord la profession. Après avoir été arrêté à Tours puis relâché en l'an III, il s'établit « libraire-éditeur » à Paris, en 1795 ou peu avant. Entre 1799 et 1802, écrit et publie à Paris plusieurs comédies sous les pseudonymes Desfougerais ou Desfougerets ; édite (1793-1797) et traduit (1795-1802) diverses œuvres, de l'anglais notamment. Revenu à Tours après avoir cessé d'exercer la librairie, il y publie, ainsi qu'à Blois et Loches, plusieurs pièces entre 1814 et 1829. Décédé à Tours en août 1835.

Le catalogue de la BNF donne comme limites à son activité 1795-1804.

L'Aînée et la Cadette, par les C. Advenier et Desfougerets créé au Théâtre du Vaudeville le 3 brumaire an 5 (24 octobre 1796).

Le Concert aux Eléphans, comédie-parade en un acte mêlée de vaudevilles, des citoyens Piis, Barré, Radet, Desfontaines et Desfougerais, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 17 Messidor an 7 [5 juillet 1799].

Le Déménagement du salon, ou le Portrait de Gilles, vaudeville en un acte, de Desfougerais, Chazet, Dupaty et Léger, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 25 vendémiaire an 7 (6 octobre 1798).

La Fin du Monde, ou la Comète, vaudeville en un acte, par Barré, Radet, Desfontaines, Duant, Bourgueil & Desfougerais, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 5 pluviôse an 6 (24 janvier 1798).

Gilles aéronaute, ou l'Amérique n'est pas loin, comédie-parade en un acte mêlée de vaudevilles, par les C. Armand-Gouffé, Buhan et Desfougerais, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 6 Thermidor an 7 [24 juillet 1799].

Despréaux

Enfin, nous y voilà, divertissement en un acte mêlé de couplets, de Barré, Radet, Desfontaines, Demautort, Despréaux, Mercier-Dupaty et Laujon, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 29 pluviôse an 9 [18 février 1801].

Jenesai-ki, ou les Exaltés de Charenton, vaudeville, parodie de Beniowski, par MM. Barré, Despréaux, Dieu-la-Foi et Chazet, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 2 messidor an 8 [21 juin 1800].

Desprès, Jean-Baptiste-Denis (1752-1832).

Français.

Masculin.

Journaliste politique. - Homme de lettres, vaudevilliste et librettiste.

L'Alarmiste, vaudeville en un acte, de Després, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 3 thermidor an 2 [21 juillet 1794].

Le Calendrier des vieillards, comédie en un acte, en prose mêlée de vaudevilles, du citoyen Desprès, créée sur le Théâtre du Vaudeville, rue de Chartres le 20 août 1793.

Cécile & Ermancé, comédie en trois actes, en prose, mêlée d'ariettes ; paroles de M. Després, musique de M. Grétry, créée sur le Théâtre Italien le 16 janvier 1792.

Les deux Clefs, vaudeville en un acte, de MM. Després et Deschamps, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 8 ventôse an 12 [28 février 1804].

La Grotte de Fingal, ou le Soldat mystérieux, mélodrame à grand spectacle, en trois actes, par MM. Frédéric et Després, Musique de M. Alexandre Piccini, ballet de M. Rhénon, créé sur le Théâtre de la Porte Saint-Martin le 30 septembre 1815.

Molière à Lyon, vaudeville en un acte, par MM. Ségur aîné, Després et Deschamps, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 25 prairial an 7 [13 juin 1799].

Desprez, Aimé (1763-1824).

Français.

Masculin.

Acteur sous le nom de Saint-Clair. - Vaudevilliste, a collaboré au recueil de chansons : Les soupers de Momus.

L'Espoir réalisé, vaudeville en un acte, de M. Saint-Clair, créé sur le Théâtre de l'Ambigu-Comique le 22 février 1811.

Jacquot, ou l'Ecole des Mères, opéra en 2 actes ; paroles des Cs Desprez et Rouget de Lille ; musique de Della-Maria, créé sur le Théâtre de la rue Favart le 9 Prairial an 6 (28 mai 1798).

[Attribution à vérifier.]

Le Jardin d'Olivier, bouquet-vaudeville, de M. Desprez, ballets de M. Millot, créé sur le Théâtre de l'Ambigu-Comique le 7 juin 1811.

Le Mariage de la Valeur, vaudeville en un acte, de Després-Saint-Clair [Aimé Desprez],ballet de Millot, créé sur le Théâtre de l'Ambigu-Comique 27 mars 1810.

Monsieur de la Hure, ou le Troyen à Paris, comédie vaudeville en un acte, par Théodore [Théodore d’Hargeville] et Claude-Aimé Desprez, créé sur le Théâtre de la Gaieté le 3 février 1810.

Monsieur Malbroug, folie en deux actes à spectacles et mêlée de couplets, de Aimé Desprez et Théodore [Maillard], créée sur le Théâtre de la Gaîté le 25 août 1812.

Desprez-Walmont (1757 ?-1812).

Français.

Masculin.

Acteur - Auteur dramatique.

Le faux Jocrisse, de M. Desprès-Valmont, créé sur le Théâtre de la Porte Saint-Martin le 16 frimaire an 12 [8 décembre 1803].

Desrieux, Philippe (17..-18..).

Français.

Masculin.

Librettiste.

L'Amour hermite, pièce anacréontique en un acte mêlée d'ariettes (aussi annoncé comme « opéra en un acte avec ses agréments ») de Philippe Desriaux, musique de Mathieu-Frédéric Blasius, créé au théâtre des Beaujolais à Paris, le 31 janvier 1789.

Des Roys, Lyon-François (1768-1804).

Français.

Masculin.

Le Dernier des Romains, tragédie en 5 actes, par D. R [Des Roys, Lyon-François]. Paris, Barba, libraire, au Petit-Dunkerque ; Desenne, Palais-Egalité.

Destival de Braban.

Français.

Masculin.

Auteur de vaudevilles et comédien au Théâtre de la Gaîté.

Le Départ des patriotes aux frontières, ou la Loterie des filles, comédie en prose & en deux actes, suivie d'un divertissement ; par M. d'Estival, créée sur le Théâtre de la Gaieté le 9 août 1793.

[Je n’ai pas trouvé d’indication sur un éventuel compositeur pour le divertissement final.]

Le Général chez le Charbonnier, ou le Retour d’Italie, opéra-comique en 1 acte, par Destival et Martainville. créé sur le Théâtre d'Émulation le 27 nivôse an VI (16 janvier 1798).

Kokoli (ou Kokoly), extravagance en trois, puis en deux actes (en prose et en vaudevilles), de Plancher de Valcour, D*** [Destival] et Ribié, créée sur le Théâtre de la Cité le 20 ventôse an X [11 mars 1802].

Destouches, Philippe Néricault, dit (1680-1754).

Français.

Masculin.

Comédien, puis auteur dramatique. - Membre de l'Institut, Académie française (élu en 1723). - Destouches est le nom de scène de Philippe Néricault.

Le Jeune homme à l’épreuve, comédie en trois actes, de Destouches, modifiée par Andrieux et Ségur jeune, créée sur le Théâtre de Louvois le 29 thermidor an XI (17 août 1803).

[La pièce de Destouches, en cinq actes et en prose, a été publiée en 1751, sans être représentée.]

Devineau de Rouvray, C.- A. (1742-1830).

Français.

Masculin.

Dramaturge. - Poète.

Darius-Codoman, tragédie en cinq actes et en vers, par M. de Vineau. Tragédie imprimée, non représentée, 1807.

[Première édition connue en 1776.]

Dezède, Nicolas Alexandre (1740 ?-1792).

Français.

Masculin.

Auteur et compositeur.

Auguste & Théodore, ou les deux Pages, Comédie nouvelle en deux actes, en prose, représentée au Théâtre Français le 6 Mars 1789.

[D’après la base La Grange, texte du baron de Manteufel, musique de Nicolas Dezède. D’après la base César, texte de Dezède, de Louis-François Faur et du baron Ernest de Mantauffeld (sic), musique de Nicolas Dezède.]

Ferdinand, ou la Suite des deux pages, comédie en prose, en trois actes (opéra-comique), poème et musique de M. Dezède, créée sur le Théâtre Italien le 19 juin 1790.

Dieulafoy, Michel (1762-1823)

Français.

Masculin.

Librettiste et auteur dramatique. - Fut secrétaire du Conseil général de la commune de Toulouse, pendant la Révolution française.

11, 76, 88, ou le terne de Gonesse, vaudeville anecdote en un acte et en prose, par les citoyens Dieu-la-Foy, Dubois et Chazet. Représenté, pour la première fois, sur le théâtre du Vaudeville, le 21 floréal, an 10 [11mai 1802].

Arlequin en Perse, parodie d'Artaxerce en vaudevilles de MM. Barré, Radet, Desfontaines et Dieu-Lafoi ; créée sur le Théâtre du Vaudeville le 7 juin 1808.

Arlequin, incombustible, ou l'Onguent pour la Brûlure, vaudeville, de MM. Bourgueuil et Dieu-la-Foi créé sur le Théâtre du Vaudeville le 26 thermidor an 7 (13 août 1799).

L'Auberge dans les Nues, ou le Chemin de la gloire, petite revue de quelques grandes pièces en un acte et en prose mêlée de vaudevilles de MM. Dieulafoi, Gersin et H. Simon, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 7 mai 1810.

Le Baiser et la Quittance, ou une Aventure de garnison, opéra comique en 3 actes, de MM. Picard, de Longchamps et Dieulafoy, musique de MM. Boieldieu, Kreutzer, Méhul et Nicolo, créé sur le Théâtre de l’Opéra-Comique, rue Feydeau le 28 prairial an 11 (17 juin 1803).

Bayard au Pont-Neuf ou le Picotin d’avoine, folie-vaudeville en un acte, de MM. Dieu-la-Foi et Gersin, musique de M. Wecht, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 21 juillet 1808.

Le Café des Gobe-Mouches, vaudeville en un acte, de Dieulafoi, Gersin, Moreau et Lafortelle, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 5 septembre 1808.

Comment faire, ou les Epreuves de Misanthropie et Repentir, comédie en un acte mêlée de vaudevilles par les CC. Dejouy, Longchamps et Dieulafoy créée sur le Théâtre du Vaudeville le 26 ventôse an 7 [16 mars 1799].

Dans quel siècle sommes-nous ? vaudeville en un acte ; par les cit. Jouy, Longchamps et Dieu-Lafoy. créé sur le Théâtre du Vaudeville le 26 pluviôse an 8 [15 février 1800].

Défiance et Malice, ou le Prêté rendu, comédie en un acte, en vers, par le C. Dieu-la-Foy, créée sur le Théâtre Français de la République le 17 fructidor an 9 [4 septembre 1801].

L'Emprunt forcé, comédie en un acte mêlée de vaudevilles ; par les cit. Léger, Chazet, le Prevost-d'Iray, Dieu-La-Foi et Armand-Gouffé. créée sur le Théâtre des Troubadours le 2 nivôse an 8 [23 décembre 1799].

Les Filles de Mémoire, ou le Mnémoniste, comédie vaudeville en un acte, de MM. Dieulafoi et Gersin, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 24 février 1807.

Le Fond du Sac, ou la Préface de Lina, parodie-vaudeville en un acte, de MM. Dieu-La-Foi et Gersin ; créée sur le Théâtre du Vaudeville le 5 novembre 1807.

L'Hôtel de la Paix, rue de la Victoire, à Paris, vaudeville en un acte, suivi d'un Divertissement, de Barré, Radet, Desfontaines et Dieulafoi ; créé sur le Théâtre du Vaudeville le 30 juillet 1807.

L'Hôtel garni, ou la Revue de l'an IX, comédie en un acte, mêlée de vaudevilles, par Dieulafoy et Chazet, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 23 brumaire an 10 [14 novembre 1801].

L’intrigue dans les caves, vaudeville en un acte et en prose, par MM. Dieu-la-foy et de Jouy, créé sur le Théâtre Montansier-Variétés le 1er vendémiaire an 14 [23 septembre 1805].

L’Intrigue impromptu, ou Il n’y a plus d’enfans, vaudeville en un acte, par MM. Gersin et Dieu-la-Foi, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 4 novembre 1809.

L'Isle de la Mégalantropogénésie, ou les Savans de naissance, vaudeville en un acte, de MM. Barré, Radet, Desfontaines et Dieulafoy, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 26 mai 1807.

L’Ivrogne corrigé, ou Un Tour de Carnaval, comédie en deux actes et en prose, par MM. Dieu-la-Foi et L***, créé sur le Théâtre de l’Impératrice le 17 février 1806.

Jean La Fontaine, comédie en un acte et en vaudevilles, de Dieulafoy et Le Prévost d’Iray, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 23 brumaire an XIV (14 novembre 1805).

Jeanne d'Arc, ou le Siège d’Orléans, fait historique en trois actes mêlé de vaudevilles, de MM. Dieulafoy et Gersin, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 24 février 1812.

Jenesai-ki, ou les Exaltés de Charenton, vaudeville, parodie de Beniowski, par MM. Barré, Despréaux, Dieu-la-Foi et Chazet, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 2 messidor an 8 [21 juin 1800].

La Manufacture d'indiennes, ou le Triomphe des schalls et de la queue du chat, parodie des Bayadères, de MM. Dieulafoy et Gersin, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 8 septembre 1810.

Le Mariage de Nina Vernon, ou la Suite de la Petite Ville et des Provinciaux à Paris, comédie en un acte, en prose ; par les cit. Dieu-la-Foy, Chazet et Dubois. créée sur le Théâtre Français, rue de Louvois le 26 pluviôse an 10 [15 février 1802].

Milton, opéra en un acte, par MM. Dieulafoi et Jouy, musique de M. Spontini ; créé sur le Théâtre de l'Opéra comique le 6 frimaire an 13 [27 novembre 1804].

Le Moulin de Sans-Souci, fait historique mêlé de vaudevilles, en un acte, par le C. Dieulafoi, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 18 messidor an 6 [6 juillet 1798].

Dobilly

Auteur non identifié.

Les Espiégleries de Village, ou Comment l'esprit vient aux filles, comédie en un acte mêlée de vaudevilles, des citoyens. Henriot et Dobilly, créée sur le Théâtre des jeunes artistes le 21 Frimaire an 7 [11 décembre 1798].

Dognon, Jean-François (17..- 18..).

Français.

Masculin.

Auteur.

Le Cri de la Vengeance, opéra, livret de Dognon, musique de Foignet, créé sur le Théâtre Montansier Variétés le 19 Prairial an 7 [7 juin 1799].

Dolivet (17..-18..).

Français.

Masculin.

Auteur dramatique.

Berghem et Van Ostade, ou les deux Peintres hollandais, vaudeville en un acte, de MM. Brazier, Dolivet et Jules, créé sur le Théâtre des Variétés le 25 avril 1812.

[Jules serait le pseudonyme de Jules Vincent, ou celui de Jean-Toussaint Merle.]

Dorat-Cubières (1752-1820).

Voir Cubières-Palmézeaux, Michel de (1752-1820).

Dorveau, canonnier révolutionnaire.


 

Les contre-révolutionnaires jugés par eux-mêmes, comédie en trois actes, par le c. Dorveau, cannonier, créée sur le Théâtre de la République le 14 Nivôse an 2 [3 janvier 1794].

Dorvigny (1742-1812).

Pseudonyme de Louis-François Archambault.

Français.

Masculin.

Acteur, auteur de comédies et de vaudevilles, romancier.

Arlequin baudet, scènes d’ombres chinoises, de Dorvigny, créées sur le Théâtre d’ombres chinoises et de marionnettes de Séraphin le 5 février 1791.

Arlequin changé en nourrice, scènes d’ombres chinoises; Dorvigny, 1790, créées sur le Théâtre d’ombres chinoises et de marionnettes de Séraphin, 5 septembre 1790.

Arlequin, corsaire patriote, scènes d’ombres chinoises, par Dorvigny, créé sur le Théâtre d’ombres chinoises et de marionnettes de Séraphin le 21 décembre 1790.

L'Auberge de Calais, comédie en un acte, en prose ; par les C. d'Orvigny, Georges Duval et Bonnel. créée sur le Théâtre Français, rue de Louvois le 28 frimaire an 10 (17 décembre 1801).

Le Corsaire provençal, ou le Capitaine Sabart : pièce de Dorvigny, créée sur le Théâtre Montansier Variétés le 24 Floréal an 7 [13 mai 1799].

Le Désespoir de Jocrisse, comédie en deux actes, en prose, de Dorvigny, créée sur le Théâtre de Mlle Montansier le 22 novembre 1792.

Le Fermier républicain, ou le Champ de l'égalité, comédie en 2 actes, en prose, mêlée de vaudevilles, de Dorvigny, créée sur le Théâtre de l’Égalité le 13 août 1794.

George et Pauline, ou la Probité récompensée, vaudeville en un acte, par le citoyen Dorvigny, créé sur le Théâtre de l'Ambigu Comique le 27 prairial an 8 [16 juin 1800].

Grippeminaud, ou le Subdélégué de Falaise, comédie en un acte, en prose, de MM. Dorvigny et Georges Duval, créée sur le Théâtre de la Cité le 9 frimaire an 11 [30 novembre 1802].

Jocrisse à Longchamp. vaudeville en un acte, créé sur le Théâtre de Montansier le 28 Germinal an 6 [17 avril 1798].

[D’auteur inconnu, mais peut-être de Dorvigny.]

Jocrisse au Bal de l'Opéra, folie en deux actes, de Dorvigny, créée sur le Théâtre des Variétés-Panorama le 25 février 1808.

Jocrisse changé de condition, comédie-folie en deux actes et en prose, par le citoyen Dorvigny, créée sur le Théâtre des Variétés, Palais Égalité le 15 nivôse an 2 [4 janvier 1794].

Jocrisse jaloux, comédie folie en un acte, de M. Dorvigny, créée sur le Théâtre Montansier le 14 frimaire an 12 [6 décembre 1803].

Jocrisse presque seul, vaudeville en un acte, de Dorvigny, créé sur le Théâtre Montansier-Variétés le 19 ventôse an 7 [9 mars 1799].

La Leçon des Fermiers, ou Je lui pardonne sa fortune, comédie en 2 actes, par le C. d'Orvigny, créée sur le Théâtre de Montansier le 21 ventôse an 5 [11 mars 1797].

Le Mariage par Comédie, ou les Dupes, comédie en un acte, en prose, par M. Dorvigny, créée sur le Théâtre des Variétés (Ambigu-Comique). le 9 novembre 1789.

Les Morts qui se volent, opéra-bouffon en un acte, paroles de Dorvigny, musique de Borda, créé sur le Théâtre de l'Ambigu Comique le 6 floréal an 8 [26 avril 1800].

Dorvo Hyacinthe (1768-1839).

Français.

Masculin.

Auteur dramatique et romancier. - Ancien avocat au parlement de Paris.

L'Auberge allemande, ou le Traître puni, comédie en 5 actes et en vers, imitée de l'allemand, par *** et Chazel père, créée Théâtre des amis des arts et des élèves de l'Opéra-Comique le 1er Pluviôse an 7.

[Le coauteur anonyme est identifié comme étant Dorvo Hyacinthe (Catalogue de la BNF).]

Elisabeth, ou les Exilés en Sibérie, mélodrame en trois actes, d’Hippolyte Dorvo, musique de Piccini, ballet d’Eugène Hus ; créé sur le Théâtre de la Porte Saint-Martin le 28 octobre 1806.

L'Envieux, comédie en 5 actes, en vers, par le C.... [Hyacinthe Dorvo], représentée sur le Théâtre de l'Odéon le 27 ventôse an 7 [17 mars 1799].

Les Fâcheux d'aujourd'hui, comédie en trois actes et en vers par M..... [Hyacinthe Dorvo], créée sur le Théâtre Louvois le 16 ventôse an 12 [7 mars 1804].

Gonsalve de Cordoue, mélodrame en trois actes, de M. Dorvo, musique de M. Piccini, ballets de M. Aumer, créé sur le Théâtre de la Porte Saint-Martin le 12 juillet 1806.

Je cherche mon père, comédie en 3 actes et en vers, de Hyacinthe Dorvo, créée sur le Théâtre de la Cité le 19 floréal an 5 [8 mai 1797].

Les Jeunes Femmes, comédie en trois actes et en vers, par M. Dorvo, créée sur le Théâtre de l'Impératrice le 3 octobre 1809.

Monsieur Lamentin, ou la Manie de se plaindre, comédie en un acte et en vers, par M. Dorvo ; créée sur le Théâtre de l'Impératrice le 12 janvier 1808.

La Mort de Duguesclin, drame héroïque en 3 actes et en vers, par M. Dorvo, créé sur le Théâtre Français le 27 juin 1807.

Dossion, Etienne-Auguste (1770-1832).

Français.

Masculin.

Auteur dramatique.

La Mouche du Coche, comédie en un acte et en prose, par M. Fait-Tout [G. Duval et A. Dossion] ; créée sur le Théâtre de l'Impératrice le 24 juillet 1812.

On ajoutera :

Arlequin Pygmalion, ou la Bague enchantée, parade en 1 acte, mêlée de vaudevilles, par le C. Auguste Dossion... [Paris, Vaudeville, 29 pluviôse an II.] [Texte imprimé] Publication : Paris : au théâtre du Vaudeville, an II

Drouville


 

Arlequin receveur de loterie, vaudeville en un acte par MM. Drouville et Pillon, créé sur le Théâtre de Montansier le 18 Germinal an 6 (7 avril 1798).

Duant (ou Buant ?).

Auteur que je ne connais pas.

La Fin du Monde, ou la Comète, vaudeville en un acte, par Barré, Radet, Desfontaines, Duant, Bourgueil & Desfougerais, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 5 pluviôse an 6 (24 janvier 1798).

Dubois, Charles.

[Peut-être le même que Dubois Jean-Baptiste (qui a beaucoup collaboré avec René Chazet).

Jeune et Vieille, opéra-comique en un acte, paroles de M. *** (Chazet et Charles Dubois), musique de M. Pradher fils (Louis-Barthélémy) et Berton (Henri-François) ; créé sur le Théâtre de l'Opéra-Comique le 12 janvier 1811.

Dubois, Jean-Baptiste (1778-1850)

Pseudonyme commun avec René de Chazet, Saint-Rémy ou Rémi.

Français.

Masculin.

Auteur dramatique. - Romancier. - Directeur du théâtre de la Gaîté (1808-1821)

11, 76, 88, ou le terne de Gonesse, vaudeville anecdote en un acte et en prose, par les citoyens Dieu-la-Foy, Dubois et Chazet. Représenté, pour la première fois, sur le théâtre du Vaudeville, le 21 floréal, an 10 [11mai 1802].

L’Amour au régime, comédie en un acte et en vers, de MM. Chazet et Dubois, créée sur le Théâtre de l’Impératrice, le 24 novembre 1807.

Avis aux Jaloux, ou la Rencontre imprévue, opéra comique en 1 acte, par M. Saint-Remi, musique de Louis Piccini, sur le Théâtre de l’Opéra Comique le 25 octobre 1809.

[A ne pas confondre avec Avis aux jaloux (Avvertimento ai Gelosi) , jouée quelques mois plus tôt au Théâtre de l’Odéon (Opera Buffa).]

La Bonne Femme, ou les Prisonniers de guerre, vaudeville en un acte, par MM. Dubois et Brazier, créé sur le Théâtre de la Gaîté le 6 décembre 1815.

Le Bouquet des Poissardes, divertissement en un acte mêlé de chant et de danse, de MM. Brazier et Dubois, créé sur le Théâtre de la Gaîté le 23 août 1815.

Cassandre tout seul, vaudeville en un acte par J. B. Dubois, créé sur le Théâtre des Jeunes Artistes le 1er prairial an VIII [21 mai 1800].

La Cendrillon des Ecoles, ou le Tarif des prix, vaudeville, de M. de Saint-Remy, créé sur le Théâtre du Vaudeville le10 novembre 1810.

Les deux Arlequins, ou Colombine rivale, arlequinade en un acte, en prose, avec des vaudevilles, de MM. Chazet et Dubois, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 16 ventôse an 11 [7 mars 1803].

Dorat et Colardeau, comédie en un acte et en vers ; par le C. Dubois, créée sur le Théâtre Français, rue de Louvois le 1er. Messidor an11 [20 juin 1803].

Les Dragées, ou le Confiseur du grand Monarque, impromptu mêlé de couplets, par J.-B. Dubois, créé sur le Théâtre de la Gaîté le 6 juin 1811.

L'École des Juges, drame en trois actes et en prose, par M. Dubois, créé sur le Théâtre de l’Impératrice le 7 mai 1808.

Edouard et Adèle, ou l'Indifférence par amour, comédie en un acte, mêlée de vaudevilles, de J.-B. Dubois, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 18 floréal an 12 [8 mai 1804].

Emilie, ou les Femmes, vaudeville en un acte, de J.-B. Dubois, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 10 frimaire an XI [1er décembre 1802].

La Fausse Marquise, mélodrame nouveau, en trois actes, paroles de MM. *** [J.-B. Dubois et Gobert], musique de Piccini fils, ballets de M. Aumer ; créé sur le Théâtre de la Porte St-Martin le 9 messidor an 13 (28 juin 1805).

Les Faux Vainqueurs, ou les Courses du 14 Juillet, vaudeville, par MM. Dubois et Servières, créé sur le Théâtre des Troubadours le 3 thermidor an VIII (22 juillet 1800).

Gilles n'est pas Gilles, vaudeville en un acte, de Dubois, créé sur le Théâtre des Jeunes Artistes le 25 ventôse an 8 [16 mars 1800].

Je m'émancipe ; comédie-vaudeville en un acte, de MM. Chazet et Jean-Baptiste Dubois, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 11 mai 1811.

J. J. Rousseau, ou une Journée à Ermenonville, drame en trois actes et en prose, par M. Edouard ; créé sur le Théâtre de l'Impératrice le 21 septembre 1813.

[Pseudonyme de Jean-Baptiste Dubois.]

Les Lauriers-roses ou le Tribut du village, vaudeville en un acte, de J.-B. Dubois, créé sur le Théâtre de la Gaieté le 16 juin 1810.

La Leçon conjugale, ou le voilà pris, vaudeville, par M. Dubois, créé sur le Théâtre des Troubadours le 22 messidor an 8 (11 juillet 1800).

Le Lendemain de la pièce tombée, comédie en un acte, mêlée de vaudevilles, par MM. Maurice, Dupaty et Dubois, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 13 fructidor an 13 [31 août 1805].

Les Maîtresses-filles, ou les Pères à l’école, folie en un acte, mêlée de couplets, par M. D**** [J.-B. Dubois], créée sur le Théâtre de la Gaîté le 1er décembre 1814.

Le Mariage de Nina Vernon, ou la Suite de la Petite Ville et des Provinciaux à Paris, comédie en un acte, en prose ; par les cit. Dieu-la-Foy, Chazet et Dubois. créée sur le Théâtre Français, rue de Louvois le 26 pluviôse an 10 [15 février 1802].

Marton et Frontin, ou Assaut de valets, comédie en un acte et en prose, par Jean-Baptiste Dubois, créée sur le Théâtre de Louvois le 25 nivose an 12 [15 janvier 1804].

Monsieur Girouette, ou Je suis de votre avis, comédie en un acte et en prose, par M. Jean-Baptiste Dubois, créée sur le Théâtre Louvois le 26 ventôse an XII (17 mars 1804).

Dubois-Fontanelle, Joseph-Gaspard (1727-1812).

Français.

Masculin.

A aussi traduit de l'allemand en français.

Journaliste. - Auteur dramatique. - Professeur de belles-lettres à Grenoble (de 1796 à 1804).

Ericie, ou la Vestale, tragédie en trois actes, de Joseph-Gaspard Dubois-Fontanelle, créée sur le Théâtre Français le 19 août 1789.

Dubreuil, Alphonse(1734-1801).

Nom complet :Alphonse du Congé Dubreuil.

Français.

Masculin.

Poète et auteur de livrets d’opéras.

L’Amant travesti, comédie en deux actes, en vers, mêlée d’ariettes, de M. Dubreuil, musique de M. Desaugiers, créée sur le Théâtre de Monsieur le 2 novembre 1790.

Parfois, sous-titre : ou les Muletiers.

Dubuisson, Pierre-Ulric (1746-1794).

Français.

Masculin.

Historien des colonies d’Amérique. – Auteur dramatique.

I Filosofi imaginari, intermède à quatre voix, musique de Paisiello, livret de Giovanni Bertati, version française de M. Dubuisson, créé sur le Théâtre de Monsieur le 24 mars 1789.

Flora, opéra en trois actes ; paroles de M. Dubuisson, musique de M. Fay, créé sur le Théâtre de la rue de Louvois le 4 février 1792.

La Grotte de Trophonius, opéra héroi-comique, de l’abbé Casti, traduit par Dubuisson ou par Moline, musique de Salieri, créé sur le Théâtre de Monsieur le 15 mars 1790.

L’Impresario in Angustie ou le Directeur dans l’embarras, opéra bouffon, en 2 actes, de MM. Dubuisson pour les paroles et M. Cimarosa pour la musique, créé sur le Théâtre de Monsieur le 6 mai 1789.

Laure & Zulmé, opéra en trois actes, paroles de Dubuisson, musique d’Etienne Fay, créé sur le Théâtre Lyrique des Amis de la Patrie, ci-devant Louvois le 8 frimaire an 2 (28 novembre 1793).

Laurette, opéra comique en 3 actes, livret de M. Dubuisson, musique de M. Hayden, créé sur le Théâtre de Monsieur le 21 janvier 1791.

Ducaire, M.

Auteur non identifié.

L'École des jeunes-gens, comédie en deux actes, en prose, par M. Ducaire, créée sur le Théâtre de la rue de Louvois le 7 décembre 1791.

Loiserolles, ou l’Héroïsme paternel, drame en un acte & en prose, mêlé de musique, de Ducaire, musique de L. Jadin, créé sur le Théâtre lyrique des Amis de la Patrie, ci-devant Louvois le 8 nivôse an 4 [29 décembre 1795].

Ducancel, Charles-Pierre (1766-1835).

Français.

Masculin.

Avocat, homme politique et auteur de théâtre. - Membre du club des Jacobins. - A fondé la Société des bonnes lettres, à Clermont, Oise. - A été l'un des fondateurs et rédacteurs de la Bibliographie royaliste.

Les deux Morts supposés, vaudeville en un acte, de Charles-Pierre Ducancel, créé sur le Théâtre Montansier-Variétés le 6 nivôse an 8 [27 décembre 1799].

Le Hableur, comédie en trois actes, en vers, par le C. Ducancel. créée sur la scène des Variétés, Maison Égalité le 13 frimaire an 3 [13 décembre 1794].

L'Intérieur des Comités révolutionnaires, ou les Aristides modernes, comédie en trois actes, en prose, par le C. Ducancel. créée sur la scène des Variétés, Maison Égalité, premier floréal an 3 [20 avril 1795].

Ducange, Victor (1783-1833).

Utilise le pseudonyme Victor.

Français.

Masculin.

Poète, romancier, auteur dramatique et librettiste. - Fondateur du journal libéral, qui lui valut de s'exiler en Belgique, Le diable rose ou Le petit courrier de Lucifer (1822). - Fils de Brahain Ducange, Pierre-Auguste ; secrétaire d'ambassade à La Haye, où Victor Ducange est né.

Le Double enlèvement, comédie mêlée de vaudevilles en un acte, par M. Victor [Victor Ducange] ; créé sur le Théâtre de l'Ambigu-Comique le 4 février 1812.

Duchaume

Comédien du Théâtre du Vaudeville.

Duchaume, pseudonyme de Vée.

Georges Times, ou le Jockey maître, comédie en un acte mêlée de vaudevilles, de M. Sewrin et Duchaume, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 4 ventôse an 10 (23 février 1802).

L'héroïne de Mithier, vaudeville en 1 acte, par le c. Duchaume et le c. Barral. créé sur le Théâtre du Vaudeville le 3 Fructidor an 2 [20 août 1794].

L'Hiver ou les Deux Moulins, Divertissement-Vaudeville en 1 acte, par les citoyens Duchaume et Sewrin. créé sur le Théâtre du Palais-Variétés le 27 mars 1793).

Duchemin.

Voir Pillon-Duchemin, Anne-Adrien-Firmin (1766-1844)

Ducis, Jean-François (1733-1816).

Français.

Masculin.

Auteur dramatique et poète. - Adaptateur du théâtre de Shakespeare, qu'il essaya de soumettre aux règles de la tragédie classique. - Membre de l'Académie française (élu en 1778).

Abufar, ou la Famille Arabe, tragédie en quatre actes. Représentée, pour la première fois, à Paris, sur le Théâtre de la République, 23 Germinal an 3 [12 avril 1795]. Par le C. Ducis. (Barba) in-8°. de 79 pages.

[La brochure publiée chez Barba en 1795 n’est pas exacte : non pas le 13 germinal, mais le 23.]

Hamlet, tragédie en cinq actes et en vers de Ducis, créée sur le Théâtre Français, salle du Jeu de Paume de l'Étoile le 30 septembre 1769.

[Reprises en 1807 et 1809]

Jean-Sans-Terre ou la Mort d’Arthur, tragédie en cinq actes, puis trois, en vers, de M. Ducis, créée sur le Théâtre françois, rue de Richelieu le 28 juin 1791.

Ducray-Duménil, François-Guillaume (1761-1819).

Français.

Masculin.

Auteur dramatique. - Poète. - Chansonnier. - Romancier. - Journaliste. - Membre, Accademia degli Arcadi, Rome.

La journée dérangée, anecdote de 1790, comédie en un acte ; par Ducray-Duminil, créée sur le Théâtre de la rue Feydeau le 1er janvier 1793.

La Maîtresse de pension, parodie de Sapho, en un acte, mêlée de vaudevilles, par le C. Demautort [et Ducray Duminil], créée sur le Théâtre du Vaudeville le 26 ventose an 3 [16 mars 1795].

Dufrénoy, Adélaïde-Gillette Billet (1765-1825).

Connue comme Madame Dufrénoy ou Dufresnoy.

Français.

Féminin.

Poète, romancière et essayiste. - Épouse du procureur Petit-Dufrénoy. - Morte le 7 ou 8 mars 1825.

Arlequin, Restaurateur, ou la Gageure, vaudeville, de Madame Dufresnoy, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 13 prairial an 7 (1er juin 1799).

Dugas-Montbel, Jean-Baptiste (1776-1834).

Français.

Masculin.

Helléniste. - Auteur dramatique. - Homme politique, député du Rhône (1830-). - A aussi traduit du grec ancien en français.

La Femme en parachûte, vaudeville en un acte. des citoyens Honoré et Montbel, créé sur le Théâtre Montansier-Variétés le 22 brumaire an 8 (13 novembre 1799).

Dugazon (1746-1809).

Français.

Masculin.

Pseudonyme de Jean-Baptiste-Henri Gourgaud ou Gourgault. - Comédien, poète, auteur dramatique et chansonnier révolutionnaire. - Sociétaire de la Comédie-Française (1772-1809) et professeur au Conservatoire. - Garde national, aide de camp du Commandant Santerre.

L'avénement de Mustapha au trône, ou le Bonnet de vérité, comédie en un acte, en vers ; par M. Riouf, couplets de M. Dugazon, créée sur le Théâtre de la République, rue de Richelieu le 11 octobre 1792.

L'Emigrante, ou le Pere Jacobin, comédie en trois actes, en vers ; par M. Dugazon, créée sur le Théâtre de la république, rue de Richelieu le 24 octobre 1792.

Le Modéré, comédie en un acte, en vers, par le Citoyen Dugazon, créée sur le Théâtre de la République le 7 Brumaire an 2 [28 octobre 1793].

Dumaniant, Antoine-Jean Bourlin, dit (1752-1828).

Français.

Masculin.

Auteur et acteur dramatique.

Alonzo & Cora, tragédie en trois actes, de M. Dumaniant, créé sur le Théâtre de la République, rue de Richelieu le 28 janvier 1793.

L’Amant femme de chambre, comédie en prose et en un acte de M. Dumaniant, reprise sur le Théâtre Louvois le17 floréal an 11 (7 mai 1803).

[en fait, pièce créée en 1787, jouée jusqu’en 1793, et reprise en 1803.]

Beaucoup de bruit pour rien, comédie en trois actes, en prose, par M. Dumaniant, créée sur le Théâtre du Palais-Variétés le 27 février 1793.

Brisquet et Joli-Cœur, vaudeville en un acte,par Dumaniant et Servières, créé sur le Théâtre Montansier le 30 nivôse an 12 [21 janvier 1804].

Les Calvinistes, ou Villars à Nismes, comédie historique en un acte et en prose, par les citoyens Dumaniant et Pigault-Lebrun, créée sur le Théâtre français de la République le 8 nivôse an 9 [29 décembre 1800].

La Chûte du dernier tyran, ou la Journée du 9 Thermidor, drame en 2 actes, par les c. Pigault-Lebrun, et Dumaniant, créé sur le Théâtre de la Cité-Variétés le 18 Fructidor an 2 [4 septembre 1794].

[La base César ne connaît comme auteur que Pigault-Lebrun.]

Le Duel de Bambin, comédie en un acte et en prose, mêlée d’ariettes, du citoyen Dumaniant, musique du citoyen Tomeoni, créée sur le Théâtre Montansier-Variétés le 3 messidor an 8 [22 juin 1800].

Élina et Nathalie ou les Corses, drame en trois actes traduit de Kotzebue par Pointe et adapté par Décour et Dumaniant, créé sur le Théâtre Molière le 8 ventôse an 10 [27 février 1802].

[Décour-Laffillard devient Descortils dans le compte rendu du Courrier des spectacles du 28 février 1802.]

L'Espiegle et le Dormeur, ou le Revenant du château de Beausol, comédie en trois actes et en prose, par M. Dumaniant, créée sur le Théâtre de l'Impératrice le 28 juin 1806.

La Famille des Badauds de Londres, comédie en 2 actes, en prose, de MM. Suard et Dumaniant, créée sur le Théâtre de l’Impératrice le 20 janvier 1808.

La Femme de vingt ans, comédie en trois actes et en vers, par M. Dumaniant. créée sur le Théâtre de l'Impératrice le 22 octobre 1811.

[Parfois avec sous titre : la Femme de vingt ans, ou les Dangers de l’Imprudence.]

Les Français en Alger, mélodrame à grand spectacle, de M. Dumaniant, musique de M. Puccini fils, ballets de M. Aumer, créé sur la scène du Théâtre de la Porte Saint-Martin le 8 floréal an 12 [28 avril 1804].

La Gageure anglaise, comédie en un acte, en vers, par M. Dumaniant ; créée sur le Théâtre de l'Odéon le 11 août 1814.

Georges ou le bon fils, comédie en 3 actes, traduite de l’allemand par Berquin et arrangée pour la scène française par Dumaniant, créée au Palais des Variétés le 11 mars 1793.

L'Hermite de Saverne, mélodrame en trois actes, de MM. Dumaniant et le G.al Thuring ; musique de M. Alexandre Piccinni fils ; divertissement de M. Aumer, créé sur le Théâtre de la Porte Saint-Martin le 27 prairial an 11 [16 juin 1803].

L'Homme en deuil de lui-même, comédie en un acte et en prose, par MM. Dumaniant et Henrion, créée sur le Théâtre de l'Impératrice le 5 août 1806.

L’Honnête Menteur, comédie en un acte et en prose, par J. Dumaniant, créée sur la scène de l’Odéon, Théâtre de l’Impératrice le 6 juin 1809.

Hugo Grotius, fait historique en trois actes, en prose, de M. Kotzébue, traduit et arrangé pour la scène française par MM. Dumaniant et Thuring.

[Ni lieu, ni date de représentation connus.]

Isaure & Gernance, ou les Réfugiés religionnaires, comédie en trois actes, en prose, de Dumaniant, créée sur le Théâtre de la Cité-Variétés le 16 Brumaire an 3 (6 novembre 1794).

Jacques Rigaud, opéra, paroles de Dumaniant, musique de Foignet fils, créé sur le Théâtre Montansier-Variétés le 25 thermidor an 8 [13 août 1800].

La Journée difficile, ou les Femme rusées, comédie en 3 actes et en prose, d’A. J. Dumaniant, créée sur le Théâtre des Enfants Comiques le 17 novembre 1792.

[Pigault-Lebrun est peut être co-auteur.

André Tissier, Les spectacles à Paris pendant la Révolution, tome 1, p. 132, donne la date du 19 novembre.]

Le Mariage impossible, comédie en un acte, en prose, par M. Dumaniant ; créée sur le Théâtre de l'Impératrice le 24 janvier 1809.

Dumersan, Théophile Marion (1780-1849).

Français.

Masculin.

Auteur dramatique, poète, chansonnier et librettiste. - Numismate, conservateur au Cabinet des médailles et antiques de la Bibliothèque royale.

Les Adieux de la Samaritaine aux Parisiens, vaudeville grivois en un acte, par MM. Du Mersan et Dartois, créé sur la scène du Théâtre du Vaudeville le 17 janvier 1814.

Arlequin, marchand de ridicules, vaudeville en un acte, de Dumersan, créé sur le Théâtre sans prétention en 1798.

La Belle au Bois dormant, comédie féerie, vaudeville en deux actes, par MM. Bouilly et Dumersan ; créée sur le Théâtre du Vaudeville le 20 février 1811.

La Belle Marie, comédie-anecdote en un acte, mêlée de vaudevilles, par T. du Mersan et Joseph Pain, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 28 ventose an 13 (19 mars 1805).

Les Bêtes savantes, folie burlesque en un acte et en vaudevilles, de MM. Du Mersan, Théaulon et Dartois, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 10 juin 1813.

Le Boxeur français, ou Une heure à Londres, vaudeville en un acte, de MM. Moreau, Du Mersan et de la Fortelle, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 1er octobre 1814.

Cadet-Roussel beau-père, imitation burlesque des Deux Gendres en deux actes, de M. Dumersan, créée sur le Théâtre des Variétés le 24 septembre 1810.

Cadet Roussel Hector, ou la tragédie à Troyes, en Champagne, imitation burlesque d'Hector [de Luce de Lancival] par Merle et ***, créée sur le Théâtre des Variétés le 6 avril 1809.

[D’après le catalogue général de la BNF, le coauteur de Merle est Théophile Dumersan.]

Le Chanteur éternel, vaudeville en un acte, de MM. Désaugiers et Dumersan, créé sur le Théâtre Montansier-Variétés le 2 frimaire an 14 [23 novembre 1805].

Les Charades en action, ou la Soirée bourgeoise, comédie vaudeville en un acte, de MM. Dumersan et Sewrin, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 2 décembre 1813.

Les deux Matinées, vaudeville en deux actes, par Dumersan, créé sur le Théâtre des Variétés le 12 mars 1812.

Diane de Poitiers, vaudeville historique en deux actes, par Madame Olympe et M. *** [Dumersan] ; créé sur le Théâtre des Variétés-Panorama le 5 mars [1807].

[Madame Olympe, un des nombreux pseudonymes employés par Dumersan.]

Encore une partie de Chasse, ou le Tableau d'histoire, comédie en un acte et en vers, par MM. J. Pain et Dumersan ; créée sur le Théâtre de l'Impératrice le 12 avril 1810.

L'Intrigue Hussarde, comédie en un acte, mêlée de vaudevilles, de M. Dumersan, créée sur le Théâtre des Variétés le 1er mai 1811.

L'Intrigue sur les Toits, vaudeville en un acte, de Dumersan, créé sur le Théâtre Montansier le 1er germinal an 13 [22 mars 1805].

Les Intrigues de la Rapée, vaudeville grivois en un acte, par M. Merle, Sewrin, Dumersan, créé sur le Théâtre des Variétés le 11 août 1813.

Jean de Nivelle, ou les Oreilles et les perdrix, vaudeville en un acte, de MM. [Georges] Duval et *** [Dumersan], créé sur le Théâtre des Variétés-Panorama. le 17 février 1807.

Jean de Passy, vaudeville en un acte, imitation burlesque de Jean de Paris, de MM. Martainville et Du Mersan, créé sur le Théâtre des Variétés le 2 mai 1812.

Jocrisse, Chef de Brigands, mélodrame comique en un acte et en prose, de MM. Merle et Dumersan, créé sur le Théâtre des Variétés le 14 septembre 1815.

La Laitière suisse, ou l’Aveugle de Clarens, comédie en un acte, en prose, mêlée de couplets, par MM. Sewrin, Dumersan et Merle, créée sur le Théâtre des Variétés le 11 mai 1815.

Le Maçon poëte, comédie-anecdote en un acte et en vaudevilles, de MM. Dumersan et Simonnin, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 21 août 1806.

Maître André et Poinsinet ou le Perruquier poète, comédie-anecdote en un acte et en vaudevilles, de Dumersan et Brasier, créée sur le Théâtre Montansier le 16 pluviôse an 13 [5 février 1805].

La Manie de l'indépendance, ou Scapin tout seul, monologue en prose, mêlé de vaudevilles, de MM. Moreau et D..... [Dumersan], créé sur le Théâtre du Vaudeville le 30 ventôse an 12 (21 mars 1804).

Le Marché aux fleurs, comédie en un acte et en prose, par M. Dumersan, précédée d'un prologue en vers, de M. Planard ; créée sur le Théâtre de l'Impératrice le 29 mars 1810.

Les Mineurs de Beaujonc, ou Ils sont sauvés, fait historique en trois actes, mêlés de couplets ; par MM. J. Pain et Du Mersan, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 8 avril 1812).

Monsieur Bonne-Grace, ou le petit volage, comédie en un acte, mêlée de couplets, de Georges Duval et D*** [Dumersan], créée sur le Théâtre des Variétés, boulevard Montmartre le 24 mai 1808.

Monsieur Chose, ou la Foire de Pantin, folie-vaudeville en un acte, de MM. Dumersan et Georges Duval, créé sur le Théâtre des Variétés le 21 janvier 1809.

Monsieur Moquette, ou le galant Tapissier, comédie-vaudeville en un acte, de Georges Duval et Dumersan, créée sur le Théâtre des Variétés-Panorama le 14 mai 1808.

Dumolard, Henri-François (1771-1845).

Français.

Masculin.

Auteur dramatique. - Avocat. - A été membre de la Société académique des sciences. - A été secrétaire général de l'administration de la police et vérificateur du Trésor public.

Les Avant-Postes du Maréchal de Saxe, comédie en un acte et en prose, mêlée de vaudevilles, de MM. Moreau et Dumolard, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 8 novembre 1808.

Bon naturel et Vanité, ou la Petite Ecole des Meres, comédie en un acte et en vers, par M. Dumolard ; créée sur le Théâtre de l'Impératrice le 8 avril 1808.

L'Exil de Rochester, ou la Caverne, vaudeville en un acte, de MM. Dumolard et Moreau, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 5 octobre 1811.

Les Expédiens, comédie en un acte, mêlée de vaudevilles, de MM. Dumolard et Coster, créée sur le Théâtre des Variétés le 9 février 1811.

Jacques Callot à Nancy, vaudeville-anecdote en un acte, de MM. Auguste *** et Dumolard, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 26 juin 1813.

[Auguste ***, c’est Auguste-Mario Coster.]

La Fontaine chez Fouquet, comédie en un acte et en prose, de M. Dumolard ; créée sur la scène du Théâtre Français le 21 février 1809.

Madame Favart, comédie en un acte en prose, mêlée de vaudevilles, par MM. Moreau et Dumolard, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 22 décembre 1806.

Le Mari instituteur, comédie en un acte et en vers, de Dumolard, créée sur le Théâtre de la Porte St-Martin le 23 frimaire an 13 [14 décembre 1804].

Marmontel et Thomas, ou la Parodie de Cinna, vaudeville-anecdote en un acte, par M. Dumolard, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 23 janvier 1813.

La Mort de Jeanne d’Arc, tragédie en trois actes jouée sur le théâtre d’Orléans, de Dumolard, créée sur le Théâtre d’Orléans le 18 floréal an 13 [8 mai1805].

Dumoustier, Charles-Albert (1760-1807)

Français.

Masculin.

Poète et auteur dramatique. - A été avocat au Parlement de Paris et membre de l'Institut.

Agnès et Félix, ou les deux Espiègles, opéra en trois actes de Dumoustier musique de Devienne. Créé par les Comédiens Français sur la scène du Théâtre de la rue Feydeau le 5 fructidor an 3 [22 août 1795].

Constance, comédie en deux actes, en vers, par M. Dumoustier, créée sur le Théâtre Italien le 11 juin 1792.

Les deux Suisses, ou l'Amour filial, comédie en un acte, mêlé d'ariettes, paroles de M. Dumoutier, musique de M. Gavaux, créée sur le Théâtre de la rue Feydrau le 7 mars 1792.

Le Divorce, comédie en deux actes & en vers, de M. Dumoustier, créée sur le Théâtre de la rue Feydeau le 11 juillet 1791.

Les Femmes, comédie en vers, en 4, puis 3 actes, par Dumoustier, créée par le Théâtre de la Nation le 19 avril 1793.

Dupaty, Emmanuel (1775-1851).

Français.

Masculin.

Poète et auteur dramatique. - Auteur de comédies et de livrets d'opéras comiques. - Membre (élu en 1836) puis directeur de l'Académie française.

Agnès Sorel, comédie vaudeville en trois actes, de MM. Bouilly et Dupaty, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 19 avril 1806.

L'Antichambre, ou les Valets chez eux, opéra comique, en un acte, par Emmanuel Dupaty, musique de Nicolas Dalayrac, créé sur le Théâtre de l'Opéra Comique National, rue Feydeau le 8 ventôse an 10 [27 février1802].

Arlequin journaliste, par les Cs Chazet et Emmanuel Dupaty. créé sur le Théâtre du Vaudeville le 22 Frimaire an 6 [12 décembre 1797].

[Autre coauteur, Mardelle, Jean-Baptiste.]

Arlequin sentinelle, comédie-parade en un acte, par le C. Emmanuel Dupaty, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 12 Messidor an 6 [30 juin 1798].

Arlequin tout seul, pièce en un acte, par le C. Dupaty, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 14 Frimaire an 7 [4 décembre 1798].

L'Avis aux Mères, ou les deux Fêtes, comédie en un acte, en vers, par M. Dupaty ; créée sur le Théâtre Français le 14 janvier 1813.

Bayard à Mézières, opéra en un acte, paroles de MM. Dupaty et de Chazet, musique de MM. Chérubini, Catel, Boyeldieu et Nicolo ; créé sur le Théâtre de l'Opéra-Comique le 12 février 1814.

Le Buste de Préville, comédie en un acte; suivie d’un vaudeville, par MM. Dupaty et Chazet, créée sur le Théâtre Français de la République le 25 nivôse an VIII [15 janvier 1800].

Cagliostro, ou la Séduction, opéra-comique en trois actes, de Saint-Cyr et Dupaty, musique de Dourlen et Reicha, créé sur le Théâtre de l’Opéra-Comique le 27 novembre 1810.

Le Camp de Sobieski, ou le Triomphe des femmes, opéra-comique en deux actes, paroles de M. Dupaty, musique de M. Kreutzer, créé sur le Théâtre de l'Opéra-Comique le 22 avril 1813.

Le Chapitre second, comédie en un acte, en prose, mêlée d'ariettes ; par les Cs Dupaty (paroles) et Solié (musique), créée sur le Théâtre de la rue Favart, Opéra-Comique le 29 Prairial an 7 [17 juin 1799].

Christophe Morin, ou Que je suis fâché d'être riche, folie-vaudeville en un acte ; par onze auteurs, créé sur le Théâtre des Troubadours le 18 vendémiaire an 8 [10 octobre 1799].

[Liste des auteurs : Dupaty, Luce, Salverte, Coriolis, Creuzé, Gassicourt, Légouvé, Monvel, Longpérier, Chazet, Léger et Mautort.]

D'Auberge en Auberge, ou les Prétentions, opéra en 2 actes ; paroles du cit. Emmanuel Dupaty, musique du cit. Tarchi; créé sur le Théâtre de l'opéra comique national, rue Favart le 6 Floréal an 8 [26 avril 1800].

Delphine, ou l'Opinion, comédie en un acte, de M. Dupaty, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 26 floréal an 11 (16 mai 1803).

Le Déménagement du salon, ou le Portrait de Gilles, vaudeville en un acte, de Desfougerais, Chazet, Dupaty et Léger, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 25 vendémiaire an 7 (6 octobre 1798).

Les deux Pères, ou la Leçon de Botanique, comédie en deux actes en vaudevilles, d’Emmanuel Dupaty, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 15 prairial an 12 [4 juin 1804].

Enfin, nous y voilà, divertissement en un acte mêlé de couplets, de Barré, Radet, Desfontaines, Demautort, Despréaux, Mercier-Dupaty et Laujon, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 29 pluviôse an 9 [18 février 1801].

La Fausse prude, ou les Femmes entre elles, opéra en un acte, paroles de Dupaty, musique de Dalayrac, créé sur le Théâtre de l’Opéra-Comique, rue Faydeau le 23 nivôse an XII [14 janvier 1804].

Félicie, ou la jeune fille romanesque, opéra-comique en trois actes et en prose de M. Dupaty, musique de M. Catrufo, créé sur le Théâtre de l'Opéra-Comique le 28 février 1815.

Les Femmes Colères, divertissement en un acte en prose et en vaudevilles, de MM. Dupaty, Moreau et Francis, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 22 pluviose an 13 [11 février 1805].

La Folle soirée, ou Picaros et Diego, opéra en un acte, des C.... [Emmanuel Dupaty] et Dalayrac. créé sur le Théâtre de l'Opéra Comique, rue Favart le 13 floréal an11 [3 mai 1803].

Les Français à Cythère, comédie en un acte en prose, mêlée de vaudevilles, par les Cs Chazet, Emmanuel Dupaty et Creusé, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 27 ventôse an 6 [17 mars 1798].

[La pièce de Chazet, Creuzé de Lesser et Dupaty ne doit pas être confondue avec une pièce de même titre, non représentée, œuvre de Louis-Germain Petitain, publiée la même année.]

Françoise de Foix, opéra, paroles de MM. Bouilly et Dupaty, musique de M. Berton, créé sur le Théâtre de l'Opéra-Comique le 29 janvier 1809.

La Girouette de S. Cloud, impromptu en un acte, en prose, mêlé de vaudevilles ; par les cit. Barré, Radet, Desfontaines, Dupaty, Bourgueil et Maurice, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 23 Brumaire an 8 [14 novembre 1799].

L'Intrigue aux Fenêtres, opéra bouffon en un acte, paroles de MM. Bouilly et Dupaty, musique de M. Nicolo ; créé sur le Théâtre de l'Opéra Comique le 6 ventose an 13 (25 février 1805).

Le Jaloux malade, comédie en un acte mêlée de vaudevilles, d’Emmanuel Dupaty, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 9 pluviose an 13 [29 janvier 1805].

La jeune Mère, ou les Acteurs de société, vaudeville en deux actes, par M. Dupaty, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 4 brumaire an 14 (26 octobre 1805).

La Jeune Prude, ou les Femmes entr’elles, opéra en un acte, paroles de M. Dupaty, musique de M. Daleyrac. créé sur le Théâtre de l'Opéra Comique, le 23 nivôse an 12 (14 janvier 1804).

Le Lendemain de la pièce tombée, comédie en un acte, mêlée de vaudevilles, par MM. Maurice, Dupaty et Dubois, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 13 fructidor an 13 [31 août 1805].

Mademoiselle de Guise, opéra-comique en trois actes, de M. Dupaty, musique de M. Solié, créé par le Théâtre de l’Opéra Comique 17 mars 1808.

La Manie des romans, vaudeville en deux actes, de MM. Bouilly et Dupaty, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 22 novembre 1813.

Monsieur de Bièvre, ou l'Abus de l'esprit, calembourg en un acte et en vaudeville ; Par les C.ens C...., créé sur le Théâtre des Troubadours le 7 prairial An 7 [26 mai 1799].

[Les auteurs sont nombreux : Dupaty, Luce, Salverte, Coriolis, Creuzé, Gassicourt, Legouvé, Monvel fils, Longperrier, Alexandre et Chazet.]

Duperche, J.-J.-M. (1775 ?-1829).

Français.

Masculin.

Auteur dramatique. - Traducteur (de l’allemand).

Joseph-Léopold, ou la Journée militaire, mélodrame historique en trois actes, à grand spectacle, de Duperche, musique de Taix, ballets de Hullin, créé sur le Théâtre de la Gaîté le 27 août 1811.

Le Catalogue de la BNF cite plusieurs de ses autres pièces. A creuser.

Dupetit-Méré, Frédéric (1785-1827).

Français.

Masculin.

Auteur dramatique. - Librettiste.

L'Aveugle du Tyrol, mélodrame en trois actes, à spectacle, par Frédéric (Dupetit-Méré) ; créé sur le Théâtre de la Gaieté le 1er avril 1807.

La Bataille de Pultawa, mélodrame historique en trois actes, par MM. Boirie et Frédéric, musique d’Alexandre Piccini, ballet de M. Richard, créé sur le Théâtre de l’Ambigu le 1er Septembre 1808.

Le Fils banni, mélodrame en trois actes et à grand spectacle, de M. Frédéric [Dupetit-Méré], musique de MM Quaisain et Renat fils, ballets de M. Millot, créé sur le Théâtre de l’Ambigu-Comique le 12 janvier 1815.

Le Grand Justicia, ou la Conjuration organisée, mélodrame en trois actes, à grand spectacle, de M. Frédéric, musique de M. Lanusse, ballets de M. Hullin, créé sur le Théâtre de la Gaîté le 12 mars 1811.

La Grotte de Fingal, ou le Soldat mystérieux, mélodrame à grand spectacle, en trois actes, par MM. Frédéric et Després, Musique de M. Alexandre Piccini, ballet de M. Rhénon, créé sur le Théâtre de la Porte Saint-Martin le 30 septembre 1815.

L’Homme de la Forêt Noire, mélodrame en trois actes, à grand spectacle, de MM. Boirie et Frédéric, musique de M. Lanusse, divertissement de M. Hullin, créé sur le Théâtre de la Gaîté le 16 mars 1809.

L’Île des Mariages, ou les Filles en loterie, mélodrame comique en trois actes, à grand spectacle, par MM. Bernos et Frédéric, musique de M. Lanusse, ballets de M. Hullin, créé sur le Théâtre de la Gaieté le 22 novembre 1809.

Jean-Bart, ou le Voyage en Pologne, mélodrame en trois actes, à grand spectacle, de M. Frédéric [Frédéric Dupetit-Méré], musique d’Alexandre Piccini, ballet de M. Rhénon, créé sur le Théâtre de la Porte Saint-Martin le 5 août 1815.

Le Maréchal de Luxembourg, mélodrame en trois actes, de MM. Frédéric et Boirie, musique de M. Lanusse, ballet de M. Hullin, créé sur le Théâtre de la Gaîté le 26 septembre 1812.

Dupin, Henri (1791-1887).

(Wikipedia donne comme date de naissance 1787).

Français.

Masculin.

Auteur dramatique et librettiste.

Le Bachelier de Salamanque, comédie en un acte mêlée de couplets, par MM. Scribe, Dupin et Delavigne, créé sur le Théâtre des Variétés le 18 janvier 1815.

La Belle Allemande, ou le Grenadier de Frédéric-Guillaume, vaudeville en un acte, de Henri Dupin et Armand d’Artois, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 2 juin 1812.

Le Cachemire, comédie en un acte, en prose mêlée de vaudeville, d’Henri Dupin, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 15 février 1810.

Le Courtisan dans l’embarras, vaudeville en un acte, de MM. Dartois et Dupin, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 28 octobre 1813.

Deux pour un, comédie-vaudeville en un acte, de Pain et Dupin, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 26 novembre 1810.

Le Dîner d'emprunt, ou les Lettres de Carnaval, comédie-vaudeville en un acte, de Joseph Pain et Henri Dupin ; créée sur le Théâtre du Vaudeville le 9 février 1811.

L’Echarpe blanche, ou le Retour à Paris, fait historique mêlé de couplets, en un acte, par M. Henri Dupin, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 17 juillet 1815.

La Fête d’un bon prince, scène lyrique, par H. Dupin, musique d’Alexandre Piccini, créée sur le Théâtre de la Porte Saint-Martin le 24 août 1815.

La Fête de famille, ou Spectacle demandé, divertissement impromptu en un acte, mêlé de couplets à l’occasion du retour du roi, par MM. Henri Dupin et Delestre-Poirson, musique de M. Alexandre Piccini, ballet de M. Rhénon, créé sur le Théâtre de la Porte Saint-Martin le 16 juillet 1815.

La Forêt noire, folie vaudeville en un acte, de MM. Dupin et Théaulon, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 19 septembre 1811.

La Mort et le Bûcheron, vaudeville, de MM. Eugène Scribe et Henri Dupin, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 20 mai 1815.

Duport, Louis (1781-1853).

Français.

Masculin.

Danseur. - Chorégraphe.

Acis et Galatée, ballet, par M. Duport, musique de Darondeau et Gianella, représentée pour la première fois sur la scène de l’Académie Impériale de Musique le 10 mai 1805.

Figaro, ou la Précaution inutile, ballet-pantomime en 3 actes, de Duport et Blache (chorégraphes), créé sur la scène de l’Académie impériale de Musique le 30 mai 1806.

L'Hymen de Zéphyre, ou le Volage fixé, divertissement-pantomime en un acte, par M. Duport ; créé à l’Académie Impériale de Musique le 20 juillet 1806.

Dupré de Saint-Maure, Jean-Pierre Émile (1772-1854).

Français.

Masculin.

Magistrat, législateur et sous-préfet de Beaune. – Séjourna en Russie.

La Jeunesse de Préville, ou les Comédiens de campagne, comédie en un acte mêlée de vaudevilles, par MM*** [Dupré de Sainte-Maur], créée sur le Théâtre du Vaudeville le 18 mai 1809.

[Nom d’auteur fourni par la Bibliothèque de Soleinne et par le catalogue général de la BNF.]

Dupuis, Amable Joseph.

De Bourg en Bresse...

L'artiste patriote, ou la vente des biens nationaux, comédie en cinq actes & en vers, par M. Dupuis de Bresse, créé sur le Théâtre français, comique et lyrique le 1er août 1791.

Duret, Pierre-Jean (1771-1831).

Français.

Masculin.

Inspecteur général et auteur ?).

La Dédaigneuse, comédie en trois actes et en vers, de Pierre-Jean Duret, créée sur le Théâtre Français le 8 frimaire an 12 (30 novembre 1803).

Duronceray

Est-ce bien Duronceray, Pierre Laigneau (1774-183. ?).

Homme de lettres et révolutionnaire. - Fut membre de la Congrégation des Oratoriens, avant la Révolution. - Avocat à Paris, il fut défenseur officieux au tribunal révolutionnaire. - Inspecteur du Jury central d'instruction publique du département de l'Orne.

Harpaginet, ou la Cassette, comédie-vaudeville en un acte, par Duronceray ; Comédie non représentée, 1811, in-12. Paris, Bacot.

Durosoy, Barnabé Farmian (1745 ?-1792)

Français.

Masculin.

Journaliste. - Polygraphe.

Les Fourberies de Marine, opéra en 3 actes, livret de M. Barnabé Farmian Durosoy, musique de Luigi Piccinni, créé sur le Théâtre de Monsieur le 11 septembre 1789.

Henri IV, ou la Bataille d’Ivri, drame lyrique en trois actes, paroles de M. de Rosoy, musique de M. Martini, créée sur la Comédie italienne le 14 novembre 1774 (reprise dans le même théâtre le 21 novembre 1789).

Dusautoir

La Fête de Jean-Jacques Rousseau, intermède en un acte, mêlé de vaudevilles, de Dusautoir, créé sur le Théâtre lyrique des Amis de la Patrie, ci-devant Louvois le 20 vendémiaire an 3 [11 octobre 1794].

Dutremblay, Antoine-Pierre (1745-1819)

Français.

Auteur.

Fonctionnaire et auteur dramatique. - Fut administrateur du département de Seine-et-Marne, de la Loterie, directeur général de la Caisse d'amortissement et auditeur à la Chambre des comptes. - Devint baron, sous la Restauration. - Appartient à la famille des seigneurs de Rubelles, canton de Melun (Seine-et-Marne).

[Administrateur et poète français

Fabuliste et administrateur né à Paris le 27 avril 1745 et mort à Rubelles le 24 octobre 1819, il était allié à Jean de la Fontaine par une de ses aïeules, mariée au fils unique du fabuliste. Il a d'ailleurs plaidé la cause, dans un apologue allégorique, auprès de Louis XVIII, du jeune Marson de La Fontaine (arrière petit-fils du poète) à qui le roi le tira de la misère.

Il composa lui-même un recueil d’apologues, en 1801. Il a donné au théâtre des Troubadours plusieurs comédies vaudevilles (A bas les Diables en 1799, Deux et deux font Quatre en 1800, etc.). Il a laissé en manuscrit un Recueil de contes en vers.

En 1791 il fut nommé membre du Directoire de Paris et ensuite commissaire de la Trésorerie (chef de bureau, puis de la division au ministère du Trésor public, directeur de la caisse d'amortissement de Paris 1815, premier comis au ministère des finances 1815-1820, maître des requêtes au Conseil d'Etat de la Seine 1817-1823, membre de la Légion d'Honneur).

En 1817, deux ans avant sa mort, il se retira avec le titre de baron que le roi lui conféra en récompense de ses services.

https://peoplepill.com/people/antoine-pierre-dutramblay/ (copie de la notice de Wikipedia)]

A bas les Diables, à bas les Bêtes, vaudeville en un acte, par les Cs.... 27 Floréal an 7 (16 mai 1799).

[Coauteurs possibles.]

Don Carlos, fait historique en deux actes mêlé d’ariettes ; par les cit. Léger et …. [Dutremblay], musique de Deshayes. créé sur le Théâtre de l'opéra comique national, rue Favart le 21 nivôse an 8 [11 janvier 1800].

[D’abord en trois actes (?), puis en un acte.]

Duval, Alexandre (1767-1842).

Pseudonyme de Pineux Duval, Alexandre-Vincent.

Français.

Masculin.

Auteur dramatique, librettiste et acteur. - A travaillé comme ingénieur, architecte, graveur. - Conservateur à la Bibliothèque de l'Arsenal. - Membre de l'Institut, Académie française (élu en 1812).

Andros & Almona, ou le François à Bassora, comédie en trois actes, mêlée d’ariettes, de Picard et Duval, musique de Lemierre, créée sur le Théâtre de l’Opéra Comique National, rue Favart le 16 pluviôse an 2 (4 février 1794).

Les Artistes par occasion ou l’Amateur de Tivoli, opéra-comique en 1 acte, paroles de M. Duval, musique de M. Catel ; créé sur le Théâtre de l'Opéra-Comique le 22 janvier 1807.

Bella, opéra en trois actes, par Alexandre Duval, musique de Deshayes, créé sur le Théâtre des Amis de la Patrie, rue de Louvois le 27 prairial an 3 (15 juin 1795).

Béniowski, ou les Exilés du Kamchatka, opéra en trois actes, par Alexandre Duval, musique de Boyeldieu, créé sur le Théâtre de l’Opéra-Comique-National le 19 prairial an 8 (8 juin 1800).

Le Chevalier d'industrie, comédie en cinq actes, en vers, par M. Duval, créée sur le Théâtre Français le 13 avril 1809.

Le Colonel, ou l’Honneur militaire, opéra comique en un acte, d’Alexandre Duval, musique de d’Estourmel, créé sur le Théâtre de l’Opéra-Comique le 29 novembre 1813.

Edouard en Ecosse ou la Nuit d’un proscrit, drame historique, en trois actes et en prose ; par le C. Duval. créé sur le Théâtre Français de la République le 29 pluviôse an 10 [18 février 1802].

Le Faux Stanislas, comédie en trois actes, en prose, par M. Alexandre Duval, créée sur la scène de l’Odéon, Théâtre de l’Impératrice le 28 novembre 1809.

La Femme misanthrope, ou le Dépit d’amour, comédie en trois actes et en vers, d’Alexandre Duval, créée sur le Théâtre Français le 22 avril 1811.

Guillaume le Conquérant, drame historique en cinq actes en prose, avec un prologue en vers, d’Alexandre Duval, avec une musique d'Étienne Méhul, créé sur le Théâtre Français le 14 pluviôse an XII (4 février 1804).

Les Hussites, ou le siège de Naumbourg, mélodrame en trois actes, à grand spectacle, d’Alexandre Duval, musique de M. Méhul, mise en scène de M. Aumer, créé sur le Théâtre de la Porte Saint-Martin le 25 prairial an 12 (14 juin 1804).

L’Innocence reconnue, drame en trois actes, de Gersain et Année (et Duval ?), créé sur le Théâtre de Louvois en l’an XI.

[Y a-t-il un troisième auteur ? Et si c’est Duval, Alexandre ou Georges ?

Date exacte non connue.]

La Jeunesse de Henri V, comédie en trois actes et en prose, par M. Alex. Duval ; créée sur le Théâtre Français le 9 juin 1806.

La Jeunesse du Duc de Richelieu, ou le Lovelace Français, comédie en prose et en 5 actes ; par les CC. Alex. Duval et Monvel. créée sur le Théâtre de la République le 6 nivôse an 5 (26 décembre 1796).

Joseph, drame en trois actes, mêlé de chant, paroles de M. Duval, musique de M. Méhul, créé sur le Théâtre de l'Opéra-Comique le 17 février 1807.

La Maison à vendre, comédie, mêlée de chant, en un acte et en prose, parole du citoyen Alexandre Duval, musique du citoyen Daleyrac, créée sur le Théâtre de l'Opéra Comique National le 1er brumaire an IX [23 octobre 1800].

La Maison donnée, comédie en un acte, en prose ; par le C. Alexandre Duval, créée sur le Théâtre Français de la République le 24 vendémiaire an 10 [16 octobre 1801].

La Maison du Marais, ou trois ans d'absence, comédie en trois actes, mêlée de chants, paroles du cit. Alexandre Duval, musique de Della Maria, créée sur le Théâtre de l'opéra comique national, rue Favart le 17 brumaire an 8 [8 novembre 1799].

Le Menuisier de Livonie, ou les illustres voyageurs, comédie en trois actes et en prose, par M. Duval ; créée sur le Théâtre de l'Impératrice le 18 ventose an 13 [9 mars 1805].

La Méprise volontaire, ou la Double leçon, comédie en un acte et en prose, mêlée de chants, par M. Alexandre Duval, musique de mademoiselle Seneschal de Kerkado, créée sur le Théâtre de l’Opéra-Comique (salle Favart) le 5 messidor an XIII (24 juin 1805).

Montoni, ou le Château d’Udolphe, drame en cinq actes et en prose, d’Alexandre Duval, musique de madame Gail, créé sur le Théâtre du Palais des Variétés le 11 fructidor an 6 [28 août 1798].

Duval, Georges-Louis-Jacques (1772-1853).

Français.

Masculin.

Auteur.

L'Anguille de Melun, vaudeville grivois en un acte, par Georges Duval, créé sur le Théâtre Montansier le 8 messidor an 12 [27 juin 1804].

L'Auberge de Calais, comédie en un acte, en prose ; par les C. d'Orvigny, Georges Duval et Bonnel. créée sur le Théâtre Français, rue de Louvois le 28 frimaire an 10 (17 décembre 1801).

L'Auteur soi-disant, comédie en un acte et en vers, par M. Georges Duval, créée sur le Théâtre de la Porte Saint-Martin le 30 août 1806.

Chapelle et Bachaumont, vaudeville anecdotique en un acte de MM. Georges Duval et A. Vieillard, créé sur le Théâtre Montansier le 30 août 1806.

Clémence Isaure, ou les Jeux floraux, divertissement en un acte et en prose, mêlé de vaudevilles, de MM. Armand Gouffé et Georges Duval, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 4 messidor an 11 [23 juin 1803].

Les Comédiens au Caire, pièce de circonstance en un acte et en prose, mêlée de couplets, par Léger, Chazet, Armand Gouffé et Georges Duval, créée sur le Théâtre des Troubadours le 12 frimaire an 8 [3 décembre 1799].

Dancourt, ou la Poste aux Quiproquos, vaudeville, par MM. Armand Gouffé et Georges Duval, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 6 thermidor an 8 [25 juillet 1800].

La Fausse Duègne, comédie en trois actes (opéra-comique), par les cit. *** [Georges Duval et G. Montcloux d’Épinay] (pour les paroles) et Della Maria (musique posthume, arrangée et achevée par Felice Blangini). créée sur le Théâtre de l'Opéra Comique National, rue Feydeau le 5 messidor an 10 [24 juin 1802].

Ferdinand XV, ou les Barons allemands, opéra-vaudeville en un acte, de MM. Dabaytna et de Georges Duval, créé sur le Théâtre de la Cité Variétés, et de la pantomime nationale le 20 Messidor an 7 [8 juillet 1799].

Garrick double, ou les deux acteurs anglais, comédie en un acte et en prose, mêlée de vaudevilles, par MM. Georges Duval et Armand-Gouffé, créée sur le Théâtre des Troubadours le 26 pluviôse an VIII (15 février 1800)..

Grippeminaud, ou le Subdélégué de Falaise, comédie en un acte, en prose, de MM. Dorvigny et Georges Duval, créée sur le Théâtre de la Cité le 9 frimaire an 11 [30 novembre 1802].

Jean de Nivelle, ou les Oreilles et les perdrix, vaudeville en un acte, de MM. [Georges] Duval et *** [Dumersan], créé sur le Théâtre des Variétés-Panorama. le 17 février 1807.

Jeanneton colère, vaudeville grivois en un acte, par MM. Servières et Georges Duval, créé sur le Théâtre Montansier le 24 nivose an 13 [14 janvier 1805].

Jocrisse autre part, vaudeville en un acte. des citoyens Chazet, Armand Gouffé et Duval, créé sur le Théâtre Montansier-Variétés le 1er thermidor an 8 [20 juillet 1800].

Malherbe, comédie en un acte mêlée de vaudevilles, par MM. Georges Duval et V*** [Vieillard], créée sur le Théâtre des Variétés le 27 mai 1809.

Les Mariages par demandes et par réponses ; comédie épisodique en un acte mêlée de vaudevilles, de Georges Duval, créée sur le Théâtre des Variétés-Panorama le 15 septembre 1810.

Midi, ou un Coup-d'œil sur l'an 8, vaudeville en un acte de Georges Duval et Frédéric Gaetan, créé sur le Théâtre des Troubadours le 16 brumaire an 9 [7 novembre 1800].

Mon Cousin Lalure, comédie mêlée de couplets (vaudeville) en un acte, de Georges Duval et Edmond (Amelot), créée sur le Théâtre des Variétés le 19 mars 1812.

Monsieur Bonne-Grace, ou le petit volage, comédie en un acte, mêlée de couplets, de Georges Duval et D*** [Dumersan], créée sur le Théâtre des Variétés, boulevard Montmartre le 24 mai 1808.

Monsieur Chose, ou la Foire de Pantin, folie-vaudeville en un acte, de MM. Dumersan et Georges Duval, créé sur le Théâtre des Variétés le 21 janvier 1809.

Monsieur Giraffe, ou la Mort de l’ours blanc, vaudeville en un acte, de M. Bernard de la Rue-aux-Ours, créé sur le Théâtre des Variétés-Montansier le 27 décembre 1806.

[Le pseudonyme M. Bernard de la Rue-aux-Ours cache une belle brochettes d’auteurs comiques : Désaugiers, Francis (baron d'Allarde), Chazet, Moreau, Servière, Merle, Mario Coster, G. Duval et Ravrio.]

Monsieur Moquette, ou le galant Tapissier, comédie-vaudeville en un acte, de Georges Duval et Dumersan, créée sur le Théâtre des Variétés-Panorama le 14 mai 1808.

Monsieur Mouton, ou le Déjeûner d’un Marchand de laine, vaudeville en un acte, de Georges Duval et Auguste [Coster] ; créé sur le Théâtre des Variétés-Panorama le 8 mars 1810.

Monsieur Vautour ou le Propriétaire sous le scellé, vaudeville en un acte ; de Désaugiers, Tournay et Georges Duval, créé sur le Théâtre Montansier le 24 prairial an 13 [13 juin 1805].

La Mouche du Coche, comédie en un acte et en prose, par M. Fait-Tout [G. Duval et A. Dossion] ; créée sur le Théâtre de l'Impératrice le 24 juillet 1812.

Edmond.

Voir Amelot, Edmond (17..-18..).

Édouard (1783-1838).

Pseudonyme de Brazier Nicolas (1783-1838).

Donna-Bella, pantomime en deux actes, de M. Hullin, et Voilà.... prologue de la pantomime, avec des couplets, de M. Édouard ; 20 avril [1811].

Le pseudonyme Édouard a également été utilisé par Jean-Baptiste Dubois.

Elleviou, Jean (1769-1842).

Français.

Masculin.

Artiste lyrique (baryton, puis ténor). - Librettiste.

Délia et Verdikan, opéra en un acte, paroles de M. *** [Elleviou], musique de M. Lebreton ; créé sur le Théâtre de l'Opéra-comique le 18 floréal an 13 [8 mai 1805].

Ernest.

Pseudonyme de Clonard, Joseph Ernest Sutton de (1785-1816).

Ernest, J.

Auteur.

Amour, folie et beaux arts, comédie-vaudeville en un acte et en prose par J. Ernest, créée sur le Théâtre de la Porte Saint Martin le 1er mai 1812.

Les Époux de quinze ans, comédie en un acte et en prose, mêlée de vaudevilles, de J. Ernest, créée sur le Théâtre des Variétés le 14 mai 1812.

Esménard, Joseph-Alphonse (1770-1811).

Français.

Masculin.

Librettiste français.

Fernand Cortez, ou la Conquête du Mexique, opéra en 3 actes, par MM. de Jouy et Esménard, musique de M. Spontini, créé sur la scène de l’Académie Impériale de Musique le 28 novembre 1809.

La Fête de Mars, intermède pour le retour de Sa Majesté l’Empereur et Roi, intermède en vers, d’Esménard, avec la musique de Steibelt et les ballets de Gardel, créé sur la scène de l’Académie Impériale de Musique le 4 février 1806.

Espic de Liroux, Jean François.

Auteur. A écrit une Explication du système de l’harmonie, pour abréger l’étude de la composition, et une Marche tactique de la 11e compagnie des mousquetaires du roy, dédiée à M. le comte de Montboissier, capitaine-lieutenant de la 11e compagnie des mousquetaires du roy, lieutenant général des armées de Sa Majesté, gouverneur de Bellegarde en Roussillon. Composée par le chevalier de Lirou, mousquetaire à la même compagnie

Diane et Endymion, opéra en trois actes et en vers, livret de Jean-François Espic de Liroux, musique de Niccolò Piccinni, créé sur la scène de l’Académie Royale de Musique le 7 septembre 1784 et repris à parler du 17 novembre 1791.

Étienne, Charles-Guillaume (1777-1845).

Français.

Masculin.

Auteur dramatique et librettiste (vaudevilles et comédies). - Censeur général de la police et des journaux (en 1810). - Membre de l'Académie française (élu en 1811 ; écarté en 1816 et réélu en 1829). - Député de la Meuse à sept reprises entre 1820 et 1837. - Pair de France.

L'Apollon du Belvédère ou l’Oracle, folie-vaudeville impromptu en un acte de MM. Étienne, Moras et Nanteuil, créée sur le Théâtre des Troubadours le 29 brumaire an 9 (20 novembre 1800).

Brueys et Palaprat, comédie en un acte en vers, par M. Étienne, créé sur le Théâtre Français le 28 novembre 1807.

Le Carnaval de Beaugency, ou Mascarade sur Mascarade, comédie en un acte et en prose, par MM. Étienne et Nanteuil ; créée sur le Théâtre de l'Impératrice le 2 février 1807.

Cendrillon, opéra féerie en trois actes, paroles de M. Étienne, musique de M. Nicolo, créé sur le Théâtre de l'Opéra-Comique le 22 février 1810.

Le Chaudronnier, homme d'Etat imaginaire, comédie en trois actes et en prose, du citoyen Étienne, créée sur le Théâtre de l'Ambigu Comique le 1er thermidor an 8 [20 juillet 1800].

La Confession du Vaudeville, vaudeville, de MM. Nanteuil, Étienne et Moras, créé sur le Théâtre Favart. le 5 germinal an 9 [26 mars 1801].

Le Départ pour la Russie, vaudeville en un acte, de MM. Étienne et Nanteuil. créé sur le Théâtre du Vaudeville le 23 frimaire an 11 [14 décembre 1802].

Desirée, ou la paix du Village, allégorie en un acte, en prose et en vaudeville, des citoyens Gaugiran-Nanteuil, Moras et Étienne, créée sur le Théâtre de l'Opéra Comique National le 5 germinal an 9 [26 mars 1801].

Les deux Gendres, comédie en cinq actes et en vers, par M. Etienne ; créée sur le Théâtre Français le 10 août 1810.

Les deux Mères, comédie en un acte, en prose ; par les cit. Étienne et Nanteuil. créée sur le Théâtre Français, rue de Louvois le 24 germinal an 10 [14 avril 1802].

Les Dieux à Tivoli, ou l’Ascension de l’Olympe, folie en un acte ; par les cit. Étienne, Morel, Servière et Francisque, créée sur le Théâtre des Troubadours le 23 thermidor an 8 [16 août 1800].

L'Espoir de la Faveur, comédie en cinq actes et en prose, par MM. Étienne et Nanteuil ; créée sur le Théâtre de l'Impératrice le 16 germinal an 13 [6 avril 1805].

La Fête du Village, ou l’Heureux militaire, divertissement en un acte, paroles de M. Etienne, musique de M. Nicolo, créé sur le Théâtre de l'Opéra-Comique le 31 mars 1811.

Le Grand deuil, opéra-comique, paroles de MM. Étienne et Vial, musique de M. Berton, créé sur le Théâtre Favart le 1er pluviôse an IX [21 janvier 1801].

Gulistan, ou le Hulla de Samarcande, opéra-comique en trois actes, livret de MM. Étienne et Poisson de la Chabeaussière, musique de M. Daleyrac, créé sur le Théâtre de l’Opéra-Comique 8 vendémiaire an 14 [30 septembre 1805].

L'Intrigante, comédie en cinq actes et en vers, par M. Étienne, créée sur le Théâtre Français le 6 mars 1813.

L’Intrigue du Sérail, opéra-comique, par MM. Etienne (paroles) et Nicolo (musique), créé sur le Théâtre de l’Opéra Comique le 25 avril 1809.

Isabelle de Portugal, ou l’Héritage, comédie historique en un acte et en prose, de MM. Etienne et Gaugiran-Nanteuil, créée sur le Théâtre de l’Impératrice le 7 frimaire an 13 (28 novembre 1804).

Jeannot et Colin, opéra-comique en trois actes, par M. Étienne, musique de M. Nicolo, créé sur le Théâtre de l’Opéra-Comique le 17 octobre 1814.

La Jeune femme colère, comédie en un acte et en prose, par M. Étienne ; créée sur le Théâtre de l'Impératrice le 28 vendémiaire an 13 [20 octobre 1804].

La Jeune Femme colère, comédie en un acte, de M. Etienne, mise en musique par M. Boyeldieu ; créée sur le Théâtre de l'Opéra-Comique le 12 octobre 1812.

Joconde, ou les Coureurs d'aventures, opéra en trois actes, paroles de M. Étienne, musique de M. Nicolo ; créé sur le Théâtre de l'Opéra-Comique le 28 février 1814.

Le Jugement dernier, ou Haydn vengé, vaudeville, d'Étienne et Gaugiran-Nanteuil, créé sur le Théâtre des Troubadours le 19 nivôse an 9 [9 janvier 1801].

La Lettre sans adresse, comédie en un acte et en prose mêlée de vaudevilles, des CC. Étienne et Moras, créée sur le Théâtre des Troubadours le 26 vendémiaire an 9 [18 octobre 1800].

Les Maris en bonne fortune, comédie en trois actes et en prose ; par le C. Etienne. créée sur le Théâtre Français, rue de Louvois le 9 germinal an11 [30 mars 1803].

Eugène (1783-1853).

Pseudonyme de Planard, Eugène de (1783-1853).

Ève, Antoine-François (1747-1814)

[Nombreux pseudonymes : Demaillot, Maillot.]

Le congrès des rois, comédie en 3 actes, en prose, mêlée d'ariettes, paroles d’Antoine-François Ève, musique de Kreutzer, Grétry, Méhul, Dalayrac, Deshayes, Solié, Devienne, Berton, Jadin, Trial fils, Cherubini et Blasius, créée sur la scène de l’Opéra comique national de la rue Favart, le 8 Ventôse an 2 [26 février 1794].

Madame Angot, ou la Poissarde parvenue, opéra-comédie en 2 actes, par le C. Maillot, créé sur le Théâtre d’Émulation, ci-devant Nicolet le 13 août 1796.

[Date proposée par la base César.]

Le Mariage de Nanon, ou la Suite de madame Angot ; comédie en prose et en un acte, par le C. Maillot, musique du C. Leblanc. créé sur le Théâtre d’Émulation, ci-devant Nicolet le 12 ventôse an 5 [1er mars 1797].

Fabert, Richard (17..-18..).

Utilise le pseudonyme de Monsieur Richard.

Français.

Masculin.

Auteur de vaudevilles.

Amour et Loyauté, ou le Mariage militaire, vaudeville en un acte, de MM. Ferrière et Richard, créé sur le Théâtre du Vaudeville le8 août 1812.

Arlequin Lucifer ou Cassandre alchimiste, vaudeville en un acte, par Monsieur Richard (Richard Fabert), créé sur le Théâtre du Vaudeville le 27 juillet 1812.

Fabre, Victorin (1785-1831).

(connu aussi sous le pseudonyme de Victor).

Peut-être aussi est-ce le même qui écrit une comédie avec Delestre-Poirson sous le pseudonyme de Victorin.

Français.

Masculin.

Littérateur. - Orateur et poète. - Auteur dramatique sous son pseudonyme de Victor.

Berenger, ou l’Anneau de mariage, vaudeville, de MM. Lafortelle et Victor, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 4 février 1809.

Fabre d'Églantine, Philippe-François-Nazaire (1750-1794).

Français.

Masculin.

Acteur, auteur dramatique et homme politique.

Le Collatéral, ou l'Amour et l'Intérêt, comédie en trois actes et en vers, par P. F. N. Fabre d'Églantine. créée sur le Théâtre de la Nation le 27 octobre 1791.

Le Convalescent de qualité, ou l'Aristocrate, comédie en 2 actes, en vers, par M. Fabre d'Eglantine, créée sue le Théâtre Italien le 28 janvier 1791.

L'Héritière, ou les Champs & la cour, comédie en cinq actes & en vers, de M. Fabre d'Eglantine, créé sur le Théâtre de la rue de Richelieu le 9 novembre 1791.

L'intrigue épistolaire, comédie en cinq actes, par M. Fabre d'Eglantine, créée sur le Théâtre François, rue de Richelieu le 15 juin 1791.

Isabelle de Salisbury, comédie héroïque & lyrique en trois actes, en prose, paroles de M. Fabre d'Eglantine, musique de M. Mengozzi, créée sur le Théâtre de Mlle. Montansier le 20 août 1791.

Fallet, Nicolas (1746-1801).

Français.

Masculin.

Auteur dramatique, librettiste. - Collabore à la Gazette de France et au Journal de Paris.

Barnevelt ou le Stathoudérat aboli, tragédie en trois actes, par le citoyen Fallet. Tragédie non représentée, publiée en 1794 chez Desenne.

Faur, Louis-François (1746-1829 ?).

François.

Masculin.

Auteur dramatique, ancien secrétaire du duc de Fronsac, fils du maréchal de Richelieu (1696-1788).

L’Amour à l’épreuve, comédie en un acte et en vers, créée sur le Théâtre de la rue de Louvois le 24 pluviôse an 5 (12 février 1797) ?

[Attribution incertaine : la pièce d’auteurs inconnus créée en 1797 reprend peut-être une pièce de 1784, de Louis-François Faur, musique de Pierre Gaveaux.]

Arlequin dans l’Isle de la Peur, comédie en prose en un acte mêlée de vaudevilles, de MM. Désaugiers et Faure, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 21 décembre 1812.

Auguste & Théodore, ou les deux Pages, Comédie nouvelle en deux actes, en prose, représentée au Théâtre Français le 6 Mars 1789.

[D’après la base Lagrange, texte du baron de Manteufel, musique de Nicolas Dezède. D’après la base César, texte de Dezède, de Louis-François Faur et du baron Ernest de Mantauffeld (sic), musique de Nicolas Dezède.]

Le Confident par hasard, comédie en un acte, en vers ; par le citoyen Faur, créée sur le Théâtre français de la République le 18 thermidor an 9 [6 août 1801].

Eléonore et Dorval, ou la Suite de la Cinquantaine, opéra en deux actes, paroles de Faur, musique de ***, créé sur le Théâtre Montansier-Variétés le 2 frimaire an 8 [23 novembre 1799].

La Fête de la Cinquantaine, opéra en deux actes ; par le C. Faur, musique de feu Dezèdes. créé sur le Théâtre des Amis de la Patrie, rue de Louvois le 21 nivôse an 4 [11 janvier 1796].

Favart, Charles-Nicolas-Joseph-Justin (1749-1806).

Souvent désigné comme Favart fils.

Français.

Masculin.

Homme de lettres. - Sociétaire du Théâtre italien. - Composa des hymnes patriotiques pendant la Révolution. – Fils de Charles-Simon Favart.

La Famille réunie, comédie en deux actes et en prose, mêlée d’ariettes, de M. Favart fils, musique de M. Chapelle, créée sur le Théâtre Italien le 6 décembre 1790.

Le Général suédois, opéra-comique, de M. Monvel (ou Favart ?), musique de M. Della Maria (ou Tarchi ?), créé sur le Théâtre Favart le 4 prairial an VII (23 mai 1799)

[Le couple d’auteurs le plus vraisemblable : Monvel et Della Maria.]

Favart, Antoine-Pierre-Charles (1784-1867).

Français.

Masculin.

Homme de lettres. - Peintre d'histoire et graveur. - Diplomate. - Petit-fils de Charles-Simon Favart.

La Jeunesse de Favart, comédie anecdotique en un acte et en prose, mêlée de vaudevilles, de MM. Gentil et Favart, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 2 novembre 1808.

Favières, Edmond de (1755-1837).

Français.

Masculin.

Homme de lettres, auteur dramatique et homme politique. - Conseiller au Parlement sous l'Ancien Régime. - A écrit de nombreuses comédies pour le théâtre et livrets d'opéra-comiques. - Maire de Banthelu, Val d'Oise sous l'Empire.

Aline, reine de Golconde, opéra-comique en trois actes de MM. Favières et Vial, musique de M. Berton, créé sur le Théâtre Feydeau le 16 fructidor an 11 (3 septembre 1803).

Christophe et Jérôme, ou la Ferme hospitalière, comédie [opéra comique] en un acte, de Favières, musique de Berton, créée sur le Opéra Comique National, rue Favart le 5 brumaire an 5 (26 octobre 1796).

Le Coin du feu, comédie en un acte & en prose, mêlée d'ariettes ; par M. Favières, musique de M. L. Jadin, créée sur le Théâtre de l'Opéra Comique National le 10 juin 1793.

Les deux sous-lieutenants, comédie en un acte, mêlée d'ariettes, texte de M. Favières, musique de M. le Breton, créé sur le Théâtre Italien le 19 mai 1792.

Elisca, ou l’amour maternel, opéra en trois actes, par les Cs Favières (paroles) et Grétry (musique), créé sur le Théâtre de la rue Favart, Opéra-Comique le 12 nivôse an 7 [1er janvier 1799].

Les Espiégleries de Garnison, comédie en trois actes, mêlée d'ariettes, d’Edmond de Favières, musique de Stanislas Champein, créée sur le Théâtre Italien le 21 septembre 1791.

Fanny Morna, ou l'Écossaise, opéra en 3 actes, par les Cs Favière (paroles) et Persuis (musique), créé sur le Théâtre de la rue Favart, Opéra-Comique le 5 fructidor an 7 [22 août 1799].

Jean et Geneviève, opéra-comique en un acte, opéra-comique en un acte et en prose, mêlé d’ariettes, paroles de M. de Favières, musique de M. Solié, créé sur le Théâtre de l’Opéra Comique le 10 novembre 1792.

Marion de Lorme, ou un Moment de Caprice, comédie-vaudeville en un acte, par MM. Alissan de Chazet et Favières, créée sur le Théâtre des Variétés le 13 mars 1813.

La Mauvaise étoile, comédie en cinq actes, en prose, de M. Favières, créée sur le Théâtre de la rue de Richelieu le 31 mai 1792.

Febvé.

Auteur.

Gilles Esprit, ou la Chambre noire, vaudeville en un acte, de M. Febvé ; créé sur le Théâtre du Vaudeville le 4 juillet 1808.

Fenouillot de Falbaire, Charles-Georges (1727-1800).

Français.

Masculin.

Poète et auteur dramatique. - Régisseur des Salines de Salins, puis Inspecteur général des Salines de l'Est de 1782 à 1787.

L’honnête Criminel, drame en cinq actes, en vers, de M. Fenouillot de Falbaire, créé sur le Théâtre de la Nation le 3 ou 4 janvier 1790.

Les Mœurs de l'ancien régime, ou les suites du libertinage, drame en 5 actes, en vers, par Fenouillot de Falbaire, créé sur le Théâtre de la République le 4 Prairial an 2 [23 mai 1794].

Ferdinand (1776-1843).

Voir Ourry, Maurice (1776-1843).

Féron ou Féru fils.

Personnage non identifié.

Les Catilinas modernes, ou la mort de Marat, trait historique en 3 actes, en vers, par le c. Feron, créé sur le Théâtre national de la Loi le 7 Ventôse an 2 [25 février 1794].

Ferrière, Alexandre de (17..-184.).

Français.

Masculin.

Auteur dramatique, journaliste, imprimeur et éditeur. - Publie et imprime du 2 août au 7 oct. 1799 L'Arlequin, journal de pièces et de morceaux. Chef du bureau de statistique au ministère de l'Intérieur (en 1803-1805 au moins). Auteur de nombreuses comédies et opéras-comiques.

Amour et Loyauté, ou le Mariage militaire, vaudeville en un acte, de MM. Ferrière et Richard, créé sur le Théâtre du Vaudeville le8 août 1812.

Cassandre, parodie de Thémistocle. par le citoyen Ferrières, créée sur le Théâtre de Montansier le 1er Floréal an 6 [20 avril 1798].

[Il n’est pas certain que le citoyen Ferrières soit le même auteur qu’Alexandre de Ferrières.

La pièce parodiée est Thémistocle, la tragédie en trois actes du citoyen Larnac, jouée le 11 ventôse an 6 [1er mars 1798] sur le Théâtre de l'Odéon.]

Charles Lebon, ou les Amours du quatorzième siècle, vaudeville en un acte ; par les cit. Delaborde et de Ferrières. créé sur le Théâtre des Troubadours le 19 pluviôse an 7 [7 février 1799].

Favart à Bruxelles, comédie vaudeville en un acte, de Ferrière, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 29 janvier 1811.

Grotius, ou le fort de Loevesteen, mélodrame historique en trois actes et à spectacle, de Ferrières, musique d'Adrien Quaisain, ballets de M. Millot, créé sur le Théâtre de l'Ambigu-Comique le 20 mars 1810.

Fiévée, Joseph (1767-1839).

Français.

Masculin.

Imprimeur-libraire, journaliste politique et écrivain. - Né à Paris, fils d'un restaurateur.

Le Badinage dangereux, comédie en un acte et en prose, de MM. Fiévée et Picard, créé sur le Théâtre de Monsieur le 27 septembre 1789.

L’Homme en loterie, comédie en deux actes et en vers, de Joseph Fiévée [et Louis-Benoît Picard ?], créée sur le Théâtre de Monsieur le 28 octobre 1789.

[L’attribution à Picard est incertaine.]

Fillette-Loraux, Claude-François (1753-1821).

Français.

Masculin.

Librettiste.

Agricole Viala , ou le héros de la Durance, opéra en un acte, de Fillette-Loraux, musique de Berton, créé sur le Théâtre de la rue Feydeau le9 octobre 1794.

Lodoïska, comédie héroïque en trois actes, mêlée de chant, par M. Fillette-Loraux, musique de M. Cherubini, créée sur le Théâtre de la rue Feydeau le 18 juillet 1791.

Fleureau de Ligny

N’est connu du catalogue général de la BNF que par sa participation à Maria, ou la Forêt de Limberg.

Maria, ou la Forêt de Limberg, pantomime en trois actes, à grand spectacle, d’Hector Chaussier, Armand [Overnay ou Croizette], Chateauvieux et Fleureau de Ligny, ballets de Richard, créé sur le Théâtre de l'Ambigu Comique le 8 messidor an 8 [28 juin 1800].

Flins [des Oliviers].

Voir Carbon de Flins des Oliviers, Claude-Marie-Louis-Emmanuel (1757-1806).

Florian, Jean-Pierre Claris de (1755-1794).

Français.

Masculin.

Dramaturge, romancier et auteur de fables. - Membre de l'Institut, Académie française (élu en 1788).

Azélie, comédie-féerie, en trois actes, livret de M. Florian, musique de M. Rigel, créée sur le Théâtre de Monsieur le 4 juillet 1790.

Le Bon père, ou la Suite du bon Ménage, comédie en un acte et en prose, de M. Florian, créée sur le Théâtre Italien le 2 février 1790.

La Bonne Mère ; arlequinade en un acte et en prose de Florian, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 3 juillet 1806.

[Un compte rendu attribue cette pièce à un certain Vallé.]

Le Lendemain des noces d'Arlequin, comédie en un acte & en prose ; par M. de Florian, créée sur le Théâtre de Mlle. Montansier le 23 septembre 1793.

Fontenay.

Désigné comme Fontenay(03) dans la catalogue de la BNF.

La Belle-mère, ou les deux Orphelins, mélodrame en trois actes, de MM. Caignez et Fontenay, musique de MM. Alexandre Piccini et Quaisain, ballet de M. Richard, créé sur le Théâtre de l’Ambigu Comique le 10 novembre 1808.

Fontenille, Hippolyte-Antoine Advenier (1775-1827).

Français.

Masculin.

Auteur dramatique.

L'Aînée et la Cadette, par les C. Advenier et Desfougerets créé au Théâtre du Vaudeville le 3 brumaire an 5 (24 octobre 1796).

L'Heureux choix, ou les Epoux dotés, vaudeville en un acte, des CC. Fonteny et Boutard, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 7 thermidor an 10 [26 juillet 1802].

Forbin, Auguste de (1777-1841).

Français.

Masculin.

Écrivain, librettiste, archéologue. - Peintre et graveur (eau-forte).

Le Chevalier de Sénange, opéra comique en trois actes, paroles de M. Alexandre [Joseph-Alexandre de Ségur et Auguste de Forbin], musique de M. Berton, créé sur le Théâtre de l'Opéra-Comique le 23 juillet 1808.

Monsieur de Bièvre, ou l'Abus de l'esprit, calembourg en un acte et en vaudeville ; Par les C.ens C...., créé sur le Théâtre des Troubadours le 7 prairial An 7 [26 mai 1799].

[Les auteurs sont nombreux : Dupaty, Luce, Salverte, Coriolis, Creuzé, Gassicourt, Legouvé, Monvel fils, Longperrier, Alexandre et Chazet.]

Monsieur et Madame Bernard, ou les deux Portraits, comédie en un acte mêlée de vaudevilles, de M. D*** [Alexandre, pseudonyme de Joseph-Alexandre de Ségur et Auguste de Forbin], créée sur le Théâtre de la Gaîté le 26 juillet 1814.

Forgeot, Nicola-Julien (1758-1798).

Français.

Masculin.

Avocat, homme de lettres et auteur dramatique.

La Caverne, opéra en 3 actes, par le C. Forgeot, musique du C. Méhul. créé sur le Opéra-comique National, ci-devant Théâtre italien le 14 frimaire an 4 [5 décembre 1795].

Le Double divorce, ou le Bienfait de la loi, comédie en un acte, en vers par Forgeot  ; créé sur le le 5 vendémiaire de l'an 3 [26 septembre 1794].

Le Mensonge officieux, comédie en un acte, en vers, mêlée de musique. Paroles du C. Forgeot, musique du citoyen Lemoine. créée sur le Théâtre de la rue Feydeau, ou des Comédiens françois le 23 ventôse an 3 [13 mars 1795].

Fougas

Personnage non identifié. Une seule notice d’oeuvre dans le Catalogue général de la BNF.

Grétry chez Madame Dubocage, comédie en un acte mêlée de couplets, par MM. Fougas, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 23 septembre 1815.

Framery, Nicolas-Étienne (1745-1810).

Français.

Masculin.

Auteur dramatique. - Musicien. - Surintendant de la Musique du comte d'Artois. - Fondateur d'une agence pour la perception des droits d'auteur. - Correspondant de l'Institut en 1803.

L’Infante de Zamora, opéra en 4 actes parodié sur la musique de Paisiello, livret de Nicolas-Etienne Framery, créé sur le Théâtre de Monsieur le 22 juin 1789.

Francis, pseudonyme (1778-1840).

Vrai nom : d’Allarde, baron Francis.

Arlequin aux Petites-Maisons, comédie avec vaudevilles en un acte ; par le cit. Francisque, créé sur le Théâtre des Troubadours le 13 thermidor an 8 (27 juillet 1800).

Arlequin Musard, comédie en un acte, de MM. Francis et Désaugiers, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 16 germinal an 12 (6 avril 1804).

Arlequin tyran domestique, enfantillage en un acte, de Désaugiers, Francis et Tournay ; créé sur le Théâtre du Vaudeville le 19 germinal an 13 (9 avril 1805).

Blaisot et Pasquin, opéra en un acte, paroles d’ Alexandre-Joseph Leroy de Bacre, Francis d'Allarde, et Martinelli, musique de Francesco Bianchi, créé sur le Théâtre Montansier le 19 germinal an 12 [9 avril 1804].

Boileau à Auteuil, comédie en un acte et en prose mêlée de vaudevilles, par MM. Moreau et Francis, créée sur le Théâtre Montansier le 17 avril [1806].

Les Bons Gobets, ou Comme on s’aime à Montmorency, vaudeville en un acte et en prose, par M. Francis, créé sur le Théâtre des Variétés le 12 décembre 1808.

C’est ma femme, vaudeville en un acte ; Par MM. Désaugiers et *** [Francis d’Allarde], créé sur le Théâtre Montansier le 28 fructidor an 12 [15 septembre 1804].

Caponnet, ou l’auberge supposée, vaudeville en un acte, par MM. Chazet et Francis, créé sur le Théâtre Montansier le 4 floréal an 12 [24 avril 1804].

Les Chevilles de Maître Adam, menuisier de Nevers, ou les Poètes artisans, comédie en un acte, en prose, mêlée de vaudevilles, Par MM. Francis et Moreau, créée sur le Théâtre Montansier le 7 nivôse an 14. [28 décembre 1805].

Comme ça vient et comme ça passe, comédie en un acte mêlée de vaudevilles, de MM. Francis et Coster, créée sur le Théâtre des Variétés-Panorama le 27 octobre 1808.

La Convalescence de Gourmandin ; vaudeville en un acte, de Francis, créé sur le Théâtre Montansier le 15 messidor an 13 [4 juillet 1805].

Les Deux Boxeurs, ou les Anglois de Nanterre et de Falaise, parade mêlée de couplets, de MM. Francis, Désaugiers et Simonnin, créée sur le Théâtre des Variétés le 30 août 1814.

Les deux Perruques, ou l'Homme entre deux âges, comédie en un acte mêlée de vaudevilles; par d'Allarde et Sewrin, créée sur le Théâtre des Variétés en 1814.

Les Dieux à Tivoli, ou l’Ascension de l’Olympe, folie en un acte ; par les cit. Étienne, Morel, Servière et Francisque, créée sur le Théâtre des Troubadours le 23 thermidor an 8 [11 août 1800].

[Si Francisque, c’est bien Francis, qui est, lui, le baron Francis d’Allarde.]

Les Etourdis en voyage, ou Chacun son tour, comédie en un acte, mêlée de couplets, par M. Francis, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 29 janvier 1814.

Les Femmes Colères, divertissement en un acte en prose et en vaudevilles, de MM. Dupaty, Moreau et Francis, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 22 pluviose an 13 [11 février 1805].

La Folie musicale, ou le Chanteur prisonnier, opéra-comique en un acte, livret de François d’Allarde (Francis), musique de Louis-Barthélémy Pradher, créé sur le Théâtre de l’Opéra-Comique le 24 septembre 1807.

Gallet, ou le Chansonnier droguiste, vaudeville en un acte, de MM. Francis et Moreau, créé sur le Théâtre Montansier le 22 novembre 1806.

Le Gâteau des Rois, comédie grivoise et poissarde en un acte, mêlée de couplets, par M. Francis, créée sur le Théâtre des Variétés le 5 janvier 1809.

Haine aux Hommes, comédie en un acte mêlée de vaudevilles, de MM. Francis et Moreau, créée sur le Théâtre des Variétés-Panorama le 31 mai 1808.

L'Hôtel de Lorraine, ou la Mine est trompeuse, proverbe en un acte mêlé de vaudevilles, de MM. Chazet, Francis et Lafortelle, créé sur le Théâtre Montansier le 15 floréal an 12 [5 mai 1804].

Jocrisse aux enfers, ou l’Insurrection diabolique, folie-vaudeville en un acte, par MM. Désaugiers et Francis, créée sur le Théâtre des Variétés le 15 mars 1809.

Ma Tante Urlurette, ou le Chant du coq, folie-vaudeville en un acte, de Désaugiers et Francis, créée sur le Théâtre Montansier le 6 mars 1806.

Mars en Carême, folie-mascarade en 1 acte de Francis et Désaugiers, créée sur le Théâtre Montansier le 13 février 1806.

La Martingale, ou le Secret de gagner au jeu, vaudeville en un acte, de Servières, Francis et Bélurgey, créé sur le Théâtre des Troubadours le 2 nivôse an 9 [23 décembre 1800].

Mincétoff, parodie de Menzikoff, en un acte, en prose, mêlée de vaudeville, de MM. Francis, Moreau et Désaugiers, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 10 mars 1808.

Monsieur Brouillon, ou l’Ami de tout le monde, comédie en un acte, en prose, de M. Francis, créée sur le Théâtre des Variétés le 22 septembre 1813.

Monsieur Crouton, ou l’Aspirant au Salon, comédie en un acte mêlée de couplets, de Lafortelle, Moreau et Francis, créée sur le Théâtre des Variétés le 24 novembre 1814.

Monsieur Giraffe, ou la Mort de l’ours blanc, vaudeville en un acte, de M. Bernard de la Rue-aux-Ours, créé sur le Théâtre des Variétés-Montansier le 27 décembre 1806.

[Le pseudonyme M. Bernard de la Rue-aux-Ours cache une belle brochettes d’auteurs comiques : Désaugiers, Francis (baron d'Allarde), Chazet, Moreau, Servière, Merle, Mario Coster, G. Duval et Ravrio.]

Monsieur Pistache, ou le Jour de l'an, vaudeville en un acte, de Francis et Désaugiers, créé sur le Théâtre Montansier le 8 nivôse an 12 [29 décembre 1803].

Francisque, auteur d’Arlequin aux Petites-Maisons.

Voir Francis.

Franconi, Henri (1779-1849).

Français.

Masculin.

Fils d'Antonio Franconi (1737-1836). - Directeur avec son frère Laurent Franconi (1776-1849) du Cirque Franconi ou Cirque Olympique (1807-1837). - Auteur de pantomimes. - Acteur, mime, écuyer. - Surnommé Minette.

Les Chevaux vengés, ou la Parodie de la Parodie de Fernand Cortez, pantomime, de Franconi, créée sur le Cirque Olympique le 6 janvier 1810.

Clarisse et Lovelace ou le Suborneur, pantomime en trois actes mêlée de dialogue, de M. Henri, mis en scène par M. Franconi jeune, musique de MM. Henri et Dreuilh, créée sur le Théâtre du Cirque Olympique le 11 mars 1815.

Diane et les Satyres, ou une Vengeance de l’Amour, pantomime en deux actes de M. Franconi jeune, musique de M. Darondeau, divertissements de M. Jacquinet, décors de M. Gay, créée au Cirque Olympique le 18 février 1815.

Geneviève, ou la Confiance trahie, pantomime en 3 actes, par Franconi Jeune [Henri Franconi], musique de MM. *** et Leblanc, divertissement de M. Morand, créée sur le Théâtre du Cirque Olympique le 1er juin 1812.

Gérard de Nevers et la belle Euriant, scènes Pantomimes équestres et Chevaleresques, en trois parties, Imitées du roman de Tressan ; Par MM. Cuvelier et Franconi cadet ; Musique arrangée par M. d’Haussy, Chef d’Orchestre du Cirque, créées au Cirque Olympique le 11 Février 1810.

Il faut le voir pour le croire, ou le Cerf aéronaute, par MM. Franconi, créé au Cirque olympique des sieurs Franconi le 5 avril 1815.

[Puisqu’il est question de MM. Franconi, on doit considérer que la « pièce » est née de la coopération des deux frères Franconi, Laurent et Henri.]

Isoline des Cyprès, folie en 2 actes, Franconi jeune, créée au Cirque de Franconi le 28 janvier 1815.

Frédéric.

Voir Dupetit-Méré, Frédéric.

Friedelle, madame ou monsieur Alexandre (17..-18..)

Français.

Féminin.

Auteur dramatique. - Collaboratrice d'Eugène Scribe.

Amélie, ou le Protecteur mystérieux, mélodrame en trois actes, de madame *** [madame Alexandre Friedelle], musique de M. Taix, ballets de M. Hulllin ; créé sur le Théâtre de la Gaieté le 11 juin 1807.

Le Lévite d'Éphraïm, ou la destruction des Benjamites, pantomime dialoguée en trois actes et à grand spectacle, Par Madame Alexandre ; Musique de M. de Propiac ; Ballet de M. Hullin ; Représentée, pour la première fois, à Paris, sur le Théâtre de la Gaîté, le 29 juillet 1813.

Gabiot, Jean-Louis (1759-1811).

Français.

Masculin.

Auteur dramatique et poète. - Régisseur au théâtre de l'Ambigu comique (1785-1795).

Le Café des patriotes, pièce épisodique en un acte, en prose, mêlée de vaudevilles, par M. Gabiot, créée sur le Théâtre du Lycée des Arts le 12 octobre 1793.

L’Enfant du bonheur, mélodrame-féerie en quatre actes par MM. Gabiot et Ribié, musique de M. Leblanc, ballets de M. Hus le jeune, combats et tournois de M. Lafitte, créé sur le Théâtre de l’Emulation le 27 prairial an 5 [15 juin 1797], repris sur le .Théâtre de la Gaîté en 1803.

Le Goûter ou Un bienfait n'est jamais perdu, comédie en prose & en un acte, par M. Gabiot, recréée sur le Théâtre du Lycée le 15 juillet 1793.

[Pièce déjà représentée sur le Théâtre de l'Ambigu-Comique 19 octobre 1784.]

Gabriel

Pseudonyme de Lurieu, Gabriel de (1792-1869).

Gaétan, Frédéric.

N’est connu du catalogue général de la BNF que pour cette seule œuvre :

Midi, ou un Coup-d'œil sur l'an 8, vaudeville en un acte de Georges Duval et Frédéric Gaetan, créé sur le Théâtre des Troubadours le 16 brumaire an 9 [7 novembre 1800].

Gain de Montagnac, Jean.-Romain (1778-1819).

Français.

Masculin.

Auteur dramatique.

Fouquet, comédie en cinq actes et en prose, de J.-R. Gain-Montagnac, créée sur le Théâtre Français le 5 janvier 1814..

Gallet, Sébastien (1750 ?-1807).

Français.

Masculin.

Danseur et chorégraphe français.

Bacchus & Ariane, ballet pantomime de la composition de M. Gallet, musique de M. Rochefort, créé sur la scène de l’Académie royale de musique le 11 décembre 1791.

Le Commissionnaire de Saint-Lazare, trait historique en deux actes, de Gabiot, créé sur le Théâtre de l’Ambigu-Comique le 17 brumaire an 3 [7 novembre 1794].

Gamas (17..-18..).

Français.

Auteur dramatique.

Cange, ou le Commisionnaire de Saint-Lazare, fait historique, en un acte, en prose, par le C. Gamas, créé sur le Théâtre de la République le 9 brumaire an 3, 30 octobre 1794.

Michel Cervantes, opéra-comique en trois actes & en prose, paroles de M. Gamas, musique de M. Foigné, créé sur le Théâtre de Louvois le 4 nivôse an 2 [24 décembre 1793].

Gambès Théodore

Gilles toujours Gilles, rival d’Arlequin, ou la Cassette, imitation de Lafontaine, en deux actes & en vaudevilles; par MM. Théodore Gambés, & Gassier St. Amand, créée sur le Théâtre de l’Estrapade le 10 décembre 1792.

Gardel, Maximilien (1741-1787).

Français.

Masculin.

Danseur, maître de ballet et chorégraphe. – Compositeur.

Le Jugement de Pâris, ballet en 3 actes, de Maximilien Gardel (Gardel aîné), créé sur le Théâtre de l’Ambigu Comique le 23 janvier 1789.

Gardel, Pierre-Gabriel (1758-1840).

Français.

Masculin.

Danseur, maître de ballet et chorégraphe.

Achille à Scyros, ballet pantomime en trois actes, par M. Gardel, musique de M. Cherubini, représenté pour la première fois sur la scène de l’Académie Impériale de Musique le 27 frimaire an 13 [28 décembre 1804] (remis le 1er décembre 1812).

Alexandre chez Appelle, ballet pantomime en deux actes, de M. Gardel, musique de Catel, créé sur la scène de l’Académie Impériale de Musique le 20 décembre 1808.

La Dansomanie, folie, pantomime en 2 actes ; par le cit. Gardel. créée sur le Théâtre de la République et des Arts le 25 prairial an 8 [14 juin 1800].

Daphnis et Pandrose, ou la Vengeance de l'Amour, ballet-pantomime en deux actes ; par le C. Gardel, créé sur le Théâtre de la République et des Arts le 24 nivôse an 11 [14 janvier 1803].

L'Enfant prodigue, ballet-pantomime en trois actes, par M. Gardel, musique arrangée et composée par M. Berton, créé sur la scène de l’Académie Impériale de Musique le 28 avril 1812.

La Fête de Mars, ballet en un acte, par M. Gardel, musique de M. Kreutzer, créé sur la scène de l’Académie impériale de Musique le 26 décembre 1809.

L'heureux Retour, divertissement-pantomime, par MM. Milon et Gardel, musique de MM. Persuis, Berton, Kreutzer ; créé à l’Académie Royale de Musique le 25 juillet 1815.

Le Jugement du berger Pâris, ballet pantomime en trois actes, chorégraphie de M. Gardel cadet (Pierre Gardel), musique d’Haydn, de Pleyel et de Méhul, créé sur le Théâtre de l’Académie de Musique le 6 mars 1793.

Gardy, J. A.


 

Arlequin tout seul, folie-vaudeville, en un acte, en prose ; Par J. A. Gardy, créée sur le Théâtre du Marais en vendémiaire an X.

Gilles bon ami, ou la maison des fous, comédie-vaudeville en un acte, de J. A. Gardy, 15 Nivôse an X [5 janvier 1802].

[Date incertaine, pas de lieu de création connu.]

Gassicourt, Charles Louis Cadet de (1769-1821).

Voir Cadet de Gassicourt, Charles-Louis (1769-1821)

Gassier, J.-M.

Utilise comme pseudonymes L. de Saint-Hugues, l'abbé Dubois

Joseph, pièce en 5 actes à grand spectacle, mêlée de pantomimes, chants et danses, de J.-M. Gassier et Henri Lemaire, musique de Gaultier, ballet de Gillet, créé sur le Théâtre des Jeunes Artistes le 21 prairial an 8 [10 juin 1800].

Gassier Saint-Amand.

Auteur.

Gilles toujours Gilles, rival d’Arlequin, ou la Cassette, imitation de Lafontaine, en deux actes & en vaudevilles; par MM. Théodore Gambés, & Gassier St. Amand, créée sur le Théâtre de l’Estrapade le 10 décembre 1792.

Gaugiran-Nanteuil, Charles (1778-1870).

Français.

Masculin.

Auteur dramatique, librettiste.

L'Apollon du Belvédère ou l’Oracle, folie-vaudeville impromptu en un acte de MM. Étienne, Moras et Nanteuil, créée sur le Théâtre des Troubadours le 29 brumaire an 9 (20 novembre 1800).

Le Charme de la Voix, opéra-comique, paroles de M. Gaugiran-Nanteuil, musique de M. Berton, créé sur le Théâtre Impérial de l’Opéra-Comique le 24 janvier 1811.

La Confession du Vaudeville, vaudeville, de MM. Nanteuil, Etienne et Moras, créé sur le Théâtre Favart. le 5 germinal an 9 [26 mars 1801].

Le Départ pour la Russie, vaudeville en un acte, de MM. Etienne et Nanteuil. créé sur le Théâtre du Vaudeville le 23 frimaire an 11 [14 décembre 1802].

Desirée, ou la paix du Village, allégorie en un acte, en prose et en vaudeville, des citoyens Gaugiran-Nanteuil, Moras et Étienne, créée sur le Théâtre de l'Opéra Comique National le 5 germinal an 9 [26 mars 1801].

Les deux Mères, comédie en un acte, en prose ; par les cit. Étienne et Nanteuil. créée sur le Théâtre Français, rue de Louvois le 24 germinal an 10 [14 avril 1802].

L'eau et le feu, ou le Gascon à l'épreuve, opéra-bouffon en un acte, de M. Gaugiran-Nanteuil, musique del Signor Bianchi; créé sur le Théâtre Montansier le 22 thermidor an 12 [10 août 1804].

L'Espoir de la Faveur, comédie en cinq actes et en prose, par MM. Étienne et Nanteuil ; créée sur le Théâtre de l'Impératrice le 16 germinal an 13 [6 avril 1805].

La Flotille, divertissement en un acte, en vers, mêlé de chants et de danses, de Gaugiran-Nanteuil, créé sur le Théâtre Louvois le 2 nivôse an XII [24 décembre 1803].

Isabelle de Portugal, ou l’Héritage, comédie historique en un acte et en prose, de MM. Etienne et Gaugiran-Nanteuil, créée sur le Théâtre de l’Impératrice le 7 frimaire an 13 (28 novembre 1804).

Le Jugement dernier, ou Haydn vengé, vaudeville, d'Étienne et Gaugiran-Nanteuil, créé sur le Théâtre des Troubadours le 19 nivôse an 9 [9 janvier 1801].

Lulli et Quinault, ou le Déjeûner impossible, opéra-comique, par MM. Nanteuil (livret) et Nicolo (musique), créé sur le Théâtre de l’Opéra Comique le 27 février 1812.

Les Maris garçons, comédie en un acte et en prose, mêlée d’ariettes ; parole de M. Nanteuil, musique de M. Breton ; créée sur le Théâtre de l'Opéra-comique le 15 juillet 1806.

La Mode ancienne et la Mode nouvelle, comédie en un acte, en vers, par M. Nanteuil, créée sur le Théâtre Louvois le 9 fructidor an 11 [27 août 1803].

Gautherot

Même l’orthographe de son nom est incertaine.

Amélie de Montfort, drame lyrique en trois actes ; paroles de M. Gothereau, musique de M. Jadin, créé sur le Théâtre de la rue Feydeau le 13 février 1792.

Gensoul, Justin (1781-1848).

Utilise le pseudonyme Justin.

Français.

Masculin.

Arlequin à Alger, parade en un acte, de Rougemont et Justin, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 25 avril 1807.

C'est le même, ou la Prévention vaincue, comédie en un acte et en prose, par M. Justin-Gensoul, créé sur le Théâtre de l'Impératrice, rue Louvois le 6 thermidor an 1 [25 juillet 1804].

Chacun son tour, opéra en un acte, paroles de M. Justin-Gensoul, musique de M. Solié. créé sur le Théâtre de l'Opéra-comique le 14 brumaire an 4 (26 octobre 1805).

Le Congé, ou la Veille des Noces ; comédie-vaudeville en un acte, de MM. Justin et Rougemont, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 15 mars 1810.

Le Coureur d'héritages, comédie en trois actes et en vers, par M. Justin ; créée sur le Théâtre de l'Impératrice le 4 mai 1807.

Le Français à Venise, opéra-comique en un acte, paroles de M. Justin-Gensoul, musique de M. Nicolo, créé sur le Théâtre de l'Opéra-Comique le 14 juin 1813.

Gentil de Chavagnac, Michel-Joseph (1769-1845).

Français.

Masculin.

Auteur dramatique, auteur de vaudevilles et de pièces de circonstances. - Directeur du théâtre de l'Odéon en 1821-1822. - Membre fondateur de la société du Caveau moderne.

Les Auvergnats, ou l’Eau et le vin, vaudeville grivois en un acte, de MM. Désaugiers et Gentil, créé sur le Théâtre des Variétés le 25 août 1812.

Bayard à la Ferté, opéra-comique en deux actes ; paroles de MM. Désaugiers et Gentil, musique de M. Plantade, créé sur le Théâtre de l'Opéra-Comique le 13 octobre 1811.

La Bonne Nouvelle, ou le Premier arrivé, vaudeville en un acte, de M. Gentil, créé sur le Théâtre des Variétés le 20 mars 1811.

Le Bûcheron de Salerne, ou les Souhaits, comédie-féerie en un acte, mêlée de vaudevilles, par MM. Désaugiers et Gentil, créé sur le Théâtre des Variétés le 17 février 1814.

La Chatte merveilleuse, ou la petite Cendrillon, folie-vaudeville en un acte, de MM. Désaugiers et Gentil, créée sur le Théâtre des Variétés le 12 novembre 1810.

Les deux Voisines, ou les Prêtés rendus, comédie en un acte et en vers, par MM. Désaugiers et Gentil ; créée sur le Théâtre Français le 4 février 1815.

Les Fêtes françaises, ou Paris en miniature, vaudeville en un acte, de MM. Rougemont et Gentil, créé sur le Théâtre des Variétés-Panorama le 9 juin 1810.

Hector, ou le Valet de carreau, parodie-vaudeville en cinq actes, par MM. Désaugiers, de Rougemont et Gentil, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 25 février 1809.

L'Hôtel garni, ou la Leçon singulière, comédie en un acte, en vers, par MM. Désaugiers et Gentil, créée sur le Théâtre Français le 23 mai 1814.

L’Ile de l’Espérance, ou le Songe réalisé, pièce allégorique en un acte mêlée de vaudevilles, à l’occasion de la paix générale, par MM. Désaugiers, Gentil en société avec Brazier, créée sur le Théâtre des Variétés le 6 juin 1814.

[Un bon nombre de bibliographies ne signalent pas Brazier comme auteur de la pièce.]

Je fais mes farces, folie en un acte, mêlée de vaudevilles, Par MM. Désaugiers, Gentil et Brazier, créée sur le Théâtre des Variétés le 4 février 1815.

La Jeunesse de Favart, comédie anecdotique en un acte et en prose, mêlée de vaudevilles, de MM. Gentil et Favart, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 2 novembre 1808.

Monsieur Desornières, ou Faut-il rire ? Faut-il pleurer ?, comédie mêlée de couplets, en un acte, de MM. Désaugiers et Gentil, créée sur le Théâtre des Variétés le 5 février 1812.

Geoffroy, Julien-Louis (1743-1814).

Français.

Masculin.

Journaliste. - Critique littéraire. - A collaboré au Journal des Débats et au Journal de l’Empire. - Traducteur de Théocrite.

La Mort de Caton, tragédie en cinq actes en vers, par M. l'abbé Geoffroy, auteur d'une traduction de Théocrite, du feuilleton du Journal des Débats, etc. etc. etc. précédée d'un coup d’œil rapide sur toutes les tragédies de Caton, qui, depuis l'origine du théâtre, ont paru chez l'étranger et en France, et publiée par M. C. Palmezeaux... (non représentée, 1804).

[Le véritable auteur est plus certainement Cubières-Palmezeaux que Geoffroy, le critique du Journal de l’Empire.]

Germé


 

Abdala, mélodrame en trois actes à grand spectacle ; 13 janvier 1807. Créé au Théâtre de l'Ambigu-Comique. Par M. Germé, Musique de MM. Quaisain et Moranges, Ballets de M. Richard. A Paris, chez Fages.

Gersin, Nicolas (1766-1833).

Français.

Masculin.

Auteur dramatique et librettiste.

Adam Montauciel, ou à qui la Gloire, à propos en un acte et en vaudevilles, par MM. Désaugiers, Gersain et de Rougemont, représenté pour la première fois au Théâtre du Vaudeville le 10 avril 1809. A Paris, chez Fages, 1809.

L'Auberge dans les Nues, ou le Chemin de la gloire, petite revue de quelques grandes pièces en un acte et en prose mêlée de vaudevilles de MM. Dieulafoi, Gersin et H. Simon, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 7 mai 1810.

Bayard au Pont-Neuf ou le Picotin d’avoine, folie-vaudeville en un acte, de MM. Dieu-la-Foi et Gersin, musique de M. Wecht, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 21 juillet 1808.

Le Café des Gobe-Mouches, vaudeville en un acte, de Dieulafoi, Gersin, Moreau et Lafortelle, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 5 septembre 1808.

Le Carrosse espagnol, comédie-vaudeville en un acte et en prose ; par les cit. Année, Jouy et Gersain. créé sur le Théâtre du Vaudeville le 14 nivôse an 8 [4 janvier 1800].

L'Erreur reconnue, drame en trois actes et en prose ; par les cit. Gersain et Année, créé sur le Théâtre Français, rue de Louvois le 14 Ventose an 11 [5 mars 1803].

Les Filles de Mémoire, ou le Mnémoniste, comédie vaudeville en un acte, de MM. Dieulafoi et Gersin, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 24 février 1807.

Le Fond du Sac, ou la Préface de Lina, parodie-vaudeville en un acte, de MM. Dieu-La-Foi et Gersin ; créée sur le Théâtre du Vaudeville le 5 novembre 1807.

Gilles ventriloque, parade mêlée de vaudevilles, en un acte, par les cit. Gersain, Année et Vieillard, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 14 ventôse an 8 (5 mars 1800).

L’Intrigue impromptu, ou Il n’y a plus d’enfans, vaudeville en un acte, par MM. Gersin et Dieu-la-Foi, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 4 novembre 1809.

Jeanne d'Arc, ou le Siège d’Orléans, fait historique en trois actes mêlé de vaudevilles, de MM. Dieulafoy et Gersin, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 24 février 1812.

La Manufacture d'indiennes, ou le Triomphe des schalls et de la queue du chat, parodie des Bayadères, de MM. Dieulafoy et Gersin, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 8 septembre 1810.

Giraud, Pierre-François-Félix-Joseph (1764-1821).

Français.

Masculin.

Historien. - A collaboré aux "Tables du Moniteur" et à la Biographie moderne" de Michaud. - A aussi écrit une comédie lyrique, représentée à l'Académie de musique en 1808.

Aristippe, comédie-opéra en deux actes, paroles de MM. Giraud, musique de M. Kreutzer, ballet de M. Gardel ; créé sur la scène de l’Académie Impériale de Musique le 24 mai 1808.

Gobert, Dominique-François (17..-18..).

Français.

Masculin.

Co-directeur du théâtre avec Jean-Baptiste Dubois (1778-1850) de la Porte-Saint-Martin (1805-1807) puis directeur du théâtre de l'Odéon, Paris (jusqu'en 1814). - Auteur dramatique.

La Fausse Marquise, mélodrame nouveau, en trois actes, paroles de MM. *** [J.-B. Dubois et Gobert], musique de Piccini fils, ballets de M. Aumer ; créé sur le Théâtre de la Porte St-Martin le 9 messidor an 13 (28 juin 1805).

Godard d'Aucourt de Saint-Just, Claude (1768-1826).

Français.

Masculin.

Auteur dramatique et librettiste.

L’Avare fastueux, comédie en trois actes et en vers, de M. de Saint-Just, créée sur le Théâtre de l’Impératrice le 6 frimaire an 14. (27 novembre 1805).

Le Calife de Bagdad, opéra comique en un acte, en prose ; paroles du cit. Saint-Just, musique du cit. Boyeldieu, créé sur le Théâtre de l'Opéra Comique National le 29 fructidor an 8 [16 septembre 1800].

La Famille Suisse, opéra en un acte, par le C. S. Just d'Haucourt, musique du C. Boyeldieu. créé sur le Théâtre de la rue Feydeau le 23 pluviôse an 5 [11 février 1797].

Gabrielles d'Estrée ou les Amours de Henri IV, opéra-comique en trois actes, paroles de M. Saint-Just, musique de M. Méhul. créé sur le Théâtre de l'Opéra-comique le 25 juin 1806.

L'Heureux malgré lui, opéra en un acte, paroles de M. Saint-Just, musique de M. Méhul, créé sur le Théâtre de l'Opéra Comique le 7 nivôse an 12 (29 décembre 1803).

Jean de Paris, opéra-comique en deux actes, paroles de M. S.-Just, musique de M. Boyeldieu, créé sur le Théâtre de l'Opéra-Comique le 4 avril 1812.

Les Méprises espagnoles, opéra en un acte, par les Cs Saint-Just et Boyeldieu, créé sur le Théâtre de la rue Feydeau le 29 Germinal an 7 [18 avril 1799].

Goldmann

Auteur (inconnu de moi par ailleurs).

Bedéno, ou le Sancho de Bisnagar, mélodrame-tragi-comique en trois actes, précédé d’un prologue, par Goldmann et Joseph Aude, musique de MM. Quaisain et ***, ballet de M. Richard, créé sur le Théâtre de l'Ambigu-Comique le 6 octobre 1807.

Goldoni, Carlo (1707-1793).

Italien.

Masculin.

Auteur dramatique.

La Buona figliuola, opéra en 3 actes, livret de Carlo Goldoni, musique de Niccolà Piccinni, créé en italien à Paris sur le Théâtre de Monsieur le 5 février 1790.

[Opéra déjà ancien : 1re représentation : Rome, Théâtre delle Dame, 6 février 1760. - 1re représentation à l'Académie royale de musique : 7 décembre 1778.]

Gosse, Étienne (1773-1834).

Français.

Masculin.

Auteur dramatique et romancier.

Auguste, ou l'Enfant naturel, drame en trois actes, par M. Étienne Gosse ; créé sur le Théâtre de l'Impératrice le 25 août 1812.

L’Auteur dans son ménage, opéra comique en un acte, d'Étienne Gosse, musique d’Antonio Bartolomeo Bruni, créé sur le Théâtre Feydeau le 8 germinal an 7 (28 mars 1799).

L'Epreuve par ressemblance, comédie en un acte et en vers, par E. Gosse, créée sur le Théâtre Montansier Variétés le 1er Nivôse an 7 [21 décembre 1798].

L'Esclave, opéra en un acte ; paroles du cit. Gosse, musique du cit. Bruni, créé sur le Théâtre Feydeau le 25 ventôse an 8 [16 mars 1800].

Le Fruit défendu, opéra-comique en un acte, d’Etienne Gosse, musique attribuée à Louis-Luc Loiseau de Persuis, créé sur le Théâtre Favart le 16 ventôse an VII (7 mars 1800).

[L’attribution de la musique à Loiseau de Persuis n’est pas certaine.]

La Mort de Simoneau, maire d'Etampes, fait historique en un acte, en vers, de M. Gosse, créé sur le Théâtre du Marais le 1er mai 1792.

Gouffé, Armand (1775-1845).

Français.

Masculin.

Chansonnier et vaudevilliste.

Le Bouffe et le Tailleur, opéra bouffon en un acte, de MM. P. Villiers et Armand Gouffé, musique de M. Gaveaux, créé sur le Théâtre Montansier le 2 messidor an 12 [21 juin 1804].

Cange, ou le commissionnaire de Saint- Lazare, trait historique en un acte, en prose, d’Armand et Villiers, créé sur le Théâtre de la Cité-Variétés le 13 brumaire an 3 [3 novembre 1794].

Cassandre Agamemnon et Colombine Cassandre, parodie d’Agamemnon en un acte, mêlée de vaudevilles, par MM. Barré, Radet, Desfontaines et Armand Gouffé, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 11 frimaire an 12 (2 décembre 1803).

Clémence Isaure, ou les Jeux floraux, divertissement en un acte et en prose, mêlé de vaudevilles, de MM. Armand Gouffé et Georges Duval, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 4 messidor an 11 [23 juin 1803].

Coco-Ricco, folie-vaudeville en un acte, par le C. Armand-Gouffé créée sur le Théâtre d’Émulation, ci-devant Nicolet le 24 germinal an 5 [13 avril 1797].

Les Comédiens au Caire, pièce de circonstance en un acte et en prose, mêlée de couplets, par Léger, Chazet, Armand Gouffé et Georges Duval, créée sur le Théâtre des Troubadours le 12 frimaire an 8 [3 décembre 1799].

Dancourt, ou la Poste aux Quiproquos, vaudeville, par MM. Armand Gouffé et Georges Duval, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 6 thermidor an 8 [25 juillet 1800].

Les deux Jocrisses, ou le Commerce à l'eau, vaudeville en un acte, du C. Armand Gouffé, créé sur le Théâtre de la Cité le 13 Nivôse an 4 [3 janvier 1796].

L'Emprunt forcé, comédie en un acte mêlée de vaudevilles ; par les cit. Léger, Chazet, le Prevost-d'Iray, Dieu-La-Foi et Armand-Gouffé. créée sur le Théâtre des Troubadours le 2 nivôse an 8 [23 décembre 1799].

Garrick double, ou les deux acteurs anglais, comédie en un acte et en prose, mêlée de vaudevilles, par MM. Georges Duval et Armand-Gouffé, créée sur le Théâtre des Troubadours le 26 pluviôse an VIII (15 février 1800).

Gilles aéronaute, ou l'Amérique n'est pas loin, comédie-parade en un acte mêlée de vaudevilles, par les C. Armand-Gouffé, Buhan et Desfougerais, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 6 Thermidor an 7 [24 juillet 1799].

L'Intrigue dans la hotte, vaudeville en un acte de MM. Armand Gouffé et Simonnin, créé sur le Théâtre Montansier le 8 février 1806.

Jocrisse autre part, vaudeville en un acte. des citoyens Chazet, Armand Gouffé et Duval, créé sur le Théâtre Montansier-Variétés le 1er thermidor an 8 [20 juillet 1800].

Le Mariage de Charles Collé, ou la Tête à perruque, vaudeville, de MM. Gouffé, Brazier et Simonnin, créé sur le Théâtre des Variétés le 18 octobre 1809.

Marmontel, comédie en un acte, en prose, mêlée de vaudevilles, par MM. Armand-Gouffé, Tournay et Vieillard, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 5 fructidor an 10 (23 août 1802).

Médard, fils de Gros-Jean, parodie d'Oscar, fils d'Ossian, d'Armand Gouffé et Rouhier-Deschamps, créée sur le Théâtre de la Cité le 5 Messidor an 4 [23 juin 1796].

Le Médecin turc, opéra-bouffon en un acte, par MM. Villiers, Armand Gouffé (texte), et Nicolo (musique), créé sur le Théâtre Feydeau le 27 brumaire an 12 [19 novembre 1803].

Gouges, Olympe de (1748-1793).

Français.

Féminin.

Auteur de comédies et femme politique. - Pseudonyme de : Marie-Olympe Gouze, épouse Aubry, Louis.

L’Esclavage des Nègres, drame en trois actes, en prose, d’Olympe de Gouges, créé sur le Théâtre de la Nation le 28 décembre 1789.

Mirabeau aux Champs Élysées, comédie en 1 acte, en prose, par madame de Gouges, créée sur le Théâtre Italien le 15 avril 1791.

Goujon, Louis Joseph Marie Achille (1746-1810).

Français.

Masculin.

Homme politique d’après la notice de la BNF, mais peut-être par confusion avec Goujon de la Somme, les dates de naissance et de mort étant celles de Goujon de la Somme. Mais il faut peut-être les confondre...

Coriolan chez les Volsques, tragédie en 3 actes et en vers ; par Achille Goujon, de Beauvais, tragédie imprimée et non représentée (1800).

Goulard, Jean-François-Thomas (1755-1817).

Français.

Masculin.

Homme politique, membre du Corps législatif (1810-1815). - Vaudevilliste, auteur dramatique et poète. - Membre de la société des Dîners de Vaudeville.

Florestan, ou la Leçon, comédie vaudeville en deux actes, par M. Goulard, créé sur le Théâtre du Vaudeville le 19 vendémiaire, an VII (10 octobre 1798).

Gourbillon, Joseph Antoine de (17..-après 1814).

Français.

Masculin.

Auteur.

Le bon Maître ou les Esclaves par amour, opéra français en trois actes, texte de Joseph-Antoine de Gourbillon, parodié sur la musique du signore Giovanni Paisiello, créé sur le Théâtre de Monsieur le 20 mars 1790.

Le Marquis Tulipano, opéra français en 3 actes, de Joseph-Antoine de Gourbillon pour les paroles et de Giovanni Paisiello pour la musique, créé sur le Théâtre de Monsieur le 28 janvier 1789.

Grandi Tomasso.

Italien.

Masculin.

Librettiste.

Le Gelosie villane (les Jalousies villageoises), opéra bouffon en deux actes, livret de Tomasso Grandi, musique de Sarti, créé sur le Théâtre de Monsieur le 14 avril 1790.

Grétry, André-Joseph, dit Grétry neveu (1774-1826).

Français.

Masculin.

Auteur dramatique. - Neveu du compositeur André-Modeste Grétry.

Le Barbier de village, ou le Revenant, opéra-comique en un acte et en vers, opéra-comique en un acte et en vers, par A. Grétry, neveu, musique de Grétry. créé sur la scène de l’Opéra-Comique le 17 floréal an V (6 mai 1797).

Corali, ou la Lanterne magique, opéra-comique en 1 acte et en prose, par A. Grétry neveu, musique du signor Bianchi, créé sur le Théâtre de Molière, rue Saint-martin, le 18 messidor an 12 [7 juillet 1804].

Duval, ou une Erreur de jeunesse, opéra en un acte, livret de Grétry neveu, musique de P. L. Marini, créé sur le Théâtre de l'Ambigu Comique le 14 prairial an 8 [3 juin 1800].

Haine aux deux sexes, ou Amour et mensonge, comédie en un acte, en prose, de Grétry neveu, créée sur le Théâtre de la Porte Saint-Martin le 7 janvier 1815.

L’Incertitude maternelle, ou le Choix impossible, opéra-comique, par MM. Grétry neveu et Solié, créé sur le Théâtre de l’Opéra Comique le 18 thermidor an 11 [6 août 1803].

Grobert, Jacques-François-Louis (1757-181. ?)

Français.

Masculin.

Militaire, homme de lettres et inventeur. - Participa à l'Expédition d'Égypte, comme chef de brigade. - Membre des Académies de Florence et de Rome.

Auteur présumé de la Bataille des Pyramides.

La Bataille des Pyramides, ou Zanoubé et Floricourt, opéra mélodrame en quatre actes, à grand spectacle, livret de M Eugène Hus, musique de M. Jommery, ballets de M. Aumer, créé sur le Théâtre de la Porte Saint-Martin le 28 germinal an 11 (18 avril 1803).

[si, d'après la brochure de chez Barba en 1803, « M. Eugène Hus a dirigé l’action », on cite deux auteurs présumés, Thuring de Ryss, Henri-Joseph (1765-18..) pour Soleinne, Grobert, Jacques-François-Louis (1757-181. ?) d’après le catalogue de la BNF, et pour la musique si la brochure donne un certain Jommery, on cite également Toméoni Florido (1755-1820).]

Guéroult, Jean-François.

Auteur.

La journée de Marathon, ou le Triomphe de la liberté, pièce héroïque en quatre actes, avec des intermèdes, par M. Jean-François Guéroult, musique de M. Kreutzer, créée sur le Théâtre national le 26 août 1793.

Guesdon, Alexandre Furcy (1780-1856).

Français.

Masculin.

Vaudevilliste, librettiste et historien. - Auteur d'histoires des guerres de Vendée et des guerres napoléoniennes.

Danières à Gonesse, vaudeville en un acte, par MM. Simonnin et A. Guesdon, créé sur le Théâtre Montansier le 14 floréal an 13 [4 mai 1805].

Guilbert de Pixerécourt, René-Charles (1773-1844).

Français.

Masculin.

Auteur dramatique. - Directeur de l'Opéra-Comique (1824-1827).

L'Auberge du Diable, comédie en 2 actes de Guilbert de Pixerécourt, créée sur le Théâtre Montansier le 9 pluviôse an 8 (29 janvier 1800).

Avis aux Femmes, opéra en un acte, paroles de M. Guilbert-Pixerecourt, musique de M. Gaveaux ; créé sur le Théâtre de l'Opéra-Comique le 5 brumaire an 13 (27 octobre 1804).

Le Berceau, vaudeville en un acte, de M. Guilbert-Pixérecourt ; créé sur le Théâtre de l'Opéra-Comique le 23 mars 1811.

Betouski, ou les Marchands de bois de l'île des Cygnes, parodie de Béniowski mêlée de vaudevilles, de Léger, Guilbert de Pixérécourt & Villiers, créée sur le Théâtre des Troubadours le 26 prairial an 8 (15 juin 1800).

Le Chansonnier de la Paix, impromptu en un acte et en vaudevilles, de MM. Pilon, Lambert et Pixerecourt, créé sur le Théâtre Feydeau le 29 ventôse an 9 (19 février 1801).

Charles le Téméraire, ou le Siége de Nancy, mélodrame historique en trois actes, en prose et à Grand spectacle, de R. C. Guilbert de Pixerécourt, musique de M. Alexandre [Piccinni], décors de MM. Alaux, créé sur le Théâtre de la Gaîté le 26 octobre 1814.

Le Château des Apennins, ou le Fantôme vivant, pièce en 5 actes, à spectacle, mêlée de chants, danses et ballet, de R. C. Guilbert Pixerécourt, ballets de L. J. Milon, créé sur le Théâtre de l'Ambigu-Comique le 19 Frimaire an 7 [9 décembre 1798].

Le Chien de Montargis, ou la Forêt de Bondy, mélodrame historique en trois actes et à grand spectacle, Par R. C. Guilbert de Pixerécourt ; représenté pour la première fois, à Paris, sur le Théâtre de la Gaîté le 18 juin 1814.

Christophe Colomb, ou la Découverte du Nouveau Monde, mélodrame historique en trois actes, en prose, à grand spectacle, de R. C. Guilbert de Pixerécourt, musique de M. Darondeau, créé sur le Théâtre de la Gaîté le 5 septembre 1815.

La Citerne, mélodrame en quatre actes, en prose et à grand spectacle, de R. C. Guilbert-Pixerécourt, musique d’Alexandre Piccini, ballets de M. Hullin, créé sur le Théâtre de la Gaîté le 14 janvier 1809.

Les Deux Valets, comédie en un acte, de Guilbert de Pixerécourt, sur le Théâtre de la Porte Saint-Martin le 21 germinal an 11 [11 avril 1803] et sur le Théâtre Montansier le 21 ventose an 12 [12 mars 1804].

L’Ennemi des modes, ou la Maison de Choisy, comédie en trois actes, par M. Guilbert Pixérecourt, créée sur le Théâtre de l’Impératrice le 27 décembre 1813.

Le Fanal de Messine, mélodrame en trois actes à grand spectacle, de R. C. Guilbert de Pixerécourt, musique de M. Alexandre [Piccinni], ballets de M. Hullin, créé sur le Théâtre de la Gaîté le 23 juin 1812.

Ficelle, ou la Jarretière, vaudeville, parodie de Praxitèle, par MM. Léger et Guilbert Pixerécourt, créée sur le Théâtre des Troubadours le 9 thermidor an VIII (28 juillet 1800).

Flaminius à Corinthe, opéra en un acte ; des citoyens Lambert et Pixerécourt, musique de Nicolò Isouard et Kreutzer, créé sur le Théâtre de la République et des Arts le 8 ventôse an IX [27 février 1801].

La Forêt de Sicile, opéra en 2 actes, par les C Guilbert, Préxérécourt [sic, pour Pixérécourt...] (paroles) et Gresnick (musique), créé sur le Théâtre de Montansier le 4 Floréal an 6 [23 avril 1798].

La Forteresse du Danube, mélodrame en trois actes, de R. C. Guilbert-Pixerécourt, musique de Bianchi, ballets d’Aumer, créé sur le Théâtre de la Porte Saint-Martin le 13 nivôse an 13 [3 janvier 1805].

Koulouf, ou les Chinois, opéra-comique en trois actes, par MM. Pixérecourt (livret) et Daleyrac (musique), créé sur le Théâtre de l’Opéra-Comique le 18 décembre 1806.

Léonidas, ou les Spartiates, opéra en un acte, par les Cs Guilbert Perexecourt [sic] (livret), Persuis et Gresnich (musique), créé sur le Théâtre de la République et des Arts le 28 thermidor an 7 [15 août 1799].

Marcel, ou l'Héritier supposé, opéra en un acte et en prose, de Guilbert-Pixerécourt, musique de Persuis, créé sur le Théâtre de l'Opéra Comique National (Théâtre Favart) le 23 pluviôse an 9 [12 février 1801].

Marguerite d'Anjou ; mélodrame en trois actes, en prose, à grand spectacle, de Guilbert-Pixerécourt, musique de Gérardin-Lacour, ballet de Hullin, créé sur le Théâtre de la Gaieté le 11 janvier 1810.

Les Mines de Pologne, mélodrame en trois actes, en prose, et à grand spectacle, de R. C. Guilbert-Pixerécourt, musique de Gérardin-Lacour, créé sur le Théâtre de l’Ambigu-Comique le 13 floral an 11 [3 mai 1803].

Guillard, Nicolas-François (1752-1814).

Français.

Masculin.

Poète, auteur dramatique et librettiste.

Le Casque et les Colombes, opéra en un acte ; par les cit. Guillard (texte) et Grétry (musique), ballets du citoyen Gardel, créé sur le Théâtre de la République et des Arts le 16 brumaire an X [7 novembre 1801].

Elfrida, drame héroïque en trois actes, en vers, mêlé d'ariettes, paroles de M. Guillard, musique de M. Le Moine, créé sur le Théâtre Italien le 17 décembre 1791.

Les Horaces, tragédie lyrique en 3 actes, paroles du cit. Guillard, musique du cit. Porta, créée sur le Théâtre de la République et des Arts le 18 Vendémiaire an IX (10 octobre 1800).

[Le livret de Guillard a été utilisé en 1786 avec une partition de Salieri.]

Louis IX en Egypte, opéra en trois actes, paroles de MM. Guillard et Andrieux, musique de M. Lemoyne, créée à l’Opéra le 15 juin 1790.

Miltiade à Marathon, opéra en deux actes, en vers, par le C. Guillard, musique du C. Lemoyne. créé sur la scène de l’Opéra national le 15 brumaire an 2 [5 novembre 1793]). [De l'imprimerie de l'opéra, rue de Clery].

La Mort d'Adam, tragédie lyrique en trois actes, paroles de M. Guillard, musique de M. Lesueur ; créée sur la scène de l’Académie impériale de Musique le 21 mars 1809.

Guillemain, Charles Jacob (1750-1799)

Français.

Masculin.

Auteur dramatique.

Aboulkazem ou le Trésor, comédie en 3 actes, de Guillemain, créée sur le Théâtre des Délassements Comiques le 11 juillet 1791.

L’Auberge isolée, comédie en un acte, en prose, mêlée de vaudevilles, de Guillemain, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 19 thermidor an 3 (6 août 1794).

Les deux Cents francs, opéra-poissard en un acte, par le C. Guillemain. créé sur le Théâtre de la Cité le 23 Pluviôse an 6 [11 févier 1798].

Les Émigrés chassés de Spa, comédie en un acte, en prose & vaudevilles, de Guillemain, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 19 décembre 1793.

L’Enrôlement supposé, ou la Matinée poissarde, comédie en un acte de Guillemain, mise en vaudevilles par Mignan.

[La pièce de Guillemain a été créée en 1781. Pour son adaptation en vaudeville, pas de date ni de lieu de création connus. 1796 ? Le Théâtre de la Cité ?]

Encore des bonnes gens, comédie en un acte, en vaudevilles, par M. Guillemain, créée sur le Théâtre du Vaudeville le 3 octobre 1792.

Les Grands et les Petits, comédie en 2 actes, avec un prologue, de M. Guillemain, créée sur le Théâtre de Monsieur le 26 mars 1789.

Guillet.


 

Auteur.

Arlequin Buraliste ou le Coup de fortune, comédie en un acte et en prose, mêlée de vaudevilles, par le citoyen G*** (Guillet), créé sur le Théâtre des Jeunes Artistes le 15 nivôse an 8 (5 janvier 1800).

Henriette et Verseuil, opéra-comique en un acte, par M. Guillet (et Hus pour trois morceaux de chant), musique de M. Solié, créé sur le Théâtre de l’Opéra-Comique National le 11 thermidor an XI [30 juillet 1803].

Guy Jean-Henri (1765-183.).

Français.

Masculin.

Auteur dramatique. - Librettiste. - Mort après 1832.

Anacréon [chez Polycrate], opéra en 3 actes, par le C. Guy, musique de Grétry, ballets de Gardel créé sur le Théâtre des Arts le 28 Nivôse an 5 (17 janvier 1797).

Le Baiser donné et rendu, comédie en un acte et en prose ; par J. H. Guy, musique du C. Gresnich, créée sur le Théâtre des Amis de la Patrie, rue de Louvois le 27 pluviôse an 4 (16 février 1796).

Delphis et Mopsa, opéra en deux actes, de J.-H. Guy, musique de Grétry, créé sur le Théâtre des Arts le 26 pluviôse an 11 (15 février 1803).

Michel Montaigne, comédie en 5 actes, en vers, par le C. Guy. créée sur le Théâtre Français de la République le 22 Brumaire an 7 [12 novembre 1798].

Halma, Nicolas (1765-184. ?).

Français.

Masculin.

Ne pas confondre cet auteur avec son frère, l'abbé Nicolas-B. Halma (1755-1828)

Astyanax, tragédie en trois actes, en vers, par M. Halma ; créée sur le Théâtre Français le 21 thermidor an 13 (9 août 1805).

Hapdé, Jean-Baptiste- Augustin (1777-1839).

Pseudonyme utilisé : Augustin.

Français.

Masculin.

Auteur dramatique et littérateur. - Administrateur du théâtre des Jeux gymniques (1810-1812). - A été directeur des hôpitaux militaires de la Grande Armée.

Actéon changé en cerf, ou la Vengeance de Diane, scènes équestres (pantomime) à grand spectacle et en deux parties, Par M. Augustin *** [Hapdé], musique de M. Darondeau, décors de M. Moensch, représenté pour la première fois au Cirque Olympique le 4 mars 1811. A paris, chez Barba, 1811.

Arlequin Jockey, ou l’Equitomanie, vaudeville en un acte, d’Augustin Hapdé, créé sur le Théâtre des Jeunes Artistes le 28 thermidor an 6 [15 août 1798].

Cadet misanthrope et Manon repentante, comédie-folie en un acte, de Hapdé et Aude : créée sur le Théâtre Montansier Variétés le 4 Floréal an 7 [23 avril 1799].

Célestine et Faldoni, ou Les amans de Lyon, drame historique, en trois actes de Jean-Baptiste-Augustin Hapdé (sous le pseudonyme d'Augustin ***), sur le théâtre de l'Impératrice, le 16 juin 1812.

La Colonne de Rosback, tableaux militaires et historiques en 1 acte, précédés de la Fermière prussienne, prologue-vaudeville, par Augustin Hapdé, créés sur le Théâtre des Jeux Gymniques le 12 octobre 1810.

Le Colosse de Rhodes, ou le Tremblement de terre d’Asie, mélodrame en 3 actes de M. Augustin *** [Hapdé], musique de M. Alexandre Piccini, ballets de M. Hullin, créé sur le Théâtre de la Gaieté le 25 mai 1809.

Le Dernier Couvent de France, ou l’Hospice, anecdote en deux actes et en vaudevilles de Corsange et Hapdé, créée sur le Théâtre des Jeunes Artistes le 26 thermidor an 4 [13 août 1796].

Les deux Pères pour un, ou le Mariage aux Invalides, comédie en un acte, mêlée de vaudeville; de Jean-Baptiste Augustin Hapdé, créée sur le Théâtre Cité Variétés, et de la pantomime nationale le 6 Thermidor an 7 [24 juillet 1799].

L’Enfant de Mars et de Flore, ou le Camp de Cythère, suite de l’Union de Mars et de Flore, ou les Bosquets de lauriers, scène all